Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1071-1380

Français 1073

Cote : Français 1073  Réserver
Ancienne cote : Rigault II 1807
Ancienne cote : Dupuy II 644
Ancienne cote : Regius 7347
   Tancrède de Bologne, Ordo judiciarius, traduction française anonyme 
XIIIe siècle (3e quart : Hans-Collas ― Schandel 2009, p. 325 ; 4e quart : Miroir des classiques
XIVe siècle : table et fin du texte
Île de France (?)  (Miroir des classiques) ; Paris (?) (Hans-Collas ― Schandel 2009, p. 325).
Écriture : textualis libraria. Deux mains : A (f. 1-120v) ; B (f table et dernières lignes du texte (f. 121v).
La décoration a été attribuée à un seul artiste (Miroir des classiques).
Une peinture de la largeur d'une colonne au début du prologue et de chaque livre, inscrite dans un double encadrement.
Légendes des peintures : F. 1 (prologue) : présentation par un personnage couronné (Tancrède) d'un texte à une nombreuse assistance. ― F. 23v (Livre II) : juge, assis de trois quarts sur un banc, s'adressant à une nombreuse assistance. ― F. 67v (Livre III) : le même juge siégeant de face. ― F. 103v (Livre IV) : un juge, assis de trois quarts sur un banc, s'adressant à une assistance nombreuse.
Décoration secondaire : Initiale champie sur fond rose et bleu (9 lignes) au début des livres I, III, IV ; de 7 lignes de hauteur au début du Livre II. ― Initiales de couleur alternativement bleue et rouge, filigranées, au début des chapitres. ― Pieds-de-mouche alternativement bleus et rouges au sein du texte.
  
Parchemin ; 121 f. + les deux feuillets de la table, précédés de cinq f. de garde de parchemin, suivis de 3 f. de garde de parchemin et d'un feuillet de garde de papier ; trace d'onglet avant les 2 f. de garde de parchemin de fin ; 2 colonnes de 40 lignes par colonne ; 305 x 220 mm (justification : 220 x 165 mm). 16 cahiers, quaternions réguliers à l'exception du cahier initial et du dernier cahier : cahier initial de six feuillets + 1 f., composé des cinq f. de garde et du 1er f. de la table + le 2e f. de la table ; 1er au 14e cahier de huit feuillets (f. 1-112), 15e cahier de dix feuillets (f. 113-121 + [1er f. de garde).
Réclames. ― Foliotation ancienne à l'encre rouge en chiffres romains. ― Titre courant : « L » rouge sur le f. verso, sauf au f. 109v (bleu) ; numéro du livre en capitales romaines bleues et rouges sur le recto. Titre courant du f. 121 d'une main différente.
Corrections par le copiste sur grattage : ex. f. 10v (à trois reprises), 15, 26v (à deux reprises), 38v.
Titre XVIe s. (contreplat sup.) « l'ordinaire de maistre Tancrez ».
Reliure de maroquin rouge XVIIe-XVIIIe s., aux armes royales sur les plats, portant au dos le titre « de | l'ordre | judiciaire ». Tranches dorées.
Réglure à la mine de plomb.
Au 1er f. de la table et au f. 121, estampille de la « Bibliotheca Regia » (Ancien Régime), correspondant à Josserand ― Bruno, type, A, n° 1.  
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

L'histoire du manuscrit à son origine n'est pas documentée. Il fut acheté à une date indéterminée par Louis de Bruges, seigneur de Gruuthuse, dont les armes sont visibles en transparence sous le repeint des armes de France dans la bordure inférieure du f. 1. Au f. 224v se lit la cote qu'il portait alors « I XII ». Le volume est cité par Joseph Van Praet parmi les manuscrits de Louis de Bruges conservés en 1831 à la Bibliothèque royale (Van Praet 1831, n° XXVIII).

Il entra dans des circonstances indéterminées, peut-être par un don par Jean de Bruges de la collection de son père au roi Louis XII, dans la Bibliothèque du roi. Il est répertorié dans l'inventaire de la Librairie royale de Blois de 1518 sous le n° 148 : « Les Loix de Tancretus, aultrement appellé l'Ordinaire de maistre Trantis, contenant quatre livres … » (Omont 1908, t. I, p. 23). Il est aussi cité dans l'inventaire dressé en 1544 avant le transfert des collections à la Librairie royale de Fontainebleausous le n° 1289 : « Ung autre livre en parchemyn, couvert de veloux tanné, intitulé : " Loix de Thencretus" » (ibid., p. 218). ). Sur le contreplat supérieur, se lit l'indication : « Blois ». « Des hystoires et livres en françoys pulpito 3° contre la muraille devers la court ».

Il est désormais mentionné dans tous les inventaires postérieurs de la Bibliothèque du roi : inventaire de 1622, n° 1807 (Omont 1909, t. II, p. 352) ; inventaire de 1645, n° 644 (Omont 1910, t. III, p. 34), inventaire de 1682, n° 7347 (Omont, 1913, t. IV, p. 34).

Anciennes cotes inscrites sur le volume : « [Rigault II] MDCCCVII » (f. 1) ; « [Dupuy II] 644 » (1er f. de la table en début de volume) ; « [Regius] 7347 » (ibid.).

Présentation du contenu

F. 1-128. [Tancrède de Bologne, Ordo judiciarius, traduction anonyme française]

F. [A]- f. [B]. [Table des rubriques, qui renvoie à la foliotation du texte dans le manuscrit]. « Cy commence la table des chappitres de ce present volume intitulé l'Ordinaire de maistre Tancrez qui traitte comment toute personne se doit avoir en justice. Et contient quatre livres dont les rubrices du premier s'ensuivent (rubr.) ». « Premierement le prologue ». « .I. (rubr.) ». « De l'ordre des jugemens. « .I. (rubr.) ».

F. 1-23v. [Prologue]. « Ci coumence li Ordinaires mestre Tancrez (rubr.) ». « Mi compagnon, vos vous estes grant pieça entremis que je vous feisse un livret par quoi li demandierres fust enseigniez coment il doit demander …-… Je appel donc le non nostre Seigneur et s'aide et coument ce que je ai pramis ».

F. 1-23v. [Livre I]. « De l'ordre des jugemenz (rubr.) ». « Ja soit ce que l'ordre des jugemenz soit gardee en plusieurs choses …-… si coume nous avons en Code el titre des procurateurs en une loi qui coumence «Neque ». Cele loi est devant el titre de l'office au juge delegat el derrenier paragreffe ».

F. 23v- f. 67. [Livre II]. « Ci commence li seconz livres. Ci parole a qui court li demanderres doit aler (rubr.) ». « Nous avons tretié en la partie devant ceste des persones qui doivent estre en jugement. Or voulons en ceste seconde partie enseigner le juge et le demandeeur ...-… Et se aucuns nie au coumencement que il n'emprunta nus deniers ne que il n'en fist nules letres et il veut aprés prover que il les a renduz, sa preuve n'est pas receue pour la mençonge que il dist avant ».

F. 67v- f. 103v. [Livre III]. « Ci commence li tierz livres. Coment en doit entamer plet (rubr.) ». « Nous soumes despeeschiez de choses qui souvent sont fetes en jugement devant l'entree de la principal cause, qui sont autresi come preparation a plet …-… Et quant il aura tout veu et examiné diligenment, il termine la cause par sentence diffinitive ».

F. 103v- f. 121. [Livre IV]. « Ci commence li quarz livres qui parole des sentences et d'interlocutaire (rubr.) ». « Pour ce que sentence diffinitive met fin en touz plez si coume nous avons en Digeste vielle el titre de sentence et de chose jugiee ...-… Ces choses nous signifient que nous avons dictes briefment en cest euvre pour entredire les juges et d'enterine restitucion et des autres articles qui y sont comprins. Loenge en soit a la benoite Trinité, Pere, Filz et Sains Esperis. Amen ».

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 1073)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues :

Bibliothèque impériale, Catalogue des manuscrits français, t. I : Ancien fonds, Paris, 1868, p. 182. ― L. Delisle, Inventaire général et méthodique des manuscrits français de la Bibliothèque nationale, t. II : Jurisprudence - Sciences et arts, Paris, 1878, p. 4.

Éditions :

Vetustissimi iurisconsulti Tancreti Ordinis iudiciarij tractatus : hucusq[ue] néq[ue] in Germania, neq[ue] alibi uisus, ex quo non modo singularem eruditionem, sed & iudicium quoq[ue] ad uniuersa ferè ueterum practicorum scripta non aspernandum, studiosus lector consequi potest, Strasbourg, 1545. ― F. Bergmann, Pilii, Tancredi, Gratiae libri de judiciorum ordine, Göttingen, 1842, p. 87-316.

Études :

Claudio Galderisi (dir.), Translations médiévales. Cinq siècles de traduction en français du Moyen Âge (XIe-XVe siècles). Étude et Répertoire, Turnhout, 2011, vol. 2/2, n° 1189, p. 1342. ― Frédéric Duval, « D'une Renaissance à l'autre : les traductions françaises du Corpus Juris Civilis », La traduction entre Moyen Âge et Renaissance, Turnhout, 2017, p. 33-68.

Codicologie :

Frédéric Duval, Miroir des classiques : http://elec.enc.sorbonne.fr/miroir_des_classiques/xml/manuscrits_juridiques/ordo_judicarius.xml#fr_1073

Historique :

Joseph Van Praet, Recherches sur Louis de Bruges, seigneur de la Gruthuyse... ; suivies de la notice des manuscrits qui lui ont appartenu et dont la plus grande partie se conserve à la Bibliothèque du roi, Paris, 1831, p. x, n° XXVIII. ― C. Lemaire, « De bibliotheek van Lodewijk van Gruuthuse », dans Vlaamse kunst op perkament, Bruges, 1981, p. 207-229 (cité dans la liste des mss, p. 224, n° 24. ―Marie-Pierre Laffitte, « Les manuscrits de Louis de Bruges, chevalier de la Toison d'or », dans Marie-Thérèse Caron et Denis Clauzel (éd.), Le banquet du faisan. 1454. L'Occident face au défi de l'Empire ottoman, Arras, Artois presses Université, 1997, p. 243-255 (cité p. 247 n. 12, 255 n. 65). ― Ilona Hans-Collas et Pascal Schandel, Manuscrits enluminés des anciens Pays-Bas méridionaux, t. I : Manuscrits de Louis de Bruges, Paris, 2009, p. 325.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 32512. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 75694.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice par Véronique de Becdelièvre (juillet 2020)