Département des Manuscrits > Rothschild > Rothschild 2983 (1016 c)-3280 (766 a)

Rothschild 3059 (1474 a)

Cote : Rothschild 3059 (1474 a) [IV, 8, 36]  Réserver
¶ CELESTINE en la- || quelle est traicte des deceptions des seruiteurs || enuers leurs maistres / & des macquerelles en- || uers les amoureux trãslate dytaliẽ en frãcois. || ¶ Auec priuilege. || ¶ On les vend a Paris en la grant salle du || Palais en la boutique de Galliot du pre. — [A la fin, fol. y viij r° :] ¶ Imprime a Paris / par Nicolas || cousteau imprimeur. Pour Gal || liot du pre marchant libraire || iure de luniuersite. Et fut || acheue le p̃mier iour || Daoust Lan mil || cinq Cens || vingt et || sept [1527]. Gr. in-8 goth. de 182 f. non chiffr., sign. a par 6, A-Y par 8.
Manuscrit en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Présentation du contenu

Le titre, imprimé en rouge et en noir, est orné d'une figure qui représente Celestine ; le v° en est blanc.

Le f. a ij contient, au r°, le texte du privilège accordé à Galliot Du Pré, pour deux ans, par le prévôt de Paris, J. de La Barre, le 23 juin 1527. — Au v° commence le Prologue, qui se termine au f. a vj r° : En voici le début : « Toutes choses avoir esté cree[e]s par maniere de litige ou bataille dit le grant sage Eraclius dedans son mode : Omnia secundum littere [sic] fiunt, sentence a mon advis digne de perpetuelle et recordable memoire... »

La Celestina, qui tient une si grande place dans l'histoire de la littérature espagnole, fut imprimée pour la première fois à Burgos, par Fadrique de Basilea, en 1499, sous le titre de Comedia de Calisto y Melibea. Le premier auteur fut, selon les uns, RODRIGO COTA, selon les autres, JUAN DE MENA. Le succès de l'ouvrage fut immense ; il est difficile de compter les réimpressions plus ou moins augmentées qui en furent faites, les suites qui en furent publiées. Une traduction italienne de la première rédaction parut à Milan en 1514 et fut reproduite à Venise en 1515, 1523 et 1535. L'espagnol était alors presque inconnu en France, tandis que l'italien commençait à s'y répandre ; aussi est-ce sur le texte italien que fut faite la version française, comme l'avait été celle du Carcel de amor (voy. notice Rothschild 1747). La présente édition est la première. On ignore le nom du traducteur.

Pour la description des éditions de la Celestina, nous renverrons au Catálogo de Vicente Salvá, I, n°s 1157-1175, p. 384-400 ; à la Bibliografia ibérica del siglo XV de C. Haebler, n°s 146, 147, et aux Observations sur la Célestine de M. Foulché-Delbosc (Revue hispanique, t. VII).

Historique de la conservation

Exemplaire d'Herluison (Cat., 1910, n° 64).

Belles-lettres — Poésie dramatique — Théâtre espagnol

Basilea (Fadrique de), imprimeur à Burgos (1499), cité

Comedia de Calisto y Melibea • traduite en français (1527)

Cota (Rodrigo) • auteur de la Celestine (?) (1499)

Couteau (Nicolas), imprimeur à Paris (1527)

Du Pré (Galliot Ier), libraire à Paris (1527)

Herluison, imprimeur à Orléans • Volumes lui ayant appartenu

La Barre (Jehan de), comte d'Estampes, prévôt de Paris (1527)

Mena (Juan) • auteur d'après quelques-uns, de la Celestine (1499)