Département des Manuscrits > Français > Nouvelles acquisitions françaises > NAF 1-10000 > NAF 4358-4751

NAF 4530

Cote : NAF 4530  Réserver
Dante Alighieri, La Divine Comédie , Paradis , Chants I-VII, traduction en vers français, avec commentaire en prose par François BERGAIGNE.
XVIe siècle (vers 1520-1525).
Paris .

Écriture romaine (texte principal sur 27 lignes) et bâtarde (marginalia).
1 peinture héraldique aux armes de l'amiral de France Guillaume Gouffier ("d'or à trois jumelles de sable"), flanquées d'ancres et de dauphins et accompagnées des devises "FESTINA LENTE" et "DISOLVER NON SI PVO" (f. 2r) ; 7 miniatures : f. 3v (chant I. Béatrice apparaît à Dante ; Dante et Béatrice ensemble dans le Paradis ; partie du zodiaque), 11v (chant II. Dante dans une barque ; plusieurs âmes dans une autre barque ; dans le ciel, Dante et Béatrice saluant la Lune, dans laquelle apparaît Caïn portant un fagot), 20v (chant III. Soldats enlevant des femmes d'un monastère situé dans l'Ille de Cécile: il s'agit de Constance, fille du roi Roger II de Sicile, et de Piccarda Donati ; dans le ciel, Dante et Béatrice, cinq âmes agenouillées et la Lune), 26v (chant IV. La ville de Palerme ; au-dessus, Dante et Béatrice, quatre âmes et la Lune), 34v (chant V. Jephté décapitant Iphigénie devant l'autel de Moïse ; au-dessus, Béatrice, cinq âmes agenouillées, la Lune, Dante portant deux clés, l'une d'or, l'autre d'argent), 40v (chant VI. Mercure dans le ciel, avec Dante et Béatrice ; sur terre, des cavaliers et des fantassins sortant d'une ville), 47v (chant. VII. En bas à gauche, le Paradis terrestre avec Adam, Ève et le serpent ; à droite, la Nativité du Christ ; dans le ciel, l'inscription "MARS", Dante, Béatrice, quatre âmes agenouillées et une cinquième debout, portant une couronne fermée).
L'enlumineur, anonyme, n'est pas l'artiste qui a illustré l'autre exemplaire de la traduction de Bergaigne conservé à la BnF (Manuscrits, NAF 4119).

Initiales peintes sur fond doré orné de fleurs (3-4 interlignes, au bas des miniatures) ; initiales dorées sur fond rouge-brun ou bleu filigrané d'or (2 interlignes, dans le texte) ; pieds-de-mouche dorés sur fond rouge-brun ou bleu filigrané d'or. Ce décor est resté inachevé : les initiales et pieds-de-mouche des deux derniers cahiers (chants VI-VII, f. 41r-52r) n'ont pas été exécutés.

Parchemin. 56 feuillets, précédés et suivis de deux feuillets de garde modernes de papier et papier marbré ; les f. 52v à 56v sont blancs et réglés. 205 × 142 mm (justification 130 × 79 mm).
7 cahiers de 8 feuillets chacun (f. 1-8, 9-16, 17-24, 25-32, 33-40, 41-48, 49-56) ; cahiers signés au recto inférieur gauche du premier feuillet (de 1 à 7).
Réglure à l'encre rose, 26 longues lignes.

Reliure du XIXe siècle en maroquin rouge, plats ornés de trois filets dorés, titre doré au dos, décor d'encadrements et de fleurons dorés entre les nerfs ; tranches dorées.
Reliure consolidée en 2019 : consolidation des mors, des coins et des coiffes (dossier BnF-ADM-2019-008511-01).

Estampilles : Bibliothèque nationale (Troisième République), 1870-1940 (modèle avec mention "MSS", proche de JOSSERAND-BRUNO, n°40).

Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Ce document est conservé sur un site distant.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : NAF 4530.

Voir le document numérisé
vignette simple

Conditions d'accès

Un délai est nécessaire pour la communication de ce document. En savoir plus.

Historique de la conservation

Exemplaire dédié à Guillaume Gouffier (1488-1525), seigneur de Bonnivet, amiral de France, dont les armes et la devise figurent au f. 2r.

L'histoire ultérieure du volume est bien documentée.
À la fin du XVIe siècle, il appartenait à "Alexandre Guignard, bourgeois de Paris" (ex-libris et signature au f. 56v : "Je suis a Alexandre guignard, bourgeois de Paris").
Au XVIIe siècle, il fit partie de la collection d'Alexandre Petau (mort en 1672), comme l'indiquent ses armes peintes au f. 1 ("écartelé : au 1 et au 4 d'azur, à trois roses d'argent, au chef d'or chargé d'une aigle issante éployée de sable ; au 2 et au 3 d'argent, à la croix pattée de gueules"), avec la devise "MORIBUS ANTIQUIS".
Il était en 1769 dans la bibliothèque de Jean-Louis Gaignat (1697-1768), secrétaire du roi Louis XV, puis, en 1783, dans celle de Louis-César de la Baume-Le Blanc, duc de La Vallière (1708-1780).
Il passa ensuite en Angleterre. Selon Myra Orth, il figurait au catalogue de la vente d'un collectionneur parisien organisée le 26 mars 1791 à Londres, puis dans celui de la première vente Thomas Allen, le 1er juin 1795. Il réapparut dans plusieurs ventes au tournant du XIXe siècle (Leigh and Sotheby, Londres, 8 avril 1799 ; Leigh and Sotheby, pour Strange, Venise, 16 mars 1801 ; cf. ORTH, 2015, p. 101).
En 1819, il se trouvait dans la collection de William Thomas Beckford (1760-1844), à Fonthill Abbey. La collection de l'écrivain passa ensuite à sa fille et à son gendre, le duc Alexander Douglas-Hamilton, et resta dans la famille Hamilton jusqu'en 1882. À cette date, elle fut mise en vente et achetée en bloc par le gouvernement prussien, qui, ne pouvant s'acquitter du prix convenu, dut concéder peu après sa revente et sa dispersion en 1889. La Bibliothèque nationale acquit le manuscrit à cette occasion, le 27 juin 1889, par l'intermédiaire des libraires Mme veuve Adolphe Labitte et M. Émile Paul et Cie (BnF, Manuscrits, Registre des acquisitions du département des Manuscrits, 1848-1893, n°8159).

Présentation du contenu

Ce manuscrit contient une partie de la traduction du Paradis que François Bergaigne composa vraisemblablement pour la reine Claude de France (1499-1524) entre 1515 et 1524 :
F. 1. "Ceste est la troisième partie // De la Commédie de Dantes, // Qui de bon sens n'est départie, // Ains par questions évidentes // Donne à congnoistre en ses beaulx ditz // Les joyes qui sont permanentes, // Et se intitule Paradis." Adresse au lecteur : " Ad lectorem. // Quisquis es et nostri lector studiose libelli // Condita morali dogmate scripta legis...-... Istud opus facili suscipitoque manu".
F. 2r. Dédicace à Guillaume Gouffier : "Illustri domino Guiliermo Gouffier, Francie admirato. Franciscus Bergaigne humilem salutem dicit".
F. 2v. Épître en vers à Guillaume Gouffier : "Très hault seigneur, puissant et magnanime, // Ton bon renom me stimule et anime...-... Veu que le cueur à ce présent consonne".
F. 4r-52r. Dante Alighieri, Paradis, dans la traduction française de François Bergaigne, Chants I-VII : "Chapitre premier. Cy commence la tierce partie de la Comédie de Dantes appellée Paradis, en laquelle il tracte de nature humaine... // La gloire à cil qui tout meut et repose // Par l'univers cler penectre et resplend...-... L'aultre considération est que si nous considérons la personne de Jésus que le Verbe incarné souffrit" (le texte s'interrompt brusquement dès le premier tiers de la Déclaration qui suit le VIIe chant).

Chaque chant est précédé d'un Quatrain et d'un argument, et suivi d'un Rondeau et d'une Déclaration en prose (incomplète au chant VII). Selon Lucien Auvray, les Déclarations sont des adaptations d'une édition du commentaire de la Comedia par Jacopo della Lana (AUVRAY, 1892, p. 131).

L'exemplaire complet de la traduction de Bergaigne destiné à la reine Claude de France semble avoir disparu, mais un troisième manuscrit, fragmentaire et dédié pour sa part au chancelier de France Antoine Duprat (1463-1535), est aujourd’hui conservé sous la cote NAF 4119 (cf. DELISLE, Manuscrits latins et français ajoutés aux fonds des nouvelles acquisitions pendant les années 1875-1891, Paris, 1891, I, p. 205-206).

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (NAF 4530)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

1672
Catalogue des manuscrits et miniatures de feu Monsieur Petau, conseiller à la Grand Chambre du Parlement de Paris, Paris, s. d. [1672], n° 103.

1769
Supplément à la Bibliographie instructive ou Catalogue des livres du Cabinet de feu M. Louis-Jean Gaignat, par Guillaume-François de Bure le jeune, Paris, 1769, I, n°1978.

1783
Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. le duc de La Vallière, première partie contenant les manuscrits, les premières éditions, les livres imprimés sur vélin et sur grand papier, les livres rares et précieux..., Paris : G. de Bure fils aîné, 1783, II, n° 3571.

1819
William CLARKE, Repertorium bibliographicum, or Some account of the most celebrated British libraries, Londres : W. Clarke, 1819, p. 213, 623.

1882
Catalogue of the magnificent collection of manuscripts from Hamilton Palace, [Londres : Sotheby, Wilkinson and Hodge, 1882], n° 208.

1889
Catalogue of ninety-one manuscripts on vellum... of the VIIth to the XVIIth century, chiefly from the famous Hamilton collection... [Auction in London, Sotheby, Wilkinson and Hodge, May 23, 1889], Londres : Sotheby, Wilkinson and Hodge, 1889, n° 29 .

1891
Léopold DELISLE, Manuscrits latins et français ajoutés aux fonds des nouvelles acquisitions pendant les années 1875-1891, Paris : Champion, 1891, I, p. 204-206.

1892
Lucien AUVRAY, Les Manuscrits de Dante des bibliothèques de France, essai d'un catalogue raisonné, Paris : Thorin, 1892, p. 133-136, n° XLIV.

1892
Antoine THOMAS, "Note sur François Bergaigne, traducteur de Dante", Revue des Bibliothèques, II,1892, p. 455.

1897
Carlo DEL BALZO, Poesie di mille autori intorno a Dante Alighieri, Rome : Forzani, 1889-1909, volume V, 1897, p. 5-10.

Camille MOREL, Les plus anciennes traductions françaises de la Divine Comédie, publiées pour la première fois d'après les manuscrits et précédées d'une étude sur les traductions françaises du poème de Dante, Paris : Welter, 1897, I, p. 589-603, II, pl. I-VII.

Edmund STENGEL, Philologischer commenta Zu der Französ. Übertragung von Dantes Inferno In der hs. L iii 17 Der Turiner Universitàtsbibliothek, Paris 1897, p. 3, note 1, p. 31-32.

Ludwig VOLKMANN, "Iconografia Dantesca", die bildlichen Darstellungen zur "Göttlichen Komödie", Leipzig : Breitkopf und Härtel, 1897, p. 64.

1900
Henri OMONT, Bibliothèque nationale. Catalogue général des manuscrits français : Nouvelles acquisitions françaises. Tome II. Nos 3061-6500, Paris : E. Leroux, 1900, p. 207.

1908
Arturo FARINELLI, Dante e la Francia dall' età media al secolo di Voltaire, Milan : Hoepli, 1908, I, p. 274-277.

1962
Lamberto DONATI, Il Botticelli e le prime illustrazioni della Divina commedia, Florence : Olschki, 1962, p. 158 et suiv.

1966
Helmut BOESE, Die lateinischen Handschriften der Sammlung Hamilton zu Berlin, Wiesbaden : Harrassowitz, 1966, p. 104, n° 208.

1971
Gianni MOMBELLO, "I manoscritti di Dante, Petrarca e Boccaccio in Francia", dans II Boccaccio nella cultura francese, éd. C. Pellegrini, Florence : Olschki, 1971, p. 143.

1988
Paul CHAVY, Traducteurs d’autrefois. Moyen Âge et Renaissance. Dictionnaire des traducteurs et de la littérature traduite en ancien et moyen français (842-1600), Paris, Genève : Champion- Slatkine, 1988, I, p. 171.

2000
Frauke STEENBOCK, “Die Bücher von William Beckford in Berlin”, dans Scrinium Berolinense: Tilo Brandis zum 65. Geburtstag, éd. P. J. Becker et. al., Berlin : Staatsbibliothek zu Berlin - Preussischer Kulturbesitz, 2000, p. 507.

2001
Richard COOPER, "Dante sous François Ier. La traduction de François Bergaigne", dans Pour Dante. Dante et l’Apocalypse. Lectures humanistes de Dante, dir. B. Pinchard, avec la collaboration de Ch. Trottman, Paris : Champion, 2001, p. 389-406.

2015
Myra D. ORTH, Renaissance manuscripts : The Sixteenth Century, Londres : Harvey Miller, cop. 2015-2016 (A survey of manuscripts illuminated in France), II, p. 99-102, n° 24.

2016
Marie-Blanche COUSSEAU, Etienne Colaud et l'enluminure parisienne sous le règne de François Ier , Tours : Presses universitaires François-Rabelais de Tours ; Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2016 (Renaissance), p. 173, 217.

2019
Matthew Collins, "Copying Illustrations of Dante's Commedia from Print to Manuscript : Variations, Ideology, Pedagogy and Visual Editing", Manuscripta, t. 63/1, 2019, p. 5-29.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Laure Rioust (mai 2017 ; mise à jour en février 2020).