Français 2695

Cote : Français 2695
Ancienne cote : Regius 8352
XVe siècle (vers 1462-1465).
France ( Provence ou Angers ?).

Écriture bâtarde française.

26 illustrations sur page simple ou double, exécutées à l'encre brune et coloriées d'un lavis léger, attribuées au peintre attitré du roi René, Barthélemy d'Eyck : F. 3v (263-268 × 297-300 mm) Seigneur appelant ─ le duc de Bretagne ─ lançant le défi. F. 7r (268-270 × 296-298 mm) Seigneur défendant ─ le duc de Bourbon ─ relevant le défi. F. 11r (262 × 296-298 mm) Seigneur défendant choisissant les juges diseurs. F. 13v (258-262 × 292-297 mm) Roi d'armes et juges diseurs. F. 19r (260 × 298 mm) Roi d'armes proclamant le tournoi. F. 23v Casque. F. 25v Armure (cuirasse). F. 27v Armure (protection du bras et de l'avant-bras). F. 29v Armure (gantelets). F. 31v Armes de tournoi. F. 37v Hourt de cheval. F. 39v Hourt de cheval. F. 41v Hourt de cheval. F. 43v Hourt de cheval. F. 45v-46r (382-385 × 590-595 mm) Seigneur appelant et seigneur défendant équipés, se chargeant à cheval. F. 48v-49r (383-385 × 608 mm) Champ clos. F. 51v-52r (383-385 × 590-593 mm) Entrée solennelle du duc de Bretagne dans la ville accueillant le tournoi. F. 54v-55r (383-385 × 602 mm) Maisons pavoisées. F. 57v-58r (363-370 × 575-580 mm) Entrée des juges diseurs. F. 62r (323-325 × 225-227 mm) Affiche des juges diseurs. F. 66v-67r (358-365 × 577-580 mm) Entrée des chevaliers tournoyeurs. F. 67v-68r (365-373 × 577-580 mm) Revue des heaumes. F. 76v-77r (368-373 × 583 mm) Serment des tournoyeurs. F. 97v-98r (370-377 × 562-567 mm) Rassemblement des tournoyeurs. F. 100v-101r (362-370 × 560-564 mm) Fin du tournoi. F. 103v (360 × 258-260 mm) Remise du prix au vainqueur.

Décor secondaire : 1 initiale puzzle rouge et bleu à décor filigrané au f. [I] (5 interlignes) ; initiales de couleur (rouges et bleues ; 3 interlignes) ; intitulés rubriqués ; lettres cadelées.

Papier. 109 f. montés sur onglets, dont 60 f. originaux (filigrane à tête de bœuf et, à partir du f. 95, filigrane à la balance à deux plateaux dans un cercle), interfoliés de papiers du XVIIe siècle (filigrane en forme d'écu au chevron accompagné de deux étoiles et d'un trèfle, correspondant au n° 687 de Heawood, Watermarks mainly of the XVIIth and XVIIIth centuries, Hilversum, 1950). François Avril a rapproché le filigrane à tête de bœuf du n°14333 du répertoire de Briquet, attesté à Pignerol en 1459. Pour Marc-Édouard Gautier, le manuscrit contient une variante de ce filigrane datée entre 1441 et 1482, qui se retrouve dans le ms. 331 de la Bibliothèque municipale d'Angers, un Repertorium juris canonici de Pierre de Braco (Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres, 2009, p. 279).
385 × 296-300 mm (avec onglet : 385 × 325 mm) ; justification : 214 × 148 mm.
Collation impossible à réaliser, les cahiers, dépourvus de réclames et de signatures, ayant été cassés et les feuillets montés sur onglets.
Réglure grossièrement exécutée à la pointe sèche, 30-31 longues lignes.

Reliure du XVIIe siècle de maroquin noir, dos à entrenerfs ornés, sans titre.

Estampille : Bibliothèque royale (Ancien Régime), 1735-1791, type B (modèle identique à JOSSERAND BRUNO n°13), f. [I].

Manuscrit en français

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Historique de la conservation

Le manuscrit porte l'ex-libris gratté de Marie de Luxembourg, comtesse de Bourbon-Vendôme (morte en 1547), au f. 109.

D'après Inès Villela-Petit, il aurait ensuite appartenu à Louis Nicolas Fouquet, comte de Vaux (mort en 1705) (cf. Archives nationales, Minutier central, Et. XIX/580, n° 328, 8 juin 1705, source citée dans Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres, 2009, p. 276).

Il serait ensuite passé dans les collections de Louis-François de Bourbon, prince de Conti (1717-1776), puis de Louis-César de La Baume Le Blanc, duc de La Vallière (1708-1780).

Il fut acquis en 1766 de ce dernier par le roi Louis XV pour sa bibliothèque du Trianon, mais il resta à la Bibliothèque du Roi.

Présentation du contenu

Manuscrit original du Livre des tournois :
F. [1 bis]. Dédicace à Charles d'Anjou (1414-1473), comte du Maine et frère du roi René : "A tres hault et puissant prince mon tres chier, tres amé et seul frere germain Charles d'Anjou,... Je René d'Anjou,... - … ainsi que pourrez veoir s’il vous plaist par ce que cy apres s’ensuit. "
F. [1 bis]-109 : "Icy apres s’ensuit la forme et maniere comment ung tournoy doibt estre entrepris. Et pour bien et honnorablement et a son droit estre fait et acompli y fault garder l’ordre cy apres declairée… - … Item ceulx qui ont gaingné le pris sont tenuz de donner aucune chose aux trompectes et menestrelz, et les deux princes chiefz du tournoy aussi."

En tête du texte se trouve cette note du XVIIe siècle : "Ce present livre a esté dicté par le roy René de Sicille, et painct de sa propre main."

Ce volume fut le modèle, direct ou par copies intermédiaires, de tous les autres exemplaires connus du Livre des tournois, à l’exception de celui de Dresde, dont le cycle d’illustrations est indépendant (Dresde, Sächsische Landesbibliothek, ms. Oc. 58 ; cf. AVRIL 1986, p. 81). La date du manuscrit ─ vraisemblablement le début des années 1460 ─ reste débattue, de même que le lieu de sa composition. L’hypothèse jusque-là avancée était celle d’une origine provençale. Mais Marc-Édouard Gautier, reprenant l’analyse des filigranes du papier et l’étude des sources archivistiques, suppose que l’ouvrage fut plutôt créé au début du séjour que le roi René effectua en Anjou de 1462 à 1469 (Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres, 2009, p. 282).

Bibliographie

1826
Jean-Jacques CHAMPOLLION-FIGEAC, Les Tournois du roi René d’après le manuscrit et les dessins originaux de la Bibliothèque royale, Paris : C. Motte, 1826.

1831
Joseph H. VAN PRAET, Recherches sur Louis de Bruges, seigneur de Gruthuyse, Paris : De Bure frères, 1831, p. 265-272 et 317-323.

1844/1846
Paulin PARIS, "Description des cinq manuscrits du Livre des tournois de la Bibliothèque du Roi", dans Œuvres complètes du roi René, éd. Théodore de Quatrebarbes, Angers : Cosnier et Lachèse, 1844-1846, t. II, p. CV-CX, 1-41.

1868-1902
Henri-Victor MICHELANT, Michel DEPREZ, Paul MEYER, et. al., Bibliothèque impériale, Département des manuscrits. Catalogue des manuscrits français : ancien fonds. Tome premier, N° 1-3130, Paris : Firmin-Didot frères, fils, 1868-1902, p. 443.

1875
Albert LECOY DE LA MARCHE, Le roi René, sa vie, son administration, ses travaux littéraires et artistiques, Paris : Firmin-Didot frères, fils et Cie, 1875, t. II, p. 154-157.

1911
Paul DURRIEU, "Les peintres du bon roi René", dans Histoire de l'art depuis les premiers temps chrétiens jusqu'à nos jours, Tome 4, La Renaissance, 2e partie, dir. A. Michel, Paris : A. Colin, 1911, p. 710-712.

1914
Paul DURRIEU, "Manuscrits des œuvres littéraires du roi René (partie 3)", Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1914, p. 146-147.

1923/1925
Paul DURRIEU, "La bibliothèque du bon roi René", dans Procès-verbaux et Mémoires du Congrès international des Bibliothécaires et des Bibliophiles, éd. F. Mazerolle, Ch. Mortet, Paris : Jouve, 1925, p. 445.

1927
Otto SMITAL, Ernst WINKLER, éd. : René duc d'Anjou, Livre du cuer d'amours espris, Vienne : Édition de l'Imprimerie de l'état autrichien, 1927, II, p. 42-43.

1930
André BLUM, Philippe LAUER, La miniature française aux XVe et XVIe siècles, Paris, Bruxelles : G. Van Oest, 1930, p. 24, 72, pl. 33.

1938
Charles STERLING, La peinture française. Les Primitifs, Paris : Librairie Floury, 1938, p. 92.

1941
Charles STERLING, La peinture française. Les Peintres du Moyen Âge, Paris : Bibliothèque française des arts, P. Tisné, 1941, p. 42-43.

1946
Edmond POGNON, éd., René d’Anjou, Traité de la forme et devis d’un tournoi, Paris : Éditions de la revue "Verve", 1946.

1955
Les Manuscrits à peintures en France du XIIIe au XVIe siècle, catalogue d'exposition (Paris, Bibliothèque Nationale, 17 décembre 1955-30 septembre 1956), éd. J. Porcher, Paris : (Bibliothèque nationale) : (Impr. de A. Tournon), 1955, n° 191.

1959
Jean PORCHER, L'enluminure française, Paris : Arts et métiers graphiques (impr. Blanchard), 1959, p. 75-76.

1969
Léon M. J. DELAISSÉ, "Les copies flamandes du ‘Livre des tournois’ de René d’Anjou", Scriptorium, 23 (1969), p. 187-198.

1970
Françoise PIPONNIER, Costume et vie sociale. La cour d'Anjou : XIVe-XVe siècle, Paris, La Haye : Mouton & Co, 1970, p. 347, 350, 354, 356.

1977
Otto PÄCHT, "René d’Anjou – Studien II", Jahrbuch der Kunsthistorischen Sammlungen in Wien, 73 (1977), p. 34-42, 74-76.

1979
Françoise WEINMANN, "Le maître du Roi René", dans Petit Larousse de la Peinture, dir. M. Laclotte, Paris : Larousse, 1979, II, p. 1110.

1981
Le Roi René en son temps : 1382-1481, catalogue d'exposition (Aix-en-Provence, Musée Granet, 11 avril-30 septembre 1981), Aix-en-Provence : Musée Granet, 1981, p. 193-195.

1983
Charles STERLING, Enguerrand Quarton : le peintre de la "Piétà d'Avignon, Paris : Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1983, p. 192 n. 37.

1985
Françoise ROBIN, La Cour d'Anjou-Provence : la vie artistique sous le règne de René , Paris : Picard, 1985, p. 37, 47, 175-177, 190-191, 203-204.

1986
François AVRIL, Edmond POGNON, Le Livre des tournois du Roi René de la Bibliothèque nationale, (ms. français 2695), Paris : Herscher, 1986.
C.R. par Jean-Bernard de VAIVRE, dans Bulletin monumental, 145 (1987), p. 337-342.

1987/1988
Bodo BRINKMANN, "Neues vom Meister der Lübecker Bibel", Jahrbuch der Berliner Museen, Neue Folge, 29-30 (1987-1988), p. 123-161, cité p. 125-127.

1992
Christian de MÉRINDOL, "Le livre des tournois du roi René. Nouvelles lectures", Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, 1992, p. 177-190.

1993
François AVRIL, Nicole REYNAUD, Les manuscrits à peintures en France : 1440-1520, Paris : Bibliothèque nationale : Flammarion, 1993, n° 127, p. 235-236.

1996
Évelyne VAN DEN NESTE, Tournois, joutes, pas d'armes dans les villes de Flandre, à la fin du Moyen âge, 1300-1486, Paris : École des Chartes : diff. H. Champion, 1996, p. 40, 50-54.

2004
Primitifs français : découvertes et redécouvertes, catalogue d'exposition (Paris, Musée du Louvre, 27 février-17 mai 2004), dir. D. Thiébaut, Ph. Lorentz, Fr.-R. Martin, Paris : Réunion des musées nationaux, 2004, n° 43 et p. 131.

2006
Sylvie LEFÈVRE, Antoine de la Sale : la fabrique de l'oeuvre et de l'écrivain, Genève : Droz, 2006 (Publications romanes et françaises), p. 249-259.

Inès VILLELA-PETIT, "Souvenir d'un retable ancien en l'église du Petit-Saint-Antoine à Paris", dans "Materiam superabat opus" : hommage à Alain Erlande-Brandenburg, dir. A. Bos et al., [Paris] : École nationale des chartes : Réunion des musées nationaux, 2006, p. 184-197, cité p. 194 n. 3.

2007
Anne S. KORTEWEG, "La collection de livres d'une femme indépendante : Marie de Luxembourg (v. 1470-1547)", dans Livres et lectures de femmes en Europe entre Moyen Âge et Renaissance, dir. A.-M. Legaré, Turnhout : Brepols, 2007, p. 221-232, cité p. 226-228 ; C.R. par G. HENDRIX, dans Scriptorium, 63 (2009), p. 60-61, B153.

2008
Olivier DELSAUX, "La philologie au risque de l'autographie. L'exemple du "Débat de deux amans" de Christine de Pizan", Revue belge de philologie et d'histoire, 86 (2008), p. 678-707, cité p. 700.

Jean FAVIER, Le roi René, [Paris] : Fayard, 2008, p. 149-170, 238-240, 381-382.

2009
Splendeur de l’enluminure : le roi René et les livres, catalogue d’exposition (Château d’Angers, Galerie de l'Apocalypse, 3 octobre 2009-3 janvier 2010), dir. Marc-Édouard Gautier, avec les conseils scientifiques de François Avril, Angers, Arles : Actes Sud, 2009, n° 23, p. 276-282.

Michel PASTOUREAU, L’art héraldique au Moyen Âge, Paris : Seuil, 2009, p. 65, 116, 130.

Hanno WIJSMAN, "Le connétable et le chanoine : les ambitions bibliophiliques de Louis de Luxembourg au regard des manuscrits autographes de Jean Miélot", extrait de Le livre au fil de ses pages : actes de la 14e journée d'étude du Réseau des Médiévistes belges de langue française, Université de Liège, 18 novembre 2005, éd. R. Adam, A. Marchandisse, Bruxelles : Archives et Bibliothèques de Belgique, 2009, p. 119-150, cité p. 123-124,129, 129, n. 32.

2010
Albert CHATELET, "Nouvelles de l'enluminure", Art de l'enluminure, 33 (2010), p. 70-77, cité p.74

2011
Miniatures flamandes, 1404-1482, catalogue d'exposition (Bruxelles, Bibliothèque royale de Belgique, 30 septembre-31 décembre 2011 ; Paris, Bibliothèque nationale de France, 6 mars-10 juin 2012), dir. Bernard Bousmanne et Thierry Delcourt, [Paris] : Bibliothèque nationale de France ; [Bruxelles] : Bibliothèque royale de Belgique, 2011, cité p. 414, 415.

Christian FREIGANG, "Le tournoi idéal : la création du bon chevalier et la politique courtoise de René d'Anjou", René d’Anjou, écrivain et mécène (1409-1480), dir. Fl. Bouchet, Turnhout : Brepols, 2011 (Texte, codex et contexte ; 13), p. 179-196, étude p. 179-192 + fig. p. 193-195 (f. 13v, 45v-46, 62, 66v-67, 67v-68).

Marco NIEVERGELT, "René d'Anjou et l'idéal chevaleresque", ibidem, p. 239-253, cité p. 247 n. 33 et 36, p. 248.

2015
Justin STURGEON, Text & Image in René d'Anjou's "Livre des tournois", c. 1460: Constructing Authority and Identity in Fifteenth-Century Court Culture Presented with a Critical Edition of BnF, ms. français 2695, PhD thesis, University of York. Disponible en ligne : <http://etheses.whiterose.ac.uk/11345>.

2017
Gaston d’Orléans, prince rebelle et mécène, catalogue d’exposition (Château royal de Blois, 1er juillet-15 octobre 2017), dir. J.-M. Constant, P. Gatulle, Rennes : PUR, 2017, cité p. 262.

Documents de substitution

Les enluminures de ce manuscrit sont indexées dans la base Mandragore.

Conditions d'accès

Document de Grande Réserve. Communication sur autorisation du directeur.

Informations sur le traitement

Notice par Laure Rioust (juillet 2017).