Département des Manuscrits > Persan

Persan

Persan : Présentation de la collection
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits
Français

Présentation du contenu

Le fonds persan est actuellement riche des 388 volumes de l'Ancien Fonds, c'est-à-dire des volumes entrés à la Bibliothèque du roi avant 1739, et des 2 180 volumes du Supplément persan, entrés postérieurement à cette date.


L'intérêt pour les ouvrages persans se manifeste en Europe dès la fin de la Renaissance. La Bibliothèque nationale de France possède ainsi aujourd'hui plus de 40 manuscrits persans collectés à la fin du xvie siècle en Égypte, en Perse et en Inde, et 16 manuscrits judéo-persans qui proviennent presque tous de Lâr, au sud-est de l'Iran, grâce aux frères Vecchietti, collaborateurs de Raimondi dans ses projets de typographie orientale. Ces volumes sont arrivés en France au xviie siècle. La collection de la Bibliothèque du roi n'a commencé à se constituer que dans les années 1660, par l'entrée des manuscrits persans de Fouquet (5 volumes en 1667), de Gaulmin (56 volumes en 1668), de Mazarin (25 volumes en 1668), et de ceux rapportés par Monceaux et Laisné (5 volumes en 1669), Vaillant (2 en 1671), puis Vansleb (41 en 1671-1673), Antoine Galland (5 en 1685), P. Lucas (6 en 1708, d'autres en 1725), Sevin (65 en 1729-1730), ou envoyés par les jésuites de l'Inde (17 en 1732). Se sont ajoutées les grandes collections de Thévenot (79 manuscrits en 1712), de Galland (20 en 1715) et de Colbert (46 en 1732).


Après la publication du Catalogus codicum manuscriptorum Bibliotecae Regiae de 1739, des manuscrits persans continuèrent à arriver dans les collections de la Bibliothèque du roi : achats de Jean Otter en Perse en 1740-1741 (environ 30 volumes), de C.-L. Fourmont en Égypte, trois volumes venant du maréchal de Noailles en 1740. Vinrent ensuite les dons d'A.-H. Anquetil-Duperron et surtout de J.-B. Gentil, à leur retour de l'Inde, respectivement en 1762 et 1778. Ils forment l'embryon du Supplément persan. Les confiscations révolutionnaires accrurent considérablement ce fonds : en 1796, 105 manuscrits de Saint-Germain-des-Prés (abstraction faite des volumes détournés par Doubrovsky), venant pour la plupart de l'abbé E. Renaudot, les autres provenant de Loménie de Brienne et du chancelier Séguier ; deux manuscrits de Saint-Victor ; sept de l'Oratoire, provenant de la collection du P. Louis Byzance ; trois de la Sorbonne ; deux des Jacobins. Une centaine de manuscrits littéraires rassemblés à Surate par P. de Brueys entrèrent à la Bibliothèque vers la même époque (1802). Le début du xixe siècle voit l'entrée du reste des collections de Gentil et d'Anquetil-Du Perron, de celles d'Ouessant et de Polier, toutes quatre constituées en Inde (voir aussi : Asie du Sud, p. 59).


Si la Bibliothèque nationale n'a pu acheter la très importante collection Rousseau, qui prit le chemin de Saint-Pétersbourg, en revanche, près de 170 manuscrits persans recueillis en Égypte par Asselin de Cherville furent acquis en 1833. La liste complète des acquisitions faites au xixe siècle, alors que la Société Asiatique avait donné une grande impulsion aux études orientales, serait fort longue. On peut mentionner l'entrée de manuscrits déposés par Monge, d'autres venant de Louis-Matthieu Langlès, Ducaurroy, A. Clarke, Harriot, Amédée Jaubert, E. Boré, Andréa de Nerciat, Jouannin, Charles d'Ochoa, Barbier de Meynard, du général Court, de Sédillot, d'Alix Desgranges, puis des collections d'A. Chodzko, du comte de Gobineau, de Richard Boucher, d'Eugène Burnouf, de Barré de Lancy, de Schulz, de Jules Mohl, de Garcin de Tassy ou du docteur Tholozan, ainsi que de bien d'autres. Acquisitions isolées, dons (comme ceux de l'ambassadeur Askari Khan en 1840), de nombreux manuscrits rejoignent ainsi les rayons de la Bibliothèque où sont aussi transportés en 1860 les volumes orientaux qui se trouvaient à l'Arsenal, parmi lesquels 34 volumes persans, dont 19 volumes seraient des envois faits d'Ispahan par Simon de Vierville au comte d'Argenson entre 1754 et 1756. Des collections de grande valeur constituées par Ch. Schefer (275 volumes en 1899), J. Decourdemanche (près de 200 volumes), le voyageur Édouard Blanc (35 volumes), Darmesteter (38 volumes en 1894) ou Georges Marteau en 1916 (22 volumes d'une grande valeur artistique) ont enrichi notablement le fonds. Celui-ci continue de s'accroître régulièrement (10 volumes du fonds Jean Deny en 1966 ; 16 de la Société Asiatique en 1981 ; 9 de la collection Henri Corbin en 1982). On consultera l'Introduction du Catalogue des manuscrits persans paru en 1989 et l'article : « Quelques collectionneurs français de manuscrits persans au xixe siècle » (Francis Richard, Luqman, X, 1, 1993-1994, p. 53-67).


Le fonds persan renferme 201 manuscrits à peintures, plusieurs centaines de copies enluminées et une quantité importante de calligraphies des grands maîtres persans. Ne serait-ce que de ce point de vue, il n'a pas fini de fournir matière aux études des spécialistes. Il constitue en outre un ensemble exceptionnel d'exemplaires rares, de textes inédits ou de volumes ayant appartenu à des possesseurs prestigieux. Toutes les disciplines sont représentées, mais la part de choix revient à la poésie, à l'histoire et à la mystique musulmane. Les provenances géographiques des exemplaires sont très variées. Le plus grand nombre vient d'Iran. Près d'un quart des copies sont de provenance indienne et à peu près autant de l'Empire ottoman ou d'Asie Mineure. Beaucoup ont appartenu à des collectionneurs ottomans avant d'être acquises pour la Bibliothèque à Istanbul ou en Égypte. La collection Smith-Lesouëf, de son côté, renferme 16 manuscrits persans et quelques calligraphies montées dans des albums de peintures mogholes. Il en existe aussi dans les Albums Gentil du département des Estampes et de la Photographie.


Le plus ancien manuscrit persan daté est un dictionnaire arabe-persan copié en 1141, conservé cependant dans le fonds arabe (Arabe 4286) ; il est un peu plus ancien que le Tafsîr de Tabarî enluminé (Supplément persan 1610), copié en Azerbaïdjan entre 1210 et 1225 pour Rabîb al-Dîn Vazîr. 31 autres manuscrits datés (et au moins autant de volumes non datés) sont du xiiie siècle. Une centaine sont du xive siècle, dont plusieurs copies princières de la fin du siècle, comme le 'Ajâ'ib-nâma, coté Supplément persan 332, ou les Kalîla va Dimna (Persan 377 et Supplément persan 913). Parmi les plus prestigieux manuscrits du xve siècle, on place aujourd'hui l'Histoire des Mongols (Supplément persan 1113) et plusieurs autres splendides volumes réalisés à Hérât, Shirâz et Tabriz. La Bibliothèque nationale de France est exceptionnellement riche en reliures à grand décor des xve et xvie siècles, très souvent encore inédites. À lui seul, le xvie siècle est représenté par 301 textes datés et par nombre de volumes enluminés de différentes écoles. On peut noter enfin la proportion importante de copies indiennes des xviie et xviiie siècles, la présence de quelques autographes (le Supplément persan 545 est annoté par Djâmî) et de nombreux exemplaires uniques.


Outre une collection très importante de textes mazdéens, en persan, mais aussi en avestique et en pehlevi (commencée par Anquetil dès le xviiie siècle), le fonds persan renferme aussi des manuscrits en kurde (3 volumes) et en pashto (31 volumes). S'il y a quelques textes en turc, en arabe et en ourdou dans ce fonds, il faut aussi mentionner la présence de textes persans dans des recueils figurant dans les fonds arabe, turc, indien, arménien, français et Nouvelles Acquisitions françaises, tandis que 17 manuscrits judéo-persans sont classés dans le fonds hébreu.


Il existe des manuscrits et documents persans dans d'autres départements de la Bibliothèque, notamment au département des Estampes et de la Photographie.

Bibliographie

Catalogues actuels

  • Blochet (Edgar), Catalogue des manuscrits persans de la Bibliothèque nationale, Paris, Imprimerie nationale, E. Leroux, 1905-1934. 4 vol.
  • « Catalogue des nouvelles acquisitions de manuscrits persans », s. l. n. d. [39] f. [Catalogue manuscrit commençant au n° 2049.]
  • Richard (Francis), Catalogue des manuscrits persans, I, Ancien Fonds, Paris, 1989.

Catalogue d'exposition

  • Richard (Francis), Splendeurs persanes, Bibliothèque nationale de France, 1997

Catalogues particuliers

  • Blochet (Edgar), Catalogue de la collection de manuscrits orientaux, arabes, persans et turcs, formée par M. Charles Schefer..., Paris, E. Leroux, 1900.
  • Blochet (Edgar), Catalogue des manuscrits arabes, persans et turcs offerts à la Bibliothèque nationale par J. A. Decourdemanche , Paris, E. Leroux, 1909. In-8°, 90 p.
  • Blochet (Edgar), Catalogue de manuscrits mazdéens (zends, pehlvis, parsis et persans) de la Bibliothèque nationale, Besançon, Imprimerie P. Jacquin, 1900

Articles

  • Blochet (Edgar), « Inventaire de la collection de manuscrits musulmans de M. Decourdemanche », Journal Asiatique, 1916, II, p. 305-370 et 381-423.
  • Blochet (Edgar), « Notices sur les manuscrits persans et arabes de la collection Marteau », Notices et Extraits des manuscrits de la Bibliothèque nationale et autres bibliothèques, XLI, Paris, Imprimerie nationale, 1923.
  • Blochet (Edgar), « Notice sur onze manuscrits persans rapportés du Kan-sou », dans Mission d'Ollone, 1906-1909. Recherches sur les Musulmans chinois, Paris, 1911, p. 284-293.
  • Blochet (Edgar), « Une collection de manuscrits musulmans [collection Decourdemanche] », Revue du Monde musulman, 1909, VIII, p. 29-38.
  • Richard (Francis), « Jean-Baptiste Gentil, collectionneur de manuscrits persans », Dix-Huitième Siècle, n° 28, 1996, p. 91-110.

Inventaires manuscrits

  • Clément (Nicolas), « Catalogue de 1682. Bibliothèque du Roi. Manuscrits persans », nos 1472-1610. N. a. fr. 5402
  • Dipy d'Alep (Pierre) et Pétis de La Croix (François), « Catalogue des manuscrits arabes et persans de la Bibliothèque du roi », nos 368-1228 et 1472-1609.
  • Dipy d'Alep (Pierre) et Pétis de La Croix (François), « Catalogue des manuscrits turcs et persans de la Bibliothèque du roi », nos 1229-1471 et 1472-1610. 255 f. N. a. fr. 5405
  • Barout (François), « Catalogus manuscriptorum arabicorum, turcicorum et persicorum Bibliothecae Regiae... opera Fra. Barout, Bibliothecae Regiae interpretis », 41 f.
  • Barout (François), « Livres que j'ai laissé [sic] entre les mains de M. Carpentier ». [La plupart des ouvrages sont en français, latin et grec.] N. a. fr. 5384, f. 253-254
  • « Catalogus librorum manuscriptorum hebraicorum... persicorum. Bibliothecae Regiae », 1729. N. a. fr. 5410
  • Catalogus Manuscriptorum Orientalium Bibliothecae S. Germani a pratis ab... Seguier et Eusebio Renaudot legatorum..., s. l. n. d. N. a. fr. 5436
  • « Catalogus librorum qui arabice manuscripti in bibliotheca... Petri Seguier... asservantur, auctore Fr. E. Sanxiensi... », [vers 1657], 103 f., f. 98 : « Ordo librorum turcice persiceque manuscriptorum. » Arabe 4483
  • Dipy d'Alep (Pierre), [Achats de Dipy]. Latin 17172, f. 125, 297. Latin 9363, f. 128-130 « Catalogus manuscriptorum arabicorum ». [Contient une liste des manuscrits persans de la Bibliothèque du roi (1472 à 1609).] Arabe 4485
  • « Manuscrits envoyés de Faizabad, au nord du Bengale, par M. Gentil... et déposés à la bibliothèque du Roi en 1777 ». [Manuscrits persans historiques.] N. a. fr. 5440, f. 21-25 v°
  • « Mission de Sevin et Fourmont en Orient (1728-1730). Correspondance, mémoires, instructions ; catalogues de manuscrits grecs et orientaux acquis pour la bibliothèque. N. a. fr. 5384, f. 118-142
  • « Manuscrits orientaux de feu M. Anquetil Du Perron acquis au mois de prairial an XIII, 2 mai 1805 ». N. a. fr. 5440, f. 13 à 17
  • « Notice des manuscrits orientaux déposés à la Bibliothèque nationale depuis le mois de novembre », s. d. N. a. fr. 5440 [Les deux derniers folios à l'envers.]
  • Fauriel, « Notices sur des manuscrits en langue européenne [sic] relatifs à l'Inde : grammaires, dictionnaires, relations, etc. ». 48 f. N. a. fr. 5445
  • Silvestre de Sacy (Isaac), « Catalogue des manuscrits [...] arabes, persans, turcs [...] provenant de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés. » N. a. fr. 5434
  • Silvestre de Sacy (Isaac), « Catalogue des manuscrits hébreux, syriaques, persans [...] et autres... provenant de la bibliothèque de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés », 214 p. N. a. fr. 5431
  • Vaillant, « Mémoire des livres achetés à Constantinople ». Latin 17172, f. 134 « Manuscrits envoyés de Constantinople ». Latin 9363, f. 285. Latin 9364, f. 59, 81 bis, 192 (1)

Autres références

  • Reinaud (Joseph-Toussaint), « Catalogues de divers fonds orientaux. » N. a. fr. 5433
  • « Recueil de pièces relatives aux manuscrits orientaux ». N. a. fr. 5441

Documents de substitution

Microfilm N&B même cote.

Informations sur le traitement