Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 5573-5894

Français 5719

Cote : Français 5719  Réserver
Ancienne cote : Regius 10310
Ancienne cote : Dupuy I 900
Ancienne cote : Rigault II 2477
Ancienne cote : François Ier 270
Etienne Le Blanc, Généalogies de Bourbons, Histoire des accroissements territoriaux des Bourbons et Vie de saint Louis
XVIe siècle (vers 1521-1522)
Paris

Ecriture humanistique.
Enluminé par un artiste du Groupe Bellemare, d'après un modèle de Noël Bellemare.
Myra Orth (2015) donne cette oeuvre au Maître de Jean de Mauléon.
Parchemin, A-B + 32 ff., 240 x 165 mm (just. 145 x 95 mm).
7 cahiers : 1 cahier de 2 ff. (A-B ; A est l'ancienne contregarde supérieure), 1 cahier de 4 ff. (1-4), 2 cahiers de 8 ff. (5-20), 1 cahier de 2 ff. (21-22), 1 cahier de 6 ff. (23-28), 1 cahier de 4 ff. (29-32 ; le f. 32 est l'ancienne contregarde inférieure), précédés et suivis de 3 ff. de garde de papier.
Pas de réclames. Signatures portées par le relieur du XVIIIe siècle.
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle. Foliotation originelle, à l'encre bleue et en chiffres romains (à partir de l'actuel f. 5).
Réglure à l'encre rouge-brune.
Reliure de maroquin rouge aux armes et chiffre royaux, fin du XVIIIe siècle. Tranches dorées et ciselées, XVIe siècle. Traces de deux anciennes reliures textiles, l'une de velours de soie rouge, l'autre de velours de soie noire à rubans.
Titre du XVIIe siècle au f. Av : "Genealogie de Bourbon etc. Louenge de sainct Loys".
Reliure restaurée en 2015 : réalisation d'un demi de chèvre avec réinscrustation du dos ; restauration des mors et des coins ; réalisation d'une nouvelle tranchefile de queue à l'identique (dossier BnF-ADM-2015-002759-01).
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Exemplaire de présentation offert par Etienne Le Blanc à Louise de Savoie ; François Ier ; bibliothèque personnelle de François Ier (n° 270 au f. Av) ; librairie royale de Fontainebleau ; ancien fonds royal (Inv. fin XVIe siècle, n° 906 : "Genealogie des princes de Bourbon").

Présentation du contenu

Contenu :
F. 1-3v : Généalogies de Bourbons.
F. 4-v : Blancs.
F. 5-v : Dédicace à Louise de Savoie. Avec miniature de présentation.
F. 6-22v : Histoire des accroissements territoriaux des Bourbons.
F. 22v-30 : Vie de saint Louis.
F. 30v-31v : Blancs.

Cette oeuvre a été composée sur la demande de Louise de Savoie, ainsi que l'auteur le déclare dans sa dédicace (f. 5). Elle commence (f. 1) avant cette dédicace par : "Pour plus facillement entendre le contenu en ce present livre, au commencement d'iceluy ay mys ceste presente genealogie de la maison de Bourbon. Monsieur sainct Loys, roy de France [...]" et finit (f. 30) par : "[...] esquelz escriptz toute foy doit estre adjoustée". La seconde partie de l'ouvrage (f. 23-30) est consacrée à saint Louis : "Probation que monseigneur sainct Loys ne destruisit point le royaume pour le sainct voyaige qu'il feist oultre mer". L'auteur pour justifier saint Louis d'avoir ruiné le royaume pour le payement de sa rançon, lors de sa première croisade, énumère (f. 23-24) les reliques acquises par ce roi, donne, en passant (f. 24-25), les noms des "roys de France qui ont été en Terre saincte", indique (f. 25-26) à combien monta la rançon de saint Louis, et montre qu'elle ne fut pas disproportionnée eu égard au temps et à la qualité du prisonnier du Soudan ; il passe ensuite en revue (f. 26-27) les églises et hôpitaux fondés après le payement de cette rançon par le saint roi, sans avoir recours à aucune taille, aide ni subside ; il montre (f. 27-28) que saint Louis ne fit jamais de monnaie de cuir et que c'est longtemps après son décès que les gabelles (f. 28-29) furent établies. En dernier lieu, il parle (f. 29-30) de la canonisation de saint Louis, proclamée en 1297 par les soins et aux frais de Philippe le Bel son petit-fils.

Ce manuscrit est commandé dans le contexte de la lutte de Louise de Savoie contre les Bourbons.

Dans la Généalogie, il est indiqué que Suzanne de Bourbon est décédée mais que sa mère Anne de Beaujeu vit toujours, permettant ainsi de dater l’établissement du texte entre avril 1521 et novembre 1522.

Bibliographie

Catalogues :
Catalogue des manuscrits français, t. 5, ancien fonds. Nos 5526-6170, Paris,1902, p. 75-76.
Camille Couderc, Bibliothèque nationale. Album de portraits, d’après les collections du département des Manuscrits, Paris, [1908], pl. 139.
Myra D. Orth, Renaissance Manuscripts. The Sixteenth Century, Londres, 2015, t. 2, n° 38.

Etudes :
Ernest Quentin-Bauchart, Les femmes bibliophiles de France (XVIe, XVIIe & XVIIIe siècles), Paris, 1886, t. 1, p. 22, n° 21.
Ernest Quentin-Bauchart, La bibliothèque de Fontainebleau et les livres des derniers Valois à la Bibliothèque nationale (1515-1589), Paris, 1891, p. 180, n° 19.
René de Maulde La Clavière, Louise de Savoie et François Ier, trente ans de jeunesse (1485-1515), Paris, 1895, p. 392 n. 5.
Anne-Marie Lecoq, François Ier imaginaire. Symbolique et politique à l'aube de la Renaissance française, Paris, 1987, p. 478-479.
Myra D. Orth, "French Renaissance Manuscripts : The 1520s Hours wokshop and the Master of the Getty Epistles", The J. Paul Getty Museum Journal, t. 16, 1988, p. 59.
Sheila Edmunds, "Catalogue des manuscrits savoyards", dans Agostini Paravicini Bagliani (dir.), Les manuscrits enluminés des comtes et ducs de Savoie, Turin, 1990, p. 212, n° 52.
Robert Lembright, "Louise de Savoie. Etude de son mécénat artistique et littéraire", Bulletins et mémoires. Société archéologique et historique de la Charente, 1994, p. 99.
Élizabeth Brown, "A Sixteenth-century defense of saint Louis’crusades : Etienne Le Blanc and the legacy of Louis IX", dans Michael Goodich, Sophia Menache et Sylvia Schein (dir.), Cross-cultural convergences in the crusader period. Essays presented to Aryeh Grabois on his sixty-fifth birthday, New York, 1995, p. 20-48.
Élizabeth Brown et Sanford Zale, "Louis Le Blanc, Estienne Le Blanc and the defense of Louis IX’s crusades, 1498-1522", Traditio, t. 55, 2001, p. 235-292.
Mary B. Winn, "Louise de Savoie, ses enfants et ses livres : du pouvoir familial au pouvoir d'Etat", dans K. Wilson-Chevalier (dir.), Patronnes et mécènes en France à la Renaissance, Saint-Etienne, 2007, p. 260.
Maxence Hermant et Marie-Pierre Laffitte, "L'héritage Angoulême", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 53.
Maxence Hermant, "Les reliures de la famille d'Angoulême", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 94.
Cécile Scailliérez, "Un courant maniériste venu du Nord. Le rayonnement de Jan de Beer et de la culture leydo-anversoise", dans Cécile Scailliérez (dir.), François Ier et l'art des Pays-Bas, cat. exp., Paris, musée du Louvre, 18 octobre 2017-15 janvier 20, Paris, 2017, p. 45.

Exposition :
Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, n° 71 (notice M. Hermant ; cité aussi p. 106).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (mars 2019)