Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 3387-3684

Latin 3394

1 ¶
Fin du XVIe siècle
Écriture de scribe, de type italien. Quelques initiales rubriquées. Quelques titres et explicit en capitales et quelques passages en gros caractères. Le texte du Coran (f. 1-237) a été corrigé et annoté par un érudit de la seconde moitié du XVIIe s., qui a inséré plusieurs ff. intercalaires de dimensions variées : 2, 5, 7bis, 11, 13, et indiqué quelques titres et numéros des sourates ; la seconde partie du texte (f. 237v-266) porte des corrections et annotations de deux mains du XVIIe s. Le f. 238 est un papillon intercalé portant un titre de la main de l'un des annotateurs : « Patefaciens, sive denudationis et ostensionis libellus, in quo patefacta adversus contrariantes fidei christianae eorum infidelitas... hoc est Contrarietas Alpholica, seu Perfectorum in lege Mahometi contrariantes inter se opiniones detectae et impugnatae... ». Titres courants au crayon de minium, ajoutés au XVIIe s. — Cahiers de 12 ff. signés A-Y, sauf les cahiers F, de 10 ff. et L, de 14 ff. — Les ff. 267-269 sont blancs. Papier ; filigranes : deux flèches en sautoir (ff. 1-64) ; cf. Briquet, Les Filigranes, n° 6291 ; 2 clés en sautoir dans un écu (ff. 64-269) ; cf. ibid., n° 3903.315 × 220 mm., et papillons intercalaires.

Présentation du contenu

F. 1-237 « Hic est liber Alchorani Machometi, quem Marcus canonicus Toletanus de arabica lingua transtulit in latinum. Materia libri septem periodi. In nomine Dei misericordis, miseratoris... — ... et de demonibus et hominibus. Explicit liber Alchorani Machometi. Laus Deo A. V. F. » ; cf. M. T. d'Alverny, dans Arch. d'hist. doctr. et litt. du M. A., XVI (1947-1948), 113-120 (liste des mss.) ; Id., dans Petrus Venerabilis, Studia Anselmiana, XL (1956), 216. — Avec corrections et notes marginales et interlinéaires d'un érudit du XVIIe s.

F. 237v-263v « Al Fulika », titre en caractères arabes. « Elfolica, sive Alpholicha, hoc est Alcorani ac Mahometanae legis ab ipsis orientalibus confutatio seu Perfectorum in lege praecepta » (titre ajouté au XVIIe s.). Chapitres I-XII : « In nomine Patris, Patris seculorum... ut concedat... librum istum intelligere quem nominavimus denudationis sive ostensionis, aut Patefacientem... — ... gratis eum secuti sunt. Benedictus Deus. Interpretem qui verbum de verbo transtulerat sum secutus... multa breviando... ». — Addition d'un annotateur du ms., XVIIe s. : « Superiora sunt ex Marci canonici versione, plerisque tamen a nobis immutatis, ut legentium captui omnia accommodaremus. Arabizantium autem gratia arabismos puriores reliquimus, ut si umquam in septentrionalium manus ms. codex veniret, cum hac versione conferri posset ».

F. 263v-266v « Tertium decimum capitulum, quod premissis contra Machometum attestat Petrus Anfulsus, primum judeus philosophus, factus postmodum christianus. Petrus autem Anfulsus... per modum dialogi loquens : O Moises, Machomet, utroque parente orbatus... — ... sed jam humatum de sepulchro transferri » (P. L., CLVII, 599-605 ; extraits, avec variantes importantes et addition d'un bref prologue). — A la fin : « Explicit liber Alchorani Machometi. A. V. S E S. » (266v). Cf. M. T. d'Alverny, dans Archiv. d'hist. doctr. et litt. du M. A., XVI (1947-1948), 125-127 ; Id. et G. Vajda, dans Al-Andalus, XVII (1951), 124-132 ; E. Cerulli, Il « Libro della Scala », Cité du Vatican, 1959, 354.