Fonds Théâtre national populaire - 1951-1963, direction : Vilar, Jean (théâtre)

Cote : COL-71
Fonds du Théâtre national populaire - direction Jean Vilar
1951-1963
34 boîtes, 7 albums de photographies
Documents en français

Modalités d'entrée :

Le fonds du Théâtre national populaire, direction Jean Vilar, est un sous-ensemble d’un fonds plus vaste du Palais de Chaillot, allant des années 1920 aux années 1990, sous les directions successives de Firmin Gémier (1920-1933), Paul Abram (1938-1941), Pierre Aldebert (1941-1951), Jean Vilar (1951-1963), Georges Wilson (1963-1972), Jack Lang (1972-1974), André-Louis Périnetti (1974-1981), Antoine Vitez (1981-1988). Le fonds est entrée par ensembles successifs au département des Arts du Spectacle.

Historique :

Jean Vilar (Sète, 25 mars 1912 – 28 mai 1971) quitte le domicile familial en 1932 pour Paris, où il apprend son métier de comédien auprès de Charles Dullin. Pendant la guerre, il est engagé par André Clavé dans la compagnie La Roulotte, puis il fonde la Compagnie des Sept en 1943. Au printemps 1947, il est invité par Christian Zervos pour monter trois pièces lors de la première Semaine d’Art Dramatique en Avignon. Il crée et dirigera le Festival d’Avignon jusqu’à sa mort en 1971. En 1951, l’histoire de Jean Vilar rejoint celle du Théâtre National Populaire. La salle du Trocadéro est donné à Firmin Gémier en 1920 pour en faire un cinquième Théâtre national. En 1935, le Trocadéro est rasé pour l'Exposition universelle de 1937. En 1938, le nouveau palais construit par Jacques Carlu (avec un décor intérieur des frères Niermans) est confié à Paul Abram qui avait déjà remplacé Firmin Gémier à la tête du Théâtre de l'Odéon. La salle du Théâtre du Palais de Chaillot est inaugurée en 1939. Pendant la guerre, Paul Abram est forcé de se cacher tandis que le Théâtre du Palais de Chaillot est dirigé par Pierre Aldebert. Au mois d’août 1951, Jeanne Laurent, sous-directeur des spectacles au Secrétariat d’Etat aux Beaux-Arts, propose à Jean Vilar la direction du Théâtre National du Palais de Chaillot. Selon le texte de sa nomination officielle : « M. Jean Vilar, disciple de Charles Dullin, reçoit la charge de continuer l’œuvre de Firmin Gémier ». Note : Cité par Philippa Wehle, Le théâtre populaire selon Jean Vilar, préface de Claude Roy, traduit de l’américain par Denis Gontard, Avignon, Paris, Alain Barthelemy, Actes Sud, 1981. Jean Vilar rebaptise aussitôt le Palais de Chaillot du nom que lui avait donné son illustre prédécesseur en 1920 : Théâtre national populaire. Le Palais de Chaillot est alors occupé par l’ONU et jusqu’en avril 1952, le Théâtre national populaire ne peut pas y donner de représentations. Cela préfigure la vie itinérante que va mener le TNP, entre sa salle parisienne, les représentations en banlieues, au Festival d’Avignon, en tournées en Province et à l’étranger. Jean Vilar conçoit le théâtre comme un « service public accessible à tous ». Lié au TNP par un cahier des charges inacceptable et en dépit des contraintes du plateau de Chaillot, surnommé « le monstre », il parvient à développer ce concept de théâtre « service public ». Il propose une programmation de grande qualité à des prix raisonnables, des auteurs classiques et des auteurs étrangers de renom souvent inconnus du public français. Des facilités sont accordées aux étudiants et aux associations populaires et aux comités d’entreprises. La programmation reste liée au grand répertoire, à quelques exceptions près, jusqu’en 1957 où Jean Vilar reçoit d’André Malraux le Théâtre Récamier où il monte du théâtre contemporain. En 1963, il cède la direction à Georges Wilson pour ne conserver que celle du Festival d’Avignon. En mars 1972, le sigle TNP est transféré au Théâtre de la Cité de Villeurbanne dirigé par Roger Planchon, tandis que Jack Lang reprend la direction du Théâtre national du Palais de Chaillot, associé à Antoine Vitez et Christian Dupavillon pour la direction artistique. Suite à la nomination de Michel Guy, nouveau ministre de la culture, André-Louis Périnetti succède à Jack Lang. En 1975, la grande salle entièrement reconstruite après deux années de travaux accueille de nouveau des spectacles. En 1981, Antoine Vitez est nommé à la direction du Théâtre national du Palais de Chaillot jusqu'en 1988 où Jérôme Savary lui succède.

Contenu :

Le fonds renseigne aussi bien la vie de Jean Vilar que l'histoire du TNP sous sa direction. La période chronologique couverte est principalement celle de la direction de Jean Vilar à la tête du TNP (de 1951 à 1963), mais certains documents sont antérieurs (documents personnels de Jean Vilar, relatifs à ses activités antérieures au sein de la Compagnie des Sept ou au Festival d'Avignon, par exemple) ou postérieurs (documents relatifs au Festival d'Avignon après 1963, Jean Vilar restant à la tête du Festival jusqu'en 1971. De la même manière, la collection donne des informations sur le TNP lui-même en tant que troupe, et sur le Palais de Chaillot en tant que lieu culturel. Les documents sont le reflet de l'activité du TNP au Palais de Chaillot, mais aussi "hors-les-murs" (au Théâtre Récamier, au Festival d'Avignon, en tournées), ainsi que du Palais de Chaillot lui-même, en dehors de la programmation du TNP (la salle était louée pour des évènements extérieurs).

Sources complémentaires :

Les archives du Théâtre National Populaire sous la direction de Jean Vilar (documents administratifs) sont conservées principalement aux Archives Nationales : section des Archives privées (295 AP). Il existe un inventaire sommaire de ce fonds déposé en 1966. Les documents dits artistiques (maquettes, costumes) sont conservés à la Maison Jean Vilar à Avignon ; l’inventaire est en cours.

Instruments de recherche :

Le lecteur pourra également consulter les inventaires qui ont été réalisés pour les autres ensembles d'archives concernant le même théâtre.
Pour la période antérieure à la direction de Jean Vilar, on dispose d'un inventaire en cours de réalisation : Du Trocadéro au Palais de Chaillot, fonds du Théâtre du Palais de Chaillot, sous la direction Pierre Aldebert, inventaire sous traitement de texte établi par Noëlle Giret, novembre 2002.
Pour les périodes postérieures, on trouve deux inventaires : Fonds du Théâtre du Palais de Chaillot, direction Georges Wilson (1963-1972), inventaire sous traitement de texte par Anita Mengozzi, s.d., 144 p. ; Le Théâtre national de Chaillot (1981-1989), direction Antoine Vitez, inventaire établi sous traitement de texte par Sylvie Collet, Nathalie Plazanet, sous la direction d'Emmanuelle Toulet, avec la collaboration d'Anita Mengozzi, s.d., 89 p.
Les inventaires concernant les directions de Jack Lang et André-Louis Périnetti sont en attente.

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ce fonds est consultable uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).
Il est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).