Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 1254-1590

Latin 1370

Cote : Latin 1370  Réserver
Ancienne cote : Gaignières 21
Ancienne cote : Gaignières 23
Horae ad usum Parisiensem, dites Heures de Charles VIII
XVe siècle (entre 1483 et 1498)
Tours

Ecrit en gothique bâtarde.
Enluminé par Jean Bourdichon. 16 peintures, 2 initiales historiées, initiales dorées et armoriées, bouts de lignes.
Parchemin, 219 ff., 185 x 110 mm (just. 110 x 55 mm).
Couture trop serrée pour établir un relevé codicologique.
Ni réclames, ni signatures.
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle.
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de maroquin rouge aux armes et chiffre royaux, XVIIIe siècle.
Reliure restaurée en 2018-2019 : décollage des claies, repassage de toutes les ficelles sur les deux plats, refixation des plats, réalisation d'un demi-cuir avec repose du dos en incrustation (dossier BnF-ADM-2018-003929-01).
Estampille de la Bibliothèque royale après 1735 (modèle Josserand-Bruno, n° 13).
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Latin 1370.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original (avant la restauration de 2019).

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en couleur. Cote de consultation en salle de lecture : MFC 260. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : ICR 536.

Historique de la conservation

Réalisé pour Charles VIII (armes de France couronnées aux ff. 47, 61v, 76, 84, 90, 96, 102, 111, 120, 122, 140 et 172) ; sorti des collections royales au cours du XVIe siècle ; François Cartier, XVIIe siècle (cf. mentions carviardées aux ff. 215v, 216v et 219v) ; Claude-Nicolas Boucot (sa vente, 6 janvier 1700 ; cf. mention au f. 219v) ; François-Roger de Gaignières (Inventaire de 1711, BnF, Mss., Clairambault 1032, p. 343 : "23. Heures de Charles VIII avec mignatures, sur vélin, couvert de velours cramoisy et feuille morte, avec fermoirs d’argent, des C d’argent d’un côté et de l’autre des S, aussy d’argent ") ; acquis avec la collection Gaignières en 1717 ; ancien fonds royal.

Présentation du contenu

Contient :
F. 1-12v : Calendrier, à l'usage de Tours.
F. 13-18v : Péricopes des Evangiles.
F. 19-v : "Les X commandemens de la loy", en français. Commence par : "Ayme Dieu souverainement, ne jures en vain nullement […]".
F. 19v-20 : "De saint Hubert antenne". Commence par : "Laudemus Deum qui beatum et vere laudabilem Hubertum […]". Finit par : "[…] nec succumbamur adversis per Christum Dominum nostrum Amen".
F. 20-25v : "Oraison a Nostre Dame". Commence par : "Obsecro te domina sancta Maria mater de pietate […]". Finit par : "[…] audi et exaudi me dulcissima virgo Maria mater Dei et misericordie. Amen".
F. 25v-31 : "Oraison a Nostre Dame". Commence par : "O intemerata et in eternum benedicta singularis […]". Finit par : "[…] cum electis suis vitam et gloriam sempiternam. Amen".
F. 31-32v : "Devote recommendation a Dieu son createur et redempteur". Commence par : "Hault seigneur Dieu, enlumine les tenebres de mon cuer […]". Finit par : "[…] qui tecum vivit et regnat in unitate Spiritus Sancti Deus. Per omnia secula seculorum. Amen".
F. 33-34v : "Oraison a Nostre Dame". Commence par : "Ie te salue ma dame saincte Marie mere et fille du roy eternel Dieu […]". Finit par : "[…] ton fils qui vit et regne par temps infinys. Amen".
F. 35 : Blanc.
F. 35v-36 : Diptyque peint du Christ bénissant et de la Vierge. "IHESUS CHRISTUS", "MARIA VIRGO".
F. 36v : Blanc.
F. 37-39v : Stabat mater. Commence par : "Stabat mater dolorosa, juxta crucem lacrimosa dum pendebat filius […]". Finit par : "[…] qui vivis et regnas Deux per omnia secula seculorum. Amen".
F. 39v-46v : "Oraison a Notre Dame". Commence par : "Royne qui fustes mise et assise lassus ou throne divin […]". Finit par : "[…] et saulvez en la gloire pardurable. Amen".
F. 47-119 : Heures de la Vierge, à l'usage de Paris.
F. 119v : Blanc.
F. 120-121v : Heures de la Croix.
F. 121v-139v : Heures du Saint-Esprit.
F. 140-156v : Psaumes de la pénitence.
F. 156v-171v : Litanies et prières.
F. 172-211 : Office des morts. Un seul nocturne, l'antienne du Benedictus n'est pas celle de Paris.
F. 211-219 : Ajouts, de plusieurs mains du XVe siècle. F. 211 : pièce en l'honneur de saint Bernard. F. 211v : "De sancto Bernardino antiphona". F. 212 : Blanc. F. 212v-213 : "De sancto Dyonisio antiphona". F. 213-v : "De sancto Karolo". F. 214-v : Blanc. F. 215-v : "De sancto Thoma Cantuarensis archiepiscopi antiphona". F. 216-v : "Michaelis arcangeli". F. 217-218v : "Prosa de Ascencione […] devotissima". F. 218v : Prose en l'honneur de saint François d'Assise, commence par "Gaudeat ordo Minorum Francisci nova plantula […]". F. 218v-219 : Prière "[o] bone Iesu scribe in corde meo […]". F. 219 : "De sancto Ludovico".

Une enseigne circulaire (44 m de diamètre) était autrefois cousue au f. 32v, au sein de la section du manuscrit consacrée aux prières à la Vierge. Il n'en reste que les traces de perforations d'aiguille et une empreinte circulaire aux f. 32v et 33 (report de l'oxydation). Le contenu iconographique du champ de l'enseigne ne peut être identifié.

Même si l'ensemble de la décoration est l'oeuvre de Jean Bourdichon, il est manifeste que l'état actuel du manuscrit est le résultat de plusieurs réaménagements assez rapprochés dans le temps. Le manuscrit d'origine ne comprenait pas les dernières prières (ff. 212 à 219), dont les enlminures diffèrent des autres par l'ampleur donnée aux scènes et la couleur pourpre des marges. De plus, on voit par transparence que le décor de draperies damassées ou fleuries, très original, présent dans les quatorze premières miniatures, couvre les anciens encadrements et arrière-plans.

Les faces externes du diptyque (ff. 35v-36) sont restées vierges. On y voit par transparence le dessin préparatoire de Bourdichon.

Bibliographie

Catalogues :

Philippe Lauer (dir.), Bibliothèque nationale. Catalogue général des manu à scrits latins, t. 1, nos 1-1438, Paris , 1939, p. 515-516.

Victor Leroquais, Les livres d'heures manuscrits de la Bibliothèque nationale, Paris, 1927, t. 1, n° 84.

Charles Samaran et Robert Marichal, Catalogue des manuscrits en écriture latine portant des indications de date, de lieu ou de copiste, t. 2, Bibliothèque nationale, fonds Latin (nos 1 à 8000), Paris,1972, p. 529.

Keith Val Sinclair, Prières en ancien français, Hamden, 1978, nos 56, 740, 876, 1804 et 2307.

Etudes : 

Léopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale, t. 1, Paris, 1868, p. 95.

Emile Mâle, "Trois œuvres nouvelles de Jean Bourdichon", Gazette des beaux-arts, t. 27, 1902, p. 199, 201-202.

Léopold Delisle, Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne, Paris, 1913, p. 63.

Ferdinand de Mély, Les primitifs et leurs signatures, t. 1, Les miniaturistes, Paris, 1913, p. 307.

Amédée Gastoué, Le cantique populaire en France. Ses sources, son histoire, augmentés d’une bibliographie générale des anciens cantiques et Noëls, Lyon, 1925, p. 107.

Robert Fiot, "Du nouveau sur Jean Bourdichon", Bulletin trimestriel de la Société archéologique de Touraine, t. 30, 1949, p. 70 et 74.

Raymond Limousin, Jean Bourdichon, peintre & enlumineur. Son atelier et son école, Lyon, 1954, p. 64-65.

Charles Sterling, La peinture médiévale à Paris, 1300-1500, t. 2, Paris, 1990, p. 228.

Ursula Baurmeister et Marie-Pierre Laffitte, Des livres et des rois. La bibliothèque royale de Blois, cat. exp., Blois, château royal, 20 juin-30 août 1992 / Paris, BN,15 octobre 1992-17 janvier 1993, Paris, 1992, p. 91.

Franck O. Büttner, "Andachtsbuch und Andachtsbilder", dans Anny Raman et Eugène Manning (dir.), Miscellanea Martin Wittek. Album de codicologie et de paléographie offert à Martin Wittek, Louvain / Paris, 1993, p. 28.

Nicole Reynaud, "Jean Bourdichon", dans François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN,16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, p. 293.

Denis Bruna, "Témoins de dévotions dans les livres d’heures à la fin du Moyen Âge", Revue Mabillon, n.s. t. 9 (t. 70), 1998, p. 136 et 143-144.

Susie Nash et Nicholas Herman, "Jean Bourdichon : The Virgin in Prayer", dans Susie Nash (dir.), Late Medieval Panel Paintings : Materials, Methods, Meanings, Londres, 2011, p. 231-232.

Nicholas Herman, "Jean Bourdichon (vers 1457-1521)", dans Béatrice de Chancel-Bardelot, Pascale Charron, Pierre-Gilles Girault, Jean-Marie Guillouët (dir.), Tours 1500, capitale des arts, cat. exp., Tours, musée des Beaux-Arts, 17 mars-17 juin 2012, Tours / Paris, 2012, p. 248.

Nicholas Herman, Jean Bourdichon (1457-1521). Tradition, Transition, Renewal, thèse de doctorat, New York University, dir. Jonathan Alexander, s.l., [2014], p. 113 et 206-209 et n° 67.

Maxence Hermant, "Les livres de dévotion du roi", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 218.

Maxence Hermant, "Les deux enlumineurs : Robinet Testard et Jean Bourdichon", dans Maxence Hermant et Séverine Lepape, Les Heures de Charles d'Angoulême, Barcelone, 2016, p. 60, 63 et 64.

Maxence Hermant et Gennaro Toscano, "Le livre d'heures de Frédéric d'Aragon, enluminé par Bourdichon, Todeschino et le Maître de Claude de France", Art de l'enluminure, t. 64, mars-mai 2018, p. 14 et 15.

Maxence Hermant, "Les Grandes Heures d'Anne de Bretagne", Art de l'enluminure, n° 75, décembre 2020-février 2021, p. 14.

Expositions :

Les primitifs français exposés au palais du Louvre (pavillon de Marsan) et à la Bibliothèque nationale, cat. exp., Paris, musée du Louvre et Bibliothèque nationale, Paris, 1904, manuscrits à peintures, n° 177.

Emile-Aurèle Van Moé, Les plus beaux manuscrits français du VIIIe au XVIe siècle conservés dans les Bibliothèques nationales de Paris, cat. exp., Paris, BN, 1937, Paris, 1937, n° 195.

L'art du Val de Loire de Jean Fouquet à Jean Clouet. 1450-1540, cat. exp., Tours, musée des beaux-arts, 9 juillet-30 septembre 1952, Paris, 1952, n° 36 (notice de J. Porcher).

Jean Porcher, Les manuscrits à peintures en France du XIIIe au XVIe siècle, cat. exp., Paris, BN, 17 décembre 1955-30 septembre 1956, Paris, 1955, n° 348.

Anne de Bretagne et son temps, cat. exp., Nantes, musée Dobrée, avril-juin 1961, Nantes, 1961, n° 48 (notice de J. Porcher).

François Enaud (dir.), Millénaire du Mont-Saint-Michel, 966-1966, cat. exp., Paris, palais de Justice, 18 mars-15 mai 1966 / Mont-Saint-Michel, 28 mai-1er octobre 1966, Paris, 1966, n° 38.

Béatrice de Chancel-Bardelot, Pascale Charron, Pierre-Gilles Girault, Jean-Marie Guillouët (dir.), Tours 1500, capitale des arts, cat. exp., Tours, musée des Beaux-Arts, 17 mars-17 juin 2012, Tours / Paris, 2012, n° 35 (notice de M. Hermant).

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins, XIVe-XVe siècles : Latin 1370)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (décembre 2020)

Gaudeat ordo Minorum/...

f. 218v

Jesum sonet laudis melos/...

f. 217

O bone Jesu, scribe in corde meo vulnera tua...

f. 218v

Royne qui fustes mise/Et assise/...

f. 39v