Département des Manuscrits > Rothschild > Rothschild 897-1192

Rothschild 1100

Cote : Rothschild 1100 [V, 8, 2]  Réserver
LES || GORDIANS || ET MAXIMINS. || Ou || l'Ambition. || Oeuure Tragique. || Premiers, & derniers essays de Poesie d'Antoine || Faure, S. I. B. || A Tres-haut, Tres-puissant, & Serenissime Prince, || Charles Emanuel, || Duc de Sauoye, &c. || A Chambery. || Par Claude Pomar. || M.D.XCVI [1596]. || Auec permission. In-4 de 16 f. lim. et 120 f. chiffr., mar. bl. jans., tr. dor. (Thibaron et Joly.)
Ouvrage rédigé en français
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l’autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Présentation du contenu

Collation des f. lim. : titre ; 5 p. pour une épître « A Son Altesse », épître datée de Chambéry le 14 mars 1596 ; 2 p. pour une épître « Au Lecteur » ; 5 p. pour des sonnets français de A. D. L. B., J. B. D., P. TAMISIER et THESÉE PASCHAL, dont la devise est : Sufficit si opportune ; une pièce latine signée : ANT. LUDOVIC A PINGON, et un sonnet français d'A. D. A. D. ; 9 f. pour le Sommaire et les Entreparleurs.

Le titre porte la marque de l'imprimeur, marque qui représente une pomme surmontée de la couronne royale. Voy. Dufour et Rabut, L'Imprimerie, les Imprimeurs et les Libraires en Savoie, pl. IV, n° 2.

L'auteur de cette tragédie, Antoine Favre, baron de Peroges et Domessin, seigneur d'Aiguebelette, des Charmettes, de Vaugelas, etc., naquit à Bourg en Bresse le 4 octobre 1557. Il fut successivement juge-mage de Bresse, Bugey, Valromey et Gex, sénateur de Chambéry, président du conseil de Génevois, président à Annecy, puis à Chambéry, enfin gouverneur de Savoie. Il mourut le 28 février 1624, laissant plusieurs fils dont l'un devint célèbre sous le nom de Vaugelas.

Antoine Favre jouit de son vivant d'une réputation universelle comme jurisconsulte, et ses écrits juridiques ne remplissent pas moins de 10 volumes in-fol. On lit de préférence aujourd'hui ses ouvrages littéraires, dont Les Gordians et Maximins sont le plus important. Cette pièce, dont l'amour est exclu, offre de beaux vers. Elle parut d'abord sous la date de 1589 (Biblioth. de l'Arsenal, B.-L, 10612). Cl. Pomar s'est borné en 1596 à réimprimer les 4 premiers f. lim. en changeant la date du titre et celle de l'épître.

Belles-lettres — Poésie dramatique — Théâtre français — Seconde époque — Le Théâtre français depuis la Renaissance jusqu'au commencement du XVIIème siècle

Charles-Emmanuel Ier, duc de Savoie • Antoine Favre lui dédie Les Gordians et Maximins (1596)

Devises et anagrammes : Sufficit si opportune, Thesée Paschal (1596)

Favre (Antoine) • Les Gordians et Maximins (1596)

Gordians (Les) et Maximins • sujet d'une tragédie d'Antoine Favre (1596)

Initiales : A. D. A. D. : vers à Antoine Favre (1596)

Initiales : A. D. L. B. : vers à Antoine Favre (1596)

Initiales : J. B. D. : vers à Antoine Favre (1596)

Pascal (Thesée) • vers à Antoine Favre (1596)

Pingon (Antoine-Louis de) • vers à Antoine Favre (1596)

Pomar (Claude), imprimeur à Chambéry (1596)

Tamisier (Pierre) • Vers à Antoine Favre (1596)

Thibaron (Jules), relieur • Associé avec Joly