Département des Arts du spectacle > Inventaires détaillés > Fonds d'archives > E-K

Fonds Farina, Maurice (mime, théâtre, danse, cirque, cinéma)

Cote : Ro Fa 
Fonds Maurice Farina (1883-1943)
1820-1948
53 mètres linéaires
Bibliothèque nationale de France. Département des arts du spectacle
Fonds produit par : Farina, Maurice (1883-1943)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

Jules-Maurice Chevalier, dit Farina, (14 avril 1883 - 3 mars 1943) a débuté au Théâtre Déjazet à l'âge de 14 ans. Il est notamment l'auteur des Chansons mimées avec Caruso, Chaliapine, Lucien Guitry, de Max, Segond-Weber ou Paul Mounet qui déclame pendant que Farina mime sur scène.
Pendant la Première Guerre mondiale, il combat dans la Marne et est blessé sur le Chemin des Dames et ypérité dans la Somme. Il s'engage également dans les troupes françaises envoyées au Maroc.
Après guerre, il tourne Le trésor de Kériolet avec G. Charpentier et André Nox (1919). En 1920, il crée La Lettre d'A. Willette, reprend Chand'habits de C. Mendès avec Séverin puis La Griffe de J. Sartène. En 1921, il joue Destruction et reprend La Griffe. Il collabore à la mise en scène de ballets de l'Opéra et danse L'Etoile avec Camille Bos (1923 - 1924). Il crée Mascarade, Le Jaloux à l'épreuve, Tour de cartes de G. Cominetti, Bonsoir Madame la lune, Toute une histoire, Le Rasoir, de Maurice Rollinat, Toute une histoire et L'Homme qui se dégonfle (1925) et obtient une subvention pour ses spectacles de pantomime à l'Exposition de 1925. En 1926, il joue au Théâtre Comédia Isabelle ou Le Mari cocu d'Albert Keim. Il constitue une compagnie Les Funambules, avec laquelle il effectue des tournées en Belgique, Espagne, Italie, Roumanie, Russie et prend part à la retraite de Thalès.
En 1928, il est contraint d'interrompre son activité théâtrale pour raison de santé et se retire dans le Sud-Est de la France où il participe à diverses manifestations à Nice (fêtes de Fragonard), Cannes, Marseille. Il consacre son temps à écrire un ouvrage sur la Commedia dell'Arte, à peindre et sculpter, ainsi qu'à constituer une collection sur l'histoire du mime et du théâtre.

Informations sur les modalités d’entrée

Don par Guina Duret, veuve de Maurice Farina, en 1947, des archives, de l'oeuvre artistique et de la collection de son mari.

Présentation du contenu

Ce fonds, rassemble des manuscrits, lettres, autographes, partitions, photographies, programmes, coupures et illustrations de presse, affiches, peintures, dessins, estampes, sculptures, objets, ainsi qu'une importante bibliothèque (ouvrages sur la technique et l'esthétique du mime, le théâtre funambulesque, le jeu masqué, la danse, l'art du clown, traités d'histoire du théâtre, mémoires d'artistes, ouvrages d'architecture, etc.).
Ce fonds est d'un intérêt majeur pour l'histoire du mime. Il est également une source significative pour l'histoire des spectacles (théâtre, music-hall, danse, cirque) et peut intéresser l'histoire de l'art de la première moitié du 20e siècle.

Informations sur le traitement

A l'entrée du fonds, les ouvrages ont été cotés RoFA (cotation inchangée), intégrés aux collections d'imprimés et signalés dans le catalogue général. La liste complète des ouvrages est consultable sur demande en salle de lecture.
Les liasses constituées par Farina ou sa veuve ont été improprement cotées Farina Manuscrits (cotation inchangée) bien qu'elles rassemblent des canevas de pantomime, des lettres, des dessins et croquis, des programmes de théâtre, des photographies, des partitions...
Quant aux peintures, sculptures, estampes et objets, ils ont été cotés Farina Iconographie, abrégé en Farina suivi d'un numéro, et partiellement recotés par la suite dans les séries de l'iconographie Rondel, les collections d'affiches, de tableaux et d'objets pour des raisons de conservation. Lorsque les documents ont été recotés, l'inventaire mentionne l'ancienne cote et la cote actuelle.
L'inventaire détaillé des liasses cotées Farina Manuscrits a été effectué par Pénélope Driant, élève de l'Ecole nationale des Chartes, dans le cadre de sa thèse consacrée à Maurice Farina, entre 2009 et 2010.

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ce fonds est consultable uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).

Orientations bibliographiques

  • Driant, Pénélope. Maurice Farina : mime, archiviste et collectionneur (1883-1943). Thèse pour le diplôme d'archiviste paléographe, Ecole nationale des Chartes, 2012. 2 vol., 531 p.
  • Gauthier, Christophe. "Maurice Farina : le mime pour mémoire". In : Mémoire en éveil, archives en création : le point de vue du théâtre et du cinéma. [colloque, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe, Abbaye d'Ardenne, 13-15 mars 2003] / [organisé par le Centre de recherches et de documentation des arts du spectacle (CREDAS) et l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC)] ; sous la direction de Vincent Amiel et Gérard-Denis Farcy ; avec le concours de Noël Herpe. Vic-la-Gardiole : l'Entretemps, 2006, pp. 129-144.
  • Laborde-Balen, Christophe. Le fonds Farina du département des Arts du spectacle de la BnF. Etude de conservation préventive, quatre cas de restauration. Paris : IFROA, 2002. 122 p.
  • Horn-Monval, Madeleine. "La collection Farina, Bibliothèque de l'Arsenal (fonds Auguste Rondel)". In : Revue d'histoire du théâtre., 1948-1949, pp. 82-84.