Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1-409

Français 254

Cote : Français 254  Réserver
Ancienne cote : Regius 6897(2)
Ancienne cote : Versailles 261
Roman de Troie en prose [mise en prose 5], dit Livre de la destruction de Troyes
1467
Poitou (?)

Ecrite en gothique bâtarde par Richard Legrant (colophon f. 168v : "Finy d'escripre le derrenier jour de juillet IIIIC LXVI par moy Richart Legrant").
Enluminé par plusieurs artistes anonymes. 106 miniatures, bordures et encadrements ornés, lettres ornées.
Parchemin, 171 ff., 390 x 290 mm (just. 270 x 200 mm).
23 cahiers : 1 cahier de 3 ff. (1-3 ; ancienne contregarde et deux anciennes gardes), 1 cahier de 6 ff. (4-9), 20 cahiers de 8 ff. (10-169), 1 cahier de 2 ff. (170-171 ; ancienne garde et ancienne contregarde), précédés de 4 gardes de papier et suivis de 2 gardes de papier.
Réclames. Traces de signatures (cf. f. 45).
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de plein veau raciné, dos de maroquin rouge rapporté, aux armes et au chiffre de Napoléon Ier, tranches dorées, 1804-1815.
Aux anciennes contregardes (f. 1 et 171v.) traces d'une ancienne reliure textile (satin ou velours de soie bleu), XVe ou XVIe siècle (?).
Volume restauré au XXe siècle (avant 1957).
Estampille de la Bibliothèque royale avant 1735 (modèle Josserand-Bruno, n° 5).
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 15626. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 27304.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Peut-être réalisé pour un membre de la famille Rochechouart, Jean de Pontville, vicomte de Rochechouart, chambellan de Charles de France, sénéchal de Saintonge, ou Jacques de Rochechouart, chambellan de Charles VIII, seigneur du Bourdet, de Charost et de Fontmoreau (f. 1v : "Voutre bon et louyal coussin, Ja. de Rochechouart. Toutes loyallez penseez. Jeh. de Rochechouart") ; amiral Louis Malet de Graville (qui pourrait également être le commanditaire originel si la mention précédente est comprise non comme une preuve de provenance mais comme une inscription d'hommage) ; sa femme, Marie de Balsac (ses armes sont ajoutées en de multiples feuillets, mi-parti de Graville, de gueules à trois fermaux d’or, et de Balsac, d’azur à trois sautoirs d’or, au chef d’or chargé de trois sautoirs d’azur) ; leur fille, Anne de Graville (f. 2v : "A damme Anne de Graville de la succession de feu monseigneur l’admiral VC XVIII") ; son gendre, Claude d'Urfé (?) ; cabinet du Louvre ; entré à la Bibliothèque royale en 1726 (cf. NAF 5762, f. 2v-3 : "Volume in folio en vélin contenant l'Histoire de la destruction de Troyes et d'autres anciennes figures [sic] histoires avec un fort grand nombre de figures représentant les faits décrits dans ce recueil. La Ière histoire est celle du roy Ninus, la dernière est le combat singulier d'Enée et de Turnus. L'écrivain a mis à la fin du volume la notte suivante : "Fini d'écrire le dernier jour de juillet 1467 par moy Richard Le Grant". Au nombre de 467, il faut sous-entendre et ajouter le nombre de mille, ainsy le volume a été écrit en 1467, c'est à dire quelques années depuis l'invention de l'imprimerie" ; Versailles 261).
L'ancienne cote Versailles ne désigne pas uniquement des manuscrits venant du palais de Versailles mais plus largement des palais royaux (dont le Louvre).

Présentation du contenu

Commence par : "Comment Ninus porta armes premierement. Devant ce que Romme fust fondee [...]". Finit par : "[...] mais n'en parleray ne ne diray plus pour le present.

L'original de cette version aurait été offerte au roi Charles V par le roi d'Espagne (probablement Londres, BL, Royal 20. D. I).

Une partie de la décoration du volume a un temps été attribuée (à tort) au jeune Jacques de Besançon, par la suite reconnu dans l'historiographie comme Maître François.

Au f. 170v figure une mention de paiement pour les matériaux nécessaires au décor enluminé : "Doibt mon compere Nycolas a cause de ung once d’or fin XXX s. et de II onces d’azur XV s. montant XLV s. et a baillé cedit livre". Un des enlumineurs se prénommait donc Nicolas.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 254)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogue :
Catalogue des manuscrits français, t. 1, Ancien fonds, Paris, 1868, p. 21.

Etudes :
Paul Durrieu, Jacques de Besançon et son oeuvre, Paris, 1892, p. 54-55 et 70-71.
Marc-René Jung, La légende de Troie en France au Moyen âge. Analyse des versions françaises et bibliographie raisonnée des manuscrits, Bâle / Tübingen, 1996, p. 546-552.
Marie Jacob, Dans l'atelier des Colombe (Bourges 1470-1500). La représentation de l'Antiquité en France à la fin du XVe siècle, Rennes, 2012, p. 82, 89 et 103.
Mathieu Deldicque, "Bibliophiles de mère en fille : Marie de Balsac († 1504) et Anne de Graville († 1540)", dans Cynthia J. Brown et Anne-Marie Legaré (dir.), Lesfemmes, la culture et les arts en Europe entre Moyen Âge et Renaissance, actes du colloque de Lille, université de Lille 3, 24-26 mai 2004, Turnhout, 2016, p. 78, 81, 82 et 86.
Mathieu Deldique, La commande artistique de l'amiral Louis Malet de Graville (vers 1440-1516), thèse de doctorat, Amiens, université de Picardie, sous la dir. d'Etienne Hamon, s.l., 2018, t. 1, p. 314 n. 1512, 319, 324, 332, 334, 335, 430 et 462 / t. 2, p. 199, 204 et n° 14.

Exposition :
Mathieu Deldicque et Elisabeth Leprêtre (dir.), Etre mécène à l'aube de la Renaissance. L'amiral Louis Malet de Graville, cat. exp., Le Havre, abbaye de Graville, 21 juin-18 septembre 2017, Gand, 2017, n° 5 (notice de M. Deldicque).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (juillet 2019)