Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 1591-1932

Latin 1787A

Cote : Latin 1787A  Réserver
Ancienne cote : Colbert 122
Ancienne cote : Regius 3625(2)
Johannes Chrysostomus. — Basilius Caesariensis. — Hugo Ambianensis . — Radulphus de Escuris.
XIIe siècle (v. 1170)
Fontenay ( ?)
Deux mains, dont la première est celle de la première partie du ms. de l’Arsenal 586 (cf. E. Almand de Mendieta et S. Y. Rudberg, op. cit. infra, p. XLII : « Deux mains se laissent clairement déceler. Les folios 1r à 135r (colonne 1, dernier tiers) offrent une écriture plus trapue et plus large, tandis que les folios 135r (colonne 1, dernier tiers) à 167v sont d’un ductus moins anguleux et plus mince. Le second copiste use d’abréviations d’une façon plus abondante que le premier » ; il y a peut-être un premier changement entre les ff. 119v et 120, avec un changement d’encre). Texte sur deux colonnes.
Initiales peintes de 3 styles : le premier sans ornement (ni bouleté, ni décoré), le second semblable à celui de la première partie du ms. Arsenal 586, le troisième à décor de bosse crénelée et de bandes perlées :
[1er style] f. 3va, Q rouge, 4 l. ; f. 7b E rouge, 3 l. ; f. 12a, N rouge, 4 l., f. 16a, N rouge 3 l. ; f. 19a, Q bleu 3 l. ; f. 22a, F rouge 2-5 l. ; f. 25b, O rouge 3 l. ; f. 28vb Q bleu 3 l. ; et f. 40a, S rouge 3 l. ; f. 43va, C bleu, 3 l. ; f. 46b H rouge rond, 3-7 l. ; et f. 51a N bleu 3 l. ; f. 53vb S rouge 4 l. ; f. 55vb H vert 2-6 l. ; f. 57va S rouge 3 l. ; f. 60a, R bleu à palmette, 4 l. ; f. 62vb F vert 2-4 l. ;
[2e style] f. 32a, T 5 l. rouges à décor bleu, bouleté, à nervures ; f.34vb, A bleu à décor rouge, 5 l. ; 37vb, H rouge à décor rouge et vert, 5 l. ; f.49a : E rouge à décor de palmettes-rinceaux bleus et bosses striées vertes 5 l.
[3e style] f. 65b, F rouge à décor filigrané (bande perlée) ; 68b, I bleu 6 l. ; 70va F rouge, 2-5 l. ; 72a, F vert, 3-5 l. ; 76a, F rouge, 3-5 l. ; 78vb C bleu 3 l. ; 84a, N bleu, 4 l. ; 86vb O ocre 4 l. avec coquille entrée ; 88vb, P rouge 4-7 l. ; 91va N vert 4 l. ; 94va P bleu 4-6 l. ; 97b O bleu 4 l. ; 98vb O rouge, 4 l. ; 100a R vert 5 l. ;100b I ocre, anthropomorphe (tête) et à palmettes, 10 l. ; 104b, M ocre 4 l. ; 108a P bleu, 3-7 l. ; 112b : S bleu 5 l. ; 115b, E ocre, 4 l., sans décor ; 119b, A vert 4 l. ; 125b E rouge 4 l. ; puis f. 135a D ocre 4 l. ; 135b : D vert 5 l. avc coquille, nervures, bandes perlées ; 139vb S bleu 6 l. ; 144b, A rouge, 5 l. ; 149vb, C bleu 5 l. ; 158vb : R bleu 6 l. ; 152b, M rouge 6 l. ; 164 K vert 9 l. ; 168v H vert, 90 mm, avec rosace.
A partir du f. 135, le premier mot est en capitales. Initiales de 2 lignes, bleues, rouges, vertes, ocre, à bande perlée (147 initiales, f. 135-165).Initiales rehaussées de jaune (f. 1-8v), de rouge (9v-46).Indication pour rubricateur (f. 16v : à l’envers dans la marge haute).Titre (f. 1a : M coupé, « ULTI/PHA/RIE » en capitales peintes de 2 lignes, alternativement rouges et bleues, P et H enclavées). Relecture : (f. 32vb) bas de la col. réécrit sur grattage, le texte à réécrire avait d’abord été copié dans la marge basse et a été gratté aussi ; (f.57va) « ceteram » corr. in marg. « certam » ; (f.109b, l. 19) « quia » avec dans l’interligne « vel qua » (éd. crit. « qua] quia BDZ ») ; (f.111a) « necessitate » avec, dans l’interligne, « vel mutatione » (éd. crit. « mutatione », sans apparat). — Utilisation : titre courant (numéro du chapitre dans l’entre-colonne de la marge sup.) ; (f.100a, marge sup.) « Hec tibi summa fuit donari facta Johannes : Aurea Gutta pio cujus ab ore fluit » (même note au f. 148 ; (f. 2v, mine de plomb, XIIIe s.) « Nota usque ad finem sermonis de contemptu peccati et de timore inferni » ; (f. 167a) « Marie » remplacée à la mine de plomb par « marthe » dans la marge ; capitulation biblique en marge à la mine de plomb et à l’encre rouge.

22 cahiers quaternions réguliers de 8 ff. et 1 f. de garde final (f. 168), sauf le cahier 1 de 7 ff. (f. 1-7 : T=7, 1=6, 2=5, 3=|=4, lac. prem. bl. ; renforcé par l’ancienne contregarde), sauf le cahier 17 de 6 ff. (f. 128-134 : 128=134, 128bis=133, T=132, T=|=131 : le f. 128bis en foliotation ancienne a été chiffré 129, le premier talon a été chiffré 130 et le second est resté non chiffré), sauf le cahier 22 de 2 ff. (f. 167-168 : T=168, 167 ; f. 168 est l’ancienne contregarde). Des talons apparaissent avant le f. 1 et entre les ff. 7 et 8 : le premier est le talon correspondant au f.7, le second est le reliquat de l’ancienne contregarde disparue (il n’y a pas de lacune ; le mot « responsio » et la lettre d’attente « Q » au verso du second talon montrent que le texte de la contregarde continuait). — Signatures en chiffres romains au dern. f. des cahiers (f. 7v-134v), puis absence [selon changement de main] ; f.56r (marge inf.) : « IIIII ». — Pas de réclame (f. 1-134v), puis réclames (f. 142v-166v) [changement de main]. Foliotation ancienne à la mine de plomb ; ancienne à l’encre (les deux : I-LXX, LXXI-LXXX, LXXXI-XC, IXC, VIIIC, IC, C, CI-CLXVII). Piqûres int. et ext. ; piqûres doubles pour les rectrices. — Réglure à la mine de plomb, passant dans l’entre-colonne ; justification 335 x 233 mm (contregarde sup., 2 col. de 39 l. ; contregarde inf. : 2 col. de 35 l.).

Parchemin. 168 feuillets. 475 × 320 mm.

Reliure monastique en peau blanche sur ais de bois ; traces de boulons et fermoirs ; 5 boulons à chacun des plats ; traces de fermoirs (plat supérieur, 2 fermoirs 30 x 35 mm, fixés par 4 clous) ; au plat inférieur, deux trous supplémentaires (pour attache de fermoir sans doute) ; 5 doubles nerfs. Estampilles Josserand-Bruno type 6 : f. 1, 168v .
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Historique de la conservation

Ce manuscrit a fait partie des collections de la bibliothèque de l'abbaye de Fontenay. Au f. 1, cote XIIIe s. : « aq » à la mine de plomb et à l’encre , l'ex-libris XIIIe siècle se lit au f. 168 « liber sce marie de fonteneto ». Au f. 167v, ex-libris et cote XVe siècle « liber scte marie de foteneto B.3 ». Catalogues : B.22 ; C.3.
Il a ensuite appartenu à Colbert, avant d'entrer dans la bibliothèque royale en 1732.

Présentation du contenu

Ce manuscrit est l’un des deux sur lesquels a été faite l’édition des Dialogi d’Hugues d’Amiens : il a été collationné par Etienne Baluze pour dom Edmond Martène (édition reprise par Migne pour la P.L.) : « Hugonis archiepiscopi Rothomagensis Dialogorum libros habui beneficio cl. viri Stephani Baluzii, qui ex manuscripto Colbertino 122, propria manu descriptos, atque editioni jam paratos sponte mihi obtulit. Hos, ut accepi, statim cum veteri codice cl. viri domini Grebovaldi ecclesiae parrochialis Sancti Petri apud Rothomagum rectoris dignissimi contuli… » (dom Martène, Thesaurus novus anecdotorum, Paris, 1717, t. V, p. 891 = P.L. 192, 1137-1138).

F. 1a-100a : Johannes Chrysostomus, In Epistulam Pauli ad Hebraeos homiliae XXXIV (interpres : Mutianus Scolasticus) (CPG 4440 ; P.G. 63, 237-456 ; éd. F. Field, Ioannis Chrysostomi interpretatio omnium epistularum Paulinarum, Oxford, 1862, t. VII) ; cf. A. Siegmund, Die Überlieferung der griechischen christlichen Literatur in der lateinischen Kirche bis zum zwölften Jahrhundert, München, 1949 (Abhandlungen der Bayerischen Benediktiner-Akademie ; 5), p. 98. « ‘[M]ultipharie et multis modis olim Deus locutus est patribus nostris in prophetis…etiam secula fecit’ (Hebr. I, 1). Vere ubi habundavit (h expunct.) …-… [f.3va, hom. 2 ; f.7b, hom.3 ; f.12a, hom.4 ; f.16a, hom.5 ; f.19a, hom.6 ; f.22a, hom.7 ; f.25b, hom.8 ; f.28vb, hom.9 ; f.32a, hom.10 ; f.34vb, hom.11 ; f.37vb, hom.12 ; f.40a, hom.13 ; f.43va, hom.14 ; f.46b, hom.15 ; f.49a, hom.16 ; f.51a, hom.17 ; f.53vb, hom.18 ; f.55vb, hom.19 ; f.57va, hom.20 ; f.60a, hom.21 ; f.62vb, hom.22 ; f.65b, hom.23 ; f.68b, hom.24 ; f.70va, hom.25 ; f.72a, hom.26 ; f.76a, hom.27 ; f.78vb, hom.28 ; f.84a, hom.29 ; f.86vb, hom.30 ; f.88vb, hom.31 ; f.91va, hom.32 ; f.94va, hom.33 ; f.97b, hom.34 (in duas partes divisa : « sermo XXXIIII » et (f.98vb) « sermo XXXV »)] …-… Ignis quippe cuncta consumit. Hoc itaque igne circumsepiamur exhortor, gloriam offerentes domno nostro Ihesu Christo, cum quo… seculorum, amen. Explicit expositio Johannis Constantinopolitani episcopi in Epistola Pauli ad Hebreos ».

F. 100a-135a : Basilius Caesariensis, Homiliae in Hexaemeron (interpres : Eustathius) (CPG 2835 ; P.G. 30, 869-968 = P.L. 53, 867-966 ; éd. E. Amand de Mendieta – S. Y. Rudberg, Eustathius, ancienne version latine des neuf homélies sur l’Hexaéméron de Basile de Césarée : édition critique avec prolégomènes et tables, Berlin : Akademie Verlag, 1958, p. 1-126 [Texte und Untersuchungen, 66] : sigle G, collation partielle) ; cf. B. Altaner, « Eustsathius, der lateinische übersetzer der Hexaemeron-Homilien Basilius des Grossen », dans Zeitschrift für die neutestamentliche Wissenschaft und die Kunde der älteren Kirche, t. 39, 1940, p. 161-170 (montrant notamment qu’Eustathius n’est pas Africain, mais Italien).
f. 100a-b : Eustathius, [Prologus translationis] : « Eustachius Sincletice germane diaconisse salutem in Christo. Incipit prefacio. Religiosus simulque studiosus animus tue germanitatis …-… Michi satis est peregisse mandata. Explicit prefacio » ;
f. 100b-135a : Basilius Caesariensis, Homiliae in Hexaemeron : « Incipit Exameron sancti Basilii, id est disputatio de principio celi et terre. In principio fecit Deus celum et terram. Conveniens exordium de mundi compositione narraturus assumpsit …-… [f.104b, lib.2 ; f.108a, lib.3 ; f.112b, lib.4 ; f.115a, lib.5 ; f.119b, lib.6 ; f.125b, lib.7 ; f.128b, lib.8 (lac. § 4,5-8,6 : « Ipse [vero apes … revoventes] opera », P.L. 53, 949c-954c) ; f.131b, lib.9] …-… Confundatur impius, erubescat Judeus, exultet justus predicationibus veritatis. Glorificetur dominus nunc et semper et in secula seculorum, amen. Explicit liber Exameron sancti Basilii archiepiscopi Cesariensis ».

F. 135a-164a : Hugo Ambianensis (Radingensis abbas, Rothomagensis archiepiscopus), Dialogi vel Quaestiones theologicae (« prima versio » : libri I-VI ; lac. III (§13-15) – IV (§1-9) ; lac. liber VII) (P.L. 192, 1141-1248 [éd. d’après ce ms.]) ; cf. R. Berndt, « Note sur la tradition manuscrite et l'édition du Tractatus in Hexaemeron de Hugues de Rouen », dans Revue d'Histoire des Textes, t. 17, 1987, p. 353-367 ; D.H.G.E. t. 25, 1995, col. 285.F. 135ab : Epistula praefatoria ad Matthaeum Albanensem cardinalem (P.L. 192, 1141-1142) : « Incipit epistola Hugonis Radingensis abbatis. De mutlis interrogas et plura proponis, ne me minus idoneum …-… Te Parisius apud Sanctum Martinum letatur habere priorem ; me Radingia indignum servat abbatem, Mathee frater. Explicit epistola ».
F. 135b-164a : Dialogi (libri I-VI) (P.L. 192, 1141-1228) : « Incipit liber Hugonis abbatis Radingensis. Deus summe verus et vere summus, simplex est bonum, perfectum, incommutabile solum. [f.135va] Quod de simplici bono …-… [f.139vb, lib.2 ; f.144b, lib.3] … [f.147va (l.16), lib.3 §9 (P.L. 192, 1174c)] qui suis eam dilexit, que cum sit aliud preter ipsum diligendo aliud non aspexit, unde nec ad se declinat, sed quod summum est diliectionis stabilitate erhenniter amat. [f.147va (l.20), lib.4 §9 (P.L. 192, 1187a) sequitur] Inde est quod ab initio culpa non tetigit …-… [f.149vb, lib.5 (« Incipit quartus. Creator… ») ; f.158vb, lib.6 (« Incipit quintus. Reparator… »)] …-… [f.152b, lib.5 §6 (P.L. 192, 1223d)] Maneamus in caritate ut vivamus cum matre. Explicit liber V. Incipit VI. Maneamus in caritate ut vivamus cum matre, servientes Domino qui etiam de mammona …-… et diligentibus manivesta et Deo penitus conformata sicut cratori cratura in unitate perfectaper omnia secula amen. [f.164a] Explicit liber VI ».
F. 164a-165a : Epistula ad Matthaeum Albanensem cardinalem (P.L. 192, 1227-1230) : « Epistola Hugonis Radingensis abbatis. Karissimo suo domino Matheo frater Hugo abbas Radingensis monasterii indignus sanum sapere et recta docere. Illum quem voluisti nostrum tibi retinere libellum …-…vobis nostra dirigimus et emendanda committimus, amen ».

F. 165a-165vb : [Humbertus (Episcopus Silvae Candidae), Adversus Graecorum calumnias contra Michaelem Caerularium atque Leonem Acridanum] (cap. 31 et 33 inc.) (P.L. 143, 949d-950d puis 951c-952b) : « Epistola sumpta ex libro sancti Leonis pape, quem Constantinopoli direxit contra Michaelem Fermentum. Romana et occidentalis ecclesia a ministris sacri altaris in secretario confert confec-[f.165b]-tum azimum …-… [f.165va, l.14] et in confractione ejus et in esu (sic) annuntiatur. [cap.33] Hanc reverendam et angelis …-… Qui manducat carnem meam et bibit sanguinem meum, vita vivet in eternum » ; cf. D.H.G.E., t.25, 1995, col.361-362.

F. 165vb-167va (li. 11) : [Radulphus de Escuris] = [PS.] Anselmus Cantuariensis, Homilia IX de Assumptione (sine prol.) (Schneyer, Rep.lat.serm., t. IX, p. 47 [renvoi à Paulus diaconus] ; P.L. 158, 644-649) : « Sequentia sancti evangelii secundum Lucam. ‘In illo [tempore]. ‘Intravit Ihesus in quoddam castellum … et huic erat soror nomine Maria’ (Lc. 10,38). Omelia lectionis ejusdem venerabilis Anselmi Canturiensis (sic) archiepiscopi. In scriptura sacra res una et eadem multociens [f.166a] invenitur diversa significare, sicut leo …-… Hec est pars optima que non auferetur ab ea, cujus et nos participes simus meritis et precibus ejus, per Ihesum Christum filium ejus cum Deo patre et spiritu sancto cui est omnis honor et gloria per omnia secula seculorum, amen » ; cf. abbé L. Bourgain, La chaire française au XIIe siècle d’après les manuscrits, Paris : V. Palmé, 1879, p. 31 ; cf. B. Hauréau, « [Anselme de Laon] », dans Journal des savants, juil. 1895, p. 444-452, à la p.450 (pour l’attribution) ; cf. A. Wilmart, « Les homélies attribuées à saint Anselme », dans Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Age, t. 2, 1927, p. 5-29 et 339-341, not. aux p.16-23 (pour l’attribution) et 340 (signale ce ms.).

Sur les ais de bois, le texte des feuillets contrecollés s'est déposé (et se lit à l’envers) : la contregarde supérieure a disparu et la contregarde inférieure est l’actuel f. 168, détaché de l’ais de bois. La contregarde supérieure était un feuillet défectueux, coupé en cours de copie, provenant du ms. Arsenal 586 (ancien f. 74 refait).
Contreplat sup. : [Prosper Aquitanus, Responsiones ad capitula objectionum Vincentianarum pro Augustini doctrina
(préf., obj. I-III)] (P.L. 45, 1843-1845 = 51, 177a-179d) : « // [Quidam christiane ac fraterne caritatis] obliti in tantum existimationem ...-... sacramento mortis ac resurrectionis Christi per spiritum // »
F. 168va-vb : Fulgentius Ruspensis , De sancto Stephano protomartyre et de conversione sancti Pauli, sermo III, cap. 1-2 [incompl. de la fin]) (CPL 830 ; P.L. 55, 729-730 ; CCSL 91A (J. Fraipont, 1968), p. 905-906 [cap. 2, li. 44]) : « In natale sancti Stephani prothomartyris. [2 lin. vac.] Sermo beati Fulgentii episcopi. Heri celebravimus temporalem sempiterni regis nostri natalem …-… sed etiam ad certandum invictissime confortavit // ».

Bibliographie

2002
cité pp. 15, 19, 24, 79, 80, 83, 86, 89, 101, 104, 108, 114, 115, 182, 184, 185, 188, 190, 192, 194, 201, 214, 279, 282, recensé comme source p. 45 [T. I] ; cité p. 186 [T. II] ; voir notice détaillée p. 33-37 [T. III] + fig. p. 109 [T. IV]
Dominique STUTZMANN, La bibliothèque de l'abbaye cistercienne de Fontenay (Côte d'Or). Constitution, organisation, dissolution (XIIe-XVIIIe s.), 4 Tomes, Thèse pour le diplôme d'archiviste-paléographe, Ecole Nationale des Chartes, 2002

2002
recensé et cité parmi les manuscrits pp. 249, 251
Dominique STUTZMANN, «La bibliothèque de l'abbaye cistercienne de Fontenay ; Constitution, gestion, dissolution (XIIes-XVIIIes)», Position des thèses de l'Ecole des Chartes, 2002, p. 249-257

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 20192. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 156666.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice aimablement fournie par Dominique Stutzmann, tirée de La bibliothèque de l'abbaye cistercienne de Fontenay (Côte d'Or). Constitution, organisation, dissolution (XIIe-XVIIIe s.), 4 Tomes, Thèse pour le diplôme d'archiviste-paléographe, Ecole Nationale des Chartes, 2002, t. 3, p. 33-37. Encodée par Amandine Postec (octobre 2016).