Département des Manuscrits > Grec > Coislin > Coislin 1-310 > Coislin 51-100

Coislin 93

Cote : Coislin 93  Réserver
XIe-XIIe siècle
Papier.ff. 603 (+ 158a. 342a. 392a. 499a, — 471), 29 lignes.mm. 345 × 227.Reliure veau brun aux armes de Séguier. Au dos : ANONYMUS DE | IMAG. MS. GR.Manuscrit dû à deux mains de même époque. La première (ff. 1-337v) a rempli vingt-quatre cahiers, ainsi qu'il résulte de quelques notes échappées au couteau des relieurs (f. 48 : ςʹ, f. 126 : ιαʹ, f. 146 : ιϐʹ, f. 189 : ιεʹ, f. 312 : κγʹ) ; les deux premiers cahiers ont disparu, qui contenaient, croirais-je, la vie de Nicéphore et le début de l'ouvrage contre le concile de 815. La seconde main a poursuivi la copie (ff. 338 ss.), remplissant dix-sept cahiers et les numérotant à partir de αʹ. — Les cahiers sont le plus souvent de seize feuillets ; réglure apparente ; encre métallique qui a quelquefois rongé le papier. Citations généralement en petite onciale, celles des hérétiques étant de plus marquées d'obèles ; quelques additions, notes, brefs sommaires dans les marges. F. 603v Alexandre Comnène est nommé.
Manuscrit en grec
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Présentation du contenu

NICÉPHORE patriarche de Constantinople, œuvres polémiques. 1(ff. 15. 1-14v. 16. 32. 18-31v. 17. 62. 33-61v. 63-158av) contre les décisions du concile iconoclaste de 815 (cf. G. Ostrogorsky, Studien zur Geschichte des byzantinischen Bilderstreites, Breslau, 1929, p. 46-51). Le titre et le début font défaut ; on doit les suppléer à l'aide du Paris. gr. 1250, ff. 173-177, 27 ; inc. mut. τὸν πύργον τῆς κακίας δορούμενος. L'ouvrage a été analysé par Banduri (M. 100, 32-35). 2(ff. 159-277v) apologeticus pro sacris imaginibus (M. 100, 533-832) ; un feuillet ayant été enlevé après 276v, manquent les mots δύνασ]θαι κατὰ τὴν γνῶσιν — τοῦ θείου θελήματος δύναμιν (M. 825 C 13-829 A 10). 3adversus Const. Copronymum (ff. 277v-320) antirrheticus 1 (M. 205-328) ; — (ff. 320v-337v) antirrheticus 2 ; — (ff. 338-410v) antirrheticus 3 (M. 376-533). Suivent a(ff. 410v-431v) un abondant florilège édité par Pitra (Spicilegium Solesmense, I, 1852, p. 337-370) ; b(ff. 431 v-499v) la réfutation des textes d'Eusèbe allégués par Mamonas (éd. Pitra, p. 371-503) ; c(ff. 500-552) la réfutation d'Épiphanidès (éd. Pitra, Spicilegium Solesmense, IV, 1858, 294-380 ; cf. Ostrogorsky, op. cit., p. 61 ss.) ; d(ff. 552v-587) contre les Iconomaques et l'abus qu'ils font de quelques passages de Chrysostome, Basile, Nil et Méthode, πρόλογος καὶ ἀνατροπὴ τῶν διʹ ἐναντίας χρήσεων (éd. Pitra, Sp. Solesm., IV, p. 233-291) ; e(ff. 587-603) Ἐπίκρισις ou réfutation de quelques passages d'un péripatéticien et de Macarius Magnés produits par les Iconomaques (Pitra, Sp. Solesm., I, p. 302-335).

Historique de la conservation

anc. 116

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 10174. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 7884.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Alexandre Comnène

NICÉPHORE DE CONSTANTINOPLE • pour les images : antirrhetici III adv. Constant. Copronymum

NICÉPHORE DE CONSTANTINOPLE • apologeticus

NICÉPHORE DE CONSTANTINOPLE • contre les décisions du synode iconoclaste de 815

NICÉPHORE DE CONSTANTINOPLE • florilège et réfutation des textes allégués par les Iconomaques

reliures aux armes du chancelier Séguier