Français 794

Cote : Français 794  Réserver
Ancienne cote : Regius 7191(2)
Ancienne cote : Cangé 73
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
XIIIe siècle (1230-1240 )
France (Champagne, Provins). Trois colonnes de 44 vers. Copié par le scribe Guiot selon le colophon au f. 105. Petite écriture gothique brisée régulière. Pas de titres. Un explicit à la fin de chaque œuvre.
Grande initiale ornée de rinceaux sur fond d’or au début de chaque œuvre (sauf Erec et Enide et Continuations) : f. 54, 79v, 106 (9 lignes), 184, 271 (6 lignes), 286, 342v, 361, 419 (6 lignes). Au f. 27, au début de Lancelot, lettre historiée représentant une femme assise, probablement Marie de Champagne, la commanditaire du roman (illustration similaire au David assis du Psautier latin de la BnF, fr. 22892). Initiales champies de 2 à 6 lignes sur fond bleu et rouge. Initiales parties : bleu et rouge aux f. 1, 5, 22v, 43v, 88, 249, 268, 383v et 394v. Initiales écartelées aux f. 69 et 96v.
Parchemin, piqûres dans les marges intérieures et inférieures. 433 feuillets et trois feuillets de gardes au début montés sur onglet, foliotés A, B et C , 320 x 230 mm (just. 260 x 180 mm).
La deuxième garde, foliotée B, contient au verso une table de la main de Cangé, et la troisième garde, foliotée C, contient au recto une table du XIIIe siècle d’une main légèrement postérieure à celle du copiste, rédigée en alexandrins et disposée en dizains. Elle renvoie au texte par un jeu d’enseignes. Traces de coutures de languettes aux feuillets de début d’œuvre. Au f. 27, fragment de languette de parchemin cousue avec un fil de soie blanche. Au f. 361, dans la marge inférieure droite, lac de soie verte enfilée dans 4 trous formant un losange. Sur les autres feuillets initiaux, trous de fixation. Table complétée au XVe siècle par des renvois à la foliotation en chiffres romains. Foliotation en chiffres romains du XVe siècle erronée. Foliotation des f. 363 à 371 redoublée à partir du f. 371, f. 425 omis. Foliotation en chiffres arabes du XVIIIe siècle incomplète et foliotation moderne au crayon dans le coin inférieur droit au recto. Les feuillets 105v et 183, gardes initiales des deux dernières unités codicologiques, sont blancs. Trois unités codicologiques copiées par la même main, et rassemblées ultérieurement : f.1 à 105, première unité, puis f. 106 à 182v, deuxième unité. Enfin, f. 184 à 433v, troisième unité. Salissures et usures du premier feuillet de chaque unité qui indique leur séparation originelle. Colophon de Guiot au f. 105, après Yvain.55 cahiers. Première unité codicologique : 13 cahiers de 8 feuillets (f. 1 à 104), et un feuillet monté sur onglet (f. 105) dont le retour est visible entre les f. 96 et 97. Le premier cahier est monté dans le désordre. Deuxième unité : 9 cahiers de 8 feuillets (f. 106 à 177), et un cahier de 6 feuillets (f. 178-183). Troisième unité : 31 cahiers de 8 feuillets (f. 184 à 431), et un cahier de 2 feuillets. (f. 432 à 433). Au f. 431, la partie supérieure gauche déchirée a été restaurée. Texte manquant reproduit sur le parchemin greffé d’une main de la deuxième moitié du XIIIe siècle fidèle à celle du texte. La deuxième unité codicologique contient des signatures de la main du copiste, différentes du système de signature des deux autres unités, au 14e cahier (f. 113v), au 15e (f. 121v) et au 19e (f.153v). Réclames à ces mêmes feuillets de la main du copiste, et d’une main postérieure à l’encre plus claires au 4e cahier (f. 32v), 7e-10e (f. 56, 64v, 72v, 80v), 16e-18e (129v, 137v, 145v), 23e-25e (183v, 191v, 199v), 27e (216v), 29e (231v), 38 (303v).
Réglure à la mine de plomb.
Reliure restaurée de basane brune. Pièce de titre : « roman m. ss. De la Charrette, de Brut, et 8 autres ».

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Une table des matières en vers fait référence aux signets cousus sur le feuillet initial de chaque roman pour faciliter leur consultation : preuve d'un soin particulier mis à la réalisation de ce recueil, cette pratique, inédite pour les œuvres littéraires, est normalement réservée aux livres liturgiques.

La miniature est stylistiquement proche d'une image de David qu'on trouve dans un commentaire du Psautier, lui aussi champenois (BnF, fr. 22892).

Provenance : Le colophon au f. 105 indique que Guiot tenait un atelier de copie près de l’église Notre-Dame du Val à Provins, en Champagne. Selon Geneviève Hasenohr, le commanditaire serait le comte Thibaut IV de Champagne, petit-fils de Marie de Champagne. Acquis en 1725 par Châtre de Cangé à la vente de la collection de Charles-Jérôme Cisternay du Fay (manuscrit n°1890 du catalogue de vente). Entré dans les collections royales en 1733.

Présentation du contenu

Si l'on excepte les vestiges d'un recueil plus ancien et qui pourrait avoir été réalisé pour la cour comtale (les "Fragments d'Annonay"), c'est, avec le manuscrit BnF, fr. 1450, le seul recueil complet des œuvres de Chrétien de Troyes qui nous soit parvenu. L'ordre des textes est toutefois différent de celui du BnF, fr. 1450 et le manuscrit comprend plusieurs autres œuvres dont une seule (Le Roman de Brut, de Wace) se rapporte à la matière de Bretagne. Le texte, teinté de quelques traits dialectaux champenois, a sans doute fait l'objet d'un travail d'édition qui l'éloigne un peu de la version originelle de Chrétien de Troyes - si l'on en juge du moins par les passages communs avec les débris d'Annonay. Mais les interventions de Guiot semblent être restées discrètes, sauf peut-être dans le Conte du Graal.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 15615. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 2110.

Bibliographie

1938
Alexandre MICHA, La tradition manuscrite des romans de Chrétien de Troyes, Paris, Droz, 1938, 202 p, p 32-34, 281-296.

1952
Mario ROQUES, « Le manuscrit fr. 794 de la Bibliothèque nationale de France et le scribe Guiot », Romania, Vol. 73, n°290, 1952, p 177-199.

1970
Brian WOLEDGE, "Un scribe champenois devant un texte normand. Guiot copiste de Wace", tiré à part de Mélanges de langue et de littérature du Moyen Age et de la Renaissance offerts à Jean Frappier, Genève : Droz, (1970), p. 1139-1154.

1978
Brian WOLEDGE, "La Flors et la flor. La déclinaison des féminins chez Chrétien de Troyes", tiré à part de Mélanges de philologie et de littératures romanes offerts à Jeanne Wathelet-Willem, Liège : Marche romane, 1978 (p. 718-740, cité p. 718).

1987
Charles DOUTRELEPONT, Les romans de Chrétien de Troyes d'après la copie Guiot. Rime et raison phonétique, Montréal, Institut d'Etudes Médiévales Univ. de Montréal, 1987.
André ESKENAZI, "Le complément déterminatif dans les romans de Chrétien de Troyes-Guyot (BN 794)", Travaux de Linguistique et de Littérature, 25/1, 1987, p. 207-241.
Terry NIXON, "Amadas et Ydoine and Erec et Enide : reuniting Membra disjecta from Early Old French Manuscripts", Viator, 18, 1987 : p. 227-251.

1988
Richard and Mary ROUSE, "The Commercial production of manuscript books in late 13th and early 14th century Paris", Medieval Book Production. Assessing the Evidence. Proceedings of the second conference of the seminar on the history of the book to 1500. Oxford, july 1988, Los Altos Hills, The red gull Press, 1988 (édition de 1990) : p. 103-115.

1993
Keith BUSBY, « Rubrics and the Reception of Romance », French Studies, LIII, 1999, p. 129-141, (cité p. 130).
Peter F. DEMBOWKI, "De nouveau. «Erec et Enide», Chrétien de Troyes et Guiot", Et c'est la fin pour quoy nous sommes ensemble. Littérature, histoire et langue du Moyen Age. Hommage à Jean Dufournet, Nouvelle bibliothèque du Moyen Age, 25, Paris, Champion, 1993, p. 409 - 417.
André ESKENAZI, "«Tref», «pavellon», «tante» dans les romans de Chrétien de Troyes (BN 794)", Et c'est la fin pour quoy nous sommes ensemble. Littérature, histoire et langue du Moyen Age. Hommage à Jean Dufournet, Nouvelle bibliothèque du Moyen Age, 25, Paris, Champion, 1993 : p. 549 - 562.
Françoise GASPARRI, Geneviève HASENOHR, Christine RUBY, « De l’écriture à la lecture : réflexion sur les manuscrits d’Erec et Enide », in Keith BUSBY, Terry NIXON, Alison STONES, Lori WALTERS (éd.), Les manuscrits de Chrétien de Troyes, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, « Faux Titre », 1993, Vol.1, p 107-112.
Terry NIXON, « Romance Collections and the Manuscripts of Chrétien de Troyes », in Keith BUSBY, Terry NIXON, Alison STONES, Lori WALTERS (éd.), Les manuscrits de Chrétien de Troyes, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, « Faux Titre », 1993, Vol. 1, p 17-25.
Terry NIXON, « Catalogue of Manuscripts », in Keith BUSBY, Terry NIXON, Alison STONES, Lori WALTERS (éd.), Les manuscrits de Chrétien de Troyes, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, « Faux Titre », 1993, Vol. 2, p 28-31.

1994
John Keith ATKINSON , Le Perceval de Chrétien de Troyes selon Guiot, Mt Nebo (Australie), Boombana Publ., 1994, 86 p.
Peter F. DEMBOWKI, "Textual and Other Problems of the Epilogue of Erec et Enide", Conjunctures : Medieval Studies in Honor of Douglas Kelly, Faux-titre, 83, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1994.
Charles MELA, "Le chevalier de la charrette ou le Roman de Lancelot. Edition et traduction d'après le manuscrit BN fr 794", Chrétien de Troyes. Romans suivis des Chansons, avec, en appendice, Philomena, Classiques modernes, Paris, Librairie générale rançaise (La Pochothèque), 1994, p. 495 - 704

1995
Kajsa MEYER (éd.), La copie de Guiot : fol. 79v-105r du manuscrit f. fr. 794 de la Bibliothèque nationale : "li chevaliers au lyeon" de Crestien de Troyes, Amsterdam ; Atlanta, Ga. : Rodopi, 1995.

2006
Marie-Madeleine CASTELLANI, Li romans d'Athis et Procelias, Classiques français du Moyen Age, 150, Paris, Champion, 2006.
Catherine CROIZY-NAQUET, Chrétien de Troyes, Le chevalier de la charrette, Champion Classiques Moyen Age, 18, Paris, Champion, 2006.
Richard and Mary ROUSE, "The crusade as context : the manuscripts of Athis et Prophilias", tiré à part de Courtly arts and the art of courtliness, D.S. Brewer, (2006), p. 49-102, cité p. 56.

2008
Ursula PETERS, Das Ich im Bild : Die Figur des Autors in volkssprachigen Bilderhandschriften des 13. bis 16. Jahrhunderts , Böhlau, 2008 .

2009
Thierry DELCOURT (dir.), La légende du roi Arthur, Bibliothèque Nationale de France, Paris, Seuil, 2009, 288 p.
Baudouin VAN DEN ABEELE, « Feuilles volantes sur l’arbre de vie », dans Le monde végétal. Médecine, botanique, symbolique, textes réunis par Agostino Paravicini Bagliani, Firenze : SISMEL-Ed. del Galluzzo, 2009, X-498 pp. + 104 tavv. (Collana Micrologus' Library, 30), p. 373-401, cité p. 394 n. 75.

2010
IRHT, Notices de manuscrits français et occitans, Dossiers suspendus, Paris, CNRS-IRHT, 1937-2010.

2011
Anne MARTINEAU, « Élucidation et glose d'un passage énigmatique du Voir Dit de Guillaume de Machaut », Le Moyen Age , 2/2011 (Tome CXVII), p. 345-361. URL : www.cairn.info/revue-le-moyen-age-2011-2-page-345.htm. (Consulté le 21/06/2013)

Danielle QUÉRUEL, "La cour de Champagne au XIIe siècle", extrait de La vie en Champagne , ISSN 0758-4245, n°66 (avril 2011) ; ill. p. 14.

2012
Elise LOUVIOT (dir.), La formule au Moyen Âge , Turnhout : Brepols, 2012, cité pp. 48-53.

2015
Hélène TETREL, Géraldine VEYSSEYRE, L'"Historia regum Britannie" et les Bruts en Europe, Paris : Classiques Garnier, (2015), cité p. 11.

2016
CHRETIEN DE TROYES, Le chevalier au lion , Paris : Honoré Champion, (2016).
Christine DE PIZAN, Andrea VALENTINI, Le livre des epistres du débat sus le Rommant de la Rose, Paris : Classiques Garnier, 2016, p. 30.
Joëlle DUCOS, Olivier SOUTET, Jean-René VALETTE, Le français médiéval par les textes , Paris : Honoré Champion, 2016, cité p. 213

2018
IRHT, Notice du manuscrit Français 794, dans la base Jonas-IRHT/CNRS

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Eva Conforto et Delphine Mercuzot d'après Les manuscrits de Chrétien de Troyes, septembre 2017.

Notice remise à jour par Ludmilla Dali et Delphine Mercuzot, juillet 2018.