Département des Manuscrits > Grec > Supplément grec > Supplément grec 825-1220 > Supplément grec 1157-1220

Supplément grec 1193

Cote : Supplément grec 1193  Réserver
XVIe siècle
Papier.ff. 52, 14 lignes.mm. 145 × 105.Demi-reliure parchemin (1898).Volume formé de six quaternions, signés α'-ς', et de quatre feuillets ajoutés à la fin. Œuvre d'un copiste grossier et ignorant (nombreuses fautes). Bandeau torsadé (f. 1), titres et initiales a l'encre rouge. Dans une note écrite par une main maladroite au bas du f. 51, on relève une date : 17 septembre 1595. — Ff. 51v. 52r.v sans écriture.Ce manuscrit provient de la bibliothèque d'E. Miller (cf. H. Omont, Cat. des mss grecs... Miller, pp. 54-55). Entré à la Bibliothèque nationale le 8 février 1897.
Manuscrit en grec
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Présentation du contenu

Recueil de textes de médecine et de botanique.

1 (ff. 1-6) sur la saignée (ἐρμηνία καὶ διήγισης περὶ φλεγοτομίας ἀνθρώπων ms.), inc. Διήγησις φλεγοτομίας ἡ κεφαλή τοῦ ἀνθρώπου · ἔχει φλέϐας κ' · ἔχει δὲ καὶ δύο φλέϐας ὀπίσω εἰς τὰ ὠτία, des. μεγάλην προσοχὴν δεῖ ἔχειν ὁπόταν βοῦλης ἐπιχειρεῖν φλεγοτομεῖς (sic). Ce texte correspond au début du traité contenu dans le Paris. gr. 2303, ff. 79-80, l. 7 ab imo. Cf. C. Daremberg, Notices et extraits des manuscrits médicaux..., 1, Paris 1853, p. 143 ; Vat. gr. 293, f. 79 (Codd. Vat. gr., I, p. 410) ; Laurent. Antinori 101, f. 70v (Studi italiani di filologia classica, I, p. 213).

2 (ff. 6-7v) sous le titre στιχηρὰ σὺν Θεῷ περὶ τοῦ αἵματος τῆς φλεγοτομίας ποίημα κυροῦ Ἰωάν[ν]ου τοῦ Δαμασκηνοῦ, on peut lire trois strophes sur le sang, suivies d'un court paragraphe qui attribue ces vers à NICÉPHORE BLEMMYDE ; après l'indication ἦχος β' · ὅτε ἐκ τοῦ ξύλου, inc. Μάθε καὶ τὰ αἵματα λοιπόν, des. μιμνήσκου δὲ κἀμοῦ Βλεμμίδους τοῦ ποιήσαντος (les mots κἀμοῦ Βλεμμίδους recouvrent un grattage). Ce canon fait quelquefois partie d'un ensemble de quatre opuscules médicaux, dont deux sous forme métrique et agencement liturgique, opuscules que les manuscrits attribuent tantôt à Blastarès, tantôt à Planude, Photius ou Blemmyde. Il vient le plus souvent après le canon Περί οὔρων et ne forme qu'un avec lui (cf. Paris. gr. 1884, f. 99, l. 3-l. 8 ab imo, dans lequel les deux canons sont sous le nom de Blemmyde ; Coislin 335, f. 5). Sur les problèmes que posent l'attribution et l'ordre de ces quatre opuscules, voir A. Heisenberg, Nicephori Blemmydae... carmina, Leipzig 1896, pp. LXXXV-LXXXIX. Le paragraphe mentionné ci-dessus, χρῶμα — ποιήσαντος, est donné en entier par Heisenberg (op. cit., pp. LXXXVI, l. 2 ab imo — LXXXVII, l. 4).

3 (ff. 8-16v. 34, l. 3 ab imo-44) glossaire de botanique, διάλεκτος εἰδῶν τε καὶ βοτάνων κατὰ ἀλφάϐητον (éd. Α. Delatte, Anecdota Atheniensia..., t. II, Bibliothèque de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'Univ. de Liège, fasc. LXXXVIII, Liège 1939, pp. 418-427). Ce texte a été copié sur un exemplaire dont les feuillets étaient intervertis : il s'arrête, en effet, au bas du f. 16v, sur le mot θεραπαινίδος (Delatte, tom. cit., p. 422, 23) ; la suite, τὸ κυνόγλωσσον se trouve f. 34, l. 3 ab imo, et continue sans coupure le περὶ μέτρων ξηρῶν qui précède (cf. M. H. Thomson, Cat. des mss grecs de Paris contenant des traités anonymes de botanique, dans Revue des Ét. grecques, t. XLVI, 1933, p. 348).

4 (ff. 17-28v) sous le titre ἐκ τῶν Γαληνοῦ περὶ τῶν ἀντεκϐαλλόμηνον (sic), le « de succedaneis » tel que le reproduit PAUL D'ÉGINE, de re medica, l. 7, cap. 25 (éd. J. L. Heiberg, Paulus Aegineta, dans Corpus medic. gr., IX, 2, Leipzig et Berlin 1924, pp. 401-408, 9). A la suite (ff. 28v-34, l. 3 ab imo) sur les poids et mesures, soit PAUL D'ÉGINE, l. 7, cap. 26. Le texte s'arrête avec les mots τὸν δὲ ἕτερον σταθμὸν εἰπεῖν (tom. cit., pp. 408-411, 19) ; vient ensuite la fin du glossaire mentionné ci-dessus. — Cf. H. Diels, Die Handschriften der antiken Arzte..., Berlin 1906, I, pp. 99 et 114 ; II, p. 79.

Plusieurs mains du XVIe siècle ont utilisé les derniers feuillets primitivement sans écriture. On lit : 1(ff. 44v-45) trois recettes médicales, acontre les maladies de la rate, bcontre les maux de dents, ccontre la chute des cheveux, suivies (f. 45r.v) de trois formules magiques (les deux premières avec signes), acontre les abcès et l'hydropisie, bpour boire sans s'enivrer, cpour détacher de la boisson. 2(ff. 46-47v) ἐκ τοῦ ἰατροσοφία (sic), inc. Ὅταν λέγει τὸ ἰατροσόφιν συκίας, ἐπιτιθέναι ἔμπλαστρον λέγει. 3(ff. 48-50) bref lexique de végétaux et de minéraux, inc. Ζέμα · τὸ δάκριον τῆς πεύκης. A la suite, indication ad'un laxatif, bd'un emplâtre, en cas d'éventration. 4(ff. 50v-51) liste de pesées pharmaceutiques. — Le contenu de ces différents feuillets est en grec vulgaire.

PAUL D'ÉGINE • de re medica

MILLER (E.)

ἰατροσόφια (extr.)

Botanique • (glossaire)

lexiques • lexique en vers politiques

médecine • recettes de médecine

magie (formules de)

pharmaceutiques (pesées)

saignée (sur la)

sang (strophes sur le), attribuées à Nicéphore Blemmyde