Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 3108-3386

Latin 3147

Cote : Latin 3147  Réserver
Ancienne cote : Regius 37972
Johannes Duns Scotus, Quaestiones quodlibetales.
XVe s. (vers 1480).
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Naples. Ecriture italienne.
Décoration italienne. Au f. 15, encadrement à bianchi girari comportant plusieurs emblèmes royaux, des médaillons avec des bustes d'empereurs, les armes de Ferdinand Ier d’Aragon, roi de Naples, dans la lettre historiée C Jean Duns Scot écrivant dans une exèdre. Nombreuses petites initiales en or sur fond à bianchi girari, bleu, vert ou rouge foncé.
De Marinis (op. cit.) attribue ce manuscrit à Matteo Felice, qui a enluminé le Duns Scot de la Bibliothèque Nationale de Berlin (cod. 52). Mais d’après Toscano (op. cit.), le style des putti et des antiques, ainsi que la façon de représenter le personnage dans la lettre sont caractéristiques de la production de l'atelier des Rapicano. Le décor du frontispice revient à l'enlumineur Nardo Rapicano.
Parchemin, 306 ff. foliotés 1-311 à longues lignes, précédés et suivis de 4 gardes de papier du XVIe siècle, les ff. 76, 167, 262, 265 et 303 manquent sans lacune, 330 x 200 mm (just. 215 x 125 mm).
1 cahier de 9 ff. (1-9), 1 cahier de 5 ff. (10-14), 35 cahiers de 8 ff. (15-298), 2 cahiers de 6 ff. (299-311). Réclames au verso du dernier f. de chaque cahier de la main du copiste . Titres-courants à l'encre bleue et or. Foliotation contemporaine du ms. en chiffres romains bleus et or alternés "F. I-CCLXXXVII", au verso des ff. 15-306.
Réglure à la pointe sèche.
Reliure de maroquin bleu datée au contreplat sup. "1594", dos long aux armes et devise du cardinal Charles II de Bourbon-Vendôme, tranches dorées. .
Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIIe siècle .

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Le manuscrit a appartenu àFerdinand Ier d'Aragon, roi de Naples; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.
Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Quolibeta Scoti couvert de cuyr rouge doré garni de fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , II, p. 203 n° 99 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).
Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Quolibeta Scoti " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid.), puis les cardinauxCharles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594).
Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1593.
Il est ensuite passé dans les collections royales conservées au Palais du Louvre et constitue le n° 23 du lot de manuscrits du Cabinet du roi au Louvre apporté à la Bibliothèque du roi en 1726, cf. la liste de la main de l’abbé de Targny (BnF, ms. naf 5762, f. 12-21 consultable dans Gallica) : "Volumes manuscrits apportés du Cabinet du vieux Louvre à la Bibliotheque du roy en l’année 1726... [n°] XXIII. Quaestiones theologicae de Deo et ejus attributis et de personis divinis. Opus videtur esse sti Thomae aut ex ejus scriptis depromptum. Vide doct. quaestiones disputatas d. Thom.. Nulla est inscriptio in codice. Volu. in fol. in membrana plucherrime scriptum saeculo ut videtur XV. continet CCXCVIII folia. Operi praemittuntur duo indices Ius quaestionum XXI. et alter index alphabeticus materiarum. Incipit codex fol. I. recto Cunctae res difficiles ait Salomon. Coopert. pell. maroq. caerul. ".
Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1726.

Présentation du contenu

F. 1-310 [JOHANNES DUNS SCOTUS, Quodlibet] Table des questions (1-1v) ; table des matières (2-14) ; prol. : « Cunctae res difficiles, ait Salomon... circa alia quesita » (15-15v) ; texte, en 21 questions : « Utrum in divinis essentialia sunt immediatiora... — ... et sic patet ad rationes » (15v-307), Wading, Lyon, 1639, t. XII, 1-544, et : « Additiones » (308-310) ; cf. P. Glorieux, Maîtres en théol., II, 209 ; Litt. quodlibet., I, 218-219.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, XVe-XVIIe siècles : Latin 3147)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues : Catalogue des mss. latins, IV, p. 237-238.
Samaran et Marichal, Catalogue des mss en écriture latine, II, p. 532.
Delisle, Cab. des Mss., I, 223, 237-239.

Codicologie : T. De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona, Milan, I, 1952, p. 74, 158 et II, 1947, p. 148 et 201-204 (inventaire C).

Histoire : Deville, p. 526
Ch. de Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790. Seine-Inférieure. Archives ecclésiastiques, série G, Paris, 1866, p. 293-294.
G. Mazzatinti, Bibl. dei re d'Arag. in Napoli. Rocca S. Casciano, 1897, n° 21, p. 18.
M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 269.
G. Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", ibid., p. 275-290.
G. Toscano, "Le cardinal Georges d'Amboise (1460-1510), collectionneur et bibliophile", Les cardinaux de la Renaissance et la modernité artistique, actes du colloque international, Tours, Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance, 2-4 juin 2005, dir. F. Lemerle, Y. Pauwels et G. Toscano, Université de Lille 3, 2009, p. 51-88.

Décor : G. Toscano, Les rois bibliophiles. Enlumineurs à la cour d'Aragon à Naples (1442-1495) : les manuscrits de la Bibliothèque nationale de Paris, thèse univ. Paris IV, Paris, 1992, p. 234, 300, 310, 427, fig. 148.
G. Toscano, "A la gloire de Ferdinand d’Aragon, roi de Naples…", L’illustration. Essais d’iconographie, M. T. Caracciolo et S. Le Men éd., Paris, 1999, p. 129, fig. 6.
G. Toscano, "Rapicano, Nardo", Dizionario biografico dei miniatori italiani, dir. M. Bollati, Milan, 2004, p. 896-899.
G. Toscano, "Pour Nardo Rapicano enlumineur : le Missel d'Alfonso Strozzi de la bibliothèque universitaire de Leipzig", Quand la peinture était dans les livres. Mélanges offerts à François Avril, dir. M. Hofmann, E. König, C. Zöhl, Turnhout, Paris, 2007, p. 352-365.

Exposition : G. Toscano (dir.), La Biblioteca reial de Nàpols d'Alfons el Magnànim al Duc de Calàbria : 1442-1550, exposition à la bibliothèque de Valence, 23 avril-27 juin 1999, Valence, 1999, n° 14.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Pierre Laffitte (juin 2010), mise à jour par Maxence Hermant (janvier 2012)