Département des Manuscrits > Latin > Latin > Latin 3858-8822 [Ancien fonds latin] > Latin 8580-8822

Latin 8694

Cote : Latin 8694  Réserver
Ancienne cote : Regius 4794
Ancienne cote : Mazarin 1296
Laurentius Valla,De notulis Raudensis ad Joannem Tortellium, Nicolai Papae V. Cubicularium, libri duo.
XVe s. (vers 1475).
Naples. Ecriture italienne, copie de la main d'Hippolytus Lunensis (Ippolito Lunense) d'après la mention du f. 366v : « Finis Deo gratias Hippolytus Lunensis transcripsit ». Un paiement de la trésorerie royale des rois Aragonais de Naples délivré au scribe Ippolito da Luni en 1474 pour un volume "de forma real... de la controversia de Bertholomeu Facio e Lorenço Valle", rétribuerait, selon De Marinis (op. cit.), la copie de ce manuscrit.
Décoration italienne. Au f. de parchemin teinté 1v, ajouté en tête du ms., inscription "LAURENTI VALLENSIS DE NOTULIS RAUDENSIS AD IOANNEM TORTELLIUM PAPAE NICOLAI QUINTI CUBICULARIM PRIMUS INCIPIT" entourée par deux cornes d'abondance affrontées d'où émergent des putti. La richesse et la qualité du décor témoignent de la haute valeur artistique de cette oeuvre. La page frontispice qui devait se trouver sur le premier f. du premier cahier a disparu. Grandes initiales en or avec encadrements à bianchi girari, habités d'oiseaux, de putti, de papillons et d'autres animaux : Q (1) , D orné d'un ange qui souffle dans une corne (32), V (52v), S (105), E (141 v), S (182), N (226) , Q (247v), P (274), A (299) , C (307v), T (323), de la main de Gioacchino de Gigantibus.
Si les putti ne possèdent pas tous les traits caractérisant l'art de Gioacchino de Gigantibus, en revanche les grandes initiales accusent le pinceau du prolifique maître d'origine allemande.
Parchemin,A plus 366 ff. à longues lignes, précédés et suivis d'une garde de parchemin ancienne et de 2 gardes de papier du XVIIIe s., , 400 x 277 mm (just. 255 x 145 mm).
1 f. (A), 1 cahier de 7 ff. (2-8) en raison de la disparition du premier f. découpé, 21 cahiers de 10 ff., 1 cahier de 8 ff. (218-225), 14 cahiers de 10 ff. (226-366). Réclames au verso du dernier f. de chaque cahier de la main du copiste. Traces de signatures fortement rognées au recto des premiers ff. de chaque cahier, une première série de "a" à "z" correspondant aux ff. 2-225 (101, 118, 181, 192, 212, 218), une seconde série de nouveau aux ff. 226-366 (240, 251, 258, 259, 268, 290, 307, 317, 321). Titres-courants en capitales bleues et or. Comptes de lettres peintes (?) au recto du premier f. de chaque cahier très souvent rognés: "CLXXXVIIII" (118), "CXV" (?) (307) et passim. Restaurations du parchemin (comblage des trous) antérieures à la copie.
Réglure à la pointe sèche.
Reliure aux armes et chiffre royaux XVIIe-XVIIIe s., tranches dorées et ciselées.
Estampille de la Bibliothèque du roi au XVIIe siècle.
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit a appartenu à FerdinandIer d'Aragon, roi de Naples ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise parFrédéric III d'Aragon, roi deNaples, avant sa mort en 1504.
Il a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise,(1460-1510), archevêque de Rouen, au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Laurencii Vallensis de notulis Radensis couvert de cuyr noir à fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , II, p. 204 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires ..., p. 293-294).
Il a appartenu à l'archevêque de Rouen successeur de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Laurentii Valle de notulis" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; de Robillard de Beaurepaire, ibid.) .
Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1550.
En 1668, il correspond au n° 1296 de l'échange entre la Bibliothèque Mazarine et la Bibliothèque du roi des manuscrits du cardinal Jules Mazarin.(BnF, ms. naf 5763) : "Laurentii Vallensis in Raudensem, Bart. etc.; vélin fol."
Le manuscrit est entré à la Bibliothèque du roi en 1668.

Présentation du contenu

F. 1-52. Laurentius Valla,De notulis Raudensis de notulis Raudensis ad Joannem Tortellium, Nicolai Papae V. Cubicularium lib. I-II.
F. 52v-222v. Laurentius Valla,Adversus Bartholomaeum Facium lib. I-IV.
F. 226-366v. Laurentius Valla,Adversus Poggium lib. I-VI.
Le cahier de 8 ff. (218-225) correspond à la fin du second traité.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, XVe-XVIIe siècles : Latin 8694)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues :Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecaeregiae, III, 4, Paris, 1744, p. 483 : "Codex membranaceus, olim Mazarinaeus. Ibi continentur
1.ø Laurentii Vallae de notulis Raudensis ad Joannem Tortellium, Nicolai Papae V. Cubicularium, libri duo.
2.ø Ejusdem adversus Bartholomaeum Facium et Antonium Panormitam recriminationum libri quatuor.
3.ø Ejusdem adversus Poggium libri sex.
Is codex decimo quinto saeculo exaratus videtur".
Omont, Anciens inventaires et catalogues de la Bibliothèque nationale, IV, p. 332 ; Samaran et Marichal, Catalogue des mss en écriture latine, III, p. 77.
Codicologie : T. De Marinis,La Biblioteca napoletana dei re d’Aragona, Milan, I, 1952, p. 56 et 75 et II, 1947, p. 168, 201- 204 (inventaire C) et 262 doc. 509.
Histoire : Deville, p. 528 ; Ch. de Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires des Archives départementales antérieures à 1790. Seine-Inférieure. Archives ecclésiastiques,série G, Paris, 1866, p. 293-294 ; M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 261-273 ; G. Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", ibid., p. 275-290.

Bibliographie

1981
Laurentii Valle Antidotum in facium. Ed. Mariangela Regoliosi, Padova, Antenore, 1981, recensé pp. CIII-CIX + édition critique.

1984
O. BESOMI — M. REGOLIOSI ed., Laurentii Valle, Epistole, Patavii, Antenoreis, 1984, cité pp. 81, 318-319, 332, 343.

1986
Ari WESSELING, « Per l'edizione del secondo Antidotum contro Poggio Bracciolini », in Lorenzo Valla e l'umanesimo italiano, cur. di O. Besomi — M. Regoliosi, Padova, Editrice Antenore, 1986, p. 133-139, cité p. 136.

1992
Gennaro TOSCANO, Les rois bibliophiles. Enlumineurs à la cour d'Aragon à Naples (1442-1495). Les manuscrits de la Bibliothèque nationale de Paris.Thèse nouveau régime, s. d. d'A. Prache, Université Paris IV-Sorbonne, 1992, 3 vol, recensé parmi les mss achetés par Georges d'Amboise au roi Frédéric d'Aragon p. 238 ; notice p. 453.

1997
Andrew G. WATSON, A Descriptive Catalogue of the Medieval Manuscripts of All Souls College Oxford, Oxford, Oxford University Press, 1997, cité p. 193 (notice n° 93).

2004
Giuseppe Billanovich, Itinera. Vicende di libri e di testi. T. I. A cura di M. Cortesi, Roma, Ed. di storia e letteratura, 2004, cité p. 2.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Marie-Pierre Laffitte (mai 2010).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 22592. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 38037.