Département des Manuscrits > Erudits et bibliophiles > Smith-Lesouëf > Smith-Lesouëf occident

Smith-Lesouëf 14

Cote : Smith-Lesouëf 14  Réserver
S. Thomas de Aquino, Super tertio libro Sententiarum.
XVe s. (1486).
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Naples. Ecriture italienne, de la main de Venceslaus Crispus d'après la mention du f. 270 : "Absolutum... scriptoreque Venceslao Crispo Bohemo Anno post christi nativitatem Mill. CCCC. LXXXVl° parum tamen felici impensa inclyti Joannis de Aragonia Ro. ec. card. exaratum". Le copiste a utilisé deux modules d'écriture : le texte de Bède est en gros module, le commentaire de s. Thomas en petit module.
Décoration italienne. Les pages frontispices qui devaient se trouver en tête du volume et entre les ff. 5 et 6 ont disparu, mais le volume est orné de nombreuses petites initiales accompagnées d'élégants encadrements à fleurs et feuillages.
Parchemin, + 272 ff. foliotés 1-265 plus f. 21bis, 76bis, 93 bis, 108bis, 126 bis, 186 bis et 261 bis à 2 col. , précédés d'une contregarde ancienne et suivis d'une garde et d'une contregarde anciennes, 380 x 270 mm (just. 235 x 160 mm).
Réglure à l'encre.
1 cahier de 5 ff. (1-5), 1 cahier de 9 ff. (6-14), 25 cahiers de 10 ff. (15-258), 1 cahier de 8 ff. (259-265). Deux feuillets ont été découpés, l'un avant le f. 1, le second entre les ff. 5 et 6, correspondant sans doute à des feuillets peints. Au contreplat inférieur indication du nombre de cahiers (XVe s.). Signatures en grande partie rognées de a 1-4 à z 1-4 puis de aa à ee 1-4 placées sur la réglure de la colonne centrale au recto des premiers feuiilets de chaque cahier et réclames à l'encre au verso du dernier f. de chaque cahier, caractéristiques du copiste Venceslaus Crispus. Au contreplat inférieur, mention XVe s. d'une main italienne, indiquant le nombre de cahiers et de feuillets peints (?) "Q[uaterne] XXVIII C[arte] II". Numérotation moderne des distinctions dans la marge supérieure.
Reliure napolitaine XVe s. de chèvre rouge sur ais de bois, décor de petits fers dorés (dont le livre ouvert, emblème de la dynastie des rois aragonais de Naples), traces de lanières de cuir au plat supérieur et quatre agrafes en laiton conservées sur le plat inférieur, tranches dorées, étiquette de parchemin sur le chant de l’ais inférieur avec le titre (illisible).
Estampilles de la Fondation Smith-Lesouëf et de la Bibliothèque nationale.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit a été réalisé pour le cardinal Jean d'Aragon ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples , cf. la mention du classement à Naples "a la theologia n° VII" et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples avant sa mort en 1504.

Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen, au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Thomas super tercio sentenciarum couvert de cuyr cuyr violet à ouvraige doré guarny de de [sic] fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , p. 201 n° 9 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires ..., p. 293-294).

Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinalGeorges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Thomas super primum sententiarum, 2m, 3m, 4m " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid.), puis les cardinauxCharles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594).

Le manuscrit est ensuite passé à une date inconnue dans la bibliothèque de la chartreuse de Gaillon, où il se trouvait encore en 1798, d'après l'inventaire rédigé en 1798 : "(25) 9525. — Beati Thomae Aquinatis in tertium librum sententiarum. Ms. in-fol., parchemin, initiales peintes en or et en couleur, incomplet au commencement, couv. maroquin rouge. A la fin: « Absolutum est hoc egregium opus beati Thome de Aquino in tertium magistri sententiarum librum, scriptoreque Venceslao Crispo Bohemo, anno 1486, impensa Joannis de Aragonia cardinalis exaratus »", Henri Omont, art. cit., p. 141-162.

Il a disparu de Gaillon après 1798.

Au XIXe siècle, le manuscrit est repéré dans la collection F. Bourdin à Rouen (mention "n° 137 M. F. Bourdin" sur une étiquette au contreplat supérieur et mention manuscrite "Bourdin fils rue impériale à Rouen" ; aussi attesté à l'exposition de 1861), puis dans celle de Charles Lormier (ex-bris imprimé) avant de passer en vente publique à la mort de ce dernier (vente de 1901, cf. catalogue, I, lot n° 84 p. 48).

Acquis par Auguste Lesouëf, ce volume a fait partie de sa collection, donnée en 1913 par ses héritières Madeleine et Jeanne Smith à la Bibliothèque Nationale (don 36480), conservée jusqu’en 1980 à la Bibliothèque Smith-Lesouëf de Nogent-sur-Marne, puis répartie entre les différents départements de la Bibliothèque Nationale.

Documents en relation

Ce volume fait partie d'un ensemble de 4. Les tomes 1 et 2 sont conservés à la bibliothèque de Louviers sous les cotes ms. 7 et 8. Le tome 4 a disparu de la chartreuse de Louviers après 1798 (Inventaire de 1798, n°26 ; Omont, 1882, p. 157). Ce tome disparu ne peut donc être le Naples, BN, ms. VII.B.4, qui figure dans un inventaire de 1541 relatif aux biens de la princesse Constance d'Avalos (sur ce manuscrit, voir G. Toscano, La Biblioteca reale di Napoli al tempo della dinastia Aragonese, Valence, 1998, n° 43).

Bibliographie

Catalogues : Inventaire sommaire des manuscrits anciens de la bibliothèque Smith-Lesouef à Nogent-sur-Marne, Paris, 1930, p. 5.

Codicologie : T. De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona, II, Milan, 1947, p. 158 et 201 n° 9.
De La Mare, Florentine scribes, n° 5.

Histoire : Deville, p. 521.
Ch. de Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790. Seine-Inférieure. Archives ecclésiastiques, série G, Paris, 1866, p. 293-294.
Henri Omont, "Catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de Louviers", Le Cabinet historique, 1882, p. 141-162.
H. Omont, Catalogue général des mss. des Bibliothèques publiques de France, II, p. 367-368.
Catalogue de la bibliothèque de feu M. Charles Lormier de Rouen, I, Paris, 1901, n° 84 .

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 12812. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 130100.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution : R 130100.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Pierre Laffitte (juin 2010), mise à jour par Maxence Hermant (février 2012).