Département des Manuscrits > Grec > Supplément grec > Supplément grec 10-44

Supplément grec 11

Cote : Supplément grec 11  Réserver
Héron d'Alexandrie
Milieu du XVIe s.
322 × 220 mmff. 70, 29 lignes.CAHIERS – 8 cahiers : 5 quat. (1-40), 1 senion (41-52), 1 quat. (53-60) et 1 quinion (61-70) ; en garde, 1 binion au début et 20 ff. à la fin. Signatures α’-γ’ visibles dans l’angle inférieur droit du premier recto des premiers cahiers. Réclames verticales au dernier verso de chaque cahier. Folios blancs : 50v et 70v.
Papier.
FILIGRANES – Cf. A. Cataldi Palau, « Il copista Ioannes Mauromates », dans I manoscritti greci tra riflessione e dibattito. Atti del V Colloquio Internazionale di Paleografia Greca (Cremona, 4-10 ottobre 1998), Florence 2000, p. 394, ms. 79, qui renvoie aux relevés de l’article de P. Canart, « Les manuscrits copiés par Emmanuel Provataris », dans Mélanges Eugène Tisserant, t. VI [Studi e Testi, 236], Vatican 1964, pp. 273-287 : a(ff. 1-34) trois fleurs en forme de tulipe inscrites dans un cercle, Canart 32, cf. Briquet 6683 ; b(ff. 35-64. 67-70) échelle dans un écu surmonté d’une croix, Canart 21, cf. Briquet 5929 ; c(ff. 65-66) enclume supportant un marteau, inscrite dans un cercle, Canart 23, cf. Briquet 5964 ; d(ff. de garde) couronne surmontée d’une étoile à six rayons, Canart 19.
ÉCRITURE – Copié par Jean Mauromatès ( E. Gamillscheg, D. Harlfinger, Repertorium der griechischen Kopisten 800-1600, 2. Teil: Handschriften aus Bibliotheken Frankreichs, Wien, 1989, A, no 229), probablement à Rome entre 1548 et 1553 (cf. A. Cataldi Palau, art. cit., p. 375). Surface écrite : 245 × 130 mm.
DÉCORATION – Bandeaux (ff. 1 et 51), titres, initiales et numéros en marge à l’encre rouge pâlie. Emplacements réservés aux figures non utilisés.
RELIURE – Parchemin ; traces de lien.

Présentation du contenu

Héron d'Alexandrie ( éd. W. Schmidt, Heronis Alexandrini opera quæ supersunt omnia, t. I et t. I, suppl., Leipzig 1899 : ms. cité t. I, suppl., pp. 31 et 96 sous le no 51).

1 (ff. 1-50) Pneumatica (éd., t. I, pp. 2-332) : 1(ff. 1-21v) Livre I, prologue (ff. 1-6 ; éd., pp. 2-28) et chap. α’-κδ’ ms. : chap. 1-5, 6 réduit à Ἔστω σμηρισμάτιον (f. 9v ; éd., p. 54) suivi de 24 depuis ᾧ ἐὰν βουλώμεθα (éd., p. 120, l. 1), 25-29, 31, 30, 32-43 ; 2(ff. 22-34v) Livre II, chap. α’-λ’ ms. : chap. 1, 2, 4-21, 24-33 ; 3(ff. 34v-50) Livre I, chap. 7-23, et livre II, chap. 3, 34-37, 22 et 23.

2 (ff. 51-70) De automatis (éd., t. I, pp. 338-452) : chap. 1-21, 22 jusqu’à εἶχεν ὁ μῦθος (f. 64v, l. 8 ; éd., p. 414, l. 22) suivi de 24, 25 réduit à Τὰ μὲν περὶ τοὺς τεκτονεύοντας οὕτως τῷ πίνακι (f. 65v, l. 1 ; éd., p. 426, ll. 4-5) suivi de 22 depuis κεραυνὸς ἐπὶ τὸν Αἴαντα jusqu’à ἦν τοιαύτη (f. 65v, ll. 1-3 ; éd., p. 414, ll. 20-23), de 23, de 25 depuis κλεισθέντος δὲ (f. 66, l. 17 ; éd., p. 426, l. 5) et de 26, le tout en un seul paragraphe, 27 et 28-30 en un paragraphe.

Historique de la conservation

ANNOTATIONS – En marge, indication en chiffres arabes du numéro de chapitre (qui n’est pas celui de l’édition utilisée). Au f. 3v, contenu du volume de la main d’Ismaël Boulliau.

HISTOIRE – Contrairement à ce qu’indique une note collée au f. [IIIv] (Manuscrits et papiers de Mr Saumaise, achetés de Mr Lantin… ), le ms. n’a sans doute jamais appartenu à Claude Saumaise (il n’apparaît en effet pas dans les documents concernant sa bibliothèque : Delisle, Cabinet des manuscrits, t. I, pp. 361-363, Archives Ancien Régime 65, ff. 348-349v ; cf. Suppl. gr. 14). Il a en revanche fait partie de la bibliothèque d’Ismaël Boulliau (cf. Arsenal 4630, f. 132rv, Catalogue des manuscrits de Boulliau, dressé en 1650 et intégré en 1675 par Charles Le Tonnelier à son Catalogus Catalogorum, f. 132v, no 11 ; v. également la note de Boulliau au f. 3v du ms.). Le ms. est entré à la Bibliothèque du roi vers 1756 (Archives Ancien Régime 65, ff. 356-359v, partie concernant les papiers provenant de Boulliau de l’État général des Acquisitions du Cabinet des Manuscrits daté du 10 mars 1756, f. 359, no 28). Estampille de la Bibliothèque nationale (Deuxième République) aux ff. [IIIv], 1 et 70 (type Josserand-Bruno 27).

Bibliographie