Arabe 1699

foliotation : 3. F. 201-214v
Muḥammad ibn Muḥammad Rukn al-Dīn al-ʿĀmidī al-Samarqandī. Kitāb mir'āt al-mʿānī li-idrāk al-ʿālam al-insānī. Traduction du persan en arabe attribuée à Muḥammad ibn ʿAlī Muḥyī al-Dīn Ibn al-ʿArabī.
مراءة المعانى لادراك العالم الانسانى .محمد بن محمد ركن الدين العامدي السمرقندي، ترجمة منسوبة الى محمد بن علي محيي الدين بن العربي
1646
Nasḫī. Titres et mots écrits à l'encre rouge ou verte. Ponctuation de points rouges. . Quelques corrections marginales. Marques de collation (207, 211, ...). Dessins aux f. 204, 207, 210, 211v.
Papier filigrané: trois croissants, contremarque AZ (f. 209, 210). Surface écrite 130 x 90 mm, 21 lignes à la page.

Présentation du contenu

Titre aux f. 202, 214v et au frontispice, où l'ouvrage est intitulé également Ṭibb al-insān min nafsihi. Il s'agit d'une variante de Ḥawḍ al-ḥayāt de Rukn al-Dīn al-Samarqandī. L'oeuvre se présetne comme la traduction d'un texte sanscrit intitulé Anbart Kund ou Amratkund, faite en persan puis en arabe par Rukn al-Dīn la-Samarqandī, retraduite du sanscrit en arabe par un autre auteur (f. 201v).

Notice de W. M. G. de Slane :

« Miroir des réalités, pour servir à faire comprendre le microcosme humain »

Cet ouvrage, qui porte aussi le titre de طب الانسان لنفسه « Chaque homme son propre médecin » ou « Médecine de l'âme », est, d'après la préface, la traduction d'un traité de philosophie transcendante, composé en langue indienne, par un djôguî (جوكى) et intitulé انبرت كند « Réservoir de l'eau de la vie ». Cet ouvrage a été traduit en persan par le cadi Rokn al-Dîn Moḥammad al-Samarqandî, et du persan en arabe par le célèbre théosophe Moḥyî al-Dîn Ibn al-ʿArabî. Il est divisé en dix chapitres, dont M. de Guignes a donné une bonne analyse dans les Mémoires de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, ancienne série, t. XVI, p. 791.

Copie achevée le 1er ḏū al-qaʿda 1056 h. / 9 décembre 1646 (f. 214v).

Bibliographie

Ed. Y. Husain. "Ḥawḍ al-ḥayāt. La version arabe de l'Amrat Kund", Journal Asiatique, oct. - déc. 1928, p. 291-344 ; GAL, I² 568, Suppl. I 786 ; K. ʿAwwād, "Fihrist mu'allafāt Muḥyī al-Dīn Ibn al-ʿArabī. Al-Mustadrak", Revue de l'Académie Arabe de Damas, 30 (1955), n° 75, 223 ; M. Ullmann, Die Natur- und Geheimwissenschaften im Islam. Leiden, Köln, 1972 (Handbuch der Orientalistik, I Abteilung, Ergänzungband VI, 2), p. 361, 382 ; L. Massignon, Recueils de textes inédits concernant l'histoire de la mystique en pays d'Islam, Paris, 1930, 119 ; ʿUṯmān Yaḥyā, Histoire et classification de l'oeuvre d'Ibn Arabi, Damas, 1964, n° 230.

انبرت كند • طب الإنسان من نفسه • حوض الحياة

MUḤAMMAD al-Samarqandī (Rokn al-Dīn) • MUḤAMMAD ibn ʿAlī Ibn al-ʿArabī (Moḥyī al-Dīn)