Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 1740-2122 > Grec 1740-1789

Grec 1759

Cote : Grec 1759  Réserver
Diogène Laërce
XIe-XIIe siècle
Papier oriental. ff. [IV]. A. 251. [IV]. 210 x 155 mmReliure aux armes d'Henri IV datée de 1604.
Manuscrit en grec
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

1(f. A) f. Ar, plusieurs épigrammes, d'une main du XVIe siècle : dix dodécasyllabes sur la tombe de l'empereur Basile II, inc. ἄλλοι μὲν ἄλλοι τῶν πάλαι βασιλέων, cf. I. Vassis, Initia Carminum Byzantinorum, p. 31 ( ἄλλοι μὲν ἄλλους ...) et Database of Byzantine Book Epigrams, n° 25953 (https://www.dbbe.ugent.be/occurrences/25953) ; quatre hexamètres sur la tombe de l'empereur Julien, inc. Κύδνῳ ἐπ' ἀργυρόεντι, des. κρατερὸς τ'αἰχμιτής (!), également transmis par Georges Cédrénos (éd. Bonn 1838, p. 539, ll. 6-9), Jean Zonaras (éd. Bonn 1897, III, p. 68, ll. 8-11) et l'Appendix Cougny de l'Anthologie Palatine (ep. sep. 601, ed. Paris 1890, p. 189) ; distique de Bessarion sur sa tombe : τοῦτ' ἔτι Βισσαίων (!) ζῶν ἤνυσα σώματι σῆμα· || πνεῦμα δὲ φευξεῖται πρὸς Θεὸν ἀθάνατον· , Vassis, Initia, p. 797, transmis par plusieurs autres manuscrits comme le Vindobonensis Theologicus graecus 243 (v. H. Hunger, W. Lackner, Katalog der griechischen Handschriften der Österreichischen Nationalbibliothek, 3/3, Codices Theologici 201-337, Vienne 1992, p. 141).

2 (ff. 1-251v)Diogène Laërce,Vies des philosophes:
(ff. 1r-v) Pinax : Λαερτίου Διογένους βίοι καὶ γνῶμαι τῶν ἐν φιλοσοφίᾳ εὐδοκιμησάντων καὶ τῶν ἑκάστῃ αἱρέσει ἀρεσκόντων ἐν ἐπιτόμῳ συναγωγή. διῄρηται τὸ σύγγραμμα εἰς βίβλους δέκα · ἑκάστου βιβλίου τὰ πρόσωπα, inc. ἐν τῷ α΄ Θαλῆς, Σόλων – des. [ἐν τῷ] ι΄ Ἐπίκουρος.
(ff. 26– 55) Livre II, Β΄ (marge supérieure, et à la fin du livre).
(ff. 55v-76v) Livre III, Γ΄ (à la fin du livre seulement).
(ff. 76v-90) Livre IV, Δ΄ (marge supérieure et à la fin du livre).
(ff. 90-112v) Livre V, Ε΄ (au début et à la fin du livre).
(ff. 112v-134v) Livre VI, Ϛ΄ (au début et à la fin du livre).
(134v-174) Livre VII, Ζ΄ (au début du livre seulement).
(176v-192) Livre VIII, Η΄ (au début et à la fin du livre).
(192-214) Livre IX, Θ΄ (au début et à la fin du livre).
(215-251v) Livre X, Λαερτίου Διογένους βίων φιλοσόφων τὸ δέκατον (marge inférieure du f. 214v, de la main de l’annotateur postérieur P4, cf. Dorandi, p. 733).

Historique de la conservation

Histoire du manuscrit: Au XVe siècle, le manuscrit a appartenu à l'humaniste vénitien Francesco Barbaro. En 1418-1419, celui-ci prête le manuscrit à Ambrogio Traversari qui le fait copier par Démétrios Scaranos (Δημήτριος Σκαράνος, PLP 26035)dans l'actuel Laurentianus Plut. 69,35 afin de disposer d'un manuscrit de travail pour sa traduction latine de Diogène Laërce. Quelques annotations de la main d'Ange Politien attestent que le manuscrit se trouve encore à Florence dans les années 1479-1480 et il faut peut-être l'identifier avec le codex grec de Diogène Laërce signalé dans la bibliothèque privée des Médicis (v. D. Speranzi, "Il Filopono ritrovato", p. 220 n. [64). ]Le manuscrit a ensuite appartenu à Francesco Petrucci, comte de Carinola, fils d'Antonello Petrucci: au f. 252v, mention: "conte de Carinula", avant de faire partie de la bibliothèque de Janus Lascaris, dont le monogramme Λσ figure au f. Av, et d'entrer ensuite dans les collections du cardinal Niccolò Ridolfi: au f. Av, pinax grec du manuscrit de la main de Nicolas Sophianos et cote du manuscrit dans la collection du cardinal - n° 15 della 9a ( D. Muratore, La biblioteca del cardinale Niccolò Ridolfi, Alessandria 2009, II, p. 176). Au f. 251v, monocondyle d'un Jean Argyropoulos: Ἰωάννου τοῦ Ἀργυροπ<ού>λου, qui ne doit pas être identifié avec le célèbre humaniste, mais peut-être plutôt avec l'annotateur P4 du manuscrit (v. D. Bianconi, "Sui copisti del Platone Laur. Plut. 59.1", pp. 284-288).. Le manuscrit porte également des annotations de Francesco Filelfo (v. Bianconi, "Sui copisti", p. 286 n. 80).
Comme les autres livres de la collection Ridolfi, le manuscrit a ensuite appartenu à Piero Strozzi, puis à Catherine de Médicis (v. D. Muratore, La biblioteca). Au dos de la reliure et au f. 1r figure le numéro "23" qui correspond à la cote du manuscrit parmi les "Historici graeci" dans l'Inventaire des livres de de Catherine de Médicis dressé avant le transfert de celle-ci à la Bibliothèque du roi (Français 5685, v. Muratore, II, p. 827). 

Les anciennes cotes des catalogues du XVIIe siècle de la Bibliothèque royale figurent sur le folio A - cote "3130" (Clément, 1682) - et sur le f. 1 - cotes "DCCCCXXV" (Rigault, 1622) et "1014" (Dupuy, 1645). 

Bibliographie

G. Donzelli, "I codici PQWCoHIEYJb nella tradizione di Diogene Laerzio", Studi Italiani di Filologia classica, 32, 1960, pp. 158-164.
C. Astruc, "Nota per i codici greci di Antonello Petrucci", dans: T. De Marinis, La biblioteca napoletana dei re d'Aragona. Supplemento, t. 1, Vérone 1969, p. 221.
A. Pontani, "Per la biografia, le lettere, i codici, le versioni di Giano Lascaris", dans: M. Cortesi, E.V. Maltese, éd., Dotti bizantini e libri greci nell'Italia del secolo XV. Atti del Convegno internazionale, Trento 22-23 ottobre 1990 , Naples 1992, pp. 363-433: 426.
M. Marcovich, éd., Diogenes Laertius, Vitae Philosophorum[Bibliotheca Scriptorum Graecorum et Romanorum Teubneriana], Stuttgart, Leipzig, 1999, pp. XII-XIII.
M. Rashed, "Nicolas d'Otrante, Guillaume de Moerbeke et la Collection philosophique", Studi medievali, 43, 2002, p. 698.
T. Dorandi, "Diogene Laerzio fra Bisanzio e l'Italia meridionale. La circolazione delle Vite dei filosofi tra la Tarda Antichità e l'età paleologa", Segno e testo, 5, 2007, pp. 99-172: 100 et n. 2, 115 n. 60.
D. Bianconi, "Sui copisti del Platone Laur. plut. 59.1 e su altri scribi d’età paleologa. Tra paleografia e prosopografia", dans: D. Bianconi, L. Del Corso, éd. Oltre la scrittura. Variazioni sul tema per G. Cavallo , Paris 2008, pp. 253-288.
D. Speranzi, "Il Filopono ritrovato. Un codice mediceo riscoperto a San Lorenzo dell'Escorial", Italia medioevale e umanistica, 47, 2008, pp. 199-231.
T. Dorandi, Laertiana. Capitoli sulla tradizione manoscritta e sulla storia del testo delle Vite dei filosofi di Diogene Laerzio [Beiträge zur Altertumskunde, 264], Berlin, New York, 2009, pp. 25-26.
D. Bianconi, « Età comnena e cultura scritta. Materiali e considerazioni alle origini di una ricerca », dans : A. Bravo García, Inmaculada Pérez Martín, éd., The Legacy of Bernard de Montfaucon : Three Hundred Years of Studies on Greek Handwriting. Proceedings of the Seventh International Colloquium of Greek Palaeography (Madrid-Salamanca, 15-20 September 2008) [Bibliologia 31], Turnhout 2010, pp. 75-96 : 91.
T. Dorandi, éd., Diogenes Laertius, Lives of Eminent Philosophers[Cambridge Classical Texts and Commentaries, 50], Cambridge 2013, p. 2.
D. Bianconi, Cura et studio. Il restauro del libro a Bisanzio [Hellenica, 66], Alessandria 2018, pp. 42-44.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Christian Förstel

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 28325. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 5744.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution : R 5744.

Voir le document numérisé
vignette simple

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2018

Silvia FIASCJ, Filelfo, le Marche, l'Europa : un'esperienza di ricerca, Roma : Edizioni di storia e letteratura, 2018, cité p. VIII, 202-203. — 8-IMPR-13457.