Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 1-3857 [Ancien fonds latin] > Latin 309-630

Latin 495

Cote : Latin 495 
Ancienne cote : Regius 39073
S. Thomas de Aquino, Expositio litteralis in Isaiam.
XVe s. (1489-1492).
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Naples. Ecriture italienne, copie de la main de Venceslaus Crispus [Venceslao Crispo], d'après la mention du f. 188 : "Scriptore Venceslao Crispo Bohemo Slagenverdiensi regio sumptu. Neapoli feliciter absolutum. Anno nostre salutis Mo. CCCC. LXXXIX". Le copiste a utilisé deux modules d'écriture : le texte biblique est en gros module, le commentaire de s. Thomas en petit module.
Décoration italienne. Au f. 1, large encadrement, double dans les marges inférieure et de gouttière, composé de rinceaux de fleurs et de feuillages rehaussés de putti et de médaillons contenant des portraits : dans la marge inférieure, armes de Ferdinand Ier d'Aragon, roi de Naples, portées par deux putti ; au dessus de la lettre S, portrait de saint Thomas d'Aquin écrivant dans son cabinet de travail. Grandes initiales peintes.
D'après De Marinis (op. cit). un document de la trésorerie royale de Naples du 7 août 1492 permet d'attribuer le décor à Matteo Felice . Le style de l'encadrement confirme cette attribution.
Parchemin, 190 ff. foliotés 1-191 à 2 col., précédés et suivis de 4 gardes papier du XVIe s., le f. 177 manque sans lacune, 380 x 260 mm (just. 235 x 160 mm).
28 cahiers de 8 ff. (1-185), 1 cahier de 6 ff. (186-191). Signatures en grande partie rognées de a 1-4 à [?] placées sur la réglure de la colonne centrale au verso des premiers feuiilets de chaque cahier et réclames à l'encre au verso du dernier f. de chaque cahier, caractéristiques du copiste Venceslaus Crispus.
Réglure à l'encre.
Reliure de maroquin bleu datée au contreplat sup. "1593 Gaillon", dos long aux armes et devise du cardinal Charles II de Bourbon-Vendôme, tranches dorées.
Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIIe siècle.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Le manuscrit a appartenu àFerdinand Ier d'Aragon, roi de Naples ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.
Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen, au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Sanctus Thomas super Ysaiam couvert de de cuyr rouge à ouvraige doré garny de deux fermaus de cuyvre" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , II, p. 201 n° 23 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).
Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Id. [sic] in Esaiam" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868; Robillard de Beaurepaire, ibid.), puis les cardinauxCharles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594).
Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1593.
Il est ensuite passé dans les collections royales conservées au Palais du Louvre et constitue le n° 21 du lot de manuscrits du Cabinet du roi au Louvre apporté à la Bibliothèque du roi en 1726, cf. la liste de la main de l’abbé de Targny (BnF, ms. naf 5762, f. 12-21 consultable dans Gallica) : "Volumes manuscrits apportés du Cabinet du vieux Louvre à la Bibliotheque du roy en l’année 1726... [n°] XXI. B. Thomae Aquinatis ex ordine Praedicatorum Commentaria ad litteram in Isaiam prophetam. Volum. in fol. ex membrana bene tersa. Videtur ut in praecedenti volu. effigies divi Thomae scribentis fol. 1 recto cum exquisitis circa latera paginae picturis. Tempus exarati volum. indicat nota ipsius scriptoris in fine voluminis hoc modo "Scriptore Venceslao Crispo Bohemo Slavergendiensi regio sumptu feliciter absolut. anno nostrae salutis 1489". In eadem pagina: "Explicit litteralis expositio in Isaiam prophetam secundum beat. Thomam Aquinatem cum quibusdam additis collationibus authoritatum quas superaddidit quidam ex ordine Praedicatorum utilitati legentium profuturas pro quibus vide sequentem inventariam tabulam. Volumen coopertum maroquin. violac.".
Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1726.

Présentation du contenu

S. Thomas de Aquino, Expositio litteralis in Isaiam.
F. 189. "Repertoria tabula superadditarum collationum ad singula capitula hujus operis".
Ms. "P" de l'édition léonine.

Présentation du contenu

(Thom. Aquin. Op., édit. Vivès, XVIII, 668-821, et XIX, 1-65). Cf. Destrez, Études crit., I, 1933, 207.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, XVe-XVIIe siècles : Latin 495)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues : Catalogue des mss latins, I, p. 175.
Samaran et Marichal, Catalogue des mss en écriture latine, II, p. 17.
Texte: S. Thomas de Aquino, Opera omnia , Rome, XXIII, 1974 (édition dite léonine).
Codicologie : T. De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona, Milan, I, 1952, p. 64, 75 et 157 et II, 1947, p. 159-160 et p. 201-204 (inventaire C).
Histoire : Deville, p. 526 ; Ch. de Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790. Seine-Inférieure. Archives ecclésiastiques, série G, Paris, 1866, p. 293-294 ; G. Toscano, "Matteo Felice : un miniatore al servizio dei re d’Aragona di Napoli", Bollettino d’Arte, 1995, p. 109-110, fig. 40 ; G. Toscano, "Matteo Felice", La biblioteca reale di Napoli al tempo della dinastia aragonesa: 1442-1495, cat. expo. , Naples, 1998, Valencia 1998, p. 431-432 ; M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 261-273 (p. 269) ; G. Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", ibid., p. 275-290 (cité p. 282 (brève description + historique note n° 33) + fig. 2 [f. 1]); G. Toscano, « Felice, Matteo », Dizionario biografico dei miniatori italiani, dir. M. Bollati, Milan, 2004, p. 217.

1992
Gennaro TOSCANO, Les rois bibliophiles. Enlumineurs à la cour d'Aragon à Naples (1442-1495). Les manuscrits de la Bibliothèque nationale de Paris. Thèse nouveau régime, s. d. d'A. Prache, Université Paris IV-Sorbonne, 1992, 3 vol., recensé parmi les mss achetés par Georges d'Amboise au roi Frédéric d'Aragon p. 221, cité p. 351 + notice p. 412 + fig. 220

1995
Gennaro TOSCANO, « Matteo Felice : un miniatore al servizio del re d'Aragona di Napoli», Bollettino d'Arte, 93-94 (1995), p. 87-118, cité p. 109 + fig. 40.

1997
M. HAFFNER, Ein antiker Sternbilderzyklus und seine Tradierung in Handschriften vom frühen Mittelalter bis zum Humanismus, Hildesheim, Olms, 1997, cité pp. 107, 175.

1998
G. IVERSEN, « Laus uranica. La louange des anges dans la poésie liturgique médiévale. Conversion de mots et d'idées antiques », in Gli umanesimi medievali. A cura di C. Leonardi, Firenze, Ed. di Galluzzo, 1998, p. 239-259, cité p. 248.

2003
[New York, Sotheby's. The Inventory of H. P. Kraus, vente 4 et 5 décembre 2003. Catalogue de vente 7956 « I. Kraus »] cité dans Bulletin codicologique n° 234, Scriptorium 58/1 (2004) et recension 13047 dans Medioevo latino, 27 (2006)

2006
G. IVERSEN, « Varatio delectat. La variation comme méthode de composition dans les tropes du Gloria à Saint-Martial au XIe siècle », in Saint-Martial de Limoges. Ambition politique et production culturelle (Xe-XIIIe siècles). S. d. C. Andrault-Schmitt, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 2006, p. 431-454, cité p. 449.

2007
[Gunilla IVERSEN, « Variatio delectat, la variation comme méthode de composition dans les tropes du Gloria à Saint-Martial au XIe siècle », Saint-Martial de Limoges. Ambition politique et production culturelle (Xe-XIIIe siècles). Actes du Colloque tenu à Poitiers et Limoges du 26 au 28 mai 2005), Cl. ANDRAULT-SCHMITT, Limoges, PULIM, 2006, p. 431-454]. Voir recension 6223 dans Medioevo latino, 28 (2007).
2009
Cité p. 64
Gennaro TOSCANO, "Le cardinal Georges d'Amboise (1460-1510) collectionneur et bibliophile" tiré à part de Les cardinaux et la Renaissance, IRHIS, (2009) p. 52-87.
MSS [8° pièce 7499

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Pierre Laffitte (juin 2010).