Français 848

Cote : Français 848  Réserver
Ancienne cote : Regius 7223
Ancienne cote : Rigault II 449
Ancienne cote : Regius 7223
XVe siècle (vers 1400-1410)
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
France (Paris) . Ecriture cursive calligraphique, une seule main, encre marron, trois colonnes d’une cinquantaine de lignes par page. La colonne centrale contient le texte, celle de gauche la glose, celle de droite l’allégorie.
4 miniatures en grisaille réalisées par le « Maître de la première épître » aux feuillets 1, 2, 2v et 3. Lettrines à remplissage sur fond or, ornéees de vignetures aux feuillets 1, 2 et 4v. Rubriques de la main du copiste, pieds-de-mouche à l'encre rouge foncée.
Parchemin. 3 feuillets de garde + 20 feuillets + 3 feuillets de garde, 340 x 255 mm (just. 275 x 230 mm) .
Foliotation moderne à l’encre. 2 cahiers de 8 feuillets (ff. 1-16) suivis d’un cahier de 4 feuillets (ff. 17-20). Signatures en chiffres romains. Le bord inférieur des premiers feuillets semble avoir été rongé. La rognure a fait disparaître certaines rubriques et numérotations.
Réglure à la mine de plomb, traces de piqûres.
Reliure de maroquin citron aux armes et chiffre royaux (XVIIe siècle). Dos à 5 nerfs, pièce de titre en maroquin rouge.
Estampille correspondant au n°1 de Josserrand-Bruno .

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit présente la plus ancienne version du texte, composé en 1400.
Corrections réalisées de la main du scribe et signalées par une petite croix. Aux feuillets 1 et 1v, quatre noms propres soulignés. Au feuillets 1v, chiffres arabes au crayon numérotant certains vers.

Possesseurs : Agnès de Bourgogne, fille de Jean sans Peur et épouse de Charles Ier de Bourbon : « Ce livre fut a feu ma dame Agnes de Bourgoigne en son vivant duchesse de Bourbon et d’Auvergne » (feuillet 20).
Le manuscrit pourrait correspondre au numéro 100 de l'inventaire de la bibliothèque des ducs de Bourbon au château de Moulins en 1523, au moment de la confiscation des biens du connétable de Bourbon. La bibliothèque de Moulins doit en partie sa constitution au rôle des duchesses, ce qui semble étayer cette hypothèse. Le manuscrit peut également correspondre au n° 470 dans l'inventaire de la Bibliothèque royale (fin XVIe s) après son transfert à Paris.

L'Album Christine de Pizan relève, sur la contregarde inférieure, la signature et le paraphe de Nicolas Moreau, seigneur d’Auteuil, maître d' hôtel du roi, trésorier du duc d'Anjou, trésorier de France (1556-1619). Sa signature a également été grattée au feuillet 20, au-dessus de l’explicit. Nicolas Moreau possédait aussi le manuscrit Français 24293 ( Le livre de la cité des dames, de Christine de Pizan) provenant également de la bibliothèque d'Agnès de Bourgogne. Sur ce collectionneur, voir Delisle.

Présentation du contenu

« L'Epitre que Othea la deesse envoya à Hector de Troye » , avec commentaire :
f. 1r/v. Prologue. « Tres haulte flour, par le monde louee/A tous plaisant et de Dieu advouee ... - … D’escripre a vous personne si tres digne/ Entreprens moy en sagesce non digne ».
ff.2-20. « Ci comence l’espitre que Othea la deesse envoya a Hector de Troye quant il estoit en l’aage de .xv.ans / Othea deesse de prudence/ Qui adresce les bons cuers en vaillance ... - … Car Augustus de femme apprist /Qui d'estre aouré le reprist ».

Bibliographie

1868
Léopold DELISLE, Le cabinet des manuscrits de la bibliothèque nationale: étude sur la formation de ce dépôt [...] avant l'invention de l'imprimerie, Paris, 1868-1881, vol. I, p. 167 et 157, vol. III, p. 305.

1960
Pierre JOSSERRAND et Jean BRUNO, «Les Estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque nationale", dans Mélanges d’histoire du livre et des bibliothèques offerts à Monsieur Franz Calot , Paris, 1960, p.261-298 et pl. XXIII-XXIV.

1967
G. MOMBELLO, La tradizione manoscritta del'"Epistre Othea" di Christine de Pizan, prolegomeni all'edizione del testo , Torino : Accademia delle scienze, 1967 cité pp. 23-31.

1974
Millard MEISS, French painting in the time of Jean de Berry : The Limbourgs and their contemporaries , avec la collaboration de Sharon Off Dunlap Smith and Elizabeth Home Beatson, New York: The Pierpont Morgan Library, 1974, tome I, p. 34 ; tome II, figure 129.

1979
M.A. IGNATIUS, « Christine de Pizan’s Epistre Othea : An Experiment in Literary Form », Medieval et Humanistica 9 (1979), cité pp. 127-142.

1986
Sandra HINDMAN, «Christine de Pizan's Epistre Othea. Painting and Politics at the Court of Charles VI », dans Studies and Texts 77, Toronto, 1986.

1987
J. C. LAIDLAW, « Christine de Pizan, a Publisher’s Progress », Modern Language Review 82 (1987), cité pp. 41-42.
Charles STERLING, La peinture médiévale à Paris: 1300-1500 , Paris : Bibliothèque des arts, 1987-1990, tome I, p. 315.

1992
J. C. LAIDLAW, « Christine de Pizan : from Scriptorium to Database nd Back Again », Journal of the Institue of Romance Studies 1 (1992), cité pp. 65-66.

1999
Epistre Othea a Hector , éd. Gabriella PARUSSA, Genève : Droz, 1999 ; cité p. 105-106.

2001
Marie-Pierre LAFFITTE, «Les ducs de Bourbon et leurs livres d'après les inventaires», extrait de Le duché de Bourbon : des origines au connétable, actes du colloque des 5 et 6 octobre 2000 / organisé par le Musée Anne de Beaujeu de Moulins ; [...]. - Saint-Pourçain-sur-Sioule : Bleu autour, 2001, p. 170-178.

2008
Maria COLOMBO TIMELLI, «Dal XIV seccolo a oggi», dans Storia della punteggiatura in Europa, Bari, Laterza, 2008.
Olivier DELSAUX, «La philologie au risque de l'autographie. L'exemple du Débat de deux amans de Christine de Pizan», tiré à part de Revue belge de philologie et d'histoire, n°86, (2008), p. 678-707, cité p. 684.
Olivier DELSAUX, «La publication autographe en moyen français : enjeux d'une définition à partir du cas de Christine de Pizan. Une recherche en chantier», extrait de Le moyen français , ISSN 0226-0174, vol. 63 (2008), p. 9-44 ; cité p. 18, n. 28.
Ursula PETERS, Das Ich im Bild : Die Figur des Autors in volkssprachigen Bilderhandschriften des 13. bis 16. Jahrhunderts , Böhlau, 2008.
Inès VILLELA-PETIT, «À la recherche d’Anastaise», dans Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 16, Paris, Champion, 2008 : p. 301-.

2010
Laurent BRUN, Notice Arlima. Mise à jour du 30/03/2010.

2011
Maria Alessandra BILOTTA, «Formes et fonctions de l’allégorie dans l’illustration des manuscrits juridiques au XIVe siècle : quelques observations en partant des exemples italiens», extrait de L'allégorie dans l'art du Moyen âge. Formes et fonctions : héritages, créations, mutations / dir. Chr. Heck. - Turnhout : Brepols, 2011. - (Les études du RILMA ; 2), p. 223-240 ; cité p. 237, n. 10
Anne-Marie BARBIER, «Dessein avoué et intentions voilées dans les représentations allégoriques de l’Epitre Othea de Christine de Pizan», extrait de L'allégorie dans l'art du Moyen âge. Formes et fonctions : héritages, créations, mutations / dir. Chr. Heck. - Turnhout : Brepols, 2011. - (Les études du RILMA ; 2), p. 289-303 ; cité p. 290-291 et 293

2012
Album Christine de Pizan , éd. Gilbert OUY, Christine RENO & Inès VILLELA-PETIT; Olivier DELSAUX & Tania Van HEMELRYCK ; avec les conseils de James LAIDLAW & Marie-Thérèse GOUSSET, Turnhout : Brepols, 2012, pp. 345-355
Anne-Marie BARBIER, « Les cycles iconographiques courts de l’Epistre Othea (vers 1400-1405) : un essai de conciliation entre éthique profane et éthique religieuse ? », I, 53, Christine de Pizan et son époque, Actes du colloque international des 9, 10 et 11 décembre. 2011 à Amiens, 2012 : p. 18-31.

2013
Olivier DELSAUX, Manuscrits et pratiques autographes chez les écrivains français de la fin du Moyen Âge: l'exemple de Christine de Pizan , Genève : Droz, 2013, cité p. 37, 209-210, 286 et 527.

2014
Giuseppina BRUNETTI, Autografi francesi medievali, Biblioteca di filologia e critica, Roma, Salerno, 2014.

2016
IRHT, Section romane, notice de « PARIS, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, fr. 00848 », dans la base Jonas-IRHT/CNRS. Consultation du 01/07/2016.
Anastasia SHAPOVALOVA, notice de « Nicolas Moreau », sur le Blog Manuscrits médiévaux et marques provenance. Consultation du 28/07/2016


2016
Cité p. 37
Anne-Marie BARBIER, "La mise en page de l'illustration dans un manuscrit de l'"Epistre Othea" du début du XVe siècle : Fonctions et significations", extrait de La pensée du regard. Etudes d'histoire de l'art du Moyen Age offertes à Christian Heck, Turnhout : Brepols, 2016, p. 37-45.
MSS [4 IMPR 3666

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 3415. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 10458.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Delphine Mercuzot, d’après l’ Album Christine de Pizan (juillet 2015).