Français 2609

Cote : Français 2609  Réserver
Ancienne cote : Regius 8303
1471
Poitiers

Ecriture gothique batarde.
Frontispice et miniatures par Robinet Testard. Une miniature par le Maître de Marguerite d'Angoulême (f. 375). Lettres ornées, lettres de couleur filigranées, marges à vignettes.
Parchemin, [2]+373 ff.+[4], foliotés de 1 à 375 (deux erreurs de foliotation, pas de ff. 151 et 225), 405 x 280 mm (just. 270 x 180 mm sur 2 colonnes).
50 cahiers : 1 cahier de 2 ff. (I et II), 1 cahier de 6 ff. (1-6), 1 cahier de 5 ff. (7-11), 17 cahiers de 8 ff. (12-147), 1 cahier de 8 ff. (148-156 ; erreur de foliotation, pas de f. 151), 8 cahiers de 8 ff. (157-220), 1 cahier de 8 ff. (221-229 ; erreur de foliotation, pas de f. 225), 6 cahiers de 8 ff. (230-277), 1 cahier de 7 ff. (278-284), 3 cahiers de 8 ff. (285-308), 1 cahier de 7 ff. (309-315), 6 cahiers de 8 ff. (316-363), 2 cahiers de 6 ff. (364-375), 1 cahier de 4 ff. (non foliotés), précédés et suivis de 2 gardes de papier contemporaines.
Réclames. Traces de signatures (cf. f. 36).
Foliotation à l'encre noire, XVIIIe ou XIXe siècle.
Titre courant originel, à l'encre rouge.
Réglure à l'encre rouge pâle.
Reliure de plein veau fauve, 2016 ; pièce de titre, XIXe siècle ; tranches dorées, XVIIe siècle (?).
Volume restauré en 2016 : réalisation d'une nouvelle couture et d'une reliure en plein veau fauve, repose de la pièce de titre du XIXe siècle de maroquin rouge (dossier BnF-ADM-2016-108614-01). En remplacement de la reliure pastiche en plein veau, imitant les reliures de Gaston d'Orléans, réalisée en 1970 (dossier 2011/071/261).
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des mMnuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original (avant la restauration de 2016).

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Réalisé pour Jean II Mérichon, lieutenant général du roi en Poitou. Aux ff. 49v et 75v, armes Mérichon : d'argent à la genette au naturel accostée de trois redortes de sinople, accompagnées des armes de France. Au f. 354v : armes Mérichon seules. Au f. 375 : armes de France couronnées ; armes Mérichon ; armes Parthenay, fascé d'argent et d'azur à la bande de gueules brochante ; écartelé Mérichon-Parthenay ; armes Berland, d'azur semé d'étoile d'or à deux merlans adossés d'argent). Jean II Mérichon était le fils de Jean I Mérichon et de Jeanne Berland. Il a épousé en 1439 Marie de Parthenay.
Gaston d'Orléans ; legs de celui-ci à Louis XIV ; transféré au Cabinet du Louvre en 1663, puis à la Bibliothèque royale en 1666 ; ancien fonds royal.
N° 40 de la liste des manuscrits de Gaston d'Orléans par Nicolas Clément, fin XVIIe siècle (BnF, Mss., Latin 17172, f. 43v : "La Chronique de Saint-Denis, folio").

Les Grandes Chroniques de France ne portent aucune mention permettant d’expliquer le contexte de leur acquisition par Gaston d’Orléans, mais elles appartiennent à un ensemble de manuscrits réalisés dans l’ouest de la France au XVe siècle qui pourraient former un lot.

Présentation du contenu

Commence par : "Cy est le prologue sur les Croniques des roys de France. A tous ceulx qui ces presentes croniques ou hystoires porra apparoir la genealogie des roys de France [...]". Finit par "[...] et y mourut grant foison de leurs gens et de leurs chevaulx, et s'en alerent aucuns et enmenerent grant foison de biens. 1471".

Le décor du manuscrit est dû à Robinet Testard, à l'exception du f. 375 qui a été peint par le Maître de Marguerite de Rohan. Il est à replacer au début de la carrière de Testard, avant que l’artiste ne passe au service du comte Charles d’Angoulême et de sa femme Louise de Savoie au milieu des années 1480. Appartiennent notamment à cette période un Psautier-livre d’heures à l’usage de Poitiers (New York, The Morgan Library & Museum, MS M. 1001) et le Missel de Saint-Junien de Nouillé (cathédrale de Poitiers).

Bibliographie

Catalogue :
Catalogue des manuscrits français, t. 1, Ancien fonds, Paris, 1868, p. 436.

Etudes :
François Avril, "Le Centre-Ouest", François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN,16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, p. 403.
François Avril , "Étude codicologique et artistique", dans Le Livre des simples médecines, d’après le manuscrit français 12322 de la Bibliothèque nationale de Paris, Paris, 1986, p. 281 n. 26.
Kathrin Giogoli et John Block Friedman, "Robinet Testard, Court Illuminator. His Manuscripts and His Debt to the Graphic Arts", Journal of the Early Book Society for the Study of Manuscripts and Printing hHstory, t. 8, 2005, p. 146, 161, 165 et 178.
Laurent Hablot, "Poitiers à la fin du Moyen Âge, une capitale artistique ? Le mécénat des frères du Fou, de Jean Mérichon et de quelques autres amateurs éclairés du XVe siècle", Revue historique du Centre-Ouest, t. 12, 2013, n° spécial, Les mécènes, leurs demeures et leurs jardins (XVe-XXe siècle), p. 227, 230 et 235-239.
Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 64 (M. Hermant).
Maxence Hermant, "Les deux enlumineurs : Robinet Testard et Jean Bourdichon", dans Maxence Hermant et Séverine Lepape, Les Heures de Charles d'Angoulême, Barcelone, 2016, p. 55.
Maxence Hermant, "Un ensemble méconnu : les manuscrits de Gaston d'Orléans", dans Jean-Marie Constant et Pierre Gatulle (dir.), Gaston d'Orléans. Prince rebelle et mécène, cat. exp., Blois, château royal, 1er juillet-15 octobre 2017, Rennes, 2017, p. 198.

Expositions :
Jean-Marie Constant et Pierre Gatulle (dir.), Gaston d'Orléans. Prince rebelle et mécène, cat. exp., Blois, château royal,1er juillet-15 octobre 2017, Rennes, 2017, n° 101 (notice de M. Hermant).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (janvier 2019)