Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 1804-1917

Grec 1907

Cote : Grec 1907  Réserver
Simplicius

305 × 220 × 45 (feuillet : 292 × 205)
[II] + 206 + [II]
Recueil formé de deux unités codicologiques distinctes, dont la seconde complète la première et lui est donc postérieure.
Reliure Charles X. Ais de carton fort, couvrure de veau raciné sur les plats et de maroquin rouge sur le dos. Frise forée le long du bord des plats et des contre-plats. Le dos est divisé par un décor doré en six compartiments répartis comme suit, en partant du haut : titre SIMPLICIUS en majuscules dans le compartiment 2 ; monogramme CC adossés et entrelacés dans les compartiments 1, 4 et 6 ; grande fleur de lys dans les compartiments 3 et 5. Contregardes de papier caillouté.

Historique de la conservation

Manuscrit provenant de la collection de Colbert, où il portait la cote 1835 inscrite dans la marge supérieure du f. 1r.

Le manuscrit avait peut-être appartenu à la collection constituée dans la seconde moitié du seizième siècle par Jean-Jacques De Mesmes et son fils Henri De Mesmes ; un exemplaire in-folio du commentaire de Simplicius à la Physique d'Aristote est en effet attesté dans cette collection (B. de Montfaucon, Bibliotheca bibliothecarum manuscriptorum nova, t. II, 1739, p. 1326, col. 1, C). Les manuscrits De Mesmes ont rejoint la bibliothèque colbertine en 1679 par don de leur héritière, la Duchesse de Vivonne.

Informations sur les modalités d’entrée

Après la mort de Colbert en 1683, ses livres passent successivement à deux de ses fils, Jean-Baptiste Colbert, marquis de Seignelay, mort en 1690, puis l'archevêque de Rouen, Jacques-Nicolas Colbert, mort en 1707 ; celui-ci lègue la collection au fils du marquis de Seignelay, l'abbé Charles-Éléonor Colbert, qui, malgré les dispositions du testament de son oncle, entreprend de disperser la bibliothèque colbertine : les imprimés sont vendus en 1728 et des négociations commencent la même année en vue de l'acquisition des manuscrits par le roi ; en février 1732, aucun accord n'ayant été trouvé sur la valeur de la collection, Charles-Éléonor Colbert finit par l'offrir au roi en comptant sur sa générosité et obtient une compensation de 300 000 livres. Les manuscrits sont portés à la librairie royale les 11 et 12 septembre 1732.

Bibliographie

H. Diels, Simplicii in Aristotelis Physicorum libros quattuor priores commentaria [CAG IX], Berlin, 1882, pp. vi (note 2), (Q) xix.
E. Gamillscheg, D. Harlfinger, Repertorium der griechischen Kopisten 800-1600, 2. Teil: Handschriften aus Bibliotheken Frankreichs, Vienne, 1989, n°131.
M. Sicherl, Die griechischen Erstausgaben des Vettore Trincavelli, Paderborn, 1993, index (p.95).
M. Sicherl, Griechische Erstausgaben des Aldus Manutius, Paderborn, 1997, index (p. 381).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 29868. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 28399.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Jocelyn Groisard (mai 2009)