Département des Manuscrits > Rothschild > Rothschild 299-597

Rothschild 411

Cote : Rothschild 411 [IV, 5, 57]  Réserver
IOHAN. POSTHII || GERMERSHEMII TETRA- || STICHA in Ouidii Metam. Lib. XV. qui- || bus accesserunt Vergilij Solis figuræ elegantiss. || & iam primùm in lucem editæ. || Schöne Figuren / ausz dem fürtrefflichen || Poeten Ouidio / allen Malern / Goldeschmiden / || vnd Bildthauwern / zu nutz vnnd gutem mit fleisz gerissen durch || Vergilium Solis, vnnd mit Teutschen Reimen kürtlich || erkläret / dergleichen vormals im Truck nie || auszgangen / Durch || Iohan. Posthium von Germerszheim. || Cum Gratia et Priuilegio Rom. || Cæs. & Reg. Maiestatis, || M.D.LXIII [1563]. — [Fol. ultimo v° :] Impressum Francofur- || ti, apud Georgium Coruinum, Si- || gismumdum Feyrabent, & hæredes Wigandi Galli. In-8 obl. de 8 f. lim., 178 p. et 8 f. non chiffr., mar. r. jans., tr. dor. (Cuzin.)
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Présentation du contenu

Collation des f. lim. : titre imprimé en rouge et en noir, et entouré d'un encadrement ; 7 f. contenant : une pièce latine de POSTHIUS « Amplissimo viro, nobilitate generis, doctrina et virtutibus insigni, D. Erasmo Neustetter, cognomento Sturmer. canonico Wirtzeburgensi, decano Comburgensi, etc. », une pièce allemande du même : « Vorred in den Ovidium » et deux épigrammes latines de CARL HÜGEL et de G. JOHANN LAUTERBACH.

Le volume renferme 178 figures de Virgile Solis, qui sont en grande partie copiées sur celles de Bernard Salomon ; chacune de ces figures est accompagnée d'un quatrain latin et d'un quatrain allemand. M. Brunet (IV, 288) dit à tort que les figures sont au nombre de 356 ; il aura été induit en erreur par une description qui évaluait le corps du volume à 178 f. au lieu de 178 p.

Le dernier cahier contient l'Index, divers poèmes latins de POSTHIUS et une épigramme en son honneur par MARTIN HUBER, de Bâle.

Cet exemplaire a servi d'album à un amateur du XVIe siècle qui l'a fait interfolier de papier blanc et y a inséré un grand nombre de chansons et de morceaux divers, en prose et en vers. Nous allons donner la description de cette partie manuscrite, en renvoyant à la foliation moderne.

1° (2e garde), Chansons musycalles, table qui renvoie à 10 pièces.

2° (fol. 1, r°), chanson, avec air noté :

Allegez moy, doulce, plaisant brunette...
Cette pièce paraît avoir été très populaire ; elle se retrouve dans la Farce de Calbain (Anc. Theâtre franç., II, 143), et Marot en a cité le refrain (éd. Jannet, II, 185). Les paroles diffèrent de celles qui ont été mises en musique par Josquin (Melange de Ronsard, 1572, fol. 68, v°).

3° (fol. 1, v°), chanson, avec air noté :

Susanne, ung jour d'amour sollicitée...
Cette pièce a été successivement mise en musique par tous les musiciens français du XVIe siècle : par Cyprian Rore, Nicolas, Millot, Claude Le Jeune (Melange de Ronsard, 1572, fol. 9, v°, 13, v°, 38, v° et 73, v°), par Jehan Daniel, dit maistre Mithou (Premier Livre de Psalmes et Cantiques ; Paris, Fezandat, 1552, in-16, n° 5), etc. Le texte seul figure, dans le Recueil de plusieurs chansons divisé en trois parties (Lyon, Benoist Rigaud et Jean Saugrain, 1557, in-16, p. 19), dans le Recueil de toutes sortes de Chansons nouvelles (Paris, veufve N. Buffet, 1557, in-16, fol. 16, r°) et dans une foule d'autres chansonniers.

4° (fol. 2, r°), chanson, avec air noté :

Languyr me fay, sans t'avoir offensée...
Cette chanson est de CLÉMENT MAROT (éd. Jannet, II, 182) ; elle se retrouve, avec une mélodie à quatre parties, dans les Trente et sept Chansons musicales publiées par Pierre Attaingnant, 1531, in-4, fol. 13, r°.

5° (Fol. 2, v°), chanson italienne, avec air noté :

Si pur ti guardo, dolce anima mia...

6° (Fol. 3, r°), chanson espagnole, avec air noté :

Quando bon hombre vienne (?) de vino...

7° (Fol. 3, v°), chanson, avec air noté :

Dont vient cela, belle, je vous supply...
Cette pièce est de CLÉMENT MAROT (éd. Jannet, II, 182) ; on la trouve, avec une mélodie à quatre parties, dans les Trente et sept chansons musicales publiées par Pierre Attaingnant, 1531, fol. 4 v°.

8° (Fol. 4, v°), chanson, avec air noté :

Bon jour, mon cœur, bon jour, ma doulce amye...
Cette pièce est de PIERRE DE RONSARD (éd. Blanchemain, I, 169) ; elle est notée plus loin en tablature de luth. Voy. le n° 39, fol. 22, v°.

9° (Fol. 5, r°), chanson, sans musique :

Mon mary est riche
Et n'est qu'un vilain...
Cette chanson se retrouve dans le Troisiesme Livre du Recueil des Chansons (Paris, Claude de Montre-œil, 1579, in-16), fol. 48, v°. La mélodie nous est connue par le Recueil des plus belles et excellentes Chansons (Paris, Locqueneux, 1588, in-16), fol. III, r°.

10° (Fol. 6, r°), Allemande d'amour, notée en tablature de luth, sans paroles.

Au-dessous de cette pièce on trouve le nom de l'amateur qui paraît avoir formé le recueil : LAURENT DE SAINCT SEIGNE, dont l'anagramme est : Est si luisant en digne race, et la devise : Durum patientia frango.

11° (Fol. 6, v°). Allemande de Bourgongne :

Le feu le traict, le brandon
De ce petit Cupidon...
Notation en tablature, sans paroles.

12° (Fol. 7, r°), Allemande du Prince. Notation en tablature sans paroles

Les derniers mots seuls sont indiqués : Espoir conforte.

13° (Fol. 7, v°), Allemande d'amour Bassus. Notation en tablature, sans paroles.

14° (Fol. 8, r°), Allemande :

Fortune, helas ! pourquoy...
Notation en tablature sans paroles.
On trouve les paroles dans le Recueil et Eslite de plusieurs belles chansons... colligées... par J. W[alcourt] (Anvers, Jean Waesberge, 1576, in-12), fol. 220, r°.

15° (Fol. 8, v°), Allemande du prince de Parme. Même notation. Pour les paroles de cette pièce, voy. le n° 59.

16° (Fol. 9, r°). Allemande de la Torche. Même notation, sans paroles.

17° (ibid.), Allemande de la Huguenotte. Même notation, sans paroles.

18° (Fol. 10, r°), Allemande :

Quand je partys de Lille...
Même notation, sans paroles.

19° (ibid). Allemande :

Les soldatz de Guyse...
Même notation, sans paroles.

20° (Fol. 11, r°), Allemande des Estudiantz. Même notation, sans paroles.

21° (Fol. 12, r°), Allemande des deux Dames. Même notation, sans paroles.

22° (Fol. 13, r°), Allemande :

Fortune infortunée...
Même notation, sans paroles.

23° (Fol. 14, r°), Allemande de Fleurs. Même notation, sans paroles.

24° (Fol. 14, v°), Allemande. Même notation, sans paroles.

25° (Fol. 15, r°), Allemande :

Ne seroit [sic] on dire
Le mal et martire...
Même notation, sans paroles.

26° (Fol. 15, v°), Allemande d'Anvers. Même notation sans paroles.

27° (Fol. 16, r°), Allemande :

Heureux celluy qui pour passer son aage...
Notation en tablature, avec paroles.

28° (Fol. 16, v°), Allemande de Lorayne. Même notation, sans paroles.

29° (Fol. 17, r°), Gaillarde :

Belle qui me va[s] martirant...
Même notation, avec le commencement des paroles. Le texte complet se trouve plus loin, au fol. 71, v°, sous le n° 60 ; il figure dans le Nouveau Recueil de toutes les Chansons nouvelles (Lyon, Benoist Rigaud, s. d., mais v. 1580, in-16, fol. 49, v°) et dans la Fleur des Chansons nouvelles (Lyon, Benoist Rigaud, 1586, in-16), p. 191 de la réimpression.

30° (Fol. 17, v°), Passemezo.

Folye...
Même notation, sans paroles.

31° (Fol. 18°, r°), Gaillarde :

Cara cossa......
Au-dessous de la musique, notée en tablature, sont les paroles françaises :
J'aimerois mieux coucher seullette
Que d'avoir un facheux mari......

32° (Fol. 18, v°), Passemezo de France. Notation en tablature, sans paroles.

33° (Fol. 19, r°), Gaillarde :

TYRCIS
Si l'amour est de telle qualité......

Notation en tablature, avec paroles. Cf. Recueil des plus belles et excellentes Chansons (Paris, Locqueneux, 1588, in-16), fol. 63, v°.

34° (Fol. 19, v°), Gaillarde :

O Cupido......
Même notation, sans paroles.

35° (Fol. 20, r°), Gaillarde d'Ytalie. Même notation, sans paroles.

36° (Fol. 20, v°), Gaillarde d'Ytalie. Même notation, sans paroles.

37° (Fol. 21, r° et v°), Gaillarde :

Qui passe......
Même notation, sans paroles.

38° (Fol. 22, r°). Gaillarde de Romanesque. Même notation, sans paroles.

39° (Fol. 22, v°), Chanson :

Bonjour, mon cœur......
Même notation, sans paroles. Chanson de RONSARD, dont le texte est cité précédemment. Voy. le n° 8, fol. 4, v°.

40° (Fol. 23, r°), Chanson nouvelle. Même notation, sans paroles.

41° (Fol. 23, v°), Chanson (italienne) :

Madonna mia, pietà....
Même notation, sans paroles.

42° (Fol. 24, r°), Gaillarde d'Espaigne. Même notation, sans paroles.

43° (Fol. 25, r°), Chanson en notation ordinaire, sans paroles :

Tu, traditore....

44° (Fol. 26, r°), Chanson en notation ordinaire, sans paroles et sans titre.

45° (Fol. 27, r°), Chanson en notation ordinaire, avec paroles : Sur la verdure du pret florissant....

La même pièce figure, avec une mélodie à quatre parties de Clemens non Papa, dans le Second Livre, contenant XXVI chansons nouvelles (Paris, Nicolas Du Chemin, 1549, in-4), p. xxx.

46° (Fol. 27, v°), Chanson italienne, en notation ordinaire avec paroles :

S'io potessi, donna...

47° (Fol. 30, r°), Bassus :

Vous avez logez......
Notation en tablature, sans paroles.

48° (Fol. 32, v°-33, r°), Branle de Champaigne. Notation en tablature sans paroles.

49° (Fol. 42, r°), Epitafe (écriture du XVIIIe siècle) :

Si gît un héros, s'il en fut 1 ;
Il avoit des ennemis, mais il triompha 2......
C'est, avec quelques variantes, l'épitaphe bien connue du maréchal de Saxe.

50° (Fol. 61, r°), Essai de plume du XVIIIe siècle : Scillae in parentem et patriam impietas.

51° (Fol. 62, r° et v°), Lettre en prose, signée Λ. δ. σ. σ] LAURENT DE SAINCT-SEIGNE].

Madamoiselle, considerant voz tresgrandes beauté [sic], accompaigné [sic] de tant de graces dont Dieu vous a douez......

52° (Fol. 63, r°), Chanson nouvelle, envoyée par un amant à sa dame ; sur la voyx : Fortune, helas ! pourquoy, 1582.

Cupidōn, par ton dart

Ravi ma liberté......
6 couplets sans musique.
La mélodie se trouve ci-dessus, au fol. 8, r° (n° 14).

53° (Fol. 63, v°), M'amye :

Elle est gente comme une souche ;
Comme ung four elle a grande bouche......
4 quatrains satiriques.

54° (Fol. 64, r° et v°), Pièce en 32 vers, signée V. Q. Q. M. :

Est-ce mon bien qn'ung torment qui me dure......

55° (Fol. 65, r° et v°), Lettre en prose, signée Λ. δ. σ. σ. [LAURENT DE SAINCT-SEIGNE].

Madamoyselle, si l'on vouloit mesurer les forces que nous souffrons d'en hault, selon la capacité humaine......

56° (Fol. 66, r°-67, r°), La Complainte de monsieur de Heze [d'une autre, main :] de la maison de Horne :

Puis qu'il faut partir de ce lieu
Pour vivre en l'autre monde.....
13 couplets, sans musique.

57° (Fol. 67, r°), Complainte du prince d'Anthoin, gouverneur de Tornay ; fait en chanson l'an 1581 :

Depuis qu'ay faulsé la foye
Que j'avoye......
30 couplets, sans musique.
Nous possédons de cette pièce une impression contemporaine : Chanson lamentable contenant les infortunes et desastres survenus au prince d'Espinoy, depuis qu'il s'est retiré de l'obeyssance du roy Catholicque, 1581 ; nous en donnerons plus loin la description.

58° (Fol. 69, r°-70, r°), Chanson nouvelle :

O dieu d'amour, qui nuict et jour me pointz......
6 couplets sans musique.
Cf. Recueil et Eslite de plusieurs belles Chansons... colligées par J. W[alcourt] (Anvers, Jean Waesberge, 1576), in-12, fol. 283, r°.

59° (Fol. 70, v°-71, r°), Chanson nouvelle. Allemande du prince de Parme :

Helas, helas ! madame,
Que ne prend tu pitié......
5 couplets. Pour la musique de cette pièce, voy. le n° 15.

60° (Fol. 71, v°-72, v°), Complainte d'ung amant [d'une autre écriture :] à s'amye :

Belle, qui me va [sic] martirant......
10 couplets sans musique.
La mélodie se trouve ci-dessus, au fol. 17. r° (n° 29).

61° (Fol. 73, r°-74, v°), Chanson du succès des Huguenots à la surprinse de Besançon, le tiers jour du mois de juing, 1575, sur le chant. Quand ce beau printemps je voys.

Rend louange au roy des cieulx
En tout lieu......
19 couplets, sans musique.
Cette pièce a été publiée, d'après un ms. conservé à l'archevêché de Besançon, par M. Belamy, dans son Recueil de Noëls anciens au patois de Besançon, 3e édition, 55-57.
La mélodie sur laquelle se chantait la célèbre chanson de Ronsard : Quand ce beau printemps je voys... se trouve dans le Recueil des plus belles et excellentes Chansons (Paris, Locqueneux, 1588, in-16), fol. 235, v°.

62° (fol. 75, r° et v°), La Complainte de madame d'Aumalle sur la mort du sieur d'Aumalle, son mary ; sur le chant : La Parque est si terrible :

O Dieu, quelle nouvelle !
O Dieu, quelle douleur !...
12 couplets sans musique.
Cette pièce, qui remonte à l'année 1573, se retrouve dans le Sommaire de tous les Recueils de Chansons (Lyon, Benoist Rigaud, 1576, in-16), 32. Elle a été imprimée d'après notre ms. par M. Tricotel dans l'Amateur d'autographes.
La mélodie (La Parque, etc.) figure dans le Recueil des plus belles et excellentes Chansons (Paris, Locqueneux, 1588, in-12), fol. 87, r°.

63° (Fol. 76, r°-77, r°), Chanson du siége de la ville de Sommiére, sur ung chant nouveau :

Nous debvons bien mettre en nostre memoire......
13 couplets sans musique.
Voy. Troisiesme Livre du Recueil des Chansons (Paris, Claude de Montre-œil, 1579, in-16), fol. 18, r° ; — Nouveau Recueil de toutes les Chansons nouvelles (Lyon, Benoist Rigaud, v. 1580, in-16), fol. 25 [23], r° ; — La Fleur des Chansons nouvelles (Lyon, Benoist Rigaud, 1586, in-16), p. 12 de la réimpression ; — Le Roux de Lincy, Chants historiques, II, 342.

64° (Fol. 77, r° et v°), Chanson de la complainte des pauvres laboureurs et des gens de village ; sur le chant : Dames d'honneur, je vous prie à [mains joinctes]:

Dieu tout puissant, que nul ne peut desdire......
Voy. Troisiesme Livre du Recueil des Chansons (Paris, Claude de Montre-œil, 1579, in-16), fol. 30, r°.

65° (Fol. 78°, r°), Harangue à une jeune fille affin de pouvoir impetrer ses bonnes graces et luy prouver son service :

Ayant par long sejour desiré l'heure advenue, m[adamoyselle], maintenant, veu que mon esprit, insatiable de l'amour que je vous pourte........

66° (Fol. 78, v°), Subscription de la page precedente :

Or pleut à Dieu, m[ademoyselle], qu'amour eust aussy bien employé......

67° (Fol. 79, r° et v°), Lettre d'amour correspondant au feuillet precedant :

M. m. p. q. a. Sij'ay prins l'hardiesse mettre la main à la plume......

68° (Fol. 80, r° et v°), Epitaphe d'Alix :

Cy gist, qui est une grand perte.....
CLÉMENT MAROT, éd. Jannet, II, 219.

69° (Fol. 81, r°), Chanson nouvelle :

Celluy qui se contente
N'est il pas bien heureux......
4 couplets, sans musique.
Voy. Sommaire de tous les Recueils de Chansons (Lyon, Benoist Rigaut, 1576, in-16), 53 ; — Recueil et Eslite de plusieurs belles Chansons.... colligées.... par J. W[alcourt] (Anvers, Waesberge, 1576, in-12), fol. 296, v° ; — Le plaisant Jardin des belles Chansons (Lyon, 1580, in-16), 83.

70° (Fol. 81, v°-82, r°) Aultre Chanson :

Nous sommes une bande
De jeunes escoliers......
5 couplets sans musique. On lit à la fin : Vive Laurent. Fait le 13. d'ap [vril] 1581.

71° (Fol. 82, v°-83, r°), Rondeaulx :

1. D'estre amoureux n'ay plus intention......
CLÉMENT MAROT, éd. Jannet, II, 132.
2. Au feu, quy mon cœur a choysy......
CLÉMENT MAROT, II, 130.

72° (Fol. 83, v°-84, r°), Rondeaulx [sic] :

Secourez moy, ma dame par amours......

73° (Fol. 84, v°-85, r°), Chanson [s] musicalle [s] d'ORLANDE [DE LASSUS] :

1. Maistre Robbin et monsieur son varlet......
2. Soyons joyeux sur la plaisant (e) verdure......
3. Ardent amour souvent me fet instance......
4. A ce matin se seroit bonne estreine......
5. Avec[ques] vous mon amour finira......
6. Je l'ayme bien et l'aymeray......
7. Fleur de quinze ans, Dieu vous sauve et [vous] gard......
8. Du corps absent le cœur je te presente......
9. Las ! voulés vous qu'une personne chante.... 10. En espoir vis et crainte me tormente......
Pour les mélodies d'ORLANDE DE LASSUS, voy. Fétis, Biographie universelle des musiciens, 2e éd., V, 207, et Eitner, Bibliographie des Musik-Sammelwerke des XVI. und XVII. Jahrhunderts, 659.

74° (Fol. 86, r°-87, v°), [Les Jours heureux et perilleux de l'année] :

Qui veult sçavoir les jours de l'année estant les plus heureux de vendre ou achepter......

Nous avons décrit dans la notice Rothschild 208 une édition gothique de cette pièce.

75° (Fol. 88, r° et v°), Prière de S. Léon, pape. Haec sunt verba quae Leo Papa Charolo Magno regi ac imperatori misit....

En résumé, la partie manuscrite de ce recueil contient 45 airs en vogue au XVIe siècle et le texte de divers chants historiques en partie inédits.

La 1re garde du volume porte l'inscription suivante : Ex libris FRANCISCI BOURDOT, Grayani, 1645.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 6429. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 102802.

Belles-lettres — Poésie — Poètes latins

Allemandes notées

Attaingnant (Pierre), imprimeur à Paris (1531)

Aumale (Louise de Brézé, duchesse d'), femme du précédent • Complainte sur la mort de son mari (1573)

Belamy, cité

Besançon • Chanson sur cet événement (1575)

Bourdot (François), de Gray • volume lui ayant appartenu

Buffet (Nicolas), imprimeur à Paris (1545) • Sa veuve (1557)

Chanson lamentable contenant les infortunes et desastres survenus au prince d'Espinoy (1581)

Chansons manuscrites notées

Complainte de monsieur de Heze

Complainte du prince d'Anthoin (1581)

Corvinus (Georg), imprimeur à Francfort-sur-Mein (1563)

Cuzin (A.), relieur à Paris

Devises et anagrammes : Durum patientia frango, Laurent de Saint-Seigne

Devises et anagrammes : Espoir conforte

Devises et anagrammes : Est si luisant en digne race = Laurent de Sainct Seigne

Du Chemin (Nicolas), imprimeur à Paris (1549)

Eitner • Bibliographie des Musik-Sammelwerke, citée

Espinoy (Pierre de Melun, prince d') • Chanson lamentable contenant ses infortunes (1581)

Feyerabend (Sigmund), libraire à Francfort-sur-Mein (1563)

Fezandat (Michel), imprimeur à Paris (1552)

Gaillardes

Hahn (Les héritiers de Weigand), dit Gallus, libraire à Francfort-sur-Mein (1563)

Huber (Martin) • Epigramme latine à Posthius (1563)

Hügel (Carl) • épigramme latine à Posthius (1563)

Initiales : Λ. δ. σ. σ. = Laurent de Sainct Seigne

Initiales : V. Q. Q. M. : pièce de vers

Jours (Les) et Heures perilleux de l'année, v. 1515

Lassus (Orlando de) • Chansons (s. d.)

Lauterbach (Johann) • Épigramme latine à Posthius (1563)

Léon (Saint), pape • Prière

Locqueneux (Marc), libraire et imprimeur à Paris (1588)

Manuscrits de la collection James de Rothschild

Marot (Clément) • Chansons avec airs notés

Marot (Clément) • sans musique

Marot (Clément) • Rondeaux

Monstr'œil (Claude de), imprimeur à Paris (1579)

Ovide • Johan. Posthii Tetrasticha (1563)

Passamezzo

Postius (Johann) • Tetrasticha in Ovidii Metamorphoseos libros (1563)

Rigaud (Benoist), libraire à Lyon, associé de Jean Saugrain (1557)

Rigaud (Benoist), libraire à Lyon (1586)

Rigaud (Benoist), libraire à Lyon (s. d.)

Ronsard (Pierre de) • Chanson notée (v. 1575)

Sainct-Seigne (Laurent de) • recueil de chansons manuscrites formé par lui

Salomon (Bernard), dit le Petit Bernard, graveur (XVIe s.)

Solis (Virgile), graveur (1563)

Sommaire de tous les Recueils de chansons (1576)

Sommières • Chansons sur ces sièges

Sturmer (Erasmus Neustetter, dit) • J. Posthius lui dédie ses Tetrasticha in Ovidii Metam. (1563)

Tricotel (Edouard), cité

Waesberge (Jean), imprimeur à Anvers (1571)

Walcourt (J.) • Recueil et Eslite de plusieurs belles chansons (1576)