Latin 6525

Cote : Latin 6525  Réserver
Ancienne cote : Regius 4967
Ancienne cote : Gaston d'Orléans 4
S. Thomas de Aquino, Commentaria in libros Aristotelis de celo et mundo et super libros de generatione et corruptione.
XVe s. (1492-1493).
Manuscrit en latin.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Naples. Ecriture italienne, copie de la main de Venceslaus Crispus (Venceslao Crispo), d'après la mention du f. 294 : « Beati Thome Aquinatis ex religiosa predicatorum familia explanatio librorum Aristotelis de celo et mundo adhuc et super libros de generatione et corruptione finit. Ferdinandi regis sumptu scriptore Venceslao Crispo bohemo exaratus Neapolis anno salutis MCCCCLXXXXIII Idibus augusti ». Le copiste a utilisé deux modules d'écriture: le texte d'Aristote est en gros module, le commentaire de s. Thomas en petit module.
Décoration italienne. Au f. 1, large encadrement, double dans les marges inférieure et de gouttière, composé de rinceaux à feuillages antiquisants rehaussés d'animaux, de putti, d'anges et de médaillons contenant des portraits : dans la marge inférieure, armes de Ferdinand Ier d'Aragon, roi de Naples , portées par deux anges; au dessus de l'initiale S, portait de saint Thomas d'Aquin écrivant dans son cabinet de travail. Au début de chaque livre, une initiale décorée et rattachée à un encadrement végétal sépare les deux colonnes du texte. Elégantes réclames ornées.
Le paiement de 1492, versé à Matteo Felice pour « uno principio chi a fatto a 10 libro de santo Thomasi sopra Aristotile », se réfère certainement au manuscrit (De Marinis, op. cit.). Ce que confirme le style de l'encadrement, typique de l'enlumineur napolitain qui, en outre, a souvent travaillé avec le scribe Venceslao Crispo.
Parchemin, 284 ff. foliotés 1-69 et 78-294 à 2 col., précédés de deux gardes de parchemin et suivis de quatre gardes de parchemin, les ff. 70 à 77 manquent sans lacune, 380 x 260 mm (just. 235 x 250 mm).
35 cahiers de 8 ff. (1-69 et 78-290), 1 cahiers de 4 ff. (291-294). Signatures au verso des premiers ff. de chaque cahier, de a 1-4 à z 1-4 puis de aa 1-4 à nn 1-4, placées sur la réglure de la colonne centrale au verso des premiers ff. de chaque cahier et réclames à l'encre au verso du dernier f. de chaque cahier, caractéristiques du copiste Venceslaus Crispus. Titres-courants à l'encre rouge et bleue.
Réglure à l'encre.
Reliure de veau fauve du XVIIe siècle au chiffre de Gaston d'Orléans, tranches mouchetées, contregardes papier couleur.
Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIe siècle.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Le manuscrit été réalisé pour Ferdinand Ier, d'Aragon, roi de Naples, puis il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric III d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.
Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Sanctus Thomas de celo et mondo couvert de velours vert sans fermaus." (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana, II, p. 201 n° 4 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).
Il a appartenu à l'archevêque de Rouen successeur de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Idem super de celo et mundo" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868; Robillard de Beaurepaire, ibid.). Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1550.
Le manuscrit a appartenu à Gaston d'Orléans (1608-1660), oncle de Louis XIV, de même qu'un autre manuscrit ayant appartenu à Georges Ier d'Amboise, BnF, ms. latin 6391, qui ne provient pas des rois Aragonais de Naples. Il pourrait provenir du précepteur de Gaston d’Orléans, M. de Daillon. Gaston d'Orléans a légué ses manuscrits à Louis XIV et ils sont entrés dans la Bibliothèque du roi en 1667. Le manuscrit latin 6525 est décrit sous le n° 4 de la liste établie par Nicolas Clément (BnF, ms. latin 17172, f. 43-43v; Omont, éd. cit.) : "B. Thomae Aquinatis in Aristotelem de coelo et mundo, fol.".
Le manuscrit est entré à la Bibliothèque du roi en 1667.

Présentation du contenu

S. Thomas de Aquino, Commentaria in libros Aristotelis de celo et mundo et super libros de generatione et corruptione.

Bibliographie

Catalogues: Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae regiae, III, 4, Paris, 1744, p. 252-253: " Codex membranaceus, quo contientur
1. Sancti Thomae Aquinatis explanationum libri tres in Aristotelis libros de coelo et mundo.
2. Ejusdem sancti Thomaeexplanationum libri duo in libros Aristotelis de generatione et corruptione.
Is codex a Vinceslao Crispo Bohemo, Ferdinandi Regis sumptibus, Neapoli anno 1493. exaratus dicitur"
; Omont, Anciens inventaires et catalogues de la Bibliothèque nationale, IV, p. 277-279
; Samaran et Marichal, Catalogue des mss en écriture latine, II, p. 353.
Codicologie: T. De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona, Milan, II, 1947, p. 163, 201-204 (inventaire C) et 303 doc. 876.
Histoire: Deville, p. 521; Ch. de Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790. Seine-Inférieure. Archives ecclésiastiques, série G, Paris, 1866, p. 293-294; M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 261-273; G. Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", ibid., p. 275-290.

1992
Gennaro TOSCANO, Les rois bibliophiles. Enlumineurs à la cour d'Aragon à Naples (1442-1495). Les manuscrits de la Bibliothèque nationale de Paris.Thèse nouveau régime, s. d. d'A. Prache, Université Paris IV-Sorbonne, 1992, 3 vol., recensé parmi les mss achetés par Georges d'Amboise au roi Frédéric d'Aragon p. 221, cité p. 351 ; notice p. 41 + fig. 224-225.

1995
Gennaro TOSCANO, « Matteo Felice : un miniatore al servizio del re d'Aragona di Napoli », Bollettino d'Arte, 93-94 (1995), p. 87-118, cité p. 110 + fig. 42.
L-J. BATAILLON, « Les manuscrits des textes latins du bas Moyen Age », in Bilan et perspectives des études médiévales en Europe. Ed. J. Hamesse, Louvain-la-Neuve, FIDEM, 1995, p. 419-425, cité p. 425.

1999
La Bibliotheca Real de Napoles de Alfonso el Magnanimo al Duque de Calabria (La Bibliotheca Reial de Napols d'Alfons el Magnanim al Duc de Calabria), catalogue d'exposition, Valence : Biblioteca Valenciana / Antic Monestir de Sant Miquel dels Reis, 23 avr.-27 juin 1999, 150 pp. ill., notice au n° 23 du catalogue.

2003
[New York, Sotheby's. The Inventory of H. P. Kraus, vente 4 et 5 décembre 2003. Catalogue de vente 7956 « I. Kraus »], cité dans Bulletin codicologique n° 234, Scriptorium 58/1 (2004) + Voir recension 13047 dans Medioevo latino, 27 (2006)

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Pierre Laffitte (août 2010).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 21576. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 77086.