Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 953-1253

Latin 1183

Cote : Latin 1183  Réserver
Ancienne cote : Regius 4480
Ancienne cote : Dupuy II 1008
Ancienne cote : Rigault II 2522
Ancienne cote : François Ier 38
Horae ad usum Parisiensem, dites Heures d'Agnès de Bourgogne
XVe siècle (entre 1462 et 1465)
Anciens Pays-Bas méridionaux (Bruges ?)

Gothique batarde bourguignonne. Copie attribuée à David Aubert.
Enluminé par un artiste appartenant au Cercle de Jean Le Tavernier. 12 miniatures en grisaille, lettres ornées, lettres filigranées. Un enlumineur au style extrêmement proche a enluminé un Livre d'heures, vers 1460, conservé à Vienne (ÖnB, Cod. S.n. 13240).
Parchemin, I-IV+164 ff., précédés d'un f. de garde de parchemin (reliure XVIIIe siècle) et suivis de deux ff. de parchemin (d'origine), 200 x 140 mm (just. 130 x 85 mm).
Couture trop serrée pour établir un relevé codicologique complet.
Ni réclames, ni signatures.
Foliotation à l'encre noire, XVIIIe siècle.
Réglure à l'encre violette.
Reliure de maroquin rouge aux armes et au chiffre royaux, XVIIIe siècle.
Traces de l'ancienne reliure de cuir brun (reliure originelle ?), au f. I et au verso de la dernière garde inférieure (ces deux ff. sont les anciennes contregardes). Sur ces feuillets et celui qui suit et précède, traces de percements et d'oxydation de deux fermoirs en gouttière.
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Historique de la conservation

Peut-être commandé par le duc Philippe le Bon pour sa soeur Agnès de Bourgogne, duchesse de Bourbon (cf. dame présentée par sainte Agnès, en prières devant la sainte Hostie, probablement celle de Dijon, au f. 55) ; librairie ducale de Moulins (ne figure pas dans l'inventaire de 1523) ; saisi par le pouvoir royal, probablement au profit de Louise de Savoie, duchesse de Bourbon depuis 1522, puis de François Ier ; bibliothèque personnelle de François Ier  (cf. mention "Horae 38" au f. Iv) ; librairie royale de Fontainebleau ; ancien fonds royal (Inv. fin XVIe siècle, n° 1955/2 : "Horariae et preces").

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

Contient : 
F. II-v : Table de comput pour les années 1500 à 1521, ajout du début du XVIe siècle.
F. III-IVv : Blancs.
F. 1-12v : Calendrier, en français, avec mention de saints parisiens et flamands.
F. 13-89v : Heures pour chacun des jours de la semaine (offices abrégés). Heures de la Trinité (13), des morts (22v), du Saint-Esprit (34v), de tous les saints (45), du Saint-Sacrement (55), de la Croix (64v) et de la Vierge (80). Une telle composition, avec des offices répartis par jour de la semaine, se retrouve dans d'autres livres d'heures produits dans les Anciens Pays-Bas méridionaux (par exemple BnF, Mss., Latin 1364).
F. 90-105 : Psaumes de la pénitence.
F. 105-116 : Litanies.
F. 116v-164 : Prières diverses, en latin et en français. F. 116-117v : "Protestacion moult devote et profitable", en français. F. 118-120v : "Memoire de saint Eutrope", en latin. F. 120v-126 : "C'est O intemerata en françois que pape Jehan XXIIe fist et ottroya a tous ceulx quy la diront, trois cens jours de vray pardon", en français. F. 126v-132 : Oraison en français. F. 132-137 : Oraison du psautier, en latin. F. 137v : Blanc. F. 138-144 : "Devote oraison a Nostre Seigneur", en latin. F. 144v-148 : "Sequitur oratio devota ad Dominum Nostrum", en latin. F. 148-153 : "[...] Les sept paroles que Nostre Seigneur Ihesus dist en l'arbre de la Croix", en latin. F. 153v : Blanc. F. 154-159 : "S'ensuit une moult belle et devote requeste a la Vierge Marie", en français. F. 159v-164 : "Moult devote oroison a la Vierge Marie, mere de Ihesu Crist Nostre Seigneur", en français.

Outre les artistes à l'oeuvre dans le volume (copiste et enlumineur), divers éléments placent celui-ci dans l'orbite des ducs de Bourgogne. Une place de choix est ainsi réservée à saint Eutrope (f. 118), seul saint représenté dans les suffrages. "Sainct Eutrope fut filz d'ung des roys de Bourgongne et est son corps en l'esglise d'Orange" déclare une chronique compilée vers 1461-1467 par un certain Hugues de Tolins pour Philippe le Bon. On trouve une représentation de Saint Eutrope guérissant les estropiés dans le Livre de prières de Charles le Téméraire (Los Angeles, The J. Paul Getty Museum, MS 37, f. 41v).
Le calendrier des Heures d'Agnès de Bourgogne est copié d'après celui des Grandes Heures de Philippe le Hardi, 1376-1378 (calendrier parisien, mis à jour postérieurement pour l'adapter à l'usage des Pays-Bas méridionaux ; Cambridge, Fitzwilliam Museum, ms. 3-1954). Ce même calendrier figure dans les Heures de Philippe le Hardi, vers 1454 (La Haye, KB, ms. 76 F 2) et dans les Heures de Jacques de Brégilles (Bruxelles, KBR, ms. IV 1309, garde-joyaux du duc de Bourgogne.
Le trône de Grâce (f. 13) se retrouve dans le Livre de prière de Philippe le Bon, vers 1461-1467 (BnF, Mss., NAF 16428, f. 43).
Le calendrier n'est pas la seule partie qui trouve son modèle dans un manuscrit de Philippe le Bon, frère d'Agnès. Les deux rares prières "Trés souveraine et excellente mere des angles et des cieulx [...]" (f. 154-159) et "Mere et fille du hault roy souverain [...]" (f. 159v-164) figurent ainsi dans la seconde partie des  Heures de Philippe le Hardi (Bruxelles, KBR, ms. 11035-37, f. 68-72 et 87v-90).
La Lamentation sur le corps du Christ (f. 144v) dérive quant à elle d'une composition de Petrus Christus, vers 1450 (New York, The Metropolitan Museum of Art).

Tout porte a penser que ce volume a été réalisé pour Agnès de Bourgogne et qu'il s'agit très probablement d'un cadeau de son frère le duc Philippe le Bon. Datable stylistiquement vers 1460-1465, on peut le situer entre 1462 et 1465, dates du séjour d'Agnès dans les Anciens Pays-Bas méridionaux. La présence de saint Charlemagne, en rouge, dans le calendrier (mois de janvier), pourrait être un hommage à Charles Ier de Bourbon, défunt mari d'Agnès.

Bibliographie

Catalogues :

Victor Leroquais, Les livres d'heures manuscrits de la Bibliothèque nationale, Paris, 1927, t. 1, n° 48.

Philippe Lauer (dir.), Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits latins, t. 1, nos 1-1438, Paris , 1939, p. 435.

Keith Val Sinclair, Prières en ancien français, Hamden, 1978, nos 846, 1150, 1539, 1564 et 2259.

Etudes :

Ilona Hans-Collas et Hanno Wijsman, "Le livre d'heures et de prières d'Agnès de Bourgogne", Art de l'enluminure, n° 29, juin-août 2009, p. 20-47 [avec description des miniatures par Albert Châtelet, p. 48-65].

Hanno Wijsman, "Jean Miélot et son réseau. L'insertion à la cour de Bourgogne du traducteur-copiste", Le Moyen Français. Revue d'études linguistiques et littéraires, t. 67, 2010, p. 137-138.

Marie-Pierre Laffitte, "Cadeaux, spoliations, achats. Un aperçu des manuscrits "parisiens" provenant des ducs de Bourgogne et leur entourage", dans Bernard Bousmanne et Thierry Delcourt (dir.), Miniatures flamandes, 1404-1482, cat. exp., Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, 30 septembre-31 décembre 2011 / Paris, Bibliothèque nationale de France, 6 mars-10 juin 2012, Paris / Bruxelles, 2010, p. 64 n. 15.

Dominique Vanwijnsberghe et Erik Verroken, "Jean Le Tavernier", dans Bernard Bousmanne et Thierry Delcourt (dir.), Miniatures flamandes, 1404-1482, cat. exp., Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, 30 septembre-31 décembre 2011 / Paris, Bibliothèque nationale de France, 6 mars-10 juin 2012, Paris / Bruxelles, 2011, p. 215.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits latins d'origine étrangère : Latin 1183)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (décembre 2020)