Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1-409

Français 145

Cote : Français 145  Réserver
Ancienne cote : Regius 6811
Ancienne cote : Dupuy I g.f. 60
Chants royaux du Puy Notre-Dame d'Amiens
1518
Amiens et Paris

Ecrit en lettres bâtardes par le prêtre amiénois Jean de Béguignes.
Enluminé par le Parisien Jean Pichore et des artistes du Groupe Pichore. Lettres cadelées, à entrelacs végétaux, ornées, parfois à motifs humains ou zoomorphes, par l'Amiénois Guy le Flameng. Pichore a travaillé à partir de modèles "de blancq et noir" réalisés par le peintre amiénois Jacques Platel .
Parchemin, A+49+[2] ff., 560 x 380 mm.
8 cahiers : 1 cahier de 2 ff. (A-1, A est l'ancienne garde supérieure), 6 cahiers de 8 ff. (2-49), 1 cahier de 2 ff. (n.f., anciennes gardes inférieures).
Ni réclames, ni signatures.
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle.
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de maroquin rouge aux armes royales (France et Navarre), chiffre et emblème royaux, décor à la dentelle du Louvre, tranches dorées (Paris, vers 1680).
Reliure restaurée en 2010 : remise à plat de feuillets froissés ; réalisation de deux tranchefiles et de deux coiffes ; redressement des coins ; comblage des lacunes de cuir, en particulier aux coins et sur les chants (dossier BnF-ADM-2010-014495-01).
La reliure originelle, de velours pers, avait été réalisée à Paris par le relieur parisien Pierre Roffet, dit le Faucheur. Le volume était doté d'une custode noire, avec des cordons de soie perse.
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en  français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Français 145.

Numérisation après la restauration de 2010.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Numérisation avant la restauration de 2010.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 15757. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 68182.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution : R 68182.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Commandé par les échevins de la Ville d'Amiens pour être offert à Louise de Savoie, à la suite de sa venue à Amiens en juin 1517 (au f. 1v, son portrait surmonté de ses armes, mi-parti, au premier de France, au second de Savoie, qui est de gueules à la croix d'argent, à ses pieds, les armes de la Ville d'Amiens, de gueules au lierre [d'argent], au chef de France ancien, tenues par des licornes) ; François Ier ; bibliothèque personnelle de François Ier ; librairie royale de Fontainebleau ; ancien fonds royal (Inv. fin XVIe siècle, n° 1649 : "Chants royaux en l'honneur de la Vierge Marie").

Bien que présent dans l'inventaire royal de la fin du XVIe siècle (ce qui est normal, au vu de son origine), le volume est absent de l'inventaire Rigault de 1622. Il est rajouté dans celui de Dupuy de 1645.

Présentation du contenu

Le volume contient la représentation de tous les Puys de la cathédrale d'Amiens (tableaux offerts tous les ans par le maître de la confrérie du Puy Notre-Dame) encore conservés lors de la venue de Louise de Savoie en 1517. Ces tableaux sont accompagnés d'un chant royal écrit sur un vers palinodal proposé par le maître nouvellement élu (et qui donne le nom au Puy). La datation traditionnelle des Puys (en ancien style) a été retenue.

Contient : 
F. 1v-2 : Mere humble et franche au grant espoir de France. Est une dédicace à Louise de Savoie.
F. 2v-3 : Scel royal ou Dieu print forme humaine. Puy offert en 1466 par Martin Davennes, cordonnier.
F. 3v-4 : Soubs l'eternel recteur sage regente. Puy offert en 1491 par Robert de Cambrin, écolâtre et chanoine de l'église Notre-Dame d'Amiens.
F. 4v-5 : Vierge assenech du vray saulveur espeuse. Puy offert en 1487 par Jean Rohault, marchand.
F. 5v-6 : Aube du jour qui le monde illumine. Puy offert en 1493 par Jean d'Ardre, conseiller en la cour du roi et bailli de la châtellenie et baronnie de Picquigny.
F. 6v-7 : Soleil rendant eternelle lumiere. Puy offert en 1502 par Pierre Dumas, licencié en décret, chanoine de Saint-Firmin-le-Confesseur et secrétaire de l'évêché d'Amiens.
F. 7v-8 : De mer estoile adreschant l'homme a glore. Puy offert en 1497 par Jean de Saint-Delis, seigneur de Heucourt, d'Havernas et de Bernapré.
F. 8v-9 : Harpe rendant souveraine armonie. Puy offert en 1470 par Jean Lebarbier, patissier.
F. 9v-10 : Calice eslut au divin sacrifice. Puy offert en 1474 par Jean Marchant, prêtre, clerc de l'église paroissiale de Saint-Martin-aux-Waides d'Amiens.
F. 10v-11 : De vraie paix tresoriere excellente. Puy offert en 1492 par Adrien de Hénencourt, seigneur de Hénencourt, docteur en décret, prévôt et chanoine de l'église Notre-Dame d'Amiens, chancelier de Noyon.
F. 11v-12 : Ciel contenant lumiere glorieuse. Puy offert en 1490 par Pierre Le Coustellier, marchand d'Amiens.
F. 12v-13 : Terre donnant fruict de grace et de gloire. Puy offert en 1478 par Martin Martin, marchand d'Amiens.
F. 13v-14 : De terre et ciel triumphante princesse. Puy offert en 1485 par Jacques Lengles, greffier de la Ville d'Amiens.
F. 14v-15 : Puy d'yaue vive aux humains pourfitable. Puy offert en 1477 par Jean Obry, sergent à masse de la Ville d'Amiens.
F. 15v-16 : Isle de mer d'amenité remplie. Puy offert en 1484 par Jean du Gard, licencié ès lois, élu d'Amiens.
F. 16v-17 : Mer spacieuse aux viateurs propice. Puy offert en 1509 par Nicole de La Couture, de l'ordre de Saint-François, docteur en théologie, évêque d'Hébron et suffragant d'Amiens.
F. 17v-18 : Grenier rempli du sel de sapience. Puy offert en 1480 par Jean Bertin, grenetier d'Amiens.
F. 18v-19 : Plaisant Hester du roy des cieulx eslute. Puy offert en 1483 par Vincent Le Cat, marchand d'Amiens.
F. 19v-20 : Du vray David fonde victorieuse. Puy offert en 1495 par Jean de Flandre, notaire d'Amiens.
F. 20v-21 : Arbre portant fruict d'eternelle vie. Puy offert en 1499 par Antoine de Cocquerel, conseiller au siège du bailliage d'Amiens, bailli de Moreuil.
F. 21v-22 : De l'angle du grant conseil consistore. Puy offert en 1488 par Robert Bigand, procureur à Amiens.
F. 22v-23 : Au Pellican forest solacieuse. Puy offert en 1471 par Jean de Bery, écuyer, sieur d'Essertaux.
F. 23v-24 : Sacree ampoule a l'unction royale. Puy offert en 1501 par Jean Le Caron, seigneur de Bouillancourt-sous-Miannay, receveur des aides d'Amiens.
F. 24v-25 : Au gendre humain consolable fontaine. Puy offert en 1498 par Robert de Fontaines, licencié ès lois, seigneur de Monstrelet, conseiller du roi et bailli du temporel de l'évêché d'Amiens.
F. 25v-26 : Digne citerne a l'eaue desiree. Puy offert en 1500 par Arnoul Jacquemin, chapelain, curé de Citernes et notaire de la cour spirituelle.
F. 26v-27 : Medicinalle et fructueuse olive. Puy offert en 1479 par Frémin Le Normand, mayeur d'Amiens.
F. 27v-28 : Le jardin clos ou crust le vray laurier. Puy offert en 1489 par Etienne Le Vasseur, marchand d'Amiens.
F. 28v-29 : A l'unicorne agreable pucelle. Puy offert en 1496 par Frémin Pingré (ou Pinguerel), licencié en décret, chanoine et scelleur de l'église Notre-Dame d'Amiens.
F. 29v-30 : Du feu d'amour columne lumineuse. Puy offert en 1476 par Jean de Lattre, procureur d'Amiens.
F. 30v-31 : Pierre en desert produisant eaue vive. Puy offert en 1473 par Robert Faverel, marchand d'Amiens.
F. 31v-32 : Du sieur chemin infaillible Montjoye. Puy offert en 1508 par Robert de Cocquerel, prêtre et chanoine d'Amiens.
F. 32v-33 : Lavoir rendant parfaicte purité. Puy offert en 1486 par Jean de Saisseval, seigneur de Pissy.
F. 33v-34 : Mont auquel Dieu s'apparut aux humains. Puy offert en 1482 par Jean Matissart, marchand d'Amiens.
F. 34v-35 : De dons divins liberale boursiere. Puy offert en 1505 par Robert Fouache, écuyer, seigneur de Glisy.
F. 35v-36 : Mont de Liban a l'homme consolable. Puy offert en 1512 par Jacques Le Coustellier, marchand d'Amiens.
F. 36v-37 : Au souverain Moyse humble fiscelle. Puy offert en 1504 par Jean Le Prévost, procureur et conseiller en la cour du roi à Amiens.
F. 37v-38 : Balsme donnant oudeur aromatique. Puy offert en 1494 par Simon de Conty, chanoine d'Amiens.
F. 38v-39 : Siege au grant maistre administrant science. Puy offert en 1506 par Pierre Péredieu, prêtre et grand-maître des écoles d'Amiens. 
F. 39v-40 : Forge ordonnee au souverain chief d'oeuvre. Puy offert en 1507 par Nicolas Boulanger, marchand d'Amiens.
F. 40v-41 : Court souveraine administrant justice. Puy offert en 1503 par Pierre Villain, licencié ès lois, avocat et conseiller en la cour du roi à Amiens, juge et garde de la prévoté de Beauvoisis, bailli au temporel des doyen et chapitre de Notre-Dame d'Amiens.
F. 41v-42 : Au souverain seigneur de tout le monde. Puy offert en 1511 par Antoine de Roucourt, prêtre, licencié ès lois et en décret, chanoine d'Amiens, seigneur de Bouteillerie-lès-Amiens.
F. 42v-43 : Clavigère du royalme celeste. Puy offert en 1513 par Pierre Cousin, procureur en la cour spirituelle à Amiens.
F. 43v-44 : Aux devestus gracieuse drapiere. Puy offert en 1514 par Michel Laloyer, marchand drapier-chaussetier d'Amiens.
F. 44v-45 : Seur boulevert contre tous ennemys. Puy offert en 1510 par Gilles Damourette, marchand d'Amiens.
F. 45v-46 : Mere de grace et de misericorde. Puy offert en 1515 par Antoine Louvel, marchand d'Amiens.
F. 46v-47 : Lampe rendant en tenebres lumiere. Puy offert en 1461 par Guy de Tallemas, procureur au bailliage d'Amiens. Le chant royal correspondant, perdu au moment de la réalisation du manuscrit, a été réécrit par le rhétoriqueur Nicolas de La Motte. Celui-ci a réécrit d'autres chants royaux non identifiés pour le manuscrit. Il est également probablement l'auteur du chant initial dédié à Louise.
F. 47v-48 : Des chrestiens excellente baniere. Puy offert en 1469 par les maîtres de la confrérie, au lieu du prieur de Saint-Martin d'Amiens.
F. 48v-49 : Miroir de foi, d'amour et d'esperance. Puy offert en 1458 par Jean Framery, procureur au bailliage d'Amiens.

Bibliographie

Catalogues :

Paulin Paris, Les manuscrits françois de la Bibliothèque du roi, leur histoire et celle des textes allemands, anglois, hollandois, italiens, espagnols de la même collection, t. 1, Paris, 1836, p. 297-304.

Catalogue des manuscrits français, t. 1, Ancien fonds, Paris, 1868, p. 10-11.

Camille Couderc, Bibliothèque nationale. Album de portraits, d’après les collections du département des Manuscrits, Paris, [1908], pl. 131.

Myra D. Orth, Renaissance Manuscripts. The Sixteenth Century, Londres, 2015, t. 2, n° 18.

Etudes :

Adrian de La Morlière, Les Antiquitez, histoires et choses plus remarquables de la ville d'Amiens, Paris, 1642, p. 89.

Thomas Frognall Dibdin, Voyage bibliographique, archéologique et pittoresque en France, t. 3, Paris, 1825, p. 156-158.

Hyacinthe Dusevel, Histoire de la ville d'Amiens depuis les Gaulois jusqu'en 1830, t. 1, Amiens, 1832, p. 552-556.

Antoine-Pierre-Marie Gilbert, Description historique de l'église cathédrale de Notre-Dame d'Amiens, Amiens, 1833, p. 187-189.

Nicolas-Xavier Willemin, Monuments français inédits pour servir à l'histoire des arts depuis le VIe siècle jusqu'au commencement du XVII e, t. 2, Paris, 1839, p. 43-44.

Auguste Breuil, "La confrérie de Notre-Dame du Puy d'Amiens", Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, 2e série, t. 3, 1854, p. 526, 533-539, 550-557.

Marcel-Jérôme Rigollot et Auguste Breuil, "Les oeuvres d'art de la confrérie de Notre-Dame du Puy d'Amiens", Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, 2e série, t. 5, 1858, p. 400-403, 418-458.

Jules Labarte, Histoire des arts industriels au Moyen Âge et à l'époque de la Renaissance, t. 3, Paris, 1865, p. 310.

Léopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale, t. 1, Paris, 1868, p. 185.

Ernest Quentin-Bauchart, Les femmes bibliophiles de France (XVIe, XVIIe & XVIIIe siècles), Paris, 1886, t. 1, p. 17, n° 3.

Chrétien Dehaisnes, "L'art à Amiens vers la fin du Moyen Âge dans ses rapports avec l'école flamande primitive", Revue de l'art chrétien, 33e année, 4e série, 1890, t. 1, p. 185-186, 188, 190.

Ernest Quentin-Bauchart, La bibliothèque de Fontainebleau et les livres des derniers Valois à la Bibliothèque nationale (1515-1589), Paris, 1891, p. 176.

Albéric de Calonne, Histoire de la ville d'Amiens, t. 1, Amiens, 1899, p. 478.

Edmond Soyez, Le Puy Notre-Dame, ancienne confrérie amiénoise, Amiens, 1906, p. 50-55.

Paul Durrieu, "La peinture en France depuis l'avènement de Charles VII jusqu'à la fin des Valois (1422-1589)", dans André Michel (dir.), Histoire de l'art depuis les premiers temps chrétiens jusqu'à nos jours, t. 4, La Renaissance, 2e partie, Paris, 1911, p. 748-750.

Georges Ritter et Jean Lafond, Manuscrits à peintures de l'école de Rouen. Livres d'heures normands, recueil de fac-similés et texte, Rouen, 1913, p. 26.

André Blum et Philippe Lauer, La miniature française aux XVe et XVIe siècles, Paris / Bruxelles, 1930, p. 96.

Anne-Marie Lecoq, “Le Puy d’Amiens de 1518. L’art du genre et l’art du peintre”, Revue de l’art, t. 38, 1977, p. 68-71.

Anne-Marie Lecoq, François Ier imaginaire. Symbolique et politique à l'aube de la Renaissance française, Paris, 1987, p. 325-326, 330-335 et 339-340.

Yona Pinson, "Les “Puys d’Amiens” 1518-1525. Problèmes d’attribution et d’évolution de la loi du genre", Gazette des Beaux-Arts, t. 109, 1987, p. 47 et 52-54.

Sheila Edmunds, "Catalogue des manuscrits savoyards", dans Agostini Paravicini Bagliani (dir.), Les manuscrits enluminés des comtes et ducs de Savoie, Turin, 1990, p. 209, n° 16.

Nicole Reynaud, "Jean Pichore', dans François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN, 16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, p. 282.

Robert Lembright, "Louise de Savoie. Etude de son mécénat artistique et littéraire", Bulletins et mémoires. Société archéologique et historique de la Charente, 1994, p. 94-95.

Maurice Duvanel, Pierre Leroy et Matthieu Pinette, La confrérie Notre-Dame du Puy d'Amiens, Amiens, 1997, p. 18 et 25-121.

Caroline Zöhl, Jean Pichore. Buchmaler, Graphiker und Verleger in Paris um 1500, Turnhout, 2004, p. 4, 7, 25-28, 30, 32-35, 39-43, 48-52, 54-60, 105, 113, 124, 143, 145, 156, 158 et 189.

Mary B. Winn, "Louise de Savoie, ses enfants et ses livres : du pouvoir familial au pouvoir d'Etat", dans K. Wilson-Chevalier (dir.), Patronnes et mécènes en France à la Renaissance, Saint-Etienne, 2007, p. 267 et 278.

Caroline Zöhl, "Miniaturen und Altarretabel zwischen Allegorie und Emblem", dans Mara Hofmann et Caroline Zöhl (dir.), Quand la peinture était dans les livres. Mélanges en l'honneur de François Avril, Turnhout / Paris, 2007, p. 405-423.

Maxence Hermant et Marie-Pierre Laffitte, "L'héritage Angoulême", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 53 et 55.

Aubrée David-Chapy, "Le gouvernement de Louise de Savoie", dans Thierry Crépin-Leblond et Muriel Barbier (dir.), Une reine sans couronne ? Louise de Savoie, mère de François Ier , cat. exp., Ecouen, musée national de la Renaissance,14 octobre 2015-1er février 2016, Paris, 2015, p. 18.

Thierry Crépin-Leblond, "Le triomphe de François Ier (1515-1524)", dans Thierry Crépin-Leblond et Muriel Barbier (dir.), Une reine sans couronne ? Louise de Savoie, mère de François Ier , cat. exp., Ecouen, musée national de la Renaissance,14 octobre 2015-1er février 2016, Paris, 2015, p. 76.

Fac-similé :

Georges Durand, Chants royaux et tableaux de la Confrérie du Puy Notre-Dame d'Amiens, reproduits en 1517 pour Louise de Savoie, duchesse d'Angoulême (Bibliothèque nationale, ms. français 145), Amiens / Paris, 1911.

Expositions :

Les primitifs français exposés au palais du Louvre (pavillon de Marsan) et à la Bibliothèque nationale, cat. exp., Paris, musée du Louvre et Bibliothèque nationale, Paris, 1904, manuscrits à peintures, n° 199.

François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN, 16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, n° 156 (notice de N. Reynaud).

Elisabeth Taburet-Delahaye, Geneviève Bresc-Bautier et Thierry Crépin-Leblond (dir.), France 1500. Entre Moyen Âge et Renaissance, cat. exp., Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 6 octobre 2010-10 janvier 2011, Paris, 2011, n° 45 (notice de Caroline Zöhl).

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 145)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (novembre 2020)