Français 5107

Cote : Français 5107  Réserver
Ancienne cote : Regius 9719
Ancienne cote : Dupuy I 1272 [cor. pro 285]
Ancienne cote : Dupuy I 285
Ancienne cote : Hurault [D] 36
Ancienne cote : Hurault 6
Registre du procès criminel du connétable de Bourbon
XVIe siècle
Papier, 593 feuillets, plus les feuillets 35 bis, 60 bis, 493 bis et 563 bis. Les cotes 126, 270 à 279, 370 à 379, 397 et 472 ont été omises, 295 x 200 mm.
Reliure de maroquin rouge aux armes et symbole royaux, fin XVIIe-début XVIIIe siècle.
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Vraisemblablement réalisé pour Jacques Hurault ou son frère Raoul II Hurault ; Philippe Ier Hurault de Cheverny, chancelier du roi (n° 45 de l'inventaire "Historiens estans en la bibliotheque de deffunt M. le chancelier de Cheverny", cf. Français 21089, f. 88) ; Philippe II Hurault de Cheverny, évêque de Chartres (n° 6 dans la marge inférieure du f. 1) ; acheté en 1622 (Hurault [D] 36, cf. Latin 17174, f. 17v ; n° 36 dans la marge supérieure du f. 1) ; ancien fonds royal.

Présentation du contenu

« Registrum processus criminalis ac aliarum expeditionum in suprema parlamenti curia agitatarum contra et adversus Carolum de Borbonio, sub principe Francisco, Francorum rege, anno Domini millesimo quingentesimo vigesimo septimo ».

Il commence (fol. 1) par : « Le quinzeiesme jour d'aoust, l'an mil cinq cens vingt trois, au lieu de Clery... » et finit (fol. 583 r°) par : «... et tous et chascuns les autres biens meubles et immeubles confisquez. Pronuncé par messire Anthoine Duprat, chevallier, chancelier de France, led. jour » 27e de juillet 1527, « et depuis par le greffier criminel, suivant l'ordonnance du roy ».

A la suite (fol 583 r°) sont les conclusions de la cour le « mardi [1]9e jour du moys de may, l'an 1528, en la Tournelle criminelle », sur une lettre du roi François Ier, datée de St-Germain en Laye, 15 mai 1528, concernant « Anthoine Desguières et Bertrand Symon, dit de Bryon, prisonniers en la Conciergerie du palais », pour lesquels le roi demandait, leur peine achevée, « plaine et entière délivrance, afin qu'ilz s'en puissent aller en Italie ». Ces conclusions se terminent (fol. 583 v°) par : «... et le tout selon et en ensuyvant les lectres du roy ».

Une table du volume remplit les feuillets 584-593.

L'exemplaire de dédicace au chancelier Antoine Duprat est conservé sous la cote Français 5109.

La présence de ce manuscrit dans les collections de la famille Hurault peut s'expliquer par le fait que Jacques Hurault, abbé de Saint-Laumer de Blois et de Saint-Bénigne de Dijon, était le secrétaire du connétable de Bourbon. Réfugié avec celui-ci à Milan en 1523, il fut arrêté en 1526. Son frère Raoul II le défendit et obtint sa réhabilitation.

Bibliographie

Catalogue :
Catalogue des manuscrits français, t. 4, Ancien fonds, nos 4587-5525, Paris, 1895, p. 562.

Etudes :
Marie-Pierre Laffitte, "Une acquisition de la Bibliothèque du roi au XVIIe siècle : les manuscrits de la famille Hurault", Bulletin du bibliophile, 2008/1, p. 43, 51, 54, 78 et 93.
Myra D. Orth, Renaissance Manuscripts. The Sixteenth Century, Londres, 2015, t. 2, p. 130.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (février 2019)