Département des Manuscrits > Français > Nouvelles acquisitions françaises > NAF 1-10000 > NAF 4752-6150

NAF 5243

Cote : NAF 5243  Réserver
XIVe siècle (vers 1370-1380)
Milan

Ecriture italienne. 
Enluminé par le Maître du Guiron.
En bordure inférieure des feuillets, 110 dessins à la plume rehaussés de lavis ou d'aquarelles. Initiales ornées à motifs végétaux (f. 38, 39, 43, 70v, 76). Initiales filigranées à l'encre.
Toutes les enluminures de ce manuscrit ont été décrites et indexées dans la base Mandragore.

Les cahiers d'origine du manuscrit ont été démembrés lorsque le volume a été dérelié par un possesseur ultérieur. Trois systèmes de foliotation sont visibles dans le manuscrit : foliotation récente en chiffres arabes à l'encre rouge, continue de 1 à 92 ; foliotation ancienne d'origine de 2 à 120 en chiffres arabes à l'encre brune (à l'encre noire aux f. 33 et 34), correspondant aux feuillets 1 à 78 dans la foliotation récente ; foliotation moderne reprenant la suite de la précédente, de 121 à 134, correspondant aux feuillets 79 à 92 dans la foliotation récente. 

Le manuscrit dans son état actuel est incomplet, nombreux feuillets manquants, comme en témoigne l'étude de la foliotation qui permet de déterminer les feuillets lacunaires : 1 cahier de 10 feuillets (1-10), (2, 7, 9, 10, 11, 14, 15, 16, 18, 20 dans la foliotation d'origine) ; 1 cahier de 8 feuillets (11-18), 21, 23, 25, 27, 30, 32, 33, 34 dans la foliotation d'origine) ; 1 cahier de 6 feuillets (19-24), (41, 42, 43, 46, 47, 48 dans la foliotation d'origine) ; 1 cahier de 6 feuillets (25-30), (50, 51, 52, 53, 54, 55 dans la foliotation d'origine). la réclame au f. 27v (52v dans la foliotation d'origine) correspond au début du cahier suivant d'origine du manuscrit, cf foliotation d'origine ininterrompue entre 52 et 53 ; 1 cahier de 6 feuillets (31-36), (57, 58, 60, 61, 62, 63 dans la foliotation d'origine), 1 cahier de 8 feuillets (37-44), ( 64, 65, 66, 67, 70, 71, 72, 73 dans la foliotation d'origine) ; 1 cahier de 8 feuillets (37-44), (64, 65, 66, 67, 70, 71, 72, 73 dans la foliotation d'origine). La réclame au f. 37v (64v dans la foliotation d'origine) correspond au début du cahier suivant d'origine du manuscrit, cf foliotation d'origine ininterrompue entre 64 à 65 ; 1 cahier de 4 feuillets (45-48), (74, 76, 77, 78 dans la foliotation d'origine), traces d'un feuillet découpé visibles entre le f. 45 et 46 ; 1 cahier de 8 feuillets (49-56) (79, 80, 81, 83, 85, 87, 89, 90 dans la foliotation d'origine), la réclame au f. 50v (80v dans la foliotation d'origine) correspond au début du cahier suivant d'origine du manuscrit, cf foliotation d'origine ininterrompue entre 80 et 81; 1 cahier de 16 feuillets (57-72) (91, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100, 101, 102, 103, 104, 106, 107, 110, 111 dans la foliotation d'origine) la réclame au f. 60v (96v dans la foliotation d'origine) correspond au début du cahier suivant d'origine du manuscrit, cf foliotation d'origine ininterrompue entre 80 et 81 ; du feuillet 73 à 92 la collation n'a pas été possible (ficelles non visibles). Pour les feuillets 73 à 78, la foliotation d'origine indique 113, 114, 116, 117, 119, 120).Du feuillet 79 à 92, foliotation moderne continue de 121 à 134.

Réclames (f. 16v, 24v, 68v, 86v) ne correspondant pas au début des cahiers suivants. 
Présence de réclames en italien, postérieures à la copie à l'encre noire au f. 46v : « volta il folio e troverai croire », correspondant au premier mot du feuillet suivant croire (f. 47) ; f. 48v : « Volta il folio e troverai chr [chevalier] », correspondant au premier mot du feuillet suivant chr (f. 49). Réclame à l'encre brune en italien postérieure à la copie au f. 82v correspondant aux premiers mots du feuillet suivant.
Traces de l'ancien système de signatures des cahiers (numérotation ordinale en latin), f. 19, en bordure supérieure du feuillet « Sextus », f. 38 « Nonus », f. 51 « undecim », f. 55 « duodecim », f. 61 « tertius decimus ».

Parchemin. 92 ff., 390 × 290 mm (just. 223 × 195 mm). Réglure à l'encre brune.

Reliure de maroquin brun estampé à froid.
Estampille de la Bibliothèque nationale (à partir de 1870), modèle identique à Josserand-Bruno, n° 39.
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Réalisé très probablement pour Bernabo Visconti, seigneur de Milan (1354-1385). 
Deux lettres filigranées du volume (f. 46v et 71v) comportent la guivre, emblème des Visconti. La lettre filigranée du f. 46v contient en outre des lettres D.B. qui semblent renvoyer à une émission monétaire de Bernabo Visconti (cf Kay Sutton, A Lombard manuscript, Paris B.n. Latin 757, associated manuscripts and the context of their illumination,Thesis Ph. D. : Department of history of art : University of Warwick : 1984). 
Dans la lettre Q au f. 31, le personnage assis sur un coffre dessiné à l'encre est une réplique du chevalier causant avec Méliadus auprès d'une cheminée (71 v). Il s'agirait d'un portrait de Bernabo Visconti, dont l'assassinat en 1385 explique peut-être que le décor soit resté inachevé (cf François Avril et Marie-Thérèse Gousset, Manuscrits enluminés d'origine italienne. III. XIVe siècle. 1, Lombardie-Ligurie, 2005, p. 60-65). Cette thèse fait l'objet de débats (cf Aurélie Lauby, Un manuscrit arthurien et son commanditaire : le Guiron le Courtois de Bernabò Visconti (Bibl. Nat. de Fr., n. a. f. 5243), Paris, Thèse d'Ecole Nationale des Chartes, 2000)

Informations sur les modalités d’entrée

Achat en octobre 1890 auprès de Madame Tallard. RC 8289, cf Inventaire 2  Inventaire - registre des entrées du département des Manuscrits : acquisitions : manuscrits et imprimés documentaires, 1848-1893, n° 4668 à 8877, n° 8289.
Une mention manuscrite sur la deuxième garde volante en papier indique « volume de 92 feuillets, 8 octobre 1890 ».

Présentation du contenu


Manuscrit incomplet, nombreux feuillets manquants.
F. 1-64v : Guiron le Courtois (semblable à la version de base d'après le manuscrit BnF Français 350, cf Lathuillière, 1966, p. 189-215). La fin du texte est lacunaire, ce qui a été signalé par le copiste à la fin du f. 64v : Ci manche.
F. 65- 92 : Version particulière du Guiron le Courtois propre à ce manuscrit cf Lathuillière, 1966, p. 475-481
Le roman de Guiron le Courtois, composé entre 1235 et 1240, a souvent été repris dans d'autres textes arthuriens, notamment la compilation de Rusticien de Pise , composée après 1273, de sorte que ces deux oeuvres ont souvent été confondues. Le manuscrit étant lacunaire, il est difficile de déterminer sa place dans la tradition du texte cf Thierry Delcourt, cat. exp, Paris, 2002, p. 202.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, VIIIe-XVe siècles : NAF 5243)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie raisonnée

Catalogues et répertoires

Léopold Delisle, Bibliothèque nationale. Manuscrits latins et français ajoutés aux fonds des nouvelles acquisitions pendant les années 1875-1891. Inventaire alphabétique, Paris, 1891, p. 694.

Inventaire - registre des entrées du département des Manuscrits : acquisitions : manuscrits et imprimés documentaires, 1848-1893, n° 4668 à 8877, n° 8289.

Etudes

Marco Rossi, « La bibliothèque des Visconti et des Sforza et la miniature lombarde entre le XIVe et le XVe siècle », dans Bulletin du bibliophile, n°1, 2017, p. 19.

The Arthur of the Italians. The arturian legend in medieval italian literature and culture , éd. Gloria Allaire, F. Regina Psaki, Cardiff : University of Wales Press, 2014, p. 246.

François Avril, Marie-Thérèse Gousset, Manuscrits enluminés d'origine italienne. III. XIVe siècle. 1, Lombardie-Ligurie, 2005, p. 60-65.

Kay Sutton, « Master of the Guiron le Courtois », dans Dictionary of Art, Londres, New York, vol. XX, 1996, p. 687-688.

Kay Sutton, A Lombard manuscript, Paris B.n. Latin 757, associated manuscripts and the context of their illumination,Thesis Ph. D. : Department of history of art : University of Warwick : 1984, p. 164-170, 397-401.

Arthur Van Schendel, Le Dessin en Lombardie jusqu'à la fin du XVe siècle, Bruxelles, 1938, p. 53.

Pietro Toesca, La pittura e la miniatura nella Lombardia, dai più antichi monumenti alla metà del Quattrocento, Milan, 1912, p. 377-383, fig. 306, 307, 308, 309, pl. XXI.

Roger Sherman Loomis, Arthurian legends in medieval art, London ; New York, 1938, p. 120, planche 335-336.

Texte

Nicola Morato, Il ciclo di « Guiron le Courtois » : Strutture e testi nella tradizione manoscritta, Tavarnuzze (Florence), 2010, p. 6 ; p. 8 ; p. 12 ; p. 54 ; p. 209-218.

Barbara Wahlen, L'écriture à rebours. Le Roman de Meliadus du XIIIe au XVIIIe siècle, Publications Romanes et Françaises, 252, Genève, 2010.

Roger Lathuillière, « Le texte de Guiron le Courtois donné par le ms. B.N. N.A.F. 5243 », dans Etudes de philologie romane et d'histoire littéraire offertes à Jules Horrent, Liège, 1980, p. 233-238.

Roger Lathuillière, Guiron le Courtois, étude de la tradition manuscrite et analyse critique, Genève, 1966, notice p. 77-79, p. 189-215, 475-481.

Exposition

Guido Beltramini et Adolfo Tura (dir.), Orlando Furioso 500 anni. Cosa vedeva Ariosto quando chiudeva gli occhi, cat. exp., Ferrare, Palazzo dei Diamanti, 24 septembre 2016-8 janvier 2017, Ferrare, 2016, n° 23.

Pier Luigi Mulas, « L'illustrazione dei codici cavallereschi di Bernabò Visconti », dans Guido Beltramini et Adolfo Tura (dir.), Orlando Furioso 500 anni. Cosa vedeva Ariosto quando chiudeva gli occhi , cat. exp., Ferrare, Palazzo dei Diamanti, 24 septembre 2016 - 8 janvier 2017, Ferrare, 2016, p. 272-277.

Thierry Delcourt, La légende du roi Arthur, cat. exp, Paris, 2002, p. 202.

Brera : i tarocchi : il caso e la fortuna, Bonifacio Bembo e la cultura cortese tardogotica, cat. exp, Milan, Pinacoteca di Brera, 23 septembre-12 décembre 1999, Milan, 1999, p. 96-100 (notice d’A. Lauby).

Dix siècles d'enluminure italienne : VIe-XVIe siècles : cat. exp, Paris, Bibliothèque nationale, 8 mars - 30 mai 1984, Paris, 1984, p. 94-95.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Sabine Maffre (août 2020)