Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1690-1998

Français 1749

Cote : Français 1749  Réserver
Ancienne cote : Mazarin 526
Ancienne cote : Regius 7698
Chansonnier provençal , dit Chansonnier provençal E .
Fin XIII e -début XIV e siècle.
Sud-Est de la France.
Sur les 54 initiales originales correspondant au début des textes, ne restent que les initiales historiées ornées d’un troubadour aux p. 1, 69, 71, 90 et 231 et des lettrines à motif végétal de couleur bleue, verte, rouge, ocre et blanche aux p. 72, 83, 110, 113, 145, 147 (2 initiales), 150, 151, 156, 159, 162, 164, 165, 168, 169, 189 et 227 ; les initiales des p. 9, 12, 22, 31, 44, 53, 58, 63, 73, 75 (ou 76), 85, 93, 97, 102, 116, 121, 125, 127, 130, 132, 135, 137, 139, 143, 149, 170, 173, 175, 180 et 211 manquent. Lettres filigranées dans le texte, alternativement rouges et bleues. L’indication du nom du troubadour, destinée à l’enlumineur, écrite par le copiste, figure encore par endroits (pp. 22, 44, 58, 90, 93, 97, 98, 102, 116, 121, 127, 130, 135, 137, 143, 149, 173, 175, 231, 281). Cette indication a disparu en plusieurs endroits suite au rognage du manuscrit au 17 e siècle.
Le dernier cahier de la partie 2 (205-210) n’as pas reçu son décor. Lettres d’attente destinées à l’enlumineur. Dans ce dernier cahier, les lettres non réalisées à l'origine, l'ont été au cours du XV e siècle, à l'encre noire.
Annotations à l'encre noire, de plusieurs mains, XV e siècle, aux pp. 15, 160, 226 et 227. Texte réglé à la mine de plomb .
Parchemin . 232 p. à deux colonnes . 270 x 205 mm (justif. 180 x 140 mm) .
16 cahiers. Partie 1 : sept cahiers de 8 ff. (pp. 16-112), un cahier de 6 ff. (pp. 113-124), deux cahiers de 8 ff. (pp. 125-156), un cahier de 6 ff. (pp. 157-168), comportant au verso du dernier feuillet une réclame inscrite dans un cadre noir et rouge. sauf p. 64. Partie 2 : un cahier de 8 ff. (pp. 189-204) comportant au verso du dernier feuillet une réclame inscrite dans un cadre noir, un cahier de 4 ff. dont le dernier feuillet a été coupé sans lacune de texte, dès l'origine (pp. 205-210). Partie 3 : un cahier de 8 ff. (pp. 211-226). Partie 4 : un cahier de 4 ff. dont le dernier feuillet a été coupé dans lacune de texte, dès l'origine (pp. 227-232). Les cahiers sont signés.
Les pages 155/156 sont mutilées sur le quart inférieur.
Dans le dernier tiers du XV e siècle, les chansons (partie 1) ont été numérotées en chiffres romains encadrés de deux points dans la marge supérieure, quand c’était possible au dessus de l’espace laissé blanc entre les deux colonnes, sinon à droite des lacunes (63, 73, 93, 116, 132, 137, 139, 173, 180). Les pièces des parties 2 à 4 ne sont pas numérotées.
Présence d’annotations anciennes dans les marges et le texte (notamment p. 48, 49, 51, 227)
Reliure maroquin du roi citron, fin du XVII e siècle. Le manuscrit a été rogné pour l’occasion. Le manuscrit a peut-être été remboîté, conservant sa couture ancienne (?). Pièce de titre : "ANCIEN / POETES / PROVEN" .
Estampilles Bibliothèque royale (XVII e siècle, modèle identique à Josserand-Bruno, n° 1), Bibliothèque nationale (1848-1851, modèle avec la mention « MANUSCRITS » proche de Josserand-Bruno, n° 27).
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 20658. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 15469.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution : R 15469.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Famille d’ Este (Cat. 1437, n° 19 ; 1488, n° 53).

Collections du cardinal Mazarin

Informations sur les modalités d’entrée

Le manuscrit correspond au n° 526 de l’inventaire des manuscrits provenant du cardinal Mazarin entrés à la Bibliothèque royale en 1668 « Roman en provençal, intitulé Folquer de Marseilla, imparfaict ; vélin, fol. » ; ce n° a été rapproché à tort par Omont du ms. Regius 7618 = français 1598, qui contient la Chanson d’Aspremont (Omont, op. cit., p. 302).

Présentation du contenu

Partie 1 : chansons
Folquet de Marceilla : Per Deu, amors, ben sabes veramen (p. 1), Tan m'abelis l'amoros pensamens (p. 1-2), Huei mais no i conos razo (p. 2), Tan mou de corteza razo (p. 2-3), Greu feira nuils hom faillensa (p. 3), Chantan volgra mon fin cor descubrir (p. 4), Ja nos cug hom qu'ieu camge mas chansos (p. 4-5), Amor, merce, no mueira tan soven (p. 5), Molt i fes gran pecat amor (p. 5-6), Pos entremes me soi de far chansos (p. 6), Uns volers outracuidatz (p. 6-7), En chantan m'aven a membrar (p. 7), Ben aun mort mi e lor (p. 7-8), Fin' amor a cui me soi datz (p. 8), A pauc de chantar nom recre (p. 8-9).
Gaucelm Faidit : [S']om pogues partir son voler (p. 9), Sitot m'ai tarzat mon chan (p. 10), A semblan del rei ties (p. 10-11), [Mon cor e mi e mas b]onas chansos (p. 11-), Tant ai sofert longuamen greu afan (p. 11-12), No m'alegra chans ni critz (p. 12-13), Si anc nuils hom per aver fin coratge (p. 13), Lo rossinhol salvatge (p. 13-14), Ara cove quem conort en chantan (p. 14-15), Gen fora contra l'afan (p. 15), Pel joi del tems qu'es floritz (p. 15-16), C'ora quem des benanansa (p. 16), Tot me cuge de chanso far sufrir (p. 16-17), Lo gens cors onratz (p. 17-18), Jamais nuill tems nom pot ren far amors (p. 18), Maintas sazos es hom plus volontos (p. 18-19), De faire chanso (p. 19), Anc nom parti de solatz ni de chan (p. 19-20), Cant la fueilla sobre l'albre s'espan (p. 20), Trop malamen manet un tems d'amor (p. 20-21), Tant me creis amors en ferm talan (p. 21), Jauzens en gran benanansa (p. 21-22).
Peire Vidal : [Tan]t ai longuamen [se]rcat (p. 22), Cant hom onratz torna en gran paubreira (p. 22-23), Pueis tornatz soi en Proensa (p. 23-24), De chantar m'era laisatz (p. 24), Cant hom es en autrui poder (p. 24-25), Nuils hom nos pot d'amor gandir (p. 25), Plus quel paubres quan jai al ric ostal (p. 25-26), S'ieu fos en cort on hom tengues dreitura (p. 26-27), Amor, pres soi de la bera (p. 27), Nom fai chantar amors ni drudaria (p. 27), Baros, de mon dan covit (p. 27-28), Molt es bona terr' Espanha (p. 28), Baros Jhesus qu'en crotz fo mes (p. 28-29), Dieus en sia grazitz (p. 29-30), Ben viu a gran dolor (p. 30), Tant an ben dig del marques (p. 30).
Raimon de Miraval : [Cel c]ui jois tanh ni [cha]ntar sap (p. 31), Aisi com es genser pascors (p. 31-32), Cel que no vol auzir chansos (p. 32), Be m'agradal bel tems d'estiu (p. 32-33), A penas sai don m'aprenh (p. 33), Bel m'es qu'ieu chan e coindei (p. 34), Contr' amor vauc durs et enbronx (p. 34-35), Lonc tems ai agutz consiriers (p. 35), Dona, ben sai, si merces nom secor (p. 35-36), Nuils hom non sap ques es grans benanansa (p. 36), Trop aun chauzir mei hueill en luec on riu (p. 36-37), Tals vai mon chant enqueren (p. 37), Pos de mon chantar dizes (p. 37), Ar ab la forsa dels freis (p. 37-38), Pueis onguan nom valc estius (p. 38), S'ieu en chantar soven (p. 38-39), Amors me fai chantar et esbaudir (p. 39), Ara m'agr' ops que m'aizis (p. 39-40), Tug sill que vaun demandan (p. 40-41), Ben sai que per aventura (p. 41), Sel que de chantar s'entremet (p. 41-42), Entre dos volers soi pensius (p. 42), Ben aial messatgiers (p. 42-43), Chant [quan non es]qui l'entenda (p. 43), Un sonet m'es bel qu'espanda (p. 43-44), Anc trobar clus ni braus (p. 44).
Peire d'Alvernhe : [...] vieill trobar [n]ovel (p. 44-45), Bela m'es la flor d'anguilen (p. 45), De jostals breus jorns els loncx sers (p. 45-46), Ab fina joia comensa (p. 46), Bels m'es dous chans per la faia (p. 46-47), En estiu quan cridal jais (p. 47), Abans queill blanc puei sion vert (p. 47-48), Chantarai pos vei c'a far m'er (p. 48), Gent es mentr' om n'a lezer (p. 48-49), Bel m'es qui a son bon sen (p. 49), Rossinhol en son repaire (p. 49-50), Ben ha tengut dreg viatge (p. 50), Qui bon vers agrad' auzir (p. 50-51), Ges per lo freg tems no m'irais (p. 51), Al dessebrar del pais (p. 51-52), Lo senher que formet lo tro (p. 52), Bel m'es quan la roza floris (p. 52).
Guiraut de Borneill : [De cha]ntar (p. 53), Aquest terminis clars e gens (p. 53-54), Quan la brun' aura s'eslucha (p. 54), S'era [non pueja mons] ch[ans] (p. 54-55), Nom platz chant de rossinhol (p. 55), Cant lo freitz el glatz e la neus (p. 55-56), Rei lo glorios, verais lums e clartatz (p. 56), Eu soi tan corteza gaita (p. 56), Solatz, joi e chantar (p. 56-57), Amars, onrars e cars teners (p. 57), Ben m'era de chantar laisatz (p. 57-58)Arnaut Daniel : [Sol]s sui qui sai [lo] sobr' afan quem [sor]s (p. 58-59), Anc ieu non l'aic mas ella m'a (59), Autet e bas entrels prims fueils (p. 59-60), En breu brizal tems braus (p. 60), Ans que sim rest de brancas (p. 60-61), Chanso don li mot son plazen e prim (p. 61), Lo ferm voler qu'el cor m'intra (p. 61-62), Can chai la fueilla (p. 62), L'an quan vei fueill e flor parer (p. 62-63), D'autra guiza e d'autra razon (p. 63).
Arnaut de Marueill : [Sim d]estrenhetz, [dom]pna, vos [et am]ors (p. 63-64), Aisi c[om mos cors es] (p. 64), Franquez' e noirimens (p. 64-65), A gran honor viu cui jois es cobitz (p. 65), La franca captenensa (p. 65), Molt eron dous mei consir (p. 66), L'ensenhamens el pretz e la valors (p. 66-67), Aisi com cel quez anc non ac consire (p. 67), La grans beutatz el fis ensenhamens (p. 67-68), Tot quant ieu fauc ni dic quem si' onrat (p. 68), Sabers e cortezia (p. 68), Aisi com cel que tem c'amors l'ausia (p. 68-69)Arnaut Tintinhac : Molt dezir l'aura dousana (p. 69-70), Bel m'es quan l'erba reverdis (p. 70), Lo joi comens en un bel mes (p. 70-71).
Arnaut Plagués : Ben es razos qu'ieu retraia (p. 71), Ben volgra mi dons saubes (p. 71-72) Arnaut Catalan : Si la belam tengues per sieu (p. 72), Amor, ricx fora s'ius vis (p. 72), S'ieu anc per fol entendensa (p. 72-73), Dreitz fora qui ben chantes (p. 73).
Aimeric de Peguilla : [De so dont] hom [a long]uam[en] (p. 73-74), [De fin' amor comenson mas cansos] (p. 74), Era par be que valors si desfai (p. 74-75), De tot en tot es ar de mi partitz (p. 75), Ara parra qual ceraun enveios (p. 75-76), S'ieu tan be non ames (p. 76-77), En aquel tems quel reis mori N'Anfos (p. 77), Anc mais de joi ni de chan (p. 77-78), Ja non cuidei quem pogues oblidar (p. 78), Qui la ve en ditz (p. 78-79), Pos descubrir ni retraire (p. 79), Car fui de dura coindansa (p. 79-80), Per razon natural (p. 80), Ades vol de l'aondansa (p. 80-81), Eisamen com l'azimans (p. 81), Amor, a vos meteussam clam de vos (p. 81-82), Atresim pren com fai al joguador (p. 82), D'avinen sap enguanar e trair (p. 82-83), Nuils hom non es tan fizels vas senhor (p. 83).
Aimeric de Sarlac : Aisi mueu mas chansos (p. 83-84), Fis e leials e senes tot enguan (p. 84), Quan si cargol ram de vert fueill (p. 84-85).
Aimeric de Belenuei : [Aissi quol pr]es que s'en [cuja f]ugir (p. 85), Aram destrenh amors (p. 85-86), Per Crist, s'ieu crezes amor (p. 86), Sel que promet a son coral amic (p. 86-87), Al prim pres dels breus jorn braus (p. 87), Ailas! per que viu lonjamen ni dura (p. 87-88), Ara m'agr' ops que m'azis (p. 88), Ara nos sia guitz (p. 88-89), Consiros com partis d'amor (p. 89), Quan mi perpens ni m'albire (p. 89-90).
Albertet : En amortruep tan de mal senhoratge (p. 90), Destreitz d'amor venc denan vos (p. 90-91), Ab joi comensi ma chanso (p. 91-92), Molt es greu mal de c'om no s'auza planher (p. 92), En amor ai tan petit de fizansa (p. 92), A vos vueill mostrar ma dolor (p. 92-93), Ab son gai e leugier (p. 93).
Berenguier de Palazol : [Ab la fre]sca clar[dat] (p. 93-94), De [la gensor qu'om vey' al mieu semblan] (p. 94), [T]otz temeros e doptan (p. 94-95), Dona, si tostems vivia (p. 95), Bona dona cui ricx pretz fai valer (p. 95-96), Aital dona com ieu sai (p. 96), Tant m'abelis jois et amors e chans (p. 96-97).
Bertran de Born : [Pus li baron son irat e lor peza] (p. 97), Un sirventes farai novel plazen (p. 97-98), Eu m'escondic, dompna, que mal non mier (p. 98), Rassa, tan creis e mont' e pueja (p. 98-99), Mon chan fenicx ab dol et ab maltraire (p. 99-100), Pos lo gens terminis floris (p. 100), Ges de far sirventes nom tartz (p. 100-101), Cazutz soi de mal en pena (p. 101), Al do[us nou] ter[meni blanc] (p. 101-102).
Bernart de Ventador : [Quant] vei l'alau[zeta] mover (p. 102), En aquest gai sonet leugier (p. 102-103), Pos preguatz mi, senhor (p. 103), Quan par la flor jostal vert fueill (p. 103-104), Ara no vei luzir soleill (p. 104-105), Eram conseillatz, senhor (p. 105), Amor, e queus es vejaire (p. 105-106), Estat ai com hom esperdutz (p. 106), Pos mos coratges esclarzis (p. 106-107), Bels Monruels, sel que si part de vos (p. 107), L'an quan fueillon bosc e guarric (p. 107-108), Quan lo dous tems comensa (p. 108), Leu chansoneta az entendre (p. 108-109), Ai s'ieu pogues m'aventura saber (p. 109), Ab cor leial fin e serta (p. 109-110).
Bernart Martin : Amar deg que ben es mezura (p. 110), Bel m'es l'an latz la fontaina (p. 110-111), Companho per companhia (p. 111), Dieus ajudatz (p. 111-112), Senhor qui so cuges (p. 112), Quan l'erb' es reverdezida (p. 112-113), Ben es dreitz qu'ieu fass' uei mai (p. 113).
Coms de Peitieus : Ben vueill que sapchon li pluzor (p. 113-114), Farai un vers de dreit nien (p. 114), Companho, tant ai agutz d'avols corres (p. 114-115), Compa[nho, faray un vers covinen] (p. 115), Pos vezem de novel florir (p. 115), Molt jauzions mi prenc amor (p. 115-116).
Cadenet : [Sitot] s'es ma don' es[quiv]a (p. 116-117), Ans quem jauzis d'amor (p. 117), Az ops d'una chanso faire (p. 117-118), Tals renha dezavinen (p. 118), Camjada s'es m'aventura (p. 118-119), S'ieus essai az amar (p. 119), Huei mais m'auretz avinen (p. 119-120), A ! com dona ric coratge (p. 120), Pos jois mi met en via (p. 120).
Daude de Pradas : [El temps q]uel rossi[nhol s'es]jau (p. 121), Pos amors vol e comanda (p. 121), Pos amors nom val ni m'ajuda (p. 122), Ta[nt sent] a[l cor un amoros dezir] (p. 122-123), Trop be m'estera sis tolgues (p. 123), De lai on son mei dezir (p. 123), Amors m'ajuda em somo (p. 123-124), Ab lo dous tems que renovela (p. 124).
Helias de Barjol : [Ben deu] hon son bon [senh]or (p. 125), Quar compri vostras beutatz (p. 125), Amors vos m'aves tengut (p. 125-126), Mas camjat ai de far chanso (p. 126), Bels guazanhs s'a vos plazia (p. 126-127), Amor bem platz em sap bo (p. 127).
Helias Cairel : [Era] no vei puei ni [com]ba (p. 127-128), Pos chai la f[uelha] del jarzic (p. 128), [T]ot mos cors e mos sens (p. 128-129), Freg ni neu nom pot destrenher (p. 129), Lo rossinhols chanta tan dousamen (p. 129-130), En aital esperansa (p. 130)
Folquet de Roman : [Quan] bem soi apensatz (p. 130-131), Ja de razo nom cal mentr' en pantais (p. 131), [F]ar vueill un nou sirventes (p. 131-132), Una chanso sirventes (p. 132)Guiraut de Calanso : [A liey] qu'ieu am de cor [e de sab]er (p. 132-133), Sitot l'aura s'es amara (p. 133), Li mieu dezir (p. 133-134), Bel semblan (p. 134), Ara s'es ma razos vouta (p. 134-135), Amor, ben faitz volpillatge faillensa (p. 135).
Guiraudo Lo Ros : [A la] mia fe, amors (p. 135-136), Ara sabrai s'a ges de cortezia (p. 136-137), Deus la derrera chanso (p. 137).
Guilem Magret : [...] cel cui senbor [...]a (p. 137-138), Atrestan be[m tenc per mortal] (p. 138), [A]igua pueja contramon (p. 138-139), En aisim pren com fai al pescador (p. 139)Guilem Azemar : [Be for'] uei mais sazos [e locx] (p. 139-140), El tems d'estiu, quan par la flors el brueill (p. 140), Ben m'agra obs que saubes faire (p. 140-141), Ges de chantar nom pren talans (p. 141), Eu ai ja vistas maintas res (p. 141-142), Comensamen comensarai (p. 142), L'an quan vei flurir l'espigua (p. 142), Pos vei que reverdejal glais (p. 142-143).
Guilem de Cabestanh : [Ar ve]i qu'em [vengu]t als jorns loncx (p. 143-144), Aisi com cel que baisal fueill (p. 144), Lo dous consire (p. 144-145), Lo jorn qu'ieus vi dona premeiramen (p. 145).
Guilem de Montanago : Nuils hom no val ni deu esser prezatz (p. 145-146), Qui vol esser agradans e plazens (p. 146)Guilem d'Anduza : Bem ditz quem lais de chantar e d'amor (p. 147), Per solatz e per deport (p. 147).
Guilem Raimon de Gironela : Gen m'apareill (p. 147-148), La clara lutz del bel jorn (p. 148), Pos l'amors s'ensen (p. 148-149).
Jaufré Rudel [de B]laia : [Quan lo rius] de la [fontana] (p. 149), L'an quan li jorn son lonc en mai (p. 149), Quan lo rossinhols el foillos (p. 149-150), No sap chantar qui so non di (p. 150)Jordan de Borneill [Jordan Bonel] : [S'ira d'amor tengues amic jauzen] (p. 150-151), Non estarai c'un vers no lais (p. 151).
Marcabru : Per l'aura freida que guida (p. 151-152), Mas la fueilla revirola (p. 152), Aujas de chan com enan se meillura (p. 152), Bel m'es quan fueillal fana (p. 152-153), D'aiso laus Dieu (p. 153), En abril s'esclarzisson li riu (p. 153-154), Lo vers comens mas vei del fau (p. 154), Estornel, cueill ta volada (p. 154), Ges l'estornels non s'ublida (p. 154-155), Ans quel terminis verdei (p. 155), Soudadier per cui es jovens (p. 155-156).
Monge de Montaudo : Amicx Robert, fe qu'ieu dei vos (p. 156), Aisi com sel qu'a estat ses senhor (p. 156-157), L'autrier fui en paradis (p. 157-158), L'autre jorn m'en poguei el sel (p. 158), Molt mi platz deportz e gaieza (p. 158), Ben m'enueja, per saint Salvaire (p. 158-159)Monge de Pueisibot : Amor, s'a vos plagues (p. 159), Una grans amors corals (p. 159-160), Quar no m'abelis solatz (p. 160), Merces es e chauzimens (p. 160-161), Huei mais de vos non aten (p. 161), Partit de joi e d'amor (p. 161-162), Pres soi en greu pantais (p. 162).
N' Ugo de Sain Sir : Anc enemic qu'ieu agues (p. 162-163), Tres enemicx e dos mals senhors ai (p. 163), Nuils hom no sap d'amic tro l'a perdut (p. 163-164), Per vos bella dous' amia (p. 164).
N' Ameus de La Broqueira : Quan reverdejon li conderc (p. 164-165), Mentre quel talans mi cocha (p. 165).
Pons de La Gardia : Ben es dreitz qu'ieu fassuei mai (p. 165), Plus ai de talant que non sueill (p. 165-166), Tant soi apoderatz (p. 166), Mandat m'es que nom recreja (p. 166-167), De chantar dei aver talan (p. 167), Nueit e jorn ai dos mals senhors (p. 167-168).
Perdigo : Entr' amor e pensamen (p. 168), Trop ai estat mon bon esper no vi (p. 168-169).
Paulet de Marceilla : Eras qu'es lo gais pascors (p. 169), L'autrier m'anav' ab cor pensiu (p. 169-170).
Perol : [Atressi quol si]gnes fai (p. 170-171), Del sieu tort farai esmenda (p. 171), Cora quem fezes doler (p. 171-172), D'un sonet vauc pensan (p. 172), Mainta gens mi mal razona (p. 172-173), Un sonet novel fatz (p. 173).
Peire Rotger : [Al pareyssen] de las flors (p. 173-174), Entr' ir' [e joy] m'an [si devis] (p. 174), [T]ant ai en joi mon cor asis (p. 174-175), Senher Raimbaut, per vezer (p. 175) Raimbaut d'Aurengua : [Peire] Rotgier, [a tras]saillir (p. 175-176), Ar re[splan la flors enversa] (p. 176), Amors, com er, que farai (p. 176-177), Braus chans quils critz (p. 177), Nueg e jorn sui en pensamen (p. 177-178), Ben sai c'a sels seria fer (p. 178-179), Parliers [...] en chan (p. 179), Sil cors es pres, la lengua non es preza (p. 179), Dona si m'auzes rancurar (p. 179-180).
Raimbaut de Vaqueiras : [Nu]ils hom tan[...] on amet (p. 180), Valen marques, senher de Monferrat (p. 181), Senher marques, ja non dires de no (p. 181-182), Ar vei bru escur trebol sel (p. 182), Galop e trot e saut e cors (p. 182-183), Autressi ai guerrejat ab amor (p. 183), Savis e fols humils et erguillos (p. 183-184), A vos, bona dona e pros (p. 184), Eram requer sa costum'e son us (p. 184-185), Nuils hom en re no faill (p. 185-186), Ja hom pres ni dezeretatz (p. 186), Leu pot hom pretz e gaug aver (p. 186-187), D'una donam tueill em lais (p. 187), Eras quan vei verdejar (p. 187), C'as frevols venson los plus fortz (p. 187-188), Ben sai e conosc veramen (p. 188).

Partie 2 : vie des troubadours
Peire d'Alvernhe (p. 189), Peire Rotgier (p. 189), Guiraut de Borneill (p. 189-190), Guilem Azemar (p. 190), Bernart de Ventadorn (p. 190), Arnautz de Marueill (p. 190-191), Gauselm Faidit (p. 191-194), Peire Vidal (p. 194-197), Folquet de Marceilla ( p. 197-198), Gui d'Uisel (p. 198), Lo Morgue de Montaudo (p. 198-199), Gaubert de Pueisibot (p. 199), N' Uc Brunenc (p. 199-200), N' Aimeric de Belenuei (p. 200), Arnautz Daniels (p. 200), Raimons de Miraval (p. 200-205), [P]ons de Cabdueill (p. 205-206), Guilem de Saint Leider ( p. 206-208), N' Aimeric de Peguilla (p. 208), Perols (p. 208), Raimbautz de Vaqueiras (p. 208-209), Perdigon (p. 210), Bertran de Born (p. 210).

Partie 3 : [Tens]os e partimens
Bernart de La Barta et Peire de Cazals : [Bern]art de La Bar[t ' anc sem] platz (p. 211).
Albert et Gauselm Faitz : Gauselm Faitz , deman (p. 211-212).
Peire et Bernart del Ventadorn : Amicx Bertran [sic] del Ventadorn (p. 212).
Blacas et Peire Vidal : Peire Vidal , pos far m'ave tenso (p. 212-213).
Gauselm et Perol : Gauselm diguatz mal vostre sen (p. 213).
Dalfin et Perol : Dalfin , sabriatz me vos (p. 213-214).
[...] et Perol : Senher qual penrias vos (p. 214).
N' Albertet et N' Aimeric : Albert chausetz al vostre sen (p. 214-215).
En Bertran et N' Ugo : Senher En Bertran, uns cavaliers prezatz (p. 215).
Guilem Gaimar et N' Eble [de Saignas] : N' Etble , cauzetz la meillor (p. 215).
Guilem [de Saint Gregori] et En Blacas : Senher En Blacas , de dona pro (p. 216).
[…] et Guilem : Guilem prims iest en trobar a ma guja (p. 216).
En Gui et N' Etble : N' Etble pos endeptatz (p. 216-217).
Guilem et N' Imbert : Senher N' Imbert , diguatz vostra sciensa (p. 217).
Raimbaut et Conge : Senher Conge , jois e pretz et amors (p. 217).
Bertran et Jausbert : Jausbert , razon ai adrecha (p. 218).
Guilem Ranols et Magret : Magret , pojat m'es et cap (p. 218-219).
En Ricau et Cabrit : Cabrit , al mieu vejaire (p. 219).
En Guionet et En Raimbaut : En Raimbaut , pros dona d'aut linhatge (p. 219-220).
Dona Maria et Gui d'Uicel : Gui d'Uicel, bem peza de vos (p. 220).
En Blacatz et Gasquet : Gasquet , vai t'en en Proensa (p. 220-221).
Bernart et Gauselm : Gauselm , nom puesc estener (p. 221).
Guiraut de Borneill et Linhaure : Eram platz Guiraut de Borneill (p. 221-222).
Albert el monge : Monge , cauzetz segon vostra siensa (p. 222).
En Guilalmet el prior : Senher prior, lo sains es rancuros (p. 222-223).
En Guilem Raimon et Pouzet : Del joi d'amor agradiu (p. 223).
En Josbert et Peire Bermon : Peire Bermon, maint fin entendedor (p. 223-224).
N' Augier et Bertran : Bertran vos c'anar solatz ab lairos (p. 224).
Peire Guilem et En Sordel : En Sordel , e queus es semblan (p. 224).
Guilem de La Tor et Sordel : Uns amicx et un' amia (p. 224-225).
En Raimbaut et N'Azemar : Senher N'Azemar, cauzes de dos baros (p. 225-226).
Alixandri et En Blacazet : En Blacazet , bon pretz e gran largueza (p. 226).
Blacas et En Raimbaut : En Raimbaut, ses saber vos fai pros don amor (p. 226).

Partie 4 : chansons
Sil dous jois d'amor (p. 227).
Non puesc plus sofrir (p. 227).
Si la bella quem plai nom plai (p. 227).
Na ses merce (p. 227-228).
Per amor soi gai (p. 228).
Si nom secor dona gaia (p. 228).
Lo fin cor qu'ieus ai (p. 228-229).
S'a gaia semblansa (p. 229).
No ve l'amor que tant m'agreia (p. 229).
Pos ses par (p. 229).
Gen m'aussi (p. 229-230).
Ges anc ara (p. 230).
Dona, sitot nous es preza (p. 230).
Guiraut d'Espanha : S'ieu en pascor non chantava (p. 231).
Qui en pascor no chanta non par guais (p. 231-232) .

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 1749)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Catalogues et codicologie : Omont (H.), Anciens inventaires et catalogues de la Bibliothèque nationale, IV, La Bibliothèque royale à Paris au XVII e s. , Paris, 1913, p. 302 ; P. Josserand et J. Bruno, « Les estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque Nationale », dans Mélanges F. Calot , Paris, 1960, p. 261-298.

Alison Stones, Gothic manuscripts : c. 1260-1320 , London : H. Miller ; Turnhout : Brepols, 2013, cité parmi les sources, p. 75 et 79

Texte : Le chansonnier est recensé sous le sigle E dans les éditions. A. Jeanroy, Bibliographie sommaire des chansonniers provençaux , Paris, 1916, p. 5 ; La vita e le opere del trovatore Arnaldo Daniello , edizione critica, éd. par U. A. Canello, Halle, 1883, p. 67. Ursula Peters, Das Ich im Bild : Die Figur des Autors in volkssprachigen Bilderhandschriften des 13. bis 16. Jahrhunderts , Böhlau, 2008.IRHT, Notices de manuscrits français et occitans, Dossiers suspendus, Paris, CNRS-IRHT, 1937-2010.

Histoire : A. Thomas, « Sur le sort de quelques manuscrits de la famille d’Este », dans Romania , 1889, t. 18, p. 297.


2014
COMMISSIONE PER L'EDITORIA DELLA BIBLIOTECA APOSTOLICA VATICANA, Miscellanea Bibliothecae Apostolicae Vaticanae XX, Citta del Vaticano : Biblioteca Apostolica Vaticana, 2014.
MSS [4 IMPR 3645

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (février 2011).

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2005

Mario EUSEBI, Saggi di filologia romanza, dir. Eugenio Burgio, Florence : Ed. del Galluzzo, 2005, manuscrit [103], cité p. 202-211, 236. — 8-IMPR-12165.

2010

Cultura enciclopedica nell'Occitania dei trovatori : il Libro XV dell' « Elucidari de las proprietatz de totas res naturales », edizione critica, traduzione e commento a cura di Simone Ventura, Firenze : Edizioni del Galluzzo per la Fondazione Ezio Franceschini, 2010, cité p.L. — 8-IMPR-11949.

2013

Sarah KAY, Parrots and nightingales. Troubadour quotations and the development of European poetry, Philadelphia : University of Pennsylvania press, 2013, cité p. 406. — 8-IMPR-12961.

2015

Caterina MENICHETTI, Il canzoniere provenzale E », (Paris, BnF, fr. 1749), Strasbourg : ELiPhi, Éditions de linguistique et de philologie, 2015.

2016

Silvio MELANI, Per sen de Trobar : l'opera lirica di Daude de Pradas, Turnhout : Brepols publishers n. v., 2016, utilisé pour l'édition sous le sigle E. — 8-IMPR-12562.

2017

Gaël SAINT-CRICQ, Egla DOSS-QUINBY et Samuel N. ROSENBERG (dir.), Motets from the Chansonnier de Noailles, Middleton : A-R Editions, Inc, 2017, cité p. IX. — 4-IMPR-3728.

Alessio DECARIA e Claudio LAGOMARSINI (dir.), I confini della lirica tempi, luoghi, tradizione della poesia romanza, Florence : SISMEL - Edizione del Galluzzo, 2017, cité p. 97, 98 n. 104, 117, 122, 127, 135, 139. — 8-IMPR-12907.

2018

Sylvie LEFÈVRE et Jean-René VALETTE (dir.), Romania : revue consacrée à l'étude des langues et des littératures romanes, Paris : Société des amis de la Romania, 2018, tome 136, cité p. 469-473. — PER ROMA 2018 3-4.