Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1999-2304

Français 2088

Cote : Français 2088  Réserver
Ancienne cote : Rigault II 2058
Ancienne cote : Dupuy II 1323
Ancienne cote : Regius 7951
François Demoulins de Rochefort, Commentaire sur le psaume Dominus illuminatio mea
XVIe siècle (vers 1516)
Val de Loire

Copie par François Demoulins de Rochefort.
19 médaillons à la plume et 1 à la plume et lavis (f. 4) par Godefroy le Batave.
Papier (filigrane : roue de sainte Catherine), 3+10 ff.+1, 205 x 140 mm (reliure 205 x 140 mm ; pas de justification).
4 cahiers : 1 cahier de 4 ff. (contregarde + 3 gardes non f.), 2 cahiers de 4 ff. (1-8), 1 cahier de 4 ff. (9-10 + garde non f. + contregarde).
Foliotation du XIXe siècle à l'encre noire.
Pas de réglure.
Reliure de satin de soie verte, traces de deux rubans de satin de même couleur, titre manuscrit au plat inférieur (atelier ligérien ?, vers 1516).
Reliure restaurée en 2013 (dossier BnF-ADM-2013-065561-01) : retrait du rondage au dos, stabilisation des fils en bordure.
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle .
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 1097. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 57976.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Vraisemblablement commandé par Louise de Savoie pour François Ier ; bibliothèque personnelle de François Ier (au contreplat supérieur : "159. Traicté contenant 20 rondeaux painctz de noir contenantz l'interpretation du pseaulme Dominus illuminatio mea, dediez au roy François premier") ; librairie royale de Fontainebleau ; ancien fonds royal.
Contrairement à qui a pu être écrit, ce manuscrit n'a jamais fait partie de la bibliothèque de Catherine de Médicis.

Présentation du contenu

Fin 1515, Louise de Savoie, la reine Claude de France et Marguerite d'Angoulême se rendirent dans le sud de la France pour aller au-devant de François Ier rentrant d'Italie, auréolé de la victoire de Marignan, et faire un pèlerinage à la Sainte-Baume, sanctuaire de sainte Marie-Madeleine. C'est dans ce contexte que fut réalisé le présent manuscrit, comme indiqué au f. 1 : "Le XIIe jour de fevrier mil cinq cen et sez, a Horiol, sur la ryviere de Drome, Madame fut spirituellement admounestee de faire parler son humilité a l'obeissance du roy son fiz, et le supplier que pour oraison devote il prinst le pseaulme XXVIe [...]".

Chacune des vingt pages est conçue de façon identique, probablement par François Demoulins de Rochefort, précepteur du roi, qui est l'auteur du texte. Au centre se trouve un médaillon dessiné par Godefroy le Batave, autour duquel est inscrit le texte latin du psaume en lettres d'or. Ce texte estrepris à l'identique, en rouge, en haut de la page - en latin -, et en bas - en français. Sous le médaillon se trouve un texte rédigé par Demoulins mettant en relation le texte du psaume avec le contexte contemporain. Le choix de présenter les scènes dans des médaillons est original. Présents dans plusieurs manuscrits de François Demoulins illustrés par Godefroy le Batave, ils sont directement inspirés de leur équivalents gravés du Songe de Poliphile dans l'édition aldine de 1499, dont Louise de Savoie possédait un exemplaire (Florence, Biblioteca Medicea-Laurenziana, D'Elci 15).

Commence par : "Le XIIe jour de fevrier mil cinq cens et seze, à Horiol, sur la ryviere de Drome, Madame fut spirituellement admounestee [...]".
Finit par : "[...] fortifie ton cueur, et soutiens Noustre Seigneur".

Bibliographie

Catalogues :
Catalogue des manuscrits française, t. 1, ancien fonds, Paris, 1858, p. 356.
Myra D. Orth, Renaissance Manuscripts. The Sixteenth Century, Londres, 2015, t. 2, n° 1.

Contexte et Histoire :
Emile Baux, Victor-Louis Bourrilly et Philippe Mabilly, "Le voyage des reines et de François Ier en Provence et dans la vallée du Rhône (décembre 1515-février 1516)", Annales du Midi. Revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, 1904, t. 16, n° 61, p. 62 n. 2.
Emile Baux et Victor-Louis Bourrilly, "François Ier à Lyon en 1516", Revue d'histoire de Lyon. Etude et documents, bibliographie, t. 12, 1913, p. 124-125.
Marie Holban, "François du Moulin de Rochefort et la querelle de la Madeleine", Humanisme et Renaissance, t. 2, 1935, p. 34.
Sheila Edmunds, "Catalogue des manuscrits savoyards", dans A. Paravicini Bagliani (dir.), ies manuscrits enluminés des comtes et ducs de Savoie,Turin, 1990, p. 211, n° 39.
Elizabeth McCartney, "The King’s Mother and Royal Prerogative in Early-Sixteenth-Century France", dans J. C. Parsons (dir.), Medieval Queenship, New York, 1993, p. 17, 141, 211-217.
Mary B. Winn, "Louise de Savoie, bibliophile", Journal of the Early Book Society, t. 4, 2001, p. 242-243.
Mary B. Winn, "Louise de Savoie, ses enfants et ses livres : du pouvoir familial au pouvoir d'Etat", dans K. Wilson-Chevalier (dir.), Patronnes et mécènes en France à la Renaissance, Saint-Etienne, 2007, p. 265, 272 et 278.
Jean-Marie Le Gall, "François Ier au combat. Du Roi Chevalier eu maître de guerre", dans Magali Vène et Bruno Petey-Girard (dir.), François Ier. Pouvoir et image, cat. exp., Paris, Bibliothèque nationale de France, 24 mars-21 juin 2015, Paris, 2015, p. 100.
Marie-Pierre Laffitte, "Une collection parallèle à la librairie royale. La bibliothèque personnelle de François Ier", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 153.
Maxence Hermant, "Les reliures de la famille d'Angoulême", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 96.
Maxence Hermant, "Des livres et un roi", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal de Blois, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 159.

Texte et auteur :
Marie Holban : "Quelques remarques critiques sur François de Moulins", Bibliothèque d'Humanisme et de Renaissance, t. 52, 1990, p. 30-32.

Décor :
Paul Durrieu, "Un mystérieux dessinateur du début du XVIe siècle. Le maître du "Monstrelet" de Rochechouart", Revue de l'art ancien et moderne, t. 33, 1913, p. 332-333.
Paul Durrieu, "Une suite de dessins de Godefroy le Batave (circa 1516)", dans Mélanges offerts à M. Jules Guiffrey, Archives de l'art français, nouvelle période, t. 8, 1916, p. 28-39.
Paul Durrieu, "[Dessins de la paraphrase du Psaume XXVI exécutés pour François Ier sur l'ordre de Louise de Savoie]", Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, t. 60, 1916, p. 87-88.
Paul Durrieu, "[Paraphrase du Psaume XXVI Illuminatio mea Dominus faite pour François Ier]", Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, 1916, p. 161-162.
André Blum et Philippe Lauer, La miniature française aux XVe et XVIe siècles, Paris / Bruxelles, 1930, p. 97.
Franck Büttner, Imitatio pietatis. Motive der christlichen Ikonographie als Modelle zur Verähnlichung, Berlin, 1983, p. 153.
Myra D. Orth, "Godefroy le Batave, Illuminator to the French Royal Family, 1516-1526", dans J.-B. Trapp (dir.), Manuscripts in the fifty years after the invention of printing, actes du colloque de Londres, Warburg institute, 12-13 mars 1982, Londres, 1983, p. 51.
Myra D. Orth, "The Triumphs of Petrarch illuminated by Godefroy le Batave (Arsenal, Ms. 6480)", Gazette des beaux-arts, 6e période, t. 104, 126e année, 1984, p. 204 n. 4.
Anne-Marie Lecoq, François Ier imaginaire. Symbolique et politique à l'aube de la Renaissance française, Paris, 1987, p. 100, 214, 315-323 et 486.
Jean-Michel Massing, "A New Work by François Du Moulin and the Problem of Pre-Emblematic Traditions", Emblematica, t. 2, 1987, p. 254-256 et 270.
Anne-Marie Lecoq, "Les images symboliques de Louis Savoie dans ses manuscrits", dans A. Paravicini Bagliani (dir.), Les manuscrits enluminés des comtes et ducs de Savoie,Turin, 1990, p. 134-135.
Myra D. Orth, "Radical Beauty : Marguerite de Navarre's Illuminated Protestant Catechism and Confession", The Sixteenth Century Journal, t. 24/2, 1993, p. 410 et 422.
Daniel S. Russell, Emblematic structures in Renaissance French culture, Toronto / Londres, 1995, p. 90-92.
Guy-Michel Leproux, "Godefroy le Batave et l'art parisien", dans Laure Fagnart et Isabelle Lecocq (dir.), Arts et artistes du Nord à la cour de François Ier , actes du colloque de Bruxelles, Institut royal du patrimoine artistique, 25-26 février 2016, Paris, 2017, p. 221-222.

Fac simile :
Paul Durrieu, "Dominus illuminatio mea". Les vingt "Rondeaux" dessiné de Godefroy le Batave, dédiés au roi François Ier, précédés d'une introduction, Paris, 1922.

Exposition :
Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, n° 63 (notice M. Hermant).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (juillet 2018)