Grec 1896

Cote : Grec 1896  Réserver
Syrianus/Alexandre d'Aphrodise
Fin du quinzième siècle

280 × 205 × 30 (feuillet : 273 × 200)
[II] + (2) + 131 + (6) + [II]
Papiers filigranés à fines vergeures. Vergeures horizontales, filigrane au milieu du feuillet (pliage in-folio). Filigranes : 1) Ancre dans un cercle : cahiers 1-3 ; éléments de la paire visible aux ff. 16 et 18 ; identique à Piccard Anker IV 54-55, attesté en 1492-1493 ; 2) Aigle surmonté d'une croix : visible seulement au f. 6 ; identique à Harlfinger Aigle 29 (b), attesté en 1489 ; 3) Aigle, différent du précédent : cahiers 3- 5 ; éléments de la paire visible aux ff. 31 et 37 ; 4) Oiseau : cahiers 5-14 ; éléments de la paire visibles aux ff. 131 et (131+6).
14 cahiers, tous quinions à l'origine : 13 × 10 (2+128). 1 × 9[5|4] (131+6). Le cahier 1 comprend les deux feuillets de garde non foliotés qui précèdent le début du texte ; le fonds du cahier a été détruit et la couture est faite à plat, mais l'examen du papier et de la répartition des filigranes permettent de s'assurer de la nature du cahier. Le dernier cahier est un quinion amputé du dernier feuillet. Signatures de α' à ιγ' au milieu de la marge inférieure de la première page du cahier ; la signature du cahier 1 est à l'encre rouge et elle se situe au début du texte (f. 1r) et non au début du cahier (f. (1)r) ; le quatorzième et dernier cahier n'est pas signé. Pas de réclames ; le copiste achève assez souvent le dernier mot au milieu de la marge inférieure.
Copié en totalité par César Stratégos (RGK, II 292, III 348eb), qui s'est identifié comme copiste dans la souscription au f. 131v : θεοῦ τὸ δῶρον· ἠδὲ καίσαρος πόνος τοῦ στρατηγοῦ.
Réglure à la pointe sèche. Type Leroy 20D1. Double ligne de justification de part et d'autre du texte ; 29 lignes rectrices. Surface écrite : 195 × 115 mm ; grandes marges externe (50 mm) et inférieure (50 mm).
Rubrication : signature du premier cahier, scholies copiées de première main, titres (ff. 39v, 57v, 130v), petit bandeau en forme d'onde (ff. 39v, 57v), initiale ornée (ff. 57v, 130v), schémas logiques (ff. 9v, 10v, 25r, 62v, 63r) ; lemmes, en général seulement l'initiale, les premiers mots ou la première ligne ; gros point rouge en fin de paragraphe, mention de fin τέλος écrite sous forme de monocondyle et souscription (f. 131v). Un emplacement a été laissé pour des lettrines non réalisées aux ff. 1r et 39v ; au f. 1r, l'emplacement de la lettrine a été rempli d'un grand êta épigraphique à l'encre noire (il faudrait un epsilon comme l'a indiqué un lecteur juste au dessus).
Nombreuses scholies copiées de première main, le plus souvent à l'encre rouge. Notes de collation de Constantin Lascaris : ff. 1v, 3v, 4r, 8v, 16v, 21r, 29r-v, 37r-v, 40v, 41r, 46r, 70r, 75r, 80v, 83v, 98r, 116r, 119r. Note latine Syriani au f. 122r.
Reliure Hurault restaurée. Décor doré : filet longeant le bord du plat et au centre grand médaillon azuré formé d'entrelacs et d'arabesques.

Présentation du contenu

(ff. 1r-130v) Syrianus, Commentaire à la Métaphysique d'Aristote, éd. W. Kroll, Syriani in Metaphysica commentaria [CAG, VI, 1], Berlin, 1902 : (ff. 1r-39v) commentaire au livre B, sans titre ; (ff. 39v-130v) commentaire aux livres Μ et N : [titre] συριανοῦ τοῦ φιλοξένου ἐπισκέψεις τῶν ἀριστοτέλους ἀποριῶν πρὸς τὰ μαθήματα καὶ τοὺς ἀριθμοὺς τῶν ἐν τῶ μ' καὶ ν' τῆς μετὰ τὰ φυσικὰ πραγματείας ; (ff. 39v-105r) livre M ; [titre intermédiaire f. 57v] ὁ περὶ τῶν ἰδεῶν λόγος ; (ff. 105r-130v) livre N : le passage du livre M au livre N n'est signalé que par les mots τὸ ν' à l'encre rouge tracés au fil du texte à la suite de la formule de transition présente dans le texte de Syrianus (μέχρι τούτων ὁ ἀφροδισιεὺς τῶ μ΄ προσάγει· τὰ δ΄ ἑξῆς ἀπονέμει τῶ νῦ).

(ff. 130v-131v) <Alexandre d'Aphrodise>, Question I 25, éd. I. Bruns, Alexandri Aphrodisiensis praeter commentaria scripta minora [Supplementum Aristotelicum, II,2], Berlin, 1892 : [titre] εἰς τὰ περὶ προνοίας τινὰ συντελοῦντα ; [mention de fin ] τέλος.

Biographie ou histoire

La période d'activité du copiste César Stratégos, dont l'un des manuscrits, le Paris. gr. 2159 possède une souscription datée du 25 septembre 1492, ainsi que la date d'attestation de deux des papiers utilisés et enfin la présence d'annotations marginales de Constantin Lascaris, dont la mort se situe vers 1501, permettent de situer la copie du présent manuscrit dans la dernière décennie du quinzième siècle ; s'il a été en possession de Pic de la Mirandole, comme il est possible mais non assuré, le terminus ante quem remonte à 1494, date de la mort de l'érudit.

Historique de la conservation

Manuscrit ayant appartenu à la collection rassemblée à Rome par le cardinal Domenico Grimani : il apparaît sous le numéro 88 avec le titre Syriani commentaria in aristotelis methaphisicam dans le catalogue des livres grecs du cardinal (Vat. lat. 3960) ; ce numéro 88 figure dans la marge inférieure du f. 1r, à gauche et au milieu. Il est possible que ce manuscrit vienne de la collection de Pic de la Mirandole, mort en 1494 et dont la bibliothèque est acquise en 1498 par Grimani : en effet, une notice Sirianus super Aristotelem apparaît aussi bien dans un catalogue dressé du vivant de Pic de la Mirandole (éd. Kibre 1029) que dans celui établi en 1498 lors de l'acquisition de sa bibliothèque par Grimani (Cesis p.67) ; l'identification avec notre manuscrit n'est toutefois pas certaine, car il y avait dans la bibliothèque de Grimani un autre manuscrit du commentaire de Syrianus à la Métaphysique d'Aristote, coté 95, l'actuel Palat. gr. 63, et il n'est pas encore établi lequel des deux est celui qu'avait possédé Pic de la Mirandole.

En 1522, la bibliothèque est déménagée de Rome à Venise ; le cardinal, qui meurt l'année suivante, en lègue la partie la plus précieuse à la bibliothèque qu'il a fait construire au monastère de Sant’Antonio di Castello. Notre manuscrit apparaît en effet dans le répertoire alphabétique des textes contenus dans les livres de cette bibliothèque (Marc. lat. XIV 342) avec la cote 3-5-88, où 3 signifie qu'il s'agit d'un livre grec, 5 que le texte est philosophique, 88 étant la cote Grimani conservée.

Le manuscrit se retrouve ensuite dans la bibliothèque de Jean Hurault de Boistaillé, dont l'ex-libris figure au f. (1)r : Ex bibliotheca J. Huralti Boistallerio / Emi coro. 10 a Nicolao ; l'achat du manuscrit pour le prix de 10 couronnes remonte à l'époque où Hurault est ambassadeur à Venise (1561-1564), probablement à l'année 1562 durant laquelle il acquiert la plupart de ses manuscrits grecs par l'intermédiaire de plusieurs agents dont le copiste crétois Nicolas della Torre, qui lui a vendu le manuscrit soustrait à la bibliothèque de Sant'Antonio di Castello.

A la mort de Jean Hurault en 1572, sa collection est héritée par son cousin, Philippe Hurault, comte de Chiverny, évêque de Chartres.

Informations sur les modalités d’entrée

En 1622, elle est vendue à la Bibliothèque royale.

Bibliographie

W. Kroll, Syriani in Metaphysica commentaria [CAG, VI, 1], Berlin, 1902, (A) pp. vi-vii.
P. Canart, Démétrius Damilas, alias le "librarius florentinus", Rivista di studi bizantini e neoellenici, n. s. 14-16, Rome, 1977-1979, p. 326 (note 2).
E. Gamillscheg, D. Harlfinger, Repertorium der griechischen Kopisten 800-1600, 2. Teil: Handschriften aus Bibliotheken Frankreichs, Vienne, 1989, n°292, n°313.
T. Martinez Manzano, Konstantinos Laskaris. Humanist, Philologe, Lehrer, Kopist, Hambourg, 1994, index (p. 372).
T. Martinez Manzano, Constantino Lascaris. Semblanza de un humanista bizantino, Madrid, 1998, index (p. 232).
M. Molin Pradel, Katalog der griechischen Handschriften der Staats- und Universitätsbibliothek Hamburg [Serta graeca, 14], Wiesbaden, 2002, p. 87.
A. Diller, H. D. Saffrey, L. G. Westerink, Bibliotheca Graeca Manuscripta Cardinalis Dominici Grimani (1461-1523), Mariano del Friuli, 2003, n° 88.
D. J. Jackson, The Greek Manuscripts of Jean Hurault de Boistaillé, Studi italiani di filologia classica, 4ème série, volume II, fascicule II, Florence, 2004, pp. 222 et 251.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 29865. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 28387.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Jocelyn Groisard (février 2008)