Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1-409

Français 375

Cote : Français 375  Réserver
Ancienne cote : Regius 6987
Ancienne cote : Mazarin 635
Apocalypse ; Commentaires sur l’Apocalypse ; La Prophétie de la Sibylle tiburtine ; Les dits des philosophes ; Perrot de Nesle, Sommaire versifié ; Le Roman de Thèbes ; Benoît de Sainte-Maure, Le Roman de Troie ; Athis et Prophilias ; Jean Bodel, Les Congés ; Le Roman d’Alexandre ; Gui de Cambrai, Vengement Alixandre ; Wace, Le Roman de Rou ; Guillaume d’Angleterre ; Floire et Blancheflor ; Le Roman de Blancandin ; Chrétien de Troyes, Cligès et Erec et Enide ; La vielle Truande ; Gautier d’Arras, Ille et Galeron ; Gautier de Coinci,Le Miracle de Théophile ; Amadas et Ydoine ; La Chastelaine de Vergi ; L’épître farcie de saint Etienne ; Robert le Clerc d’Arras, La Louange de Notre-Dame, Les vers de la Mort ; Miracles de Notre-Dame .
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
XIIIe siècle (dernière décennie)- XIVe siècle (avant 1317)
France (Arras)
Manuscrit composé de deux unités codicologiques de même format mais complètement distinctes. 1re unité : f. 1 à 33v, 2e unité : f. 34 à 346v. Signatures au grattoir du XVe siècle dans tout le manuscrit datant de l’assemblage des deux unités. Première unité écrite sur deux colonnes, nombre de lignes variables. Deuxième unité contenant trois sous-unités : f. 34-163, 4 colonnes de 56 à 62 lignes ; f. 164-216v, 3 colonnes de 56 à 62 lignes ; f. 219- 346v, 4 colonnes de 59 à 60 lignes. La première unité codicologique ressemble, par sa mise en page, à l’Apocalypse d’Oxford, New College 65. Foliotation du XVIIIe siècle en chiffres arabes. Réclames de la main des copistes aux 3e cahier (f. 20v), 7e (f. 43v), 8e (f. 51v), 9e (f. 59v), 13e (f. 91v), 14e (f. 99v), 16e à 21e (f. 115v, 123v, 131v, 139v, 147v, 155v), 23e à 28e (f. 171, 179v, 187v, 195v, 203v, 211v), 30e à 34e (f. 226v, 234v, 242v, 250v, 258v), 36e (f. 274v), 38e à 40e (f. 290v, 298v, 306v), 42e à 44e (f. 322v, 330v, 338v).
Reliure de maroquin rouge aux armes de Louis XV. Titre doré : « Apocalipse, Seneque, Roman de. ».
Estampille « Bibliothecae regiae » au f.34 et au verso du dernier feuillet et « Bibliothèque royale » au f.1.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Date :
Si l’on considère le colophon (« .iiiixx. et .m. et .cc./ Et wit… / Le jours purificationis / Estoit Beate Virginis / C’on apele le Candelier ») à la fin du Roman de Troie (f. 119v) comme authentique, cette portion du manuscrit a été copiée par Jehan Madot en 1289. Toutefois, Roger Middleton le considère comme la copie verbatim d’un autre manuscrit : le colophon ne se situe pas à la fin du manuscrit, mais au milieu de la 1re colonne du f. 119v, et la main qui a copié le Roman de Troie continue sa copie jusqu’au f. 123v. Ne nommer qu’un seul copiste dans un manuscrit collaboratif semble, par ailleurs, illogique. La copie du manuscrit n’est cependant pas postérieure à 1317 : au f. 216, la généalogie des comtes de Boulogne cite Robert II de Boulogne comme étant encore en vie. Le manuscrit a donc été copié avant sa mort en 1317.

Provenance :
Traits dialectaux picards. Manuscrit associé à des auteurs et scribes d’Arras, et initiales filigranées du même type que celle du manuscrit d’Arras, BM 729.
Le manuscrit a appartenu à Nicolas Fabri de Peiresc (1580-1637), comme l’attestent ses notes dans les marges et la mention de l’ouvrage dans une lettre de Corberon, relieur de Peiresc, en 1630 (lettre conservée à Carpentras, Bibliothèque inguimbertine 1769). A cette date, le manuscrit n’est pas encore relié. Après la mort de Peiresc, en 1646, sa collection est mise en vente à Aix par son neveu et héritier. Le manuscrit est acquis par Naudé pour le cardinal Mazarin parmi d’autres ouvrages littéraires et historiques. Ce volume est entré à Bibliothèque royale en 1668, à l'occasion de l'échange entre les collections royales et celles du Collège des Quatre Nations fondé par Mazarin (voir Omont et Delisle, ce volume est le n° 635 de l’inventaire dressé à cette occasion) . Le manuscrit est relié aux armes de Louis XV entre 1733 et 1735, comme l’attestent la présence de l’estampille « Bibliothèque royale », entrée en vigueur après 1732, et la description par Sainte-Palaye du manuscrit « relié en maroquin rouge aux armes du Roy » en 1735 (Roger Middleton). De plus, le manuscrit a, à cette occasion, été réorganisé. Le f. 34 se trouvait auparavant au début de l’ouvrage, en tant que 1er feuillet : il porte l’estampille « Bibliothecae regiae », l’usage étant d’estampiller le premier et le dernier feuillet du manuscrit ; la cote « 6897 » y a été inscrite par Nicolas Clément en 1682 ; et Peiresc a noté, dans la marge supérieure, le contenu du manuscrit, ainsi que le titre de la première unité codicologique (« romans l’apocalypse seneqz. »), qui se trouve pourtant dans les feuillets précédents. Le déplacement du f. 1 au f. 34 est probablement dû au contenu de la table du feuillet, qui ne mentionne pas l’Apocalypse et ne concerne donc que la seconde unité codicologique.

Bibliographie

1938
Alexandre MICHA, La tradition manuscrite des romans de Chrétien de Troyes, Paris, Droz, 1938, 202 p, p 29-32.

1987
Jeanne BAROIN et Josiane HAFFEN, La Prophétie de la SibylleTiburtine. Edition des MMS. B.N. FR.375 et RENNES B.M. FR.593, Annales littéraires de l'Université de Besançon, 355, Paris : Les Belles Lettres, 1987..
Sylvia HUOT, From Song to Book. The Poetics of Writing in Old French Lyric and Lyrical Narrative Poetry, Ithaca and London, Cornell Univ. Press, 1987.
Terry NIXON, "Amadas et Ydoine and Erec et Enide : reuniting Membra disjecta from Early Old French Manuscripts",in Viator, 18, 1987, p. 227-251.

1991
Gian Carlo BELLETI, Chrétien [de Troyes], Guglielmod'Inghilterra, Biblioteca medievale, 17, Parma, Pratiche Editrice, 1991..

1993
Keith BUSBY, « Rubrics and the Reception of Romance », French Studies, LIII, 1999, p. 129-141, cité p. 132.
Carleton W. CARROLL et Maria COLOMBO TIMELLI, « L’extrait du Roman d’Erec et Enide de La Curne de Sainte-Palaye », in Keith Busby (éd.), Arthurian Literature, XVIII, Cambridge, Brewer, 2001, p. 89-124, (cité p. 90-91).
Françoise GASPARRI, Geneviève HASENOHR, Christine RUBY, « De l’écriture à la lecture : réflexion sur les manuscrits d’Erec et Enide », in Keith BUSBY, Terry NIXON, Alison STONES, Lori WALTERS (éd.), Les manuscrits de Chrétien de Troyes, Amsterdam-Atlanta : Rodopi, « Faux Titre », 1993, Vol.1, p 119-125.
Roger MIDDLETON, « Additional Notes on the History of Selected Manuscripts », in Keith BUSBY, Terry NIXON, Alison STONES, Lori WALTERS (éd.), Les manuscrits de Chrétien de Troyes, Amsterdam-Atlanta : Rodopi, « Faux Titre », 1993, Vol. 2, p 182-189.
Terry NIXON, « Catalogue of Manuscripts », in Keith BUSBY, Terry NIXON, Alison STONES, Lori WALTERS (éd.), Les manuscrits de Chrétien de Troyes, Amsterdam-Atlanta : Rodopi, « Faux Titre », 1993, Vol. 2, p 64-67.

1994
Peter DEMBOWSKI, "Textual and Other Problems of the Epilogue of Erec et Enide", in Conjunctures , Medieval Studies in Honor of Douglas Kelly, Faux-titre, 83, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1994.

2000
Elizabeth POE, "La Vielle Truande: A fabliau among the romances of B.N., fr.375", in Por le soie amisté. Essays in Honor of Norris J. Lacy , Amsterdam-Atlanta : Rodopi, 2000, p. 405-423.
Mary et Richard ROUSE, Manuscripts and their makers. Commercial Book Producers in Medieval Paris 1200-1500, Harvey Miller Publishers, 2000.

2002
Wagih AZZAM et Olivier COLLET, «Le Conte du Graal de Chrétien sous l'œil du XIIIe siècle. Le témoignage d'un exemplaire atypique (Burgerbibliothek Bern, 354)», in Ce est li fruis selonc la letre. Mélanges offerts à Charles Méla, Colloques, Congrès et Conférences sur le Moyen Age, 3, Paris : Champion, 2002.
Keith BUSBY, Codex and Context. Reading Old French Verse Narrative in Manuscript, New York : Rodopi, 2002.
Keith BUSBY, "'Codices manuscriptos nudos tenemus': Alexander and the New Codicology", in The Medieval French Alexander, SUNY Series in Mediaeval Studies, Albany N.Y : State University of New York Press, 2002.

2003
Jean-Luc LECLANCHE, Robert d'Orbigny, Le Conte de Floire et Blanchefleur, publié, traduit et annoté, Champion Classiques Moyen Age, 2, Paris, Champion, 2003.

2004
Mary et Richard ROUSE, "The Crusade as context : the manuscripts of Athis et Prophilias"in : Courtly arts and the art of courtliness. Selected Papers from the Eleventh Triennial Congress... , Univ. of Wisconsin-Madison, 29 July- 4 august 2004, Congress of the International Courtly Literature Society, 11, Woodbridge, Brewer, 2004 (édition de 2006) : p. 49-104.

2005
Carleton W. CARROLL, « One Text, Two Scribes: Manuscript P of ‘Erec et Enide’ (Paris, BnF, fr. 375)», in «De sens rassis». Essays in Honor of Rupert T. Pickens, Faux-titre, Etudes de langue et littérature françaises, Amsterdam, Rodopi, 2005 : p. 109-124.

2006
Richard et Mary ROUSE, « The crusade as context : the manuscripts of Athis et Prophilias», tiré à part deCourtly arts and the art of courtliness, D.S. Brewer, (2006), p. 49-102, cité p. 64.
Marie-Madeleine CASTELLANI, Li romans d'Athis et Procelias, Classiques français du Moyen Age, 150, Paris, Champion, 2006.

2007
Francisco Bautista, «Floire et Blancheflor en España e Italia», in Cultura neolatina, 139-157, 2007.
Christine FERLAMPIN-ACHER, Chrétien de Troyes (?) Guillaume d'Angleterre, Champion Classiques Moyen Age, 22, Paris : Champion, 2007.

2008
Stéphane GIOANNI et Benoît GREVIN, L'Antiquité tardive dans les collections médiévales : textes et représentations, VIe-XIVe siècle , Rome : École française de Rome, 2008, cité p. 228 n. 25.
Olivier COLLET et Sylviane MESSERLI, Vies médiévales de Marie-Madeleine, Textes vernaculaires du Moyen Age, Turnhout : Brepols, 2008.
Tania VAN HEMELRYCK, "Le copiste, double antagoniste de l'auteur ? A propos de la clergie du Conte de Floire et Blancheflor", in Quant l'ung amy pour l'autre veille. Mélanges de Moyen Français offerts à Claude Thiry, Texte Codex et contexte, 5, Turnhout : Brepols, 2008, p. 439-447.
François ZUFFEREY, « La pomme ou la plume : un argument de poids pour l'attribution de "Guillaume d'Angleterre" », in Revue de linguistique romane, 72, 2008, p. 157-205.

2009
« Les librairies aristocratiques dans les anciens Pays-Bas au Moyen Age », actes de la journée d'étude internationale organisée à Bruxelles, Palais des académies, le 20 octobre 2006, édités par An FAEMS, et Colette VAN COOLPUT-STORMS, in le Moyen Age. Revue d'histoire et de philologie , T. CXIII, 2007, p.465-795, C.R. par A. Schoysman, extrait de Scriptorium , T. 63, 2009, p.69, B175 .
Marion VUAGNOUX-UHLIG, Le couple en « Galeran de Bretagne»,et « L'Escoufle",: à la lumière du roman idyllique médiéval , Genève : Droz, 2009, cité p. 35 n. 77.
Julien ABED, "Reading the voice of the french Tiburtine Sibyl", in In search of the medieval voice: Expressions of identity in the Middle Ages, ed. L. Bleach, K. Närä, S. Prosser et P. Scarpini, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2009 : p. 147-161.
Annette BRASSEUR et Roger BERGER? Les vers de la mort, Robert le Clerc d'Arras, Textes Littéraires Français, 600, Genève, Droz, 2009.

2010
Christine FERLAMPIN-ACHER, « Le cor et la cotte : le corps à l'épreuve de la fidélité dans le Roman de Tristan en prose et dans Guillaume d'Angleterre» Cornes et plumes dans la littérature médiévale : attributs, signes et emblèmes , dir. Fabienne Pomel, Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 363-381, cité p. 375.
Wagih AZZAM, Olivier COLLET et Yasmina FOEHR-JANSSENS, "Mise en recueil et fonctionnalités de l'écrit", Le recueil au Moyen Âge, le Moyen Âge central., Texte, Codex et Contexte, 8, Turnhout : Brepols, 2010, p. 10-34.
Richard TRACHSLER, "Observations sur les recueils de fabliaux", in Le recueil au Moyen Âge, le Moyen Âge central.Texte Codex et contexte, 8, Turnhout, Brepols, 2010 : p. 35-61.
IRHT, Notices de manuscrits français et occitans, Dossiers suspendus, Paris, CNRS-IRHT, 1937-2010.

2012
Cécile LE CORNEC-ROCHELOIS, Anne ROCHEBOUET, Anne SALAMON (dir.), Le texte médiéval : de la variante à la recréation, 2012, p. 31.
Nazarena ZANGLA, "Iniziali e partizioni del testo nei manoscritti del Floire et Blancheflor", in Studi mediolatini e volgari, 58, 2012, p. 79-159.

2013
Medieval Autograph Manuscripts : Proceeding of the XVIIth Colloquium of the Comité International de Paléographie Latine , dir Natasa GOLOB, Bibliologia 36, Turnhout: Brepols, 2013, cité p. 431.
Annette BRASSEUR, Robert le Clerc d'Arras. Li Loenge Nostre Dame, Textes Littéraires Français, 621, 2013.
Alison STONES,Gothic manuscripts : c. 1260-1320 , London : H. Miller ; Turnhout : Brepols, 2013, cité parmi les sources, p. 58 -59.

2014
Stefka Georgieva ERIKSEN, Writing and Reading in Medieval Manuscript Culture , Turnhout: Brepols, 2014, cité dans l'index.

2015
Beatrice BARBIERI, "Les 'manuscrits de fabliaux'. Typologies et lieux de production en domaine anglo-normand"in Les centres de production des manuscrits vernaculaires au Moyen Age, Rencontres, Paris, Classiques Garnier, 2015.


2016
Luca DI SABATINO, Le roman de Thèbes. Edition critique d'après le manuscrit A (BNF, fr. 375), Paris : Classiques Garnier, 2016.
MSS [8 IMPR 12620


Cité p. 6
Roberto ANTONELLI, Critica del testo, n°XIX/3, Roma : Viella, 2016.
MSS [P-267 (2016-19,3)


2018
IRHT, Notice du manuscrit Français 375, dans la base Jonas-IRHT/CNRS

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 16000. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 2959.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Ajout de lien vers la base Jonas et reprise de la bibliographie par Delphine Mercuzot et Ludmilla Dali, juillet 2018.


Sous-unités de description