Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1381-1689

Français 1559

Cote : Français 1559  Réserver
Ancienne cote : Regius 7598
Ancienne cote : Dupuy II 1206
Ancienne cote : Rigault II 1582
XIIIe siècle (fin)- XIVe siècle (début)
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
France (Paris) . Ecriture gothique. 2 colonnes de 32 lignes par page. Une main du XIIIe siècle pour le texte principal, une main du XIVe siècle pour les corrections et les trois feuillets ajoutés postérieurement (voir les feuillets 37, 92 et 177) .
Décoration attribuée au maître de Thomas de Maubeuge, actif de 1303 à 1342, par Richard et Mary Rouse. Miniatures (couleurs et or) de la largeur d’une colonne (60 x 65 mm) aux feuillets 1, 2 (2 miniatures), 2v (2 miniatures), 3, 3v, 4, 4v, 6, 8, 14v, 16v, 31, 60v, 100v, 125. Miniatures moins hautes (35 x 65 mm) aux feuillets 5, 13, 15, 34. Au feuillet 1, initiale ornée « M » et encadrement (motifs animaux). Initiales filigranées bleues et rouges. Rubriques ajoutées de façon postérieure .
Parchemin, piqûres apparentes . 1 feuillet de parchemin + 177 feuillets + 1 feuillet de parchemin folioté , 285 x 205 mm (just. 200 x 155) .
Foliotation moderne. 22 cahiers, les 21 premiers sont numérotés de I à XXI au verso du dernier feuillet : 4 cahiers de 8 feuillets (feuilltes 1-32), 1 cahier de 9 feuillets (c'est-à-dire un cahier de 8 auquel on a ajouté 1 feuillet, feuillets 33-41), 6 cahiers de 8 feuillets (feuillets 42-89), un cahier de 9 feuillets (c'est-à-dire un cahier de 8 auquel on a ajouté 1 feuillet, feuillets 90-99), 1 cahier de 6 feuillets (c'est-à-dire un cahier de 8 auquel on a enlevé 2 feuillets, feuillets 171-176), le feuillet 177 est monté sur onglet. Réclames décorées. Présence d’yeux (voir, par exemple, les feuillets 22, 30 et 169). Bords et coins déchirés (voir, par exemple, les feuillets 58, 73 et 151), de coutures (voir les feuillets 83 et 96) et restaurés (voir les feuillets 13, 76, 80 et 133) .
Réglure à la mine de plomb .
Reliure de veau brun estampé à froid. Traces de fermoirs et de boulons. Dos à 5 nerfs recouvert d’une peau épidermée .
Estampille "Bibliothecae Regiae" correspondant au n.1 (type A) de Josserand-Bruno .

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit a appartenu à Jacques d'Armagnac selon la note du dernier feuillet: « En ce present livre du Roumant de la Rose a cent et lxxxix feilletz, histoires .xxj. Ce present volume du Roumant de la Rose est au conte de la Marche. Pour Carlat. Jacques». Selon Langlois, la signature grattée de Jacques se devine encore. Le manuscrit est entré dans les collections royales sous le règne de François Ier.
Le manuscrit est répertorié dans les collections royales : inventaire de Nicolas Rigault (1622); inventaire de Pierre et Jacques Dupuy (1645); inventaire de Nicolas Clément (cote Regius 1682).
Nombreuses notes, partiellement effacée sur la couverture: « La botique de messire Jehan de Merdon» (XVe siècle); «Trois paroles sont perdues c'est assavoir quant on est a cheval chaucié d'esperons et on dit a son cheval da avant, l'autre quant on est a belle table ou il a bien a mengier et on dit a son compaignon mengez, l'autre quant on est couchié avec belle dame et on lui dit tournez vous de ça. Et aussi trois eaues sont perdues c'est assavoir eaue ou on baptise viel juif, l'autre l'eaue que on met en bon vin et l'autre l'eaue o vieille putain se baigne» (XIVe-XVe siècle); « Colas le Dieu de Vaulx» (XVe siècle); «Hugues», «Plante burde».
Le manuscrit a été collationné au XIVe siècle, et a reçu de nombreuses corrections et de nombreuses additions : ajouts de rubriques (voir, par exemple, les feuillets 2, 24, 29 v), ajouts de vers manquants (voir, par exemple les feuillets 25, 47v, 71, 74, 95v, 96v, 97v, 98v, 116v, 140v). Ces ajouts sont placés en bas des colonnes où le texte aurait dû s’insérer, les vers concernés sont indiqués par un symbole. L’encre noire utilisée pour la collation est plus foncée que celle du texte.
Les feuillets 37 et 92 ont été ajoutés au XIVe siècle, de même que les vers 17213-17216. Le dernier feuillet a été remplacé à la même époque et le texte primitif s'arrête au vers 21719.Annotations marginales partiellement rognées. En tête du feuillet 140, qui commence au vers 17901 et où la prescience de Dieu est discutée, on a écrit au XIVe siècle: « Nota contre l'oppinion de Jehan du Pré ».

Présentation du contenu

ff. 1-177. Guillaume de Lorris et Jean de Meung , Roman de la rose : « Maintes genz dient que en songes / N'a se fables non et mençonges ...-... Ainsi heuz la rose vermeille/Atant fu jour et je m'esveille » .

Manuscrit nommé La par la critique.

Editions


Dominique Martin Méon, Le Roman de la Rose par Guillaume de Lorris et Jehan de Meung : nouvelle édition, revue et corrigée sur les meilleurs et les plus anciens manuscrits , Paris : impr. de P. Didot l'aîné, 1814.
Armand Strubel, Le roman de la rose, Guillaume de Lorris et Jean de Meun ; édition d'après les manuscrits BN 12786 et BN 378 , Paris : Librairie générale française, 1992 .

Bibliographie


Chimène Bateman, « Irrepressible Malebouche », Cahiers de recherches médiévales et humanistes [En ligne], 22 | 2011. URL : http://crm.revues.org/12509 (Consulté le 28 juin 2013).
IRHT, Notices de manuscrits français et occitans, Dossiers suspendus, Paris, CNRS-IRHT, 1937-2010.
Pierre Josserand et Jean Bruno, "Les Estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque nationale", dans Mélanges d’histoire du livre et des bibliothèques offerts à Monsieur Franz Calot , Paris, 1960, 261-298 et pl. XXIII-XXIV.
Ernest Langlois, Les manuscrits du Roman de la Rose : description et classement , Lille : Tallandier ; Paris : H. Champion, 1910, p. 16.
Ursula Peters, Das Ich im Bild : Die Figur des Autors in volkssprachigen Bilderhandschriften des 13. bis 16. Jahrhunderts , Böhlau, 2008.
Richard H. and Mary A. Rouse, Manuscripts and their makers: commercial book producers in medieval Paris, 1200-1500 , Turnhout: Harvey Miller, 2000, I, p. 185, II, p.177.
Andrea Valentini, Le remaniement du "Roman de la Rose" par Gui de Mori : étude et édition des interpolations d'après le manuscrit Tournai, Bibliothèque de la ville, 101 , Louvain-la-Neuve : Académie Royale de Belgique, 2007.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Delphine Mercuzot, décembre 2013.