Département des Manuscrits > Rothschild > Rothschild 299-597

Rothschild 577

Cote : Rothschild 577 [IV, 4, 165]  Réserver
CY CÕMENCE || LOSPITAL DAMOVRS — Explicit lospital || damours. S. l. n. d. [Lyon, vers 1485], in-4 goth. de 34 f., dont chaque page contient deux strophes et demie, soit 20 vers, sign. a-c par 8, d par 10, mar. r. jans., tr. dor. (A. Motte.)
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Présentation du contenu

Au titre, un grand C gothique. http://archivesetmanuscrits/images/Rothschild/Rothschild-577-01.gif

Au v° du titre, un grand bois qui représente l'Amour décochant ses flèches sur une foule de gens de toute condition.

Les caractères indiquent que la pièce est sortie des presses lyonnaises, peut-être de celles de Guillaume Le Roy, avant 1500. Voici la reproduction des premières lignes du texte : http://archivesetmanuscrits/images/Rothschild/Rothschild-577-02.gif

L'Ospital d'Amours a été parfois attribué à Alain Chartier ; mais il n'est certainement pas de lui. Il y est question d'un personnage appelé :

Le seneschal des Chartiers,
Nommé Jehan de propre nom,

et, plus loin (fol. biiij), d'Alain Chartier lui-même, dans des termes qui rendent l'attribution inadmissible :

Assez prez, au bout d'un sentier,
Gisoit le corps d'un tresparfait,
Sage et loyal, Alain Chartier,
Qui en amour fist maint hault fait,
Et par qui fut sceu le meffait
De celle qui l'amant occy,
Qui L'apela, quand il eut fait,
La belle dame sans mercy.

Notes: Ajout ou correction publié dans le Tome 5 du Catalogue des livres de la bibliothèque de M. le baron James de Rothschild (Paris : Damascène Morgand, libraire, 1920) : L'Ospital damours. Lire p. 388, l. 4 :... des presses lyonnaises, probablement celles de Gaspard Ortuin ou de Jacques Maillet.A la fin de l'article, Ajouter :L'auteur est ACHILLE CAULIER, dont le nom est donné par un manuscrit de Vienne (n° 2619). Voy. Ferd. Heukenkamp, Le Carial, par Alain Chartier, etc., 1899, p. I et II. Le même Caulier a composé un Lay a l'onneur de la vierge Marie (Biblioth. de l'Arsenal, ms. 3021, fol. 259, XVe siècle).

Belles-lettres — Poésie — Poètes français — Poésies anonymes du XVème siècle et de la première moitié du XVIème

Caulier (Achille) • L'Ospital d'amours (v. 1490)

Chartier (Alain) • Il est cité par Achille Caulier dans l'Ospital d'amours

Heukenkamp (Ferd.), cité

Le Roy (Guillaume), ou de Koning, imprimeur à Lyon (s. d.)

Maillet (Jacques), imprimeur à Lyon (s. d.)

Motte (A.), relieur à Paris

Ortvin (Gaspard), imprimeur à Lyon (v. 1485-1490)

Ospital (L') d'amours (v. 1485)