Français 24378

Cote : Français 24378
Ancienne cote : La Vallière 92
XVe siècle (copié avant 1469, enluminé peu après 1469).
Flandres ( Bruges ).

Écriture bâtarde bourguignonne. Manuscrit copié par Guiot d'Augerans (colophon p. 348), à qui sont également dûs les manuscrits Français 9200-9201.

55 miniatures (environ 70-90 × 108 mm) : P. 1 L’auteur présente le livre à son dédicataire, Charles I er, comte de Nevers et de Rethel. P. 5 Fête donnée par le roi Louis VI le Gros au Pont-de-l'Arche pour Pentecôte. P. 12 Devant le roi, Gérard de Nevers relève le défi lancé par Liziart, comte de Forest, qui prétend pouvoir séduire son amie, la fidèle Euriant. P. 21 À Nevers, Euriant éconduit Liziart ; Gondrée, la gouvernante d’Euriant, réconforte le malheureux et conclut un marché avec lui ; elle se rend dans la chambre de sa maîtresse. P. 31 Gondrée incite Euriant à prendre un bain ; avec la complicité de Gondrée, Liziart observe en cachette, à travers un trou dans le mur, la jeune femme au bain : il voit la tache en forme de violette sur son sein. P. 35 Liziart prend congé d’Euriant. P. 39 Liziart, rentré à la cour, affirme devant le roi avoir séduit Euriant ; Gérard envoie son serviteur la chercher. P. 47 Euriant, agenouillée devant le roi, est mise en cause par Liziart en présence de Gérard et de la cour. P. 51 Gérard se détourne d’Euriant ; tous deux quittent la cour à cheval. P. 57 Dans la forêt, Gérard s’apprête à décapiter Euriant, mais il est attaqué par un dragon et le tue. P. 61 Gérard et Euriant rendent grâce à Dieu devant le cadavre du dragon. P. 64 Le duc de Metz trouve Euriant abandonnée dans la forêt ; elle refuse son aide. P. 71 Le duc de Metz et ses hommes forcent Euriant à les suivre. P. 74 Gérard est accueilli par un jongleur qui lui est resté fidèle ; à l’arrière-plan, la ville de Nevers qu’il a dû céder à Liziart après la perte de son pari. P. 78 Déguisé en jongleur, Gérard se présente au palais de Nevers, où Liziart et Gondrée festoient. P. 82 Gérard, se réchauffant près de la cheminée, écoute la conversation entre les deux complices et apprend la vérité ; il quitte le palais et retourne chez le jongleur. P. 87 Gérard arrive devant une cité des Ardennes en guerre et se présente aux soldats gardant la porte ; il rencontre la châtelaine, Engline, dans le donjon. P. 95 Gérard, armé et à cheval, va à la rencontre de Galerant et de ses hommes, qui assiègent la cité. P. 101 Combat singulier entre Gérard et Galerant, au pied des remparts d’où les observent Engline et les assiégés. P. 107 Galerant est décapité ; Engline et sa suite se précipitent pour secourir Gérard, blessé ; le siège est levé. P. 115 Arrivé à Châlons-en-Champagne, Gérard, malade, est soigné par la fille d’un bourgeois. P. 120 Gérard prend congé de la jeune femme, qui lui a remis des vêtements neufs et qui lui offre un épervier. P. 123 Gérard est accueilli dans la demeure d’un bourgeois de Cologne, qui l’invite à sa table. P. 131 Gérard transperce de sa lance l’un des chevaliers qui attaquent la ville, au pied des remparts d’où l’observent Aiglantine, la fille du duc de Cologne, et sa suivante, Florentine. P. 136 Bataille entre l’armée du duc de Cologne et les Saxons. P. 146 Aiglantine et Florentine se disputent les faveurs de Gérard ; Aiglantine l’accueille au palais. P. 155 Gérard et Aiglantine conversent, en présence de Florentine et des suivantes. P. 163 Tourment d’Aiglantine, dans son lit, entre Florentine et sa gouvernante ; la gouvernante va au jardin couper des herbes pour fabriquer un philtre d’amour. P. 164 La gouvernante offre la boisson à Gérard, invité dans la chambre d’Aiglantine. P. 175 Gérard, sous l’emprise du philtre, prend congé d’Aiglantine, puis de Florentine. P. 180 Les femmes aux fenêtres regardent partir Gérard et l’armée du duc de Cologne pour la guerre. P. 193 Le duc de Metz rend visite à Euriant, prostrée. P. 197 Un mauvais chevalier, Meliatir, fait des avances à Euriant, qui le repousse ; il la saisit mais elle se défend et le griffe au visage. P. 199 Euriant retrouve la sœur du duc de Metz, Ismaine ; tandis qu’elles dorment dans le même lit, Meliatir tue Ismaine et place le couteau dans la main d’Euriant. P. 207 Le duc de Cologne propose à Gérard et à Aiglantine de les marier. P. 213 Parti à la chasse avec son hôte, Gérard lâche son épervier sur une alouette qui porte au cou un anneau ; ayant reconnu la bague qu’il avait offerte à Euriant, Gérard se trouve libéré du philtre et, prêt à quitter Cologne, laisse l’épervier à son hôte. P. 219 L’hôte de Gérard se présente seul à la cour du duc et remet l’épervier à Aiglantine. P. 225 Gérard trouve sur sa route un chevalier blessé, dont la femme a été enlevée par des soldats ; il part à leur poursuite. P. 236 Ayant repris la route, Gérard trouve une demoiselle plongée nue dans l’eau d’une fontaine ; il se bat en duel contre le chevalier qui l’a ainsi punie et le tue. P. 245 Gérard, en armes, dort sur le giron de la demoiselle ; un écuyer s’approche d’eux. P. 250 Gérard, arrivant près d’un château sur une terre dépeuplée, s’adresse à un écuyer. P. 254 Gérard voit sortir du château un chevalier affligé, avec sa femme et sa fille. P. 260 Gérard combat le géant qui dévaste la région. P. 273 Gérard prend congé du chevalier, de sa femme et de sa fille, qu’il a sauvée. P. 278 Approchant de Metz, Gérard rencontre les hommes du comte de Bar, qui l’informent du meurtre d’Ismaine. P. 283 Euriant comparaît devant le duc de Metz, le comte de Bar et le conseil des barons ; Gérard intervient. P. 288 Combat entre Gérard et Meliatir, observés par le duc et le comte ; Euriant face au bûcher. P. 296 Gérard, vainqueur, est escorté au palais où l’attendent le duc et le comte ; Euriant se jette à genoux devant lui. P. 304 Gérard, Euriant et la cour ducale se rendent au tournoi de Montargis. P. 313 Tournoi de Montargis, en présence du roi. P. 320 Le roi en personne et ses barons escortent Gérard, vainqueur du tournoi, jusqu’à son logis ; celui-ci les salue. P. 327 Gérard et Euriant sont reçus à la cour par le roi. P. 333 Duel entre Gérard et Liziart ; Liziart, à terre, le bras tranché, confesse au roi sa faute. P. 342 Le roi, prenant Gérard par la main, lui restitue ses terres. P. 345 Gondrée est brûlée sur le bûcher.
Ces miniatures sont l'œuvre de Loyset Liédet (mort après 1483), enlumineur ayant travaillé à Bruges au service de la cour de Bourgogne. Bien que le texte ait été copié pour Philippe III le Bon, l'inventaire de sa librairie, dressé entre 1467 et 1469, atteste que les miniatures ne furent réalisées qu'après sa mort, sous le règne de Charles le Téméraire (cf. Anne DUBOIS, dans Miniatures flamandes, 1404-1482, 2011, p. 267).
Au bas de la p. 348, on peut lire le fragment d'un décompte des enluminures destiné à établir la rémunération du peintre ("Item en ce livre cy sont IIIc lettres champies ..."). Pascal Schandel, qui le premier a identifié cette note, en a recensé de semblables dans plusieurs manuscrits illustrés par Loyset Liédet (Paris, BnF, Manuscrits, Français 6463, Français 9200, Français 22547 ; cf. Pascal SCHANDEL dans Miniatures flamandes, 1404-1482, 2011, p. 305).

Décor secondaire : 2 initiales ornées de vignette sur fond d'or (3 interlignes), au début du prologue (p. 1) et du récit (p. 5) ; une initiale champie (2 interlignes) sous chaque miniature ; bouts-de-ligne et pieds-de-mouche champis ; intitulés rubriqués ; capitales rehaussées de jaune.

Parchemin.348 pages, précédées et suivies d'un feuillet de garde de parchemin et de deux feuillets de garde de papier moderne.270 × 185/190 mm (justification : 170 × 107 mm environ).
22 cahiers : 21 cahiers de 8 feuillets chacun (p. 1-16, 17-32, 33-48, 49-64, 65-80, 81-96, 97-112, 113-128, 129-144, 145-160, 161-176, 177-192, 193-208, 209-224, 225-240, 241-256, 257-272, 273-288, 289-304, 305-320, 321-336) + 1 cahier de 6 feuillets (p. 337-348).
Cahiers signés par bifeuillets (une lettre par cahier, de a à y, suivie du numéro de bifeuillet de I à IIII). Réclames verticales.
Réglure à l'encre rose et violette, 20 longues lignes.

Reliure de maroquin citron, au chiffre de Roger de Gaignières (1642-1715), gardes et contre-gardes de papier doré gaufré de couleur mauve, tranches dorées, titre au dos : HISTOIRE DE GIRART COMTE DE NEVERS. Reliure restaurée en 1974 (étiquette sur la garde inférieure).
La reliure originelle, réalisée entre 1469 et 1499, était pour sa part "de cuir blanc a brayes, a deux cloans de tissu de layne, a V boutons de lecton" (BARROIS, 1830, n° 2200 ; Corpus Catalogorum Belgii, 2016, n° 11.20).

Estampilles : Bibliothèque nationale (Révolution), 1792-1802 (modèle identique à JOSSERAND-BRUNO, n° 17), ex. p. 1 et 348 ; Bibliothèque impériale (Second Empire), 1852-1870 (modèle avec mention "MSS", proche de JOSSERAND-BRUNO n° 36), ex. p. 5.

Manuscrit en français

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Historique de la conservation

Ce manuscrit, copié par Guiot d'Augerans pour Philippe III le Bon, est mentionné comme inachevé dans l’inventaire de la librairie du duc de Bourgogne dressé entre 1467 et 1469 : "Item ung autre livre en parchemin, parlant de Girart de Nevers, | aussi non lyé ne historié. [gestes in marg.]" (cf. BARROIS, 1830, n° 1609 ; Corpus Catalogorum Belgii, 2016, n° 5. add. 16).
L'ouvrage est de nouveau cité dans un inventaire complémentaire des livres gardés en la "chambre des joyaulx" du palais ducal, à Bruges, entre 1499 et 1504. Il est cette fois décrit comme enluminé et relié : "Ung autre livre de cuir blanc a brayes, a deux | cloans de tissu de layne, a V boutons de lecton, | intitulé 'Girart conte de Nevers', commençant ou | second fueillet 'vivant seroit estainte et faillie' | et finissant 'de Lembourg conte de Flandres'" (BARROIS, 1830, n° 2200 ; Corpus Catalogorum Belgii, 2016, n° 11.20).
Il est recensé parmi les volumes de la collection ducale manquant en place en 1504 (Corpus Catalogorum Belgii, 2016, n° 12.8), mais il réapparaît dans l'inventaire des biens de Charles-Quint, fait à Bruxelles en mai 1536 (cf. Henri-Victor MICHELANT, 1872, p. 290).

L'ouvrage appartint par la suite à Roger de Gaignières (1642-1715), qui en fit copier les miniatures (Paris, BnF, département des Estampes et de la Photographie, OA-14-FOL ; publiées par Henri BOUCHOT, Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux Départements des estampes et des manuscrits , Paris : E. Plon, Nourrit et Cie, 1891, t. I, p. 75 ; reproduites dans Auguste de BASTARD D'ESTANG, Coutumes, moeurs et usages de la cour de Bourgogne sous le règne de Philippe III dit le Bon, s. l. n. d. [vers 1840]).

Le manuscrit passa ensuite dans la bibliothèque du maréchal Louis de Gand de Mérode, prince d’Isenghien (1678-1767), qui le vendit en 1756 à Jean-Louis Gaignat (1697-1768), secrétaire du roi Louis XV (Catalogue des livres du Cabinet de feu M. Louis-Jean Gaignat, 1769, tome I, p. 559, n°2305). Louis-César de La Baume Le Blanc, duc de La Vallière (1708-1780), en devint à son tour propriétaire lors de la vente de la collection Gaignat, en 1769 (Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. le duc de la Vallière, 1783, tome II, p. 638, n°4107, numéro reporté sur le premier feuillet de garde du manuscrit). Enfin, le volume fut acquis pour la Bibliothèque royale lors de la vente de la collection La Vallière, le 21 mars 1784, pour la somme de 910 livres (cf. Paris, BnF, Manuscrits, Latin 17173, f. 253). Il reçut alors la cote "La Vallière 92".

Présentation du contenu

P. 1-4. Prologue : "Treshault et puissant prince et mon tresredoubté seigneur monseigneur Charles, conte de Nevers et de Retel, baron de Donzy...─... il vous plaise retenir a la louenge du souverain roy de gloire et memoire de moy votre humble et petit serviteur. | Cy finist le prologe de ce present livre."
P. 5-348 : "Cy commence de Girart conte de Nevers et de la grant court que tinst le roy Loys le Gros. | Pour le temps que l'on contoit l'an de l'Incarnacion de Nostre Seigneur Jhesucrist mil cent et dix...─... [P. 347 :] pour lesquelz je prie a Nostre Seigneur qui vueille avoir leurs ames et les [P. 348 :] nostres quant de ce siecle partiront. Amen."
P. 348. Explicit : " Si fine le livre de Girart de Nevers et de la belle Euriant s'amye, qui fut escript par moy Guiot d'Augerans, par le commandement de mon tresredoubté et souverain seigneur monseigneur Phelippe par la grace de Dieu duc de Bourgoingne, de Brabant et de Lembourg, conte de Flandres, etc."

Le Livre de Gérard de Nevers est la réécriture en prose du Roman de la Violette, composé dans les années 1220 par Gerbert de Montreuil. Dans son prologue, l'adaptateur anonyme prétend avoir établi son récit à partir d'une version provençale du poème ("ce petit livret lequel par avant estoit en lengaige provencal et moult difficile a entendre", p. 3) et le dédie à Charles de Nevers (1414 † 1464), comte de Nevers et de Rethel, gendre de Philippe le Bon. Le prosateur a parfois été identifié au chroniqueur Jean de Wavrin , mais le rôle effectif de ce conseiller de Philippe le Bon dans la genèse de l'oeuvre reste aujourd'hui discuté (cf. Pascal SCHANDEL dans Miniatures flamandes, 1404-1482, 2011, p. 366 ; Matthieu MARCHAL, Histoire de Gérard de Nevers, 2013, p. 31). La bibliothèque ducale détenait un autre exemplaire de ce texte, enluminé à Lille vers 1450-1460 par le Maître de Wavrin et aujourd'hui conservé à la Bibliothèque royale de Belgique (ms. 9631).

Bibliographie

1769
Guillaume François DE BURE, Supplément à la Bibliographie instructive, ou Catalogue des livres du Cabinet de feu M. Louis-Jean Gaignat, Paris : De Bure, 1769, tome I, p. 559 (n° 2305).

1783
Guillaume DE BURE, Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. le duc de La Vallière. Première partie contenant les manuscrits, les premières éditions, les livres imprimés sur vélin et sur grand papier, les livres rares et précieux par leur belle conservation, les livres d'estampes, etc. dont la vente se fera dans les premiers jours du mois de décembre 1783, Paris : De Bure fils aîné, 1783, tome II, p. 638-640 (n° 4107).

1830
Joseph BARROIS, Bibliothèque protypographique, ou Librairies des fils du roi Jean, Charles V, Jean de Berri, Philippe de Bourgogne et les siens, Paris : Treuttel et Würtz, 1830 (n° 1609, 2200).

1834
Roman de la violette ou de Gérard de Nevers, en vers, du XIIIe siècle, par Gilbert de Montreuil ; publié, pour la première fois, d'après deux manuscrits de la Bibliothèque royale, par Francisque Michel, Paris : Silvestre, 1834.

[1840]
Auguste de BASTARD D'ESTANG, Coutumes, moeurs et usages de la cour de Bourgogne sous le règne de Philippe III dit le Bon, s. l. n. d. [vers 1840].

1872
Henri-Victor MICHELANT, "Inventaire des joyaux, ornements d'église, vaisselles, livres, tableaux de Charles Quint, dressé à Bruxelles au mois de mai 1536", Bulletin de la Commission Royale d'Histoire, 3e série, XIII, 1872, p. 199-368, cité p. 290.

1889
Ouvrages de philologie romane et textes d'ancien français faisant partie de la bibliothèque de M. Carl Wahlund à Upsal ; liste dressée d'après le "Manuel de littérature française au Moyen-Âge" de M. Gaston Paris, Upsal : impr. de l'Université, 1889, p. 156, 170.

1891
Henri BOUCHOT, Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux Départements des estampes et des manuscrits , Paris : E. Plon, Nourrit et Cie, 1891, t. I, p. 75 et suivantes.

1902
Henri OMONT, Camille COUDERC, Charles DE LA RONCIÈRE, Catalogue général des manuscrits français : anciens petits fonds français. II, N ° 22885-25696 du fonds français, Paris : E. Leroux, 1902.

1908
Camille COUDERC, Bibliothèque nationale. Album de portraits, d'après les collections du Département des manuscrits, Paris : Berthaud, (1908), p. 35-36, pl. LXXIX.

1923
Lawrence F. H. LOWE, Gérard de Nevers: A Study of the Prose Version of the "Roman de la Violette", Princeton : Princeton University Press ; Presses universitaires de France (Elliott Monographs in the Romance Languages and Literatures, 13), 1923, p. 1-8.

1925
Friedrich WINKLER, Die Flämische Buchmalerei des XV. und XVI. Jahrhunderts : Künstler und Werke von den Brüdern van Eyck bis zu Simon Bening, Leipzig : E. A. Seemann, 1925, p. 75, 193.

1927
Camille COUDERC, Les enluminures des manuscrits du Moyen Âge (du VIe au XVe siècle) de la Bibliothèque nationale, Paris : Ed. de la Gazette des Beaux-arts, 1927, p. 35, 96-97, pl. LXVIII.

1928
Gerard de Nevers, prose version of the Roman de la Violette, éd. critique par Lawrence F. H. Lowe, Princeton : Princeton University Press ; Paris : Presses universitaires de France, 1928 (Elliott Monographs in the Romance Languages and Literatures, 22).

1967
La Librairie de Philippe le Bon. Exposition organisée à l'occasion du 500e anniversaire de la mort du duc, catalogue d’exposition (Bruxelles : Bibliothèque royale Albert Ier, 9 septembre-12 novembre 1967), éd. Georges Dogaer et Marguerite Debae, Bruxelles : Bibliothèque royale, 1967, p. 107, 160, 163.

1987
Georges DOGAER, Flemish miniature painting in the 15th and 16th centuries, Amsterdam : B. M. Israël, 1987, p. 112.

1991
Françoise CLIER-COLOMBANI , La fée Mélusine au Moyen Âge : images, mythes et symboles, Paris : le Léopard d'or, 1991, p. 168-171.

2002
La Belle Hélène de Constantinople : mise en prose d'une chanson de geste par Jehan Wauquelin, éd. critique par Marie-Claude de Crécy, Genève : Droz, 2002 (Textes littéraires français ; 547), p. XV.

2006
Mireille DEMAULES, « Le Cycle de la Gageure au XVe siècle : l'exemple français et l'exemple italien », dans Le goût du lecteur a la fin du Moyen Âge, études réunies par Danielle Bohler, Paris : Le Léopard d'Or, 2006 (Cahiers du Léopard d'Or, 11), p. 85-100.

Bernard BOUSMANE, Tania van HEMELRYCK, Céline VAN HOOREBEECK (dir.), La librairie des ducs de Bourgogne : manuscrits conservés à la Bibliothèque royale de Belgique. Volume III, Textes littéraires, Turnhout : Brepols, 2006, p. 136, 142, 249.

2009
Bernard BOUSMANE, Tania van HEMELRYCK, Céline VAN HOOREBEECK (dir.), La librairie des ducs de Bourgogne : manuscrits conservés à la Bibliothèque royale de Belgique. Volume IV, Textes historiques, Turnhout : Brepols, 2009, p. 240.

Ilona HANS-COLLAS, Pascal SCHANDEL, Manuscrits enluminés des anciens Pays-Bas méridionaux. I. Manuscrits de Louis de Bruges, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2009, p. 119, 382.

2010
Hanno WIJSMAN, Luxury Bound. Illustrated Manuscript Production and Noble and Princely Book Ownership in the Burgundian Netherlands (1400-1550), Turnhout : Brepols, 2010 (Burgundica ; 16), p. 196, 233, 236, 538.

2011
Miniatures flamandes, 1404-1482, catalogue d’exposition (Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, [30 septembre-31 décembre 2011], Bibliothèque nationale de France, [Paris, site François-Mitterrand, 6 mars-10 juin 2012]), dir. Bernard Bousmanne et Thierry Delcourt, [Paris] : Bibliothèque nationale de France ; [Bruxelles] : Bibliothèque royale de Belgique, 2011, cité p. 106, 267, 305, 366.

2012
Cécile LE CORNEC-ROCHELOIS, Anne ROCHEBOUET, Anne SALAMON (dir.), Le texte médiéval : de la variante à la recréation, Paris : Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2012, p. 79-88.

Elizabeth MOODEY, Illuminated Crusader Histories for Philip the Good of Burgundy, Turnhout : Brepols, 2012, p. 59.

2013
Histoire de Gérard de Nevers : mise en prose du "Roman de la Violette" de Gerbert de Montreuil, éd. critique par Matthieu Marchal, Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2013 (Bibliothèque des seigneurs du Nord), p. 17, 21, 24-27.

2014
Maria COLOMBO TIMELLI (dir.), Nouveau Répertoire de mises en prose (XIVe-XVIe siècle), Textes littéraires du Moyen Âge, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 322.

2016
Anna DELLE FOGLIE, Francesca MANZARI, Riscoperta e riproduzione della miniatura in Francia nel Settecento. L'abbé Rive e l'Essai sur l'art de vérifie l'âge des miniatures des manuscrits, Rome : Gangemi Editore, (2016), p. 180.

Thomas FALMAGNE, Baudouin VAN DEN ABEELE, Corpus Catalogorum Belgii. The Medieval Booklists of the Southern Low Countries. Volume V: Dukes of Burgundy, Louvain : Peeters, 2016, p. 269 (5. Add. 16), 379 (11.20), 382 (12.8).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 2424. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 9464.

Conditions d'accès

Document de Grande Réserve. Communication sur autorisation du directeur.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Laure Rioust (janvier 2018).