Département des Manuscrits > Turc > Turc (Ancien fonds 1-396) - Catalogue Blochet

Turc 309

Cote : Turc 309  Réserver
Ancienne cote : Colbert 4187
Ancienne cote : Regius 1285, 3
اسكندر نامه. Roman d'Alexandre le Grand, en vers turcs, terminé en 792 de l'hégire (1390) [folio 337 recto], et continué jusqu'après la mort de Bayezid Ier (1402), par Taǧ ad-Din Ahmed ibn Ibrahim el-Ahmedi (m. 815 de l'hégire = 1412), pour l'émir Soleïman, fils du sultan Bayezid Ier.
13 juillet 1416
Beau neskhi vocalisé, à filet rouge, copié par Mohammed ibn Maulana Pir Hoseïn, surnommé Haği Baba el-Sivasi, à Amasia, et daté du vendredi dix-septième jour du mois de Ǧoumada premier de l'année 819 de l'hégire (13 juillet 1416).339 feuillets.26 × 18,5 centimètres.Reliure en maroquin rouge, aux armes de Colbert.
Manuscrit en turc ottoman
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

Ce roman d'Alexandre, bien que son auteur jure qu'il ne doive rien à personne, constitue une imitation de celui que Nizami a écrit sous ce titre, et Ahmedi a fait entrer dans sa trame, comme Nizami, une foule de notions islamiques, qui n'ont rien à voir avec l'histoire d'Alexandre, des dissertations philosophiques sur la nature du monde et celle de l'homme, un résumé de l'histoire de l'Orient depuis la création, sous la forme d'un récit fait par Aristote à son élève. La graphie de ce manuscrit, qui est presque contemporain de l'auteur, est remarquable ; les premiers feuillets sont une restauration moderne, faite dans un bon nestalik, au début du XVIIe siècle. Dans cet exemplaire, comme dans le suivant, comme dans tous ceux qui sont antérieurs à la conquête de l'Égypte par Sultan Selim, il n'est jamais question du khalifat خلافت des souverains musulmans et des Mongols, mais bien de leur royauté پادشاهی. Cet exemplaire de l'Iskender name d'Ahmedi est orné de plusieurs peintures, copiées sur des peintures persanes du début du XIIIe siècle, exécutées sous l'influence directe du procédé mésopotamien des XIe-XIIe siècles.

Iskender name

Ahmed ibn Ibrahim el-Ahmedi (Taǧ ed-Din) • Ahmedi