Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 631-952

Latin 886

Cote : Latin 886  Réserver
Ancienne cote : Regius 3659(5.5)
Missale Romanum, dit Missel de Jacques de Beaune
XVIe siècle (entre 1506 et 1511)
Tours

Ecriture humanistique.
Enluminé par Jean Bourdichon et le Maître de Claude de France. Peintures, miniatures, lettres ornées, lettres de couleur, bouts de lignes.
Parchemin, 438 ff., 400 x 280 mm (just. 250 x 165 mm ; reliure 435 x 310 mm).
46 cahiers : 1 cahier de 6 ff. (4-9), 22 cahiers de 8 ff. (10-185), 1 cahier de 4 ff. (186-189), 1 cahier de 8 ff. (190-197), 1 cahier de 6 ff. (198-203), 19 cahiers de 8 ff. (204-435), 1 cahier de 2 ff. (436-437), 1 f. monté (438 ; serpente de papier ancien non foliotée montée sur celui-ci), précédés de 3 ff. de garde de parchemin (1-3, dont les deux premiers forment bifeuillet).
Réclames ; traces de signatures.
Notation musicale carrée sur quatre lignes rouges.
Traces de cire aux ff. 352v et 353.
Mention "XXXI 297" au crayon à papier au contreplat supérieur, correspondant à l'exposition du manuscrit en 1881 (Vitrine 31, n° 297).
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle. Erreurs de foliotation (sans lacune de texte) : présence d'un f. 340bis et pas de f. 363.
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de veau brun-rouge partiellement peint en noir, à décor doré de filets et fers, certains azurés, sur ais de bois, boulons de laiton aux deux plats (cinq sur chacun, dont un central), sabots de laiton au plat supérieur (manquants au plat inférieur), traces de deux fermoirs en gouttière (Paris, Dernier relieur de Grolier, milieu du XVIe siècle) ; modifiée vers 1570-1580 par l'adjonction d'un semé du chiffre NF.
Volume restauré en 2019 : dépose du dos, retrait des renforts de parchemin et de toile des années 1950 collés au verso ; lacunes au dos (caisson de queue et nerfs) comblées par du cuir de veau ; réparation des fonds de cahiers et d'une déchirure du parchemin (221, restauration en parchemin dédoublé) ; ouverture de la peau au niveau des mors, renforcement des nerfs par une peau de veau moulée autour de chaque nerf ; reprise de la couture à double nerf au niveau des gardes, des six premiers et derniers cahiers ; retrait de la toile collée au niveau des mors ; surfilage des tranchefiles ; collage de bandes de parchemin entre les nerfs, en tête et en queue, afin de former une charnière ; pose de bandes de peau sur chaque mors pour les renforcer ; réalisation d'un demi en veau, avec réincrustation du dos déposé (en gardant certains éléments des années 1950 en raison de la grande fragilité de l'ensemble) ; nettoyage des boulons à la gomme blanche ; mise en pochette des défets (dos, parchemin et toile ; toile 1950 ; coiffes 1950 ; fils de couture ; peau récupérée à l'élagage) (dossier BnF-ADM-2018-102393-01).
Estampille de la Bibliothèque impériale, 1804-1815 (proche modèle Josserand-Bruno, n° 31, avec mention "MSS").
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Latin 886.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en couleur. Cote de consultation en salle de lecture : MFC 254. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : ICR 520.

Historique de la conservation

Réalisé pour Jacques de Beaune († en 1511), trésorier d'Anne de Bretagne, évêque de Vannes, doyen du chapitre Saint-Gatien de Tours en 1506, vicaire général et administrateur de l'archevêché de Tours en 1509 (armes de Beaune, de gueules au chevron d'argent accompagné de trois besants d'or, accompagnées d'une crosse, aux ff. 10, 22, 203v, 226v, 272v, 328, 336 et 348, la plupart sous un surpeint bleu parfois écaillé) ; possesseur anonyme (celui pour qui la reliure a été réalisée au milieu du XVIe siècle ; probablement ses armes au f. 438v. dans la composition héraldique insérée au milieu du XVIe siècle, par la suite recouverte d'un surpeint bleu épais et opaque) ; Nicolas Fumée († 1593), premier aumônier du roi, évêque de Beauvais, abbé de Beaulieu-lès-Loches (ses armes, d'azur à deux fasces d'or accompagnées de six besans du même, posés 3, 2, 1, accompagnées d'une crosse, aux ff. 29v, 190, 221, 237, 275, 281v, 285v, 292v, 296, 312v, 350, 353 et 422v, la plupart sous un surpeint bleu parfois émaillé ; chiffre "NF" posé en semé sur la reliure) ; acheté 102 livres en avril 1736 à la vente des livres d'Henri-Charles Du Camboust, duc de Coislin, évêque de Metz (cf. Latin 17173, f. 152) ; ancien fonds royal.
L'étiquette manuscrite "E 118"(XVIIe siècle) au contreplat supérieur correspond au classement dans une bibliothèque non identifiée.

Présentation du contenu

Contient :
F. 4-9v : Calendrier romain avec mention de quelques saints de Tours (notamment "Translatio sancti Gaciani archiepiscopi Turonensis", 2 mai, en lettres d'or ; "Translatio sancti Martini episcopi et confessoris", 4 juillet, en lettres d'or ; "Martini episcopi et confessoris semi duplex", 11 novembre, en lettres d'or ; "Gaciani archiepiscopi Turonensis duplex majus", 18 décembre, en lettres d'or). Mention également de la fête de saint Maurice, 22 septembre, en lettres d'or.
F. 10-172 et 203v-272 : Temporal. Commence par : "Incipit ordo missalis secundum consuetudinem Ecclesie Romane. Dominica prima de Adventu [...]". 
F. 172-202v : Ordo missae, préfaces, canon. Commence par : "Paratus sacerdos cum intrat ad altare dicit versus : Introibo ad altare Dei [...]".
F. 203 : Blanc.
F. 272v-353 : Sanctoral. Parmi les fêtes relevées dans le calendrier, ni celle de saint Gatien ni celle de saint Martin, ne figurent au sanctoral.
F. 353-386v : Commun des saints.
F. 386v-433 : Messes votives et diverses. 420v : "Sequitur missa beatissimi Graciani primi archiepiscopi Turonensis [...]". 422 : "Mauricii cum sociis suis [...]".
F. 433-435 : Bénédiction de l'eau.
F. 438v : Composition héraldique peinte (France, milieu du XVIe siècle).

La reliure reprend le même schéma décoratif que sur une édition de Vascosan (1556), reliée par l'Atelier de l'Arc de Cupidon, et du Diodore de Sicile (1554) aux armes Montmorency (BnF, Mss., Supplément Rothschild 1666), relié dans l'atelier parisien du Relieur du roi.

Le trésorier qui a réglé en 1508 le paiement des Grandes Heures d'Anne de Bretagne (Latin 9494 ; mandement : NAF 21192), Raoul Hurault, s'est marié en 1502 avec Marie de Beaune, soeur de Jacques de Beaune, commanditaire du présent manuscrit.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins, XIVe-XVe siècles : Latin 886)

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins, XIVe-XVe siècles : Latin 886)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues :
Victor Leroquais, Les sacramentaires et les missels manuscrits des bibliothèques publiques de France, t. 3, Paris, 1924, n° 854.
Philippe Lauer (dir.), Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits latins, t. 1, nos 1-1438, Paris, 1939, p. 314. 

Etudes :
Léopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale, t. 1, Paris, 1868, p. 412.
Henri Bouchot, Les reliures d'art à la BIbliothèque nationale, Paris, 1888, pl. 34.
Emile Mâle, "Trois oeuvres nouvelles de Jean Bourdichon, peintre de Charles VIII, de Louis XII et de François Ier", Gazette des Beaux-Arts, 3e période, t. 27, 1902, p. 196-201.
Léopold Delisle, Les Grandes heures de la reine Anne de Bretagne et l'atelier de Jean Bourdichon, Paris, 1913, p. 22.
Ferdinand de Mély, Les primitifs et leurs signatures, t. 1, Les miniaturistes, Paris, 1913, p. 307.
David Mac Gibbon, Jean Bourdichon. A Court Painter of the Fifteenth Century, Glasgow, 1933, p. 76-79.
Robert Fiot, "Du nouveau sur Jean Bourdichon", Bulletin trimestriel de la Société archéologique de Touraine, t. 30, 1949, p. 78-79.
Raymond Limousin, Jean Bourdichon, peintre et enlumineur. Son atelier et son école, Lyon, 1954, p. 76-78.
LéonMarie-Joseph Delaissé, James Marrow et John de Wit, The James A. de Rothschild Collection at Waddesdon Manor, 8, Illuminated Manuscripts, Fribourg / Londres, 1977, p. 442.
John Plummer (dir.), The Last Flowering. French Painting in Manuscripts, 1420-1530, cat. exp., New Yok, Pierpont Morgan Library, 18 novembre 1982-30 janvier 1983, New York / Londres, 1982, p. 83.
Marie-Pierre Laffitte, Reliures royales du département des Manuscrits (1515-1559), Paris, 2001, p. 99-100.
Teresa D’Urso, Giovanni Todeschino. La miniatura all’antica tra Venezia, Napoli e Tours, Naples, 2007, p. 247-253.
Elisabeth Taburet-Delahaye, Geneviève Bresc-Bautier et Thierry Crépin-Leblond (dir.), France 1500. Entre Moyen Âge et Renaissance, cat. exp., Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 6 octobre 2010-10 janvier 2011, Paris, 2011, p. 331 (M. Hermant).
Nicholas Herman, "Jean Bourdichon (vers 1457-1521)", dans Béatrice de Chancel-Bardelot, Pascale Charron, Pierre-Gilles Girault, Jean-Marie Guillouët (dir.), Tours 1500, capitale des arts, cat. exp., Tours, musée des Beaux-Arts, 17 mars-17 juin 2012, Tours / Paris, 2012, p. 250.
Maxence Hermant, "Le maître de Claude de France", dans Béatrice de Chancel-Bardelot, Pascale Charron, Pierre-Gilles Girault, Jean-Marie Guillouët (dir.), Tours 1500, capitale des arts, cat. exp., Tours, musée des Beaux-Arts, 17 mars-17 juin 2012, Tours / Paris, 2012, p. 264 et 266.
Roger S. Wieck, Miracles in miniature. The art of the Master of Claude de France, cat. exp., New York, The Morgan Library & Museum, 30 mai-14 septembre 2014, New York, 2014, p. 36 et 80.
Nicholas Herman,  Jean Bourdichon (1457-1521). Tradition, Transition, Renewal, thèse de doctorat, New York University, dir. Jonathan Alexander, s.l., [2014], p. 194 n. 121, 348-356, et n° 93.
Maxence Hermant et Gennaro Toscano, "Les manuscrits de la Renaissance italienne : modèles et sources d’inspiration pour les enlumineurs français", dans Geneviève Bresc-Bautier, Thierry Crépin-Leblond et Élisabeth Taburet-Delahaye (dir.), La France et l’Europe autour de 1500. Croisements et échanges artistiques, actes de colloque, Paris, École du Louvre, 9-11 décembre 2010, Paris, 2015, p. 118-119.
Maxence Hermant, "Les deux enlumineurs : Robinet Testard et Jean Bourdichon", dans Maxence Hermant et Séverine Lepape, Les Heures de Charles d'Angoulême, Barcelone, 2016, p. 60.
Maxence Hermant et Gennaro Toscano, "Le livre d'heures de Frédéric d'Aragon, enluminé par Bourdichon, Todeschino et le Maître de Claude de France", Art de l'enluminure, t. 64, mars-mai 2018, p. 14, 20 et 21.  

Expositions :
Bibliothèque nationale, département des Manuscrits, chartes et diplômes. Notice des objets exposés, cat. exp., Paris, BN, 1881, Paris, 1881, n° 297.
Les primitifs français exposés au palais du Louvre (pavillon de Marsan) et à la Bibliothèque nationale, cat. exp., Paris, musée du Louvre et Bibliothèque nationale, Paris, 1904, manuscrits à peintures, n° 179.
Emile-Aurèle Van Moé, Les plus beaux manuscrits français du VIIIe au XVIe siècle conservés dans les bibliothèques nationales de Paris, cat. exp., Paris, BN, 1937, Paris, 1937, n° 19.
L'art du Val de Loire de Jean Fouquet à Jean Clouet. 1450-1540, cat. exp., Tours, musée des beaux-arts, 9 juillet-30 septembre 1952, Paris, 1952, n° 39 (notice de J. Porcher).
Jean Porcher, Les manuscrits à peintures en France du XIIIe au XVIe siècle, cat. exp., Paris, BN, 17 décembre 1955-30 septembre 1956, Paris, 1955, n° 351.
François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN,16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, n° 165 (notice de N. Reynaud).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (février 2020)