Français 1869

Cote : Français 1869
Ancienne cote : Rigault 2238
Ancienne cote : Dupuy 1325
Ancienne cote : Regius 7879
Les Heures de la Croix
XVIe siècle (début)
Bourges.
Parchemin. — 18 feuillets. — 195x125 mm (just. 115x65 mm)
11 enluminures mi-page avec encadrements, attribuées à l'atelier du Maître de Spencer 6 (f. 3v, 4r, 8r, 9v, 10r, 10v, 11r, 12r, 13r, 14r). — Initiales champies. — Réglure au crayon rouge.
Reliure de maroquin rouge aux armes du roi (XVIIIe s.).
Manuscrit en français et latin.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Historique de la conservation

Manuscrit réalisé pour une femme représentée en costume de deuil f. 4r et f. 4v (peut-être Louise de Savoie selon F. Avril).

Bibliothèque royale de Fontainebleau.

Présentation du contenu

« Les Heures de la croix, translatees de latin en francois" (f. 3r)

F. 3-7. Préface en l'honneur du commanditaire (peut-être Louise de Savoie), commençant par :

« Femme pour qui mon sang j'espans,
Que charité me fait espandre... » (f. 3r)

et finissant par : « ... en dyzant ses presentes heures de sa passion et que je le puisse veoir avecques vous en paradis. Amen. » (f. 7v).

F. 8-16. Les Heures de la Croix, traduction en vers français, commençant par :

« Du pere eternel sans doubtance
Jhesu Christ nostre redempteur
Appelle vraye sapience... » (f. 8r)

et finissant par :

« Jhesus, qu'à clere vision
Luy et toy voye face à face.
Amen » (f. 16r)

.

Citations tronquées du texte latin en marge vis-à-vis de la traduction (f. 8r-16r).

Bibliographie

Voir fiche n°960 du fichier François Avril n°5 - NAF 28635 (4) : consulter la fiche numérisée.

1927
notice n°302, vol. 2 p. 289-290
Victor LEROQUAIS, Les livres d'heures manuscrits de la Bibliothèque nationale, Paris, 1927.
Manuscrits ] 242.016 LERO l 2

1993
Cité p. 345
François AVRIL et Nicole REYNAUD (dir.), Les manuscrits à peintures en France : 1440-1520, Paris : Flammarion, 1993.
Manucrits ] C-1810 (A, 1)

Documents de substitution

Les enluminures de ce manuscrit sont décrites dans la base Mandragore.

Informations sur le traitement

Notice complétée par Alexandre Tur (octobre 2015).