Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 1-308

Latin 74

Cote : Latin 74  Réserver
Ancienne cote : Colbert 2956
Ancienne cote : Regius 3714(8)
Numeri cum glossa ordinaria.
XIIe siècle (dernier quart).
France (Normandie ?)

Minuscule caroline tardive anglaise.
Au f. 2v, initiale historiée ouvrant le livre des Nombres (Locutus) : sous une arcade, la main de Dieu sort d'un nuage et tient un phylactère annonçant à Moïse « Tolle summam universe congregationis filiorum Israel » (Num. 1, 2), verset écrit en lettres rouges et bleues en alternance. Moïse, soutenant dans la main gauche les tables de la Loi, est tourné vers la main de Dieu et prend le chemin vers l'exterieur. La scène s'insère dans une structure architecturale. Le style est à rapprocher de celui du maître de l'abbé Simon de Saint Albans (cf. BnF, latin 6047).
Au f. 1v, quatre initiales à l'encre rouge et verte en alternance, parfois avec filigranes. Au f. 2r et 2v, initiales à l'encre rouge et bleue, parfois avec filigranes, en alternance. Ensuite, le texte biblique est décoré par des initiales à l'encre bleue ou rouge (passim) ; celles-ci accompagnent plus rarement (ex. f. 92r) les gloses marginales qui, en revanche, sont indiquées par de signes de renvoi dans le texte.

Parchemin.
I + 93 ff.
305 × 210 mm (justif. 213 x 145 mm).

12 quaternions, sauf le cahier 12 (un quaternion manquant des feuillets 5-7, sans lacune textuelle). Traces de signature en fin des cahiers 1-11, en chiffres romains (I-XI). Foliotation moderne en chiffres arabes à l'encre noire, sur la marge supérieure externe du recto.
Réglure à la mine de plomb, à géométrie variable (de deux à trois colonnes). 24 lignes pour le texte biblique, 48 lignes pour la glose.

Reliure romane de la fin du XIIe siècle, ais de bois couverts de veau marron estampé à froid par 8 typologies différentes de fers au plat supérieur et 7 typologies différentes de fers au plat inférieur ; traces de fermoirs ; dos à trois nerfs. Sur la reliure, cf. De Hamel 1984 et Laffitte 1999. Une garde supérieure en parchemin. Interventions de restauration (comblement des lacunes dans la couvrure) visibles.
Aux f. 1r et 92v, estampilles de la « Bibliotheca regia » identiques au modèle Josserand-Bruno n° 4 (avant 1735).
Ce document est rédigé en latin.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Au f. 93r, ex-libris contemporain de l'abbaye de Bonport (dioc. d'Évreux) : « Liber Sancte Marie de Bono Portu, quem si quis abstulerit vel furatus fuerit vel inique celaverit, anathema sit ab abbate et omnibus monachis ibidem Deo servientibus. Fiat, fiat. Amen ». Bonport, fondé par Richard Cœur de Lion en 1190, a reçu les Cisterciens venus de Notre-Dame du Val (Paris), fille de Cîteaux.
Par la suite, ce manuscrit a appartenu à Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), et il est répertorié sous la cote « 2956 » (f. 1) dans sa bibliothèque.
En 1732, le manuscrit a été acheté par la Bibliothèque royale avec les autres livres de la collection rassemblée par Colbert. Il a reçu la cote « Regius 3714(8)» (f. 1r)

En 1978, le ms. a fait l'objet d'un traitement de désinfection par l'atelier de conservation de la Bibliothèque nationale.

Présentation du contenu

Numeri cum glossa ordinaria ; praefatio deficit, inc. glosa praef. « Origines. Divini[s] numeris non omnes digni sunt... », inc. textus « Locutus est dominus ad Moysen... », inc. glosa marg. textus « Quid est quod singulos de singulis...», inc. glosa interlin. textus « Quasi quae dicuntur ut verba Dei... » ; expl. textus « ...Super Iordanem contra Iericho » (éd. A. Rusch, Strassbourg, 1480-1481 : facsim., Turnhout, 1992, t. I, p. 275-368).

Bibliographie

1906
Etienne DEVILLE, « Les manuscrits de l'ancienne bibliothèque de l'abbaye de Bonport », dans Revue des bibliothèques, XVI, 1906, p. 319-340, décrit à p. 331.

1938
Philippe LAUER, « Communication sur deux reliures de manuscrits latins de la Bibliothèque Nationale », dans Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, séance du 16 février 1938, p. 104-106, 2 pl. hors texte.

1962
Catalogue des manuscrits en écriture latine : portant des indications de date, de lieu ou de copiste. Tome II, Bibliothèque Nationale, fonds latin Nos.1 à 8000, par Charles Samaran et Robert Marichal, Paris : CNRS, 1962, p. 450 (notice).

1982
Rodney M. THOMSON, Manuscripts from Saint Albans Abbey 1066-1235, Woodbridge, 1982, cité t. I, n° 102, p. 128.

1984
Christopher F.R. DE HAMEL, Glossed Books of the Bible and the Origins of the Paris Booktrade, Woodbridge - Dover : D.S. Brewer, 1984, cité p. 62, 67, 72, 80.

1987
François AVRIL, Patricia STIRNEMANN, Manuscrits enluminés d'origine insulaire VIIe-XXe siècle, Paris : Bibliothèque nationale de France, 1987, n°69 (notice).

1999
Marie-Pierre LAFFITTE, « Les manuscrits normands de Colbert. Reliures cisterciennes », dans Manuscrits et enluminures dans le monde normand, Caen : Presses universitaires de Caen, 1999, p. 197-205 : abbaye de Bonport, reliure avec boulons (vers 1200, Paris ou Saint-Victor), cité p. 201, 205.

2016
Christopher F.R. DE HAMEL, Meetings with remarkable manuscripts, London : Penguin books, 2016, cité p. 325, 593.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Francesco Siri (mars 2017) dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 5076. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 94968.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Voir le document numérisé
vignette simple