Département des Manuscrits > Grec > Supplément grec > Supplément grec 825-1220 > Supplément grec 1096-1156

Supplément grec 1140

Cote : Supplément grec 1140  Réserver
XIXe siècle (après janvier 1827, v. p. 158)
Papier.ff. IV et pp. 266, 24 lignes (dont 12 de notation musicale).mm. 212 × 155.Demi-reliure parchemin, étiquette papier au dos avec titre : Petri lampadarii hymni.Trente-deux binions, signés de première main en chiffres arabes (à l'encre rouge dans la première partie, à l'encre noire à partir du cahier 24), au bas du premier feuillet de chacun d'eux. Sept feuillets d'un papier différent (les données chronologiques qu'on y trouve ne doivent donc pas entrer en ligne de compte pour la datation du ms. lui-même) ont été ajoutés en guise de gardes, quatre au début du volume (numérotés A-D), et trois à la fin (paginés 261-266). Les pages 178-184 et 260 sont restées blanches.Pages réglées. Écriture rapide. Titres, initiales (la plupart), martyries, etc., tracés en rouge par la première main, à qui les neumes (en noir) semblent dus également, ainsi que le bandeau (rouge et noir) dessiné à l'encre en haut du f. 1. Le titre général de chaque partie (pp. 1 et 185) n'a pas été écrit, non plus que la rubrique du premier hirmos, ni celle du premier κράτημα (aux pp. citées, emplacements blancs, respectivement de 14 et de 8 lignes). Dans la première partie (pp. 1-177), les numéros d'ordre des pièces sont à l'encre noire, dans la seconde (pp. 185-259) à l'encre rouge. Dans les pages 108-114, les initiales majeures sont en noir ; à partir de la p. 117, et jusqu'à la fin du volume, elles font totalement défaut.La musique est notée dans le « nouveau système » (cf. p. 249) de notation (notation dite de Chrysanthe). La présence de compositions attribuées à Athanase V de Jérusalem (v. p. 158) fournit un terminus post quem à la date de la copie du manuscrit, copie qui ne peut avoir été antérieure à janvier 1827. Peut-être faut-il voir dans la place aberrante de l'avant-dernier κράτημα (attribué à Chourmouzios) l'indice d'une addition faite du vivant même de ce διδάσκαλος, l'un des trois initiateurs de la réforme qui aboutit au νέον σύστημα : dans ce cas, le terminus ante quem serait 1840, date de la mort de Chourmouzios (v. G. Papadopoulos, op. cit., p. 332).Les gardes ne semblent pas avoir été mises en place au moment de l'achèvement de la copie, mais bien avoir été extraites, à une date postérieure, d'une sorte de carnet de notes aux pages déjà plus ou moins occupées par des inscriptions et des griffonnages de toute sorte. Au f. A, se trouvent divers comptes, chevauchant sur le dessin d'un voilier (dans le sens de la hauteur). F. Av : essais de plume (notation musicale, et début de sentence). F. B : essais de plume (mκme main), et une note biffée, contenant plusieurs éléments numériques. F. Bv : 6 lignes relevant les diverses dimensions d'un voilier (cf. f. A ?) ; au-dessous d'un trait horizontal, quatre autres lignes relatives à des livres (4 tomes), mais dont le sens nous échappe. F. C (même main qu'à la p. précédente) : obit de la mère du scripteur (mardi 4 octobre 1827) ; au-dessous (même main, encre plus noire), ce dernier a noté que, le samedi 31 août 1829, il a fait faire la translation du corps de la défunte (... ἔκαμα τὴν ἀνακομηδήν της ms.) ; plus bas, six lignes de notation musicale. F. Cv (autre main) : dix lignes de notation musicale. F. D : une recette (pharmaceutique ?) en 9 lignes, de la mκme main, semble-t-il, que les ff. Bv et C ; plus bas (autre main), le nom διμήτριος. F. Dv (écrit à l'envers par rapport au reste du volume) : Kyrie eleison noté, recopié une seconde fois, au-dessous d'un trait horizontal, de façon un peu plus soignée. P. 261 : quelques essais de plume dans le coin supérieur droit. P. 262 : recette de la préparation de la garance, sous le titre κατασκευὴ ῥιζαριοῦ (huit lignes) ; au-dessous, de la même main, une autre recette (3 lignes), sous le titre νεσεστές (?). P. 263 : 5 lignes de notation musicale (avec 3 lignes de texte). P. 264 : trisagion noté. P. 265 : Kyrie eleison (trois fois) noté ; au-dessous, et écrites la tête en bas, trois lignes (ébauches de sentences). P. 266 : essais de plume.P. 117 (marge intérieure) : marque de possession : Ex libris Al. Sorlin Dorigny. 1893. Constantinople (marque répétée à la p. 177). Cf. les cinq manuscrits précédents.Même provenance et même date d'entrée à la Bibliothèque nationale que pour lesdits manuscrits. Notice Gastoué, op. cit., pp. 92-93.
Manuscrit en grec
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Présentation du contenu

1(pp. 1-177) [Hirmologium], musique de divers compositeurs des XVIIe-XIXe siècles. Les hirmoi se répartissent comme suit entre les huit tons :

Premier authente : (pp. 1-2) un hirmos anonyme (cf., quant au texte, l'Hirmologium e cod. Cryptensi Ε. γ. II éd. en fac-sim. par L. Tardo, Musicae Byzantinae Monumenta Cryptensia I, Rome 1950, f. 22, ode 7) ; (pp. 2-4) sous le n° Bʹ, un hirmos mis en musique par GERMAIN DE NÉO-PATRAS (inc. Δοξάσωμεν Τριάδα) ; (pp. 4-5) Γʹ, un par BALASIOS, Βαλασίου ἱερέως τοῦ νομοφύλακος ms. (cf. cod. Crypt. cit., f. 6v, ode 3) ; (pp. 5-7) Δʹ, un autre hirmos, par le mκme musicien (inc. Ἄστρον ἤδη ἀνατέταλκεν) ; (p. 7) Εʹ, un autre, mis en musique par le mκme (cf. Crypt., f. 3v, ode 4) ; (pp. 8-9) ςʹ, par le mκme (cf. Crypt., f. 4r.v, ode 9) ; (pp. 9-10) Zʹ, par le même (inc. Τὸν ποιμένα τῶν προϐάτων) ; (pp. 10-13) Ηʹ, par le mκme (cf. Crypt., f. 7v, ode 9) ; (pp. 13-16) Θʹ, par le mκme (cf. Crypt., f. 24v, ode 9) ; (pp. 16-18) Iʹ, par le même (inc. Ἔφριξε γῆ, cf. Paris. Suppl. gr. 1135, ff. 182 bis-l86v) ; (pp. 18-21) IAʹ, par le même (cf. Crypt., f. 4, ode 7) ; (pp. 21-24) IBʹ, un hirmos mis en musique par DÉMÉTRIOS, domesticos de la Grande Église (cf. Crypt., f. 4r.v, ode 9 ; le musicien figure dans la liste d'Eustratiadès, en appendice à Sp. Lauriotès et S. Eustratiadès, Κατάλογος... Λαύρας, Paris 1925, p. 449) ; sous le titre (p. 24) οἱ παρόντες εἱρμοὶ ᾀσματοτονίσθησαν παρὰ Πέτρου Βυζαντίου, τοῦ λεγομένου Μπερεκέτου, ὃς καὶ μελωδὸς καλεῖται, une série de treize hirmoi sur des musiques de PIERRE DE BYZANCE ; successivement : (pp. 24-25) ΙΓʹ (cf. Crypt., f. 6, ode 1) ; (pp. 25-26) ΙΔʹ (inc. Ποίαν σοι ἐπάξιον ᾠδήν) ; (pp. 26-27) IEʹ (cf. Crypt., f. 14, ode 3) ; (pp. 27-28) Ιςʹ (inc. Ὦ θείας, ὦ φίλης) ; (pp. 29-31) IZʹ (cf. Crypt., f. 291r.v, ode 8) ; (pp. 31-33) IHʹ (même texte que l'hirmos n° Iʹ) ; (pp. 33-36) ΙΘʹ (inc. Ἀπὸ τοῦ θρόνου κατῆλθεν) ; (pp. 36-38) Κʹ (cf. Crypt., f. 15, ode 8) ; (pp. 38-40) KAʹ (inc. Ἰδέην προέφης προφῆτα) ; (pp. 40-43) KBʹ (cf. Crypt., f. 299, ode 8) ; (pp. 43-45) ΚΓʹ (cf. Crypt., f. 23, ode 7) ; (pp. 45-48) ΚΔʹ (cf. Crypt., f. 6v, ode 5) ; (pp. 48-52) KEʹ (inc. Συνέχομαι πάντοθεν, cf. Suppl. gr. 1135, ff. 186v-193) ; (pp. 52-53) Κςʹ, un hirmos mis en musique par GEORGES DE CRÈTE (inc. Νῦν πάντα πεπλήρωται ; sur le musicien, voir référence donnée pour le Suppl. gr. 1138, pp. 307-308) ; à la suite (en rouge), l'avertissement que voici : τὸ δὲ κράτημα αὐτοῦ ἐγράφη ὄπισθεν ἐν τῇ τῶν κρατημάτων σειρᾷ (cf. plus loin, pp. 201-203) ; puis, sous le titre ἐπιφώνημα τοῦ αὐτοῦ, un autre tropaire (pp. 53-54), musique du même (inc. Ὦ πάσχα τὸ μέγα) ; enfin (pp. 54-55) une autre « exclamation », ἕτερον ἐπιφώνημα ms. (mκme texte que l'hirmos n° Ιςʹ), sans doute sur une musique du mκme.

Deuxième authente : (pp. 55-57) KZʹ, un hirmos mis en musique par BALASIOS (cf. Crypt., f. 45v, ode 9) ; (pp. 57-59) KHʹ, un autre, sur une musique de PIERRE DE BYZANCE, ἦχος λέγετος ἐκ τοῦ υ ms. (cf. Crypt., f. 29, ode 1 ; sur le λέγετος, variété du deuxième ton authente, v. L. Tardo, L'Antica melurgia bizantina, Grottaferrata 1938, p. 368) ; (pp. 60-63) ΚΘʹ, un hirmos traité par JACQUES, protopsalte [de la Grande Église], même ton que le précédent (inc. Ἡρετίσω, δέσποτα) ; suit un avertissement (identique à celui de la p. 53) concernant le κράτημα du mκme musicien (cf. pp. 206-209), puis (pp. 63-64) un ἐπιφώνημα attribué au même (inc. Ἐπιϐοώμεθα πάντες σε).

Troisième authente : (pp. 64-66) Λʹ, un hirmos mis en musique par BALASIOS (inc. Θρόνος πάγχρυσος τοῦ βασιλέως) ; (pp. 66-68) ΛΑʹ, un autre, musique du mκme (cf. Crypt., f. 62r.v, ode 9) ; (pp. 68-70) ΛΒʹ, un autre, mκme musicien (cf. Crypt., f. 69v, ode 9) ; (pp. 70-72) ΛΓʹ, le mκme hirmos mis en musique par DAMIANOS, hiéromoine [de Vatopédi] (sur le musicien, v. G. Papadopoulos, Συμϐολαὶ εἰς τὴν ἱστορίαν τῆς... ἐκκλησιαστικῆς μουσικῆς, Athènes 1890, p. 310) ; (pp. 72-73) ΛΔʹ, le mκme hirmos, sans attribution à un compositeur connu (τοῦ παρόντος ὁ ποιητὴς ὑπάρχει ἄδηλος ms.) ; (pp. 73-76) ΛΕʹ, un hirmos mis en musique par JEAN, protopsalte [de la Grande Église] (inc. Παιδοτόκον παρθένον) ; (pp. 76-78) Λςʹ, un hirmos traité par PIERRE DE BYZANCE (inc. Θεοτόκε ἡ ἐλπὶς πάντων) ; (pp. 78-80) ΛΖʹ, un autre, musique du mκme (cf. Crypt., f. 64v, ode 8) ; (pp. 80-82) ΛΗʹ, un hirmos mis en musique par PIERRE DE PÉLOPONNÈSE (inc. Γόνυ κάμπτει πᾶσα φύσις).

Quatrième authente : (pp. 82-83) ΛΘʹ, un hirmos, musique de GERMAIN DE NÉO-PATRAS (cf. Crypt., f. 82v, ode 8) ; (pp. 84-85) Mʹ, un autre, mis en musique par BALASIOS (inc. Ῥόδον τὸ ἀμάραντον ; cf. Suppl. gr. 1136, ff. 182-186v) ; (pp. 85-87) MAʹ, un hirmos traité par DAMIANOS, hiéromoine de Vatopédi (le même musicien que pour le n° ΛΓʹ ; inc. Ἐσείσθησαν λαοί : cf. Suppl. gr. 1135, ff. 213v-219v) ; (pp. 87-89) MBʹ, le même hirmos, musique du domesticos DÉMÉTRIOS (cf. plus haut, n° IBʹ) ; (pp. 89-90) ΜΓʹ, un hirmos mis en musique par PIERRE DE BYZANCE (inc. Δάμαλις τὸν μόσχον) ; (pp. 90-91) ΜΔʹ, un autre, musique du mκme (cf. Crypt., f. 127r.v, ode 9) ; (pp. 91-93) MEʹ, un hirmos traité par MÉLÈCE [LE CRETOIS], hiéromoine sinaïte, Μελετίου τοῦ συναΐτου τοῦ παλαιοῦ ms. (inc. Ποία μήτηρ ἠκούσθη ; mκme texte, et même musicien, dans le Suppl. gr. 1135, ff. 222-225) ; (pp. 93-94) Μςʹ, un autre, sur une musique de GERMAIN DE NÉO-PATRAS (inc. Παντάνασσα πανύμνητε ; cf., quant au texte, le Suppl. gr. 1135, ff. 219v-222) ; (pp. 95-96) MZʹ, le même hirmos, traité par MÉLÈCE [LE CRETOIS] (texte et musique identiques à Suppl. gr. 1135, ff. cités pour le n° Μςʹ ; voir plus bas, pp. 214-216, le κράτημα correspondant) ; suivent cinq hirmoi sur des musiques de PIERRE DE BYZANCE ; successivement : (pp. 96-97) MHʹ (inc. Παντάναξ βασιλεῦ, εἰρηνεῦσον) ; (pp. 97-99) ΜΘʹ (cf. Crypt., ff. 105v-106, ode 7) ; (pp. 99-103) Nʹ (inc. Χαῖρε, φωτὸς νεφέλη ; cf. Suppl. gr. 1135, ff. 229v-232) ; (pp. 103-106) NAʹ (inc. Σὲ τὸ καθαρώτατον) ; (pp. 106-108) NBʹ (mκme texte que n°s MAʹ et MBʹ).

Premier plagal : (pp. 108-110) ΝΓʹ, un hirmos mis en musique par BALASIOS (cf. Crypt., f. 9, ode 9) ; (pp. 110-112) ΝΔʹ, le mégalynarion Ὁ ἅγγελος ἐϐόα, musique de PIERRE DE BYZANCE (éd. ΕΙΡΜΟΛΟΓΙΟΝ, Venise 1639, chez Antonio Giuliani, f. Ρ 8v) ; (pp. 112-114) NEʹ, un hirmos sur une musique de PANAGIOTIS CHALATZOGLOU (même texte que n° Iʹ ; sur le musicien, v. référence donnée pour le Suppl. gr. 1135, f. 139r.v) ; (pp. 114-117) Νςʹ, un hirmos traité par PIERRE DE BYZANCE (inc. Χαῖρε, πύλη Κυρίου ; cf. Suppl. gr. 1135, ff. 232v-237v) ; (pp. 117-120) NZʹ, un autre, sur une musique du même (inc. [Σ]τένω ἐκ βαθέων ; cf. Suppl. gr. 1136, ff. 193v-195) ; (pp. 120-122) NHʹ, un autre, musique du même (inc. Ἀντίληψίς μου κόρη).

Deuxième plagal : (pp. 122-124) ΝΘʹ, un hirmos mis en musique par Balasios (inc. [Ὁ] μέγας προέγραψεν) ; (p. 124) Ξʹ, un hirmos traité par PIERRE DE BYZANCE (inc. [Τ]ὸ ὄμμα τῆς καρδίας μου) ; (pp. 124-126) un hirmos sans numéro, musique du même (cf. Crypt., ff. 162v-163, ode 9) ; (pp. 126-129) ΞΑʹ, un autre, musique du mκme (inc. Ἐν λύπαις γὰρ ; cf. Suppl. gr. 1135, ff. 245-249v) ; (pp. 129-131) ΞΒʹ, un autre, musique du mκme (inc. Ἀπὸ τῶν πολλῶν μου ἁμαρτιῶν) ; (pp. 131-136) ΞΓʹ, un hirmos traité par DANIEL, protopsalte [de la Grande Église) (inc. [Μ]νήσθητι δέσποινα ; mκme texte et même musicien dans le Suppl. gr. 1136, ff. 186v-188v).

Mode grave : (pp. 136-137) ΞΔʹ, un hirmos mis en musique par BALASIOS (cf. Crypt., f. 215v, ode 9) ; (pp. 137-139) ΞΕʹ, un hirmos sans titre, probablement traité par Pierre de Byzance (inc. [Τ]ὰς κακωθείσας ψυχάς ; mκme texte sous le nom de Pierre dans le Suppl. gr. 1135, ff. 260-264v) ; (pp. 139-141) Ξςʹ, un hirmos mis en musique par PIERRE DE BYZANCE (cf. Crypt., f. 213v, ode 9) ; (pp. 141-144) ΞΖ', un autre, musique du mκme (inc. [Π]ᾶσαν τὴν ἐλπίδα).

Quatrième plagal (p. 144 : ἀρχὴ τοῦ πλ. δʹ ms., en rouge) : (pp. 144-145) ΞΗʹ, un hirmos mis en musique par BALASIOS (cf. Crypt., f. 242r.v, ode 9) ; (pp. 145-148) ΞΘʹ, un hirmos traité par GERMAIN DE NÉO-PATRAS (cf. Crypt., f. 291, ode 8) ; (pp. 148-150) Οʹ, le mκme hirmos, musique de BALASIOS ; (pp. 150-152) OAʹ, un hirmos sur une musique de GERMAIN [DE NÉO-PATRAS], Γερμανοῦ ἀρχιερέως ms. (cf. Crypt., f. 291r.v, deuxième ode 8) ; (pp. 152-154) OBʹ, le même hirmos, musique de BALASIOS ; (pp. 154-155) ΟΓʹ, le mκme, sur une musique du même, mais dans le quatrième ton authente (τοῦ αὐτοῦ, δʹ ms.) ; (pp. 155-157) ΟΔʹ, un autre hirmos mis en musique par le mκme musicien (cf. Crypt., f. 263, ode 9) ; (pp. 157-158) OEʹ, un autre, musique du même (cf. Crypt., f. 243v, ode 8) ; (pp. 158-159) Οςʹ, un hirmos mis en musique par ATHANASE, patriarche de Jérusalem (inc. [Π]εριστάσεις καὶ θλίψεις ; il s'agit d'Athanase V, qui fut patriarche depuis janvier 1827 jusqu'à sa mort, 16 décembre 1844 : v. Chrysostome Papadopoulos, Ἱστορία τῆς Ἐκκλησίας Ἱεροσολύμων, Jérusalem 1910, pp. 675-706) ; (pp. 159-161) ΟΖʹ, un autre hirmos, musique du même (inc. [Ἐ]κύκλωσαν αἱ τοῦ βίου) ; suivent huit hirmoi sur des musiques de PIERRE DE BYZANCE ; successivement : (pp. 161-162) OHʹ (même texte que n° OEʹ) ; (pp. 162-164) ΟΘʹ (cf. Crypt., f. 244v ode 7) ; (pp. 164-165) Πʹ (cf. Crypt., f. 251, ode 9) ; (p. 165) ΠΑʹ (inc. [Ἐ]ν κλίνῃ νῦν ἀσθενῶν) ; (pp. 165-167) ΠΒʹ (cf. Crypt., f. 263, deuxième ode 8) ; (pp. 167-168) un hirmos sans numéro (cf. Crypt., f. 263, première ode 8) ; (pp. 168-170) ΠΓʹ (cf. Crypt., f. 246v ode 9) ; (pp. 170-173) ΠΔʹ (inc. [Π]ῶς σου τὴν χάριν ; cf. Suppl. gr. 1135, ff. 285-290v) ; (pp. 173-177) ΠΕʹ, un hirmos mis en musique par GEORGES DE CRÈTE (inc. Τὴν δέησίν μου δέξαι).

Tous les hirmoi dont nous n'avons donné que l'incipit manquent dans le Cryptensis, ainsi que dans l'Hirmologium Athoum, dans l'ΕΙΡΜΟΛΟΓΙΟΝ éd. par S. Eustratiadès, et dans l'édition vénitienne citée (cf. Suppl. gr. 1135, sub finem).

2(pp. 185-259) [Κρατηματάριον] (= recueil de κρατήματα : voir sur ce genre de compositions L. Tardo, L'Ant. mel. biz., p. 81). La matière se répartit entre les huit tons de la façon suivante :

Premier authente : (pp. 185-187) un κράτημα dépourvu de son numéro, et de toute indication d'auteur ; (pp. 187-189) Bʹ, un autre τοῦ αὐτοῦ (!) ; (pp. 189-194) Γʹ, de JEAN, protopsalte ; (pp. 195-197) Δʹ, de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE ; (pp. 197-201) Eʹ, du même, τοῦ αὐτοῦ τετράφωνον ms. ; (pp. 201-203) ςʹ, de GEORGES DE CRÈTE (cf. plus haut, p. 53).

Deuxième authente (λέγετος βου ms., cf. plus haut, p. 57) : (pp. 203-206) Zʹ, de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE ; (pp. 206-209) Hʹ, de JACQUES, protopsalte (cf. plus haut, p. 63).

Troisième authente : (pp. 209-214) Θʹ, de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE.

Quatrième authente : (pp. 214-216) Ιʹ, de MÉLÈCE [LE CRETOIS], Μελετίου σιναΐτου διὰ τὸ Παντάνασσα ms. (cf. plus haut, pp. 95-96) ; (pp. 216-219) IAʹ, de JEAN, protopsalte ; (pp. 219-221) IBʹ, de DANIEL, protopsalte.

Premier plagal : (pp. 221-222) ΙΓʹ, de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE ; (pp. 222-225) ιαʹ (sic pour ιδʹ), de PANAGIOTIS CHALATZOGLOU, Παναγιώτου πρωτοψάλτου τοῦ χαλὰτζ ὁ Γλοῦ (sic !) πεντάφωνον ms.

Deuxième plagal : (pp. 225-228) ιεʹ, de DANIEL, protopsalte.

Mode grave : (pp. 228-232) ιςʹ, de PANAGIOTIS CHALATZOGLOU ; (pp. 232-235) ΙΖʹ, κράτημα anonyme ; (pp. 235-240) ιηʹ, de GRÉGOIRE [Λευΐτης] (Γρηγορίου λαμπαδαρίου sic ms. ; en fait, Grégoire, mort en 1822, avait été revêtu, dans les trois dernières années de sa vie, de la dignité de protopsalte : cf. notice du Suppl. gr. 1136, f. 49).

Quatrième plagal : (pp. 240-243) ΙΘʹ, de JEAN, protopsalte ; (pp. 243-244) Kʹ, de PIERRE DE PÉLOPONNÈSE ; (pp. 244-248) KAʹ, de GEORGES DE CRÈTE ; ce κράτημα est suivi (p. 248) d'un tropaire (sans numéro d'ordre) sur une musique du même, ἐπιφώνημα τοῦ αὐτοῦ ms. (inc. Ῥοήν μου τῶν δακρύων).

Suivent deux κρατήματα de CHOURMOUZIOS : le premier (pp. 249-252) dans le premier ton plagal (ΚΒʹ, Χουρμουζίου διδασκάλου τῆς κοινῆς σχολῆς τοῦ νέου συστήματος ms.) ; le second (pp. 252-259) dépourvu de numéro d'ordre, dans le quatrième plagal. (Sur Chourmouzios, v. référence donnée pour le Suppl. gr. 1138, pp. 97-103.)

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 35795. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 235995.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

ATHANASE V, patriarche de Jérusalem • musique d'hirmoi

BALASIOS, prêtre • hirmoi divers

CHALATZOGLOU (Panagiotis), musicien • hirmos

CHALATZOGLOU (Panagiotis), musicien • kratèma

CHOURMOUZIOS, musicien • kratèmata

DAMIANOS, hiéromoine de Vatopédi, musicien • divers hirmoi

DANIEL, protopsalte, musicien • hirmos

DANIEL, protopsalte, musicien • kratèma

DÉMÉTRIOS, domesticos de la Grande Église • musique de divers hirmoi

GEORGES DE CRÈTE, musicien • hirmos

GEORGES DE CRÈTE, musicien • kratèmata

GEORGES DE CRÈTE, musicien • tropaire

GERMAIN, métropolite de Néo-Patras, musicien • hirmoi divers

GRÉGOIRE, lampadaire de la Grande Église, puis protopsalte, musicien • kratèma

JACQUES, protopsalte de la Grande Église, musicien • ἐπιφώνημα

JACQUES, protopsalte de la Grande Église, musicien • hirmos

JACQUES, protopsalte de la Grande Église, musicien • kratèma

JEAN, protopsalte de la Grande Église, musicien • hirmos

JEAN, protopsalte de la Grande Église, musicien • kratèmata

JOSEPH L'HYMNOGRAPHE • tropaire Ῥόδον τὸ ἀμάραντον extr. du canon en l'honneur de la Vierge

MÉLÈCE, hiéromoine sinaïte, musicien • deux hirmoi

MÉLÈCE, hiéromoine sinaïte, musicien • kratèma

PIERRE DE BYZANCE, musicien • hirmoi divers

PIERRE DE BYZANCE, musicien • mégalynarion Ὁ ἄγγελος ἐϐόα

PIERRE DE PÉLOPONNÈSE, musicien • hirmoi divers

PIERRE DE PÉLOPONNÈSE, musicien • kratèmata

Sorlin Dorigny (Al.)

Διμήτριος

Constantinople

dessins • voilier

MUSIQUE ECCLÉSIASTIQUE • Offices et tropaires notés. κρατηματάριον

MUSIQUE ECCLÉSIASTIQUE • Offices et tropaires notés. hirmologium

obit (daté du mardi 4 octobre 1827)

recette (pharmaceutique ?)

recette (pharmaceutique ?) • de la préparation de la garance