Département des Manuscrits > Rothschild > Rothschild 2088-2384

Rothschild 2090

Cote : Rothschild 2090 [manque en place]  Réserver
¶ LE PREMIER LIVRE des Illustrations de Gaule || et Singularitez de Troye. ||
¶ Fratris Petri Lauinij Lingoñ. Philosophi Poete ac theo- ||
logi ordinis Predicatorum ad lectorem distichon.
¶ Ingeniosa legas Marij momenta Ioannis ||
Gallorum regum que fit origo docent. ||
¶ Auec les deux epistres de Lamant verd compo- || sez par Iehan le Maire de Belges. || ¶ On les vent a Paris en la rue sainct Iacques a || lenseigne du Pellican deuant sainct Iues. — [A la fin :] ¶ Imprime a Paris / pour Ambroise Gi- || rault libraire : demourant a la rue sainct || Iacques deuant sainct. Yues a lenseigne || du Pellican M.D.xxxiij [1533]. Gr. in-4 goth. de 6 f. lim. et 64 f. chiffr. — ¶ LE SECOND LIVRE des Illustrations de Gau || le / et des Singularitez de Troye. || ¶ On les vent a Paris en la rue sainct Iaques a lensei- || gne du Pellican deuant saict [sic] yues. Gr. in-4 goth. de 46 f. chiffr. — LE TIERS LIVRE des Illustrations de Gau- || le [et] singularitez de Troye : intitule nouuellemẽt de || France Orientalle [et] Occidentalle. Ouquel prĩcipa || lement est comprinse au vray la genealogie historiale || du tressaĩct : tresdigne : [et] treschrestiẽ Empereur Char || les le grand pere de Loys le debonnaire : premier de || ce nom. Laquelle genealogie tant en ligne feminine || comme masculine est desduicte de pere en filz depuis || Francus filz legitime de Hector de Troye : iusques a Pepin le brief pre- || mier roy des Francoys en ceste genealogie. || ¶ Lecteurs [et] auditeurs beniuolẽtz Prenez le bien en gre : Et le gardez || diniure [et] doultrage comme vous auez fait les autres precedentz de || vostre bonne grace. Et lacteur vous en prie. — [A la fin :] ¶ Imprime a Paris par Nicolas Hicman : pour Ambroise || Girault Libraire / demourant audict lieu a la || rue sainct Iacques deuant sainct || Iues a lenseigne du || Pellican. S. d. [1533], gr. in-4 goth. de 6 f. lim., 45 f. chiffr. et 1 f. blanc. — ¶ LE TRAICTE de la difference des scismes et des Concilles || de leglise. Et de la preeminẽce [et] vtilite des concilles de la saincte eglise gal || licane. Compose par Iehan le Maire de Belges Indiciaire [et] historiogra- || phe de la royne. || ¶ Auec lequel sont cõprinses plusieurs autres choses curieuses [et] nouuelles : di || gnes de scauoir. Si cõme de lentretenement de lunion des princes. || La vraye histoire [et] non fabuleuse du prince Syach ysmail / dit Sophy. || ¶ Et le saufconduyt que le Souldan baille aux Francoys pour fre || quenter la terre saincte. || ¶ Auec le blason des armes des Venitiens. || Mil cinq cens .xxxiij [1533]. — [A la fin :] ¶ Imprime a Paris pour Ambroise Gi- || rault libraire iure de Luniuersite / demou- || rant en la rue sainct Iacques a lenseigne du || Pellican deuant sainct yues. Gr. in-4 goth. de 30 f. non chiffr. — ¶ LEPISTRE du roy a Hector de Troye & aucun || nes autres oeuures assez dignes de veoir. || ¶ On les vent a Paris en la rue sainct Iacques / || a lenseigne du Pellican deuant sainct yues. — [A la fin :] ¶ Imprime a Paris pour Ambroise Girault : libraire iure de lu- || niuersite de Paris demourãt en la rue sainct Iaques || a lenseigne du Pellican : deuãt saĩct yues. S. d. [1533], gr. in-4 goth. de 14 f. non chiffr. — Ensemble 5 part. en un vol. gr. in-4, mar. bl., fil., dos orné, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet.)
Ouvrage rédigé en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Présentation du contenu

Les cinq parties qui composent ce volume sont imprimées en lettres de forme, à deux colonnes.

Le premier Livre des Illustrations. — Le titre est orné de la marque personnelle de Jehan Le Maire (voy. la notice Rothschild 2007). — Au v° du titre est une épître de frère PIERRE DE LA VIGNE [LAVINIUS], de Langres, « Ad observantissimum illustrissimumque in Christo patrem et doctissimum ac eloquentissimum dominum, dominum Franciscum de Rohano, archiepiscopum et comitem Lugdunensem », puis viennent quatre distiques du même La Vigne. — Les cinq autres f. lim. contiennent : une nouvelle pièce de LA VIGNE (en 40 vers hexamètres) ; la Table ; la Linea tuscorum regum a quibus Trojani ; une épître de Jehan Le Maire « A la tresnoble et plus que tressuperillustre princesse, madame Marguerite Auguste, fille unicque du tresgrant et tressouverain monarque, Maximilian Cesar Auguste, roy de Germanie, et tante de l'archeduc Charles d'Austriche et de Bourgoigne, prince des Espaignes, etc. »

Le 1er livre se termine au f. 58 c ; il est suivi des Noms des acteurs alleguez (au nombre de 57) et d'un avis dans lequel Jehan Le Maire rappelle qu'un privilège lui a été accordé par le roi Très Chrestien ; puis viennent diverses pièces détachées, savoir : 1° une épître de JEHAN LE ROY [JOHANNES] REX, ou REGIS], « Parisiensis, philosophus atque poeta insignis », à Jehan Le Maire ; 2° une épître d'HUMBERT FOURNIER, « Lugdunensis, domino Symphoriano [Champier], artium et medecine professori bene merito » ; 3° une épître de Jehan Le Maire « Au sien tressingulier patron et protecteur, maistre Jehan Perreal, de Paris, painctre et varlet de chambre ordinaire du roy Treschrestien » ; 4° La premiére Epistre de l'amant vert ; 5° un quatrain adressé au poète par l'archiduchesse MARGUERITE ; 6° La seconde Epistre de l'amant vert.

La première édition du Premier Livre des Illustrations avait été imprimée par Estienne Baland, à Lyon, avec un privilège royal daté du 20 juillet 1509 (in-4 goth.).

Les Epistres de l'amant vert, dans lesquelles l'auteur chante la mémoire du perroquet de Marguerite d'Autriche, mort de chagrin pour avoir été séparé de sa maîtresse, avaient également été imprimées pour la première fois à Lyon, par Estienne Baland, en 1511, in-4 goth. (Biblioth. nat., La21, Rés.). Dans cette édition originale, l'épître de Jehan Le Maire à Jehan Perréal est datée de Lyon le 1er mars 1510.

Le second Livre des Illustrations. — Le titre porte la marque de Jehan Le Maire. — Au v° du titre commence un Prologue adressé « a tresclére princesse ma dame Glaude, premiére fille de France ». Ce prologue, daté du 1er mai 1512, se termine au r° du 2e f. — Le v° du même f. est occupé par les Noms des bons acteurs alleguez (au nombre de 37).

Le tiers Livre des Illustrations. — Le titre porte la marque de Jehan Le Maire. — Au v° du titre est un grand bois qui représente Anne de Bretagne, assise sur un trône et entouré de figures allégoriques. Ce bois, supérieurement gravé et qui reproduit peut-être un dessin de Jehan Perréal, est accompagné de ces mots inscrits dans la partie inférieure : Dive Junoni Armorice sacrum. — Les 5 f. qui suivent contiennent : un Prologue « A tres-haulte, treschrestienne et sacrée princesse, madame Anne, par la grace de Dieu deux fois royne de France, etc. » ; la Table ; les Noms des acteurs qui sont nommez et alleguez (au nombre de 43) ; une épître « A venerable et singulier orateur, monseigneur maistre Guillaume Cretin, tresorier du boys de Vincennes, chappellain ordinaire du roy Treschrestien Loys douziesme » ; un grand bois des armes de Louis XII et d'Anne de Bretagne.

Dans les deux premiers livres, Jehan Le Maire raconte l'histoire de Troye en mêlant aux légendes rapportées par les auteurs anciens celles qu'avaient recueillies les auteurs du moyen-âge. Dans le troisième livre, il aborde enfin son sujet qui est l'histoire des origines de la Gaule. Il reproduit, en les amplifiant, toutes les fables accréditées par Jacques de Guyse et par les Chroniques de France. Il parle avec une complaisance toute particulière de Bavai, sa patrie, dont il attribue la fondation à Bavo, cousin germain de Priam.

Le Traicté de la difference des scismes et des concilles. — Cette édition contient les mêmes pièces que l'édition décrite dans la notice Rothschild 2007. — Le titre porte la marque de Jehan Le Maire. — Le dernier f. est occupé, au r°, par le bois qui représente Anne de Bretagne, et, au v°, par le bois des armes royales.

L'Epistre du roy a Hector de Troyes. — Le titre porte la marque de Jehan Le Maire.

Voici la liste des pièces contenues dans cette dernière partie :
Epistre responsive a celle que monseigneur, reverent prelat, l'abbé d'Angle en Poictou, damp Jehan d'Anton, chroniqueur du roy Treschrestien Loys XII., [a] naguéres envoyée audict seigneur de la part d'Hector de Troye :

O preux Hector, o hault cueur de Lyon,
Prince de Troye, heritier d'Ilion..

— L'épître de Jehan d'Anton (ou d'Auton) à laquelle celle-ci répond nous a été conservée par un ms. de la Bibliothèque nationale (fr. 1952) ; elle commence ainsi :

Roy des Françoys, Loys trescrestien,
Pren, s'il te plaist, ceste epistre et la tien...


Les xiiij Couplets de la valitude et convalescence de la royne Treschrestienne, madame Anne de Bretaigne, deux fois royne de France [1512] : « En temps obscuré de pitoyable doubte et merveilleuse perplexité... »

FRANCE.
Vray Dieu du ciel, dont le pouvoir ne fine,
Dieu qui formas l'humaine creature...


Epitaphe de feu de clére memoire, tresnoble et puissant prince, monseigneur Gaston de Foix, duc de Nemours, conte d'Estampes, etc., translaté de latin en françois... :

Quant la force ytalique et la fleur des Françoys
Par estrif hayneux firent mortelz exploictz...

— Gaston de Foix avait été tué à la bataille de Ravenne, en 1512.
Le Traicté intitulé la Concorde des deux langages, composé d'un Prologue (en prose) et de deux poèmes : Le Temple de Venus (en « vers tiercez a la façon italienne, ou toscane et florentine »), suivi d'un épilogue en prose :

En la verdeur du mien florissant aage,
D'amours servir me vouluz entremettre...

et la Description du rochier sur lequel est assis le palais d'honneur et le temple de Minerve (en vers, mêlés de prose) :

Voicy le noble roch qui les nues surpasse,
Des plus haulx montz qu'on sache au monde l'oultrepasse..


Plaincte sur le trespas du sage et vertueux chevalier, feu de bonne memoire messire Guillaume de Byssipat, en son vivant seigneur de Hanaches, viconte de Falaise, et l'un des gentilzhommes de l'hostel du tresvictorieux roy Loys, XII. de ce nom :

Le jour que Mars, desployant ses banniéres,
Fist tyrer hors, par estranges maniéres...

— Cette pièce, composée en 1512, n'est pas de Jehan Le Maire ; elle est de GUILLAUME CRETIN, qui l'a signée de sa devise : Mieulx que pis, et qui déclare prendre pour modèles : l'abbé d'Anton, Jehan Le Maire, Bigné, Villebresme, Jehan de Paris, Marot et André de la Vigne.

Le volume se termine par une épître de Le Maire « A monsieur maistre Françoys Le Rouge, conseiller ordinaire et maistre des requestes de la royne ». Le poète y déclare qu'il a reproduit l'Epitaphe de Byssipat pour « montrer par especiaulté comment la langue gallicane est enrichie et exaltée par les œuvres de monseigneur le tresorier du boys de Vincennes, maistre Guillaume Cretin, tout ainsi comme la musique fut ennoblye par monsieur le tresorier de Sainct Martin de Tours, Okeghem, mon voisin et de nostre mesme nation ».

Le musicien dont il est ici question, Jean Okeghem, a été, lui aussi, chanté par Guillaume Crétin, qui nous a laissé une Deploration sur sa mort, pièce réimprimée, en 1864, avec une notice historique, par les soins de M. E. Thoinan.

Histoire — Histoire — Histoire de France — Introduction. Description de la France. Histoire des Gaulois. Histoire générale de France

Anne de Bretagne, reine de France • Jehan Le Maire lui dédie Le tiers Livre des Illustrations de Gaule (1512)

Anne de Bretagne, reine de France • Jehan Le Maire lui adresse des Couplets sur sa convalescence (1512)

Auton (Jehan d') • Epître à Jehan Le Maire et réponse (1512)

Auton (Jehan d') • Il est cité comme un modèle par Guill. Crétin (1512)

Bavo, cousin germain de Priam

Bigne, peut-être Gace de La Bigne • cité comme un modèle par Guillaume Crétin (1512)

Byssipat (Guillaume de), seigneur de Hanaches, vicomte de Falaise • Plaincte sur sa mort par Guillaume Cretin (1512)

Champier (Symphorien) • épître à lui adressée par Humbert Fournier (1509)

Claude de France • Jehan Le Maire lui dédie le second livre des Illustrations de Gaule (1512)

Crétin (Guillaume) • Epître à lui adressée par Jehan Le Maire (1512)

Crétin (Guillaume) • Plaincte sur le trespas de Guill. de Byssipat (1512)

Devises et anagrammes : Mieux que pis, Guillaume Crétin (1512)

Foix (Gaston de), duc de Nemours • Son épitaphe par Jehan Le Maire (1512)

Fournier (Humbert) • épître à Symphorien Champier (1509)

France • histoire générale

Girault (Ambroise), libraire à Paris (1533)

Guise (Jacques de), suivi par Jehan Le Maire

Higman (Nicolas), imprimeur à Paris (1533)

Histoire (La vraye) et non fabuleuse du prince Syach Ysmaïl (1533)

Ysmaïl (Syach) • son histoire, par Jehan Le Maire (1533)

La Vigne (André de) • Il est cité comme un modèle par Guillaume Crétin (1512)

La Vigne (Frère Pierre de) • publie Les Illustrations de Gaule de Jehan Le Maire (1533)

Le Maire (Jehan) • Traictié de la difference des scismes et des conciles (1533)

Le Maire (Jehan) • Les Illustrations de Gaule (1533)

Le Maire (Jehan) • La vraye Histoire du prince Syach Ysmaïl, Le Blason des armes des Venitiens, L'Epistre du roy a Hector de Troye (1533)

Le Maire (Jehan) • Il est cité comme un modèle par Guill. Crétin (1512)

Le Roy (Jehan) • épître à Jehan Le Maire (1509)

Le Rouge (François) • épître à lui adressée par Jehan Le Maire (1512)

Marguerite d'Autriche • Jehan Le Maire lui dédie Les illustrations de Gaule (1509)

Marguerite d'Autriche • Vers d'elle à Jehan Le Maire (1510)

Marot (Jehan) • cité comme un modèle par Guillaume Crétin (1512)

Okeghem (Jehan), musicien, loué par Jehan Le Maire

Paris (Jehan de) • cité comme un modèle par Guill. Crétin (1512)

Perreal (Jehan), dit de Paris • épître à lui adressée par Jehan Le Maire (1510)

Rohan (François de), archevêque de Lyon • frère Pierre de La Vigne lui dédie une édition des œuvres de Jehan Le Maire (1533)

Villebresme (Macé de) • cité comme un modèle par Guill. Crétin (1512)