Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 4945-5218

Latin 5088

Cote : Latin 5088 
Ancienne cote : Regius 37972
Magnus Aurelius Cassiodorus, Historia ecclesiastica tripartita.
XVe s. (avant 1458).
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Naples Ecriture italienne, copie de la main du copiste Joan Marco Cinico ; cf. BnF, mss latins 5895, 12947 et 18524.
Décoration italienne. Au f. 1, encadrement à bianchi girari habités de putti et d'oiseaux ; dans l'initiale historiée figurent trois personnages, probablement les auteurs Théodoric, Sozomène et Socrate, dont Cassiodore a compilé les œuvres ; dans la marge inférieure, quatre putti soutiennent les armes d'Aragon. Grandes initiales à bianchi girari (2v, 46v, 70, 87v, 120, 167 et 205). Nombreuses initiales en or inscrites dans des carrés ou des rectangles bicolores.
Sur la seule base d'un paiement de 1472, De Marinis (op. cit.) propose d'identifier le scribe avec Ioan Marco Cinico. Une simple analyse héraldique suffit à démentir cette proposition : le manuscrit est une commande d’Alphonse Ier le Magnanime, roi de Naples, mort en 1458 ; l'encadrement à bianchi girari constitue d'ailleurs l'un des premiers essais de ce type de décor dans l'enluminure napolitaine ; F. Avril attribue cet encadrement à l'un des artistes du Livre d'Heures d'Alphonse le Magnanime de la Biblioteca nazionale de Naples (ms. 1.B.55), désigné par A. Putaturo Murano sous le nom de « maître napolitain catalanisant » (op. cit.).
Parchemin, 242 ff. à longues lignes, précédés en tête de 2 gardes de parchemin anciennes et précédés et suivis de 4 ff. de garde de papier du XVIe s., 340 x 250 mm (just. 205 x 130 mm).
24 cahiers de 8 ff. (1-192), 1 cahier de 6 ff. (193-198), 2 cahiers de 8 ff. (199-214), 1 cahier de 4 ff. (215-218), 3 cahiers de 8 ff. (219-242).
Réglure à l'encre.
Reliure de maroquin rouge datée au contreplat sup. "1593 Gaillon", dos long aux armes et devise du cardinal Charles II de Bourbon-Vendôme, tranches dorées.
Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIIe siècle .

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Le manuscrit a appartenu à Alphonse Ier le Magnanime ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.
Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , qui se trouvait au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Liber tripartite Cassidori couvert de cuyr noir à fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , II, p. 201 n° 87 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).
Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Liber tripartite Cassiodori " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid.), puis les cardinaux Charles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594).
Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1593.
Il est ensuite passé dans les collections royales conservées au Palais du Louvre et constitue le n° 21 du lot de manuscrits du Cabinet du roi au Louvre apporté à la Bibliothèque du roi en 1726, cf. la liste de la main de l’abbé de Targny (BnF, ms. naf 5762, f. 12-21 consultable dans Gallica) : "Volumes manuscrits apportés du Cabinet du vieux Louvre à la Bibliotheque du roy en l’année 1726... . [n°] XIX. Cassiodori senatoris Historia tripartitain membrana tersa et eleganti script. XVo saeculo. Vol. in fol. coopert. maroq. rubeo. Fol. Titulus sequens legitur : Incipit liber Tripartitae Cassiodori senatoris qui diciture Historia scholastica translata de graeco in latino per eundem, collecta in unum ex libris Theodorici, Solomeni et Socratis venerabil. virorum utillima ecclesiast. viris [en marge : Plura non vera in isto titulo] ».
Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1726.

Présentation du contenu

Cassiodorus, Historia ecclesiastica tripartita.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, XVe-XVIIe siècles : Latin 5088)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues : Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae regiae, III, 4, Paris, 1744, p. 38 : "5088. Codex membranaceus, olim Cardinalis Borbonii. Ibi continentur historiae ecclesiasticae tripartitae libri duodecim : authore Cassiodoro, viro Senatore.Is codex decimo quinto saeculo exaratus videtur".
Samaran et Marichal, Catalogue des mss en écriture latine, II, p. 494.

Codicologie : De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona, Milan, I, 1952, p. 8, 48 et II, 1947, p. 43 et p. 201-204 (inventaire C)
R. Katzenstein, "A Neapolitan Book of Hours in the J. Paul Getty Museum", The J. Paul Getty Museum Journal, 18, 1990, p. 74.

Histoire : Deville, p. 526.
Ch. de Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790. Seine-Inférieure. Archives ecclésiastiques, série G, Paris, 1866, p. 293-294.
Delisle, Cabinet des Manuscrits, I, p. 220, 237 et 241.
G. Mazzatinti, La biblioteca dei re d'Aragona in Napoli, Rocca S. Casciano, 1897, p. 25-26.
G. Toscano, Les rois bibliophiles. Enlumineurs à la cour d'Aragon à Naples (1442-1495). Les manuscrits de la Bibliothèque nationale de Paris.Thèse nouveau régime, s. d. d'A. Prache, Université Paris IV-Sorbonne, 1992, p. 430-431, fig. 56-57.
M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 261-273.
G. Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", ibid., p. 275-290.

Décor : R. Katzenstein, "A napolitan book of hours in the J. Paul Getty Museum", The J. Paul Getty Museum Journal, vol. 18, 1990, p. 73-74.
G. Toscano, "Corali e minii per Santa Maria Monteoliveto", Miniatura a Napol da '400 al '60. LIbri di coro delle chiese napoletane, Naples, 1991, p. 42, 53.
G. Toscano, " Il Maestro di Isabella di Chiaromonte : note sulla miniatura a Napoli a metà Quattracento ", Artes, 3, 1995, p. 37, fig. 3.
G. Toscano, "L'enluminure italienne entre Moyen Age et Renaissance : dix ans d'études", Bulletin de l'Association des historiens de l'art italien, 3, 1996-1997, fig. 1 p. 6.

Expositions : F. Avril, Dix siècles d'enluminure italienne (VIe-XVIe siècles), Paris, BN, 1984, p. 170-171 n° 151.
G. Toscano (éd.), La Biblioteca Reale di Napoli al tempo della dinastia Aragonesa, Naples, Castel Nuovo, 1998, n° 7.


2009
Cité p. 64, p.82
Gennaro TOSCANO, "Le cardinal Georges d'Amboise (1460-1510) collectionneur et bibliophile" tiré à part de Les cardinaux et la Renaissance, IRHIS, (2009) p. 52-87.
MSS [8° pièce 7499

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Pierre Laffitte (juin 2010), mise à jour par Maxence Hermant (février 2012).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 12449. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 117000.