Département des Manuscrits > Rothschild > Rothschild 598-896

Rothschild 807

Cote : Rothschild 807 [IV, 5, 75]  Réserver
LE || MESPRIS DE || LA COVRT, auec || la Vie rusti- || que. || Nouuellement traduict d'Espai- || gnol en Françoys. || L'amye de court || La parfaicte amye || La contre amye || L'androgyne de Platon || L'experience de l'amye de court, contre la || contre amye, || Le nouuel amour. || A Paris, || Par Iehan Ruelle, libraire demou- || rant en la rue S. Iacques, à l'en- || seigne Sainct Nicolas. || 1568. In-16 de 175 f. chiffr. et 1 f. blanc, mar. bl., dos et mil. ornés, tr. dor. (A. Motte.)
Ouvrage rédigé en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Présentation du contenu

Ce recueil contient une pièce en prose et 10 pièces en vers, dont 6 figurent déjà dans le volume précédent, savoir :
1° Épître en prose d'ANTOINE ALAIGRE « A tresreverend et tresdigne prelat, M. Guillaume Du Prat, evesque de Clermont », épître datée de Clermont, le 1er mai 1542 ; un avis du même Au Lecteur ; Le Mespris de la court et Louange de la vie rustique, traité traduit, en prose, de l'ouvrage espagnol d'ANTONIO DE GUEVARA, par ALAIGRE. Cet ouvrage appartient à la même série de traités moraux que le Philosophe de court, de Philibert de Vienne, et le Misaule, traduit d'Ulrich de Hutten par Gabriel Chappuis (voy. Rothschild 180 et 181). L'original espagnol, publié en 1539, est intitulé : Libro llamado Menosprecio de la corte y Alabanza de la aldea (voy. Brunet, II, 1799).
La Parfaicte Amye, nouvellement composée par ANTHOINE HEROET, DIT LA MAISON NEUFVE.
L'Amye de court, inventée par le seigneur de BORDERIE.
La Contre Amye de court, par CHARLES FONTAINE, Parisien.
L'Androgyne de Platon, nouvellement traduict de latin en françois par ANTHOINE HEROET, DICT LA MAISON NEUFVE.
L'Accroissement d'Amour [par le même].
L'Experience de maistre PAUL ANGIER, Carentennois, contenant une brefve deffence en la personne de l'honneste Amant, pour l'Amye de court contre la Contre Amye.
Le nouvel Amour, inventé par le seigneur PAPILLON.
10° Epistre à son amy, en abhorrant fol amour, par CLEMENT MAROT. Cette épître est adressée à Almanque Papillon, l'auteur du Nouvel Amour. Voy. Marot, éd. Jannet, I, 287.
11° L'Elegie douloureuse.
12° L'Epistre douloureuse de l'Amant a son amoureuse.

Cette pièce et la précédente ne sont signées que de la devise : Tout en espoir.

Belles-lettres — Poésie — Poètes français— Recueils de poésies de l'époque de Marot et de ses successeurs jusqu'à Malherbe

Angier (Paul) • L'Experience (1568)

Devises et anagrammes : Tout en espoir (1568)

Du Prat (Guillaume), archidiacre de Rouen, puis évèque de Clermont • Ant. Alaigre lui dédie sa traduction du Mespris de la court (1542)

Elegie (L') douloureuse (1568)

Epistre (L') douloureuse de l'amant a son amoureuse (1568)

Fontaine (Charles) • La Contr'Amye de court (1568)

Guevara (Antonio de) • Le Mespris de la court (1568)

Héroët (Antoine) de La Maison Neufve • La parfaicte Amye (1568)

Héroët (Antoine) de La Maison Neufve • L'Androgyne de Platon (1568)

Héroët (Antoine) de La Maison Neufve • L'Accroissement d'amour (1568)

La Borderie (Bertrand de) • L'Amie de court (1568)

Marot (Clément) • Epistre à son amy abhorrant fol amour (1568)

Mespris (Le) de la court (1568)

Papillon (Almanque) • La Victoire et Triomphe d'argent contre le dieu d'amours (1568)

Ruelle (Jean Ier), libraire à Paris (1568)