Français 143

Cote : Français 143  Réserver
Ancienne cote : Regius 6808
Ancienne cote : Dupuy II 84
Ancienne cote : Rigault II 62
Evrart de Conty, Livre des échecs amoureux moralisés ; Jacques Legrand, Archiloge Sophie
XVe siècle (vers 1495-1498)
Angoulême (ou Cognac ?)

Ecriture gothique batarde. Copié par Jean Michel.
Enluminé par Robinet Testard. 31 peintures et miniatures de diverses grandeurs. Lettres ornées.
Parchemin, 417 ff. foliotés de 1 à 416 (présence d'un 65bis), 505 x 340 mm (just. 310 x 200 mm).
53 cahiers : 8 cahiers de 8 ff. (1-64), 1 cahier de 9 ff. (65-72 ; présence d'un 65bis), 35 cahiers de 8 ff. (73-352), 1 cahier de 6 ff. (353-358), 6 cahiers de 8 ff. (359-406), 1 cahier de 6 ff. (407-412), 1 cahier de 4 ff. (413-416), précédés et suivis d'un f. de garde de parchemin (anciennes contregardes).
Réclames. Pas de signatures.
Foliotation à l'encre noire, XIXe siècle.
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de maroquin rouge aux armes et symbole royaux, tranches dorées, XVIIe siècle. Traces de ciselures, XVIe siècle.
Restes d'un tissu bleu/vert vus lors de la restauration de 2010 sous la garde superieure au niveau du rempli de gouttière.
Reliure restaurée en 2010 : restauration et renforcement des cartons ; réalisation de tranchefiles à l'identique rose et bis en tête et en queue ; restauration des coiffes, des coins et des chants (dossier BnF-ADM-2010-014492-01).
Estampille de la Bibliothèque royale au XVIIe siècle.
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Numérisation avant restauration.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 2023. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 14574.

Historique de la conservation

Réalisé pour Louise de Savoie (armes au f. 1 : mi-parti, au premier d'Angoulême, qui est d'azur à trois fleurs de lis d'or, au lambel d'argent, celui du milieu chargé d'un croissant de gueules, et au second de Bresse, qui est de gueules à la croix d'argent, brisé d'une bordure componée d'azur et d'or, surmontées d'une couronne comtale ; f. 359 : armes sans la bordure componée) ; François Ier ; transféré entre 1515 et 1518 dans la librairie royale de Blois (Inv. 1518, n° 78 : "Eschez amoureux, ou aultrement Eschez d'amours, composé ingenieusement et remply d'histoires moralles a l'encontre des folles amours, dont la fin, que pretend ledict livre, est pour monstrer l'erreur et la deception qui est en la folle amour et les grans perilz innumerables ou se mettent ceulx qui s'i amusent trop. A la fin dudict volume y a ung aultre livre, nommé l'Archilogue de Sapience, composé par maistre Jacques Mauny, augustin, et presenté à Loys, duc d'Orleans, filz du roy" ; au contreplat supérieur : "Bloys. Des histoyres et lyvres en françoys. Au premier pulpistre devers les fossez, a l'ayts du milleu dud. pulpistre") ; transféré avant 1544 dans la bibliothèque personnelle de François Ier (ne figure pas dans l'inventaire du transfert de Blois à Fontainebleau dressé en 1544) ; librairie royale de Fontainebleau ; ancien fonds royal (Inv. fin XVIe siècle, n° 1870 : "Les eschetz amoureux" ; plusieurs titres au contreplat supérieur, XVIIe siècle : "Eschez amoureux" ; "Eschez amoureux et Archiloge Sophie lequelle traicte de divers artz. Il est a noter qu'il y a de belles choses en ce livre").

Présentation du contenu

Ce manuscrit pourrait être une copie du Français 1508 qui a appartenu à Jean d'Angoulême.

Contenu :
F. 1-357v : Evrart de Conty, Livre des échecs amoureux moralisés. Commence par : "Pour ce que la matiere d'amours est delictable en soy [...]". Finit par : "[...] je m'en tairay a tant quant a present. Amen". Suit une petite pièce de huit vers formant explicit.
F. 358-v : Blancs.
F. 359-415v : Jacques Legrand, Archiloge Sophie. Commence par : "A tr"s noble prince, tr"s puissant et redoubté seigneur Loys, filz de roy de France, duc d'Orleans [...]". Finit par : "[...] que tu faces les livres tournoises et tout vient a ung. Millions 0000000000000000 DM CM 00000000000000000".

L'écu du f. 1 brise les armes savoyardes d'une bordure componée d'or et d'azur. Il s'agit des armes portées par le père de Louise de Savoie en tant que comte de Bresse, avant qu'il n'accède au duché en avril 1496. Cette brisure n'apparaît pas dans les armes peintes au f. 359.

Présence de schémas (cf. ff. 328v-329).

Bibliographie

Catalogues :
Paulin Paris, Les manuscrits françois de la Bibliothèque du roi, leur histoire et celle des textes allemands, anglois, hollandois, italiens, espagnols de la même collection , t. 1, Paris, 1836, p. 279-286.
Catalogue des manuscrits français, t. 1, Ancien fonds, Paris, 1868, p. 10.
Camille Couderc, Bibliothèque nationale. Album de portraits, d’après les collections du département des Manuscrits, Paris, [1908], pl. 119.

Texte :
Evrart de Conty, Le livre des échecs amoureux. Bibliothèque nationale, ms. fr. 9197, éd. par Anne-Marie Legaré (dir.), Paris, 1991.

Etudes :
Léopold Delisle, Le Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque impériale, t. 1, Paris, 1868, p. 150.
Ernest Quentin-Bauchart, La bibliothèque de Fontainebleau et les livres des derniers Valois à la Bibliothèque nationale (1515-1589), Paris, 1891, p. 61.
René de Maulde La Clavière, Louise de Savoie et François Ier, trente ans de jeunesse (1485-1515), Paris, 1895, p. 19-23.
Paul Durrieu, "La peinture en France depuis l’avènement de Charles VII jusqu’à la fin des Valois (1422-1589)", dans André Michel, Histoire de l’art depuis les premiers temps chrétiens jusqu’à nos jours, IV, La Renaissance, 2e partie, Paris, 1911, p. 742-743.
Henry Martin, Les Joyaux de l'enluminure à la Bibliothèque nationale, Paris / Bruxelles, 1928, p. 116.
André Blum et Philippe Lauer, La miniature française aux XVe et XVIe siècles, Paris / Bruxelles, 1930, p. 45 et 88-89.
Jean Porcher, L'enluminure française, Paris, 1959, p. 79.
Jean Seznec, La Survivance des dieux antiques. Essai sur le rôle de la tradition mythologique dans l'humanisme et dans l'art de la Renaissance, Paris, 1990, p. 99 (rééd. de l'éd. de Londres, 1940).
François Avril, "Etude codicologique", dans Le Livre des simples médecines, d'après le manuscrit français 12322 de la Bibliothèque nationale de Paris, éd. Ghislaine Malandin (dir.), Paris, 1986, p. 281-282 n. 31.
François Avril, "De quelques reflets italiens dans les manuscrits enluminés à la cour de René d'Anjou", dans "Il se rendit en Italie". Etudes offertes à André Chastel, Rome / Paris, 1987, p. 44 n. 23.
Sheila Edmunds, "Catalogue des manuscrits savoyards", dans Agostini Paravicini Bagliani (dir.), Les manuscrits enluminés des comtes et ducs de Savoie, Turin, 1990, p. 208, n° 14.
Kathrin Giogoli et John Block Friedman, "Robinet Testard, Court Illuminator. His Manuscripts and His Debt to the Graphic Arts", Journal of the Early Book Society for the Study of Manuscripts and Printing History, t. 8, 2005, p. 145, 148 et 157-159.
Mary B. Winn, "Louise de Savoie, ses enfants et ses livres : du pouvoir familial au pouvoir d'Etat", dans K. Wilson-Chevalier (dir.), Patronnes et mécènes en France à la Renaissance, Saint-Etienne, 2007, p. 278.
Maxence Hermant et Marie-Pierre Laffitte, "L'héritage Angoulême", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 50 (cité aussi dans une notice, p. 72).
Marie-Pierre Laffitte, "François Ier et Blois. Collections, inventaires, prélèvements, versements", dans Maxence Hermant (dir.), Trésors royaux. La bibliothèque de François Ier , cat. exp., Blois, château royal, 4 juillet-18 octobre 2015, Rennes, 2015, p. 132.
Maxence Hermant, "Les deux enlumineurs : Robinet Testard et Jean Bourdichon", dans Maxence Hermant et Séverine Lepape, Les Heures de Charles d'Angoulême, Barcelone, 2016, p. 56.

Expositions :
Les primitifs français exposés au palais du Louvre (pavillon de Marsan) et à la Bibliothèque nationale, cat. exp., Paris, musée du Louvre et Bibliothèque nationale, Paris, 1904, manuscrits à peintures, n° 191.
Exposition de portraits peints et dessinés du XIIIe au XVIIe siècle, cat. exp., Paris, BN, avril-juin 1907, Paris 1907, n° 80.
Jean Porcher, Les Manuscrits à peintures en France du XIIIe au XVIe siècle, cat. exp., Paris, BN, 17 décembre 1955-30 septembre 1956, Paris, 1955, n° 344.
Michel Pastoureau (dir.), Pièces d'échecs, cat. exp., Paris, BN, 7 juin-30 septembre 1990, Paris 1990, n° 43 (notice M. Pastoureau).
François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN,16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, n° 232 (notice F. Avril).
France 1500. Entre Moyen Âge et Renaissance, cat. exp., Paris,, Galeries nationales du Grand Palais, 6 octobre 2010-10 janvier 2011, Paris, 2010, n° 86 (notice M. Jacob).

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (mars 2019)