Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 2798-3107

Latin 3014 -3027B

Cote : Latin 3021  Réserver
Ancienne cote : Regius 3904(3)
Ancienne cote : Colbert 949
XIIe siècle (fin du)
France

Ecriture gothique. Changement de main au f. 113.
Initiales historiées, lettres de couleur, rubriques.
Parchemin, 185 ff., 345 x 250 mm.
Réclames et signatures, en parties rognées.
Titres courants et nos de distinctions en marge ajoutées au XIIIe siècle. Corrections de la même main et contemporaines. Les notulae ajoutées au l. I sont de la main qui a écrit le texte ; celles qui sont ajoutées au l. IV sont d'une main contemporaine. Outre les gloses signalées dans la description du contenu du ms., quelques gloses marginales et interlinéaires contemporaines et du XVe siècle. Au f. 185, comptes cancellés et grattés de la main des gloses des ff. 52v-185 : "[...] uit frater [... ] sol. et dimidium conventui, VI sol. pro opere hospicii VII sol. pro candelis conventus IIII sol. pro lignis doliorum et 3 d. Iste sentencie sunt pro me [mor.] V sol. arnalden. ex una parte et IIII sol. turronen. ex alia parte et III sol. et II d. ex alia parte. arnalden. et [...]". Au bas du f. 184v : "conventus debet michi XXti sol. ar. memorial. iste sentencie. Item VII s" (cancellé).
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle.
Réglure à l'encre noire. Piqures.
Demi-reliure de veau fauve au chiffre de Charles X (reliure retrospective, fin du XIXe ou début du XXe siècle).
Estampille de la Bibliothèque royale avant 1735 (modèle Josserand-Bruno, n° 4).

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Latin 3021.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Réalisé pour un commanditaire inconnu ; offert par Raymond de Felgar, évêque de Toulouse de 1232 à 1270, au couvent des Jacobins d'Auvillar (f. 185 : ex-libris gratté, visible sous ultra-violets : "Iste liber est conventus Altivillaris quem dedit dominus Raymundus de Miromonte" ; au f. 185v mention grattée ; on peut déchiffrer aux rayons ultra-violets : "[...] sentencie que fuerunt empte Tolose per dominum [...] anno domini M°CCC°XXX°III° et sunt conventus fratrum predicatorum Altivillaris [...]" ; passé à une date indéterminée dans la bibliothèque de l'abbaye Saint-Pierre de Moissac ; Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) ; acquis en 1732 auprès des héritiers de celui-ci avec l'ensemble de ses manuscrits ; ancien fonds royal.

Bibliographie

Catalogue :
Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits latins, t. 4, nos 3014 à 3277, Paris, 1958, p. 12-14.

Etudes :
Jean Dufour, La bibliothèque et le scriptorium de Moissac, Genève, 1972, p. 70.
Jean Dufour, "La composition de la bibliothèque de Moissac à la lumière d'un inventaire du XVIIe siècle nouvellement découvert", Scriptorium, t. 35/2, 1981, p. 183 et 195.
Maxence Hermant, "Une redécouverte. Le livre médiéval dans l'Agenais", dans Adrien Enfedaque et Tom-Loup Roux (dir.), Agen médiéval. De la cité des martyrs à la république communale, cat. exp. Agen, musée des beaux-arts, 7 juillet-18 novembre 2018, Canens / Agen, 2018, p. 32.

Présentation du contenu

F. 1-184v [PETRUS LOMBARDUS, Sententiarum libri IV]. Prol. (Quaracchi, 1-3) (1) ; — L. I (ibid., 14-294) (1-52) ; au f. 52 : Hic finitur primus liber de misterio trinitatis. Incipit secundus de rerum creatione et formatione corporalium et spiritualium et aliis pluribus rebus eis pertinentibus ; — Prol. du l. II : « Que ad misterium... — ... transeamus (ibid., 307) (52-52v) ; — L. II (ibid., 306-540) (52v-99), suivi des prol. du l. III : « Jam nunc his intelligendis... — ... valeamus » ; « Hujus voluminis continencia perstringitur sub compendio. Hic enim rationis ordo... — ... gratia ad miserum accedat » (ibid., 550) (99) ; — L. III (ibid., 550-734) (99-134) ; au f. 134 : « Explicit liber tertius » ; — Table du l. IV (134-135v) ; — Prol. du l. IV : « Hiis tractatis... ... accedamus » (éd. cit., 745) (135v) ; — L. IV (ibid., 745-1038) (135v-184v).

La seule notula figurant dans le texte est au l. III : « scilicet sapientia ingenita ... — ... Pater est et Filius et Spiritus sanctus » (éd. cit., 607, n. a) (110v).

Les notulae figurant à côté du texte dans une 3e colonne sont : au l. I, les nos 272 (éd. cit., 194) (32) ; 279 (ibid., 198) (32v-33) ; — au l. III, le n° 191 (ibid., 675-676) (123v).

Les notulae ajoutées en marge sont : au l. I, les nos 18 (éd. cit., 21) (2v) ; 21 (ibid., 22) (2v) ; 72 (ibid., 53) (8) ; 153 (ibid., 112) (18v) ; « Augustinus ad Maximinum... — ... unus Deus solus est » (ibid., 142, n. f) (23v) ; — au l. IV, « In historia ecclesiastica legitur... — ... sacerdotibus mos est » (141v) ; cf. Rufinus Aquileiensis, Historia ecclesiastica, I. c. 14 (P. L. XXI, 489) ; n° 76 (éd. cit., 786) (142).

F. 52v-185 Gloses du XIVe s. sur les l. II, III, IV, indiquant presque uniquement les divisions du texte. Sur le l. II (52v-93v) ; au f. 52v, première glose : « In libro II° hoc : primo agitur de creatione rerum in generali d. prima ; secundo in speciali, d. quinta... — ... tangit ex premissis » ; au f. 93v, dernière glose : « Hic oritur questio... [D. XXXIX]. Ostenso quod rectitudo voluntatis et perversitas est ex fine, hic inquirit utrum in voluntate possit esse peccatum... — ... secundum aliam opinionem qui vero dicunt » ; — sur le l. III (99-132) ; au f. 99, première glose : Cum igitur... In duas dividitur : in prima determinat de Verbi incarnatione... — ... quare Filius carnem assumpsit » ; au f. 132, dernière glose : « Sciendum... [D. XXXVIII]. Egit de preceptis. Hic de quibusdam que V° precepto contrariantur, scilicet de perjurio, de mendacio. In 2... — ... in secunda distinguit ipsum mendacium : hic videndum est » ; glose continuée par une main du XVe s. ; au f. 134, dernière glose : « sexum preceptum est etc. Egit de VII preceptis decalogi que respiciunt opus exterius et loqutionem... — ... colligit differentiam inter litteram evangelii et litteram legis ibi : distat autem evangelii » ; sur le l. IV (135-185) ; au f. 135, première glose : « Liber iste sentenciarum tanquam fluvius paradisi in 4or capita dividitur id est in 4or libros parciales quorum librorum divisio penes principale subjectum sive materiam accipitur. Principale autem subjectum teologice speculationis... — ... humane sanctificationis » ; au f. 185, dernière glose : « Dicitur Ysa. VI quod ipse vidit Dominum sedentem super solium excelsum et elevatum... — ... duce Christo qui est via pervenit usque ad pedes id est usque ad ea que in fine mundi et etiam postmodum agentur sicut est resurrectio corporum et punitio dampnatorum et gloria beatorum que in Dei visione consistit ut sit a Deo incipiens ejus doctrina et terminetur in Deo qui principium a quo omnia et finis ad quem omnia ordinantur » ; cf. ms. 226 de l'Univ. de Breslau. f. 373-397, indiqué par Stegmüller, Repert. comment. in Sent. 2e éd. 1947, n° 972.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (octobre 2018)

Augustinus ad Maximinum : Nec Pater solus...

f. 23v

Incipit du lemme biblique

Cum venit igitur plenitudo temporis... [Petri Lombardi Sent. III ; cf. Gal. IV, 4].

Incipit

In duas dividitur : in prima determinat de Verbi incarnatione...

f. 99

Dicitur Is. VI quod ipse vidit Dominum sedentem super solium excelsum et elevatum...

f. 185

[...] Egit de praeceptis. Hic de quibusdam quae quinto praecepto contrariantur...

f. 132

[...] Egit de septem praeceptis Decalogi quae respiciunt opus exterius...

f. 134

Hic enim rationis ordo postulat...

f. 99

Hic oritur quaestio... [Petri Lombardi Sent. l. II, d. XXXIX] Ostenso quod rectitudo voluntatis et perversitas est ex fine...

f. 93v

His tractatis quae ad doctrinam rerum pertinent...

f. 135v

[...] In duas dividitur : in prima determinat de Verbi incarnatione...

f. 99

In Historia ecclesiastica legitur quod Alexander episcopus Alexandriae...

f. 141v

In libro secundo hoc, primo agitur de creatione rerum in generali...

f. 52v

Jam nunc his intellegendis atque pertractandis...

f. 99

Liber iste Sententiarum tamquam fluvius paradisi in quattuor capita dividitur...

f. 135

[...] Nec Pater solus, nec Filius solus...

f. 23v

[...] Ostenso quod rectitudo voluntatis et perversitas est ex fine...

f. 93v

Quae ad mysterium divinae unitatis...

f. 52

Incipit du lemme biblique

Sciendum est tamen... [Petri Lombardi Sent. l. III, d. XXXVIII].

Incipit

Egit de praeceptis. Hic de quibusdam quae quinto praecepto contrariantur...

f. 132

[...] Scilicet sapientia ingenita...

f. 110v

Incipit du lemme biblique

Sextum praeceptum... [Petri Lombardi Sent. l. III, d. XL].

Incipit

Egit de septem praeceptis Decalogi quae respiciunt opus exterius...

f. 134