Latin 9428

Cote : Latin 9428
 : Supplément latin 645
Sacramentarium. [Sacramentaire dit de Drogon]
IXe s. (entre 845 et 855)
Ce document est rédigé en latin.
Metz.
Minuscule caroline (proche de l’écriture de Reims): pas de ligatures, très peu d’abréviations, boucles des g ouvertes ; une seule main pour l’ensemble du texte à l’encre brune (avec un changement d’encre au f. 107r, encre noire) ; ajouts avant et après de plusieurs mains (voir contenu infra) ; un correcteur est intervenu en marge ou dans le texte suite à des grattages ; une troisième main est intervenu au f. 17r et a ajouté des « memento » (f. 20r et 21r).
Titres en capitales mêlées d’onciales chrysographes ; on remarque en de nombreux endroits (par ex. f. 46r, 51r, 58r etc.) les lettres tracées à la sanguine qui ont servi de guide pour le lettrage d’or, quand le copiste a décalé son texte (f. 46r). Au f. 59v, le mot « praefatio » n’a pas été repassé. Le traçage préalable s’observe aussi très souvent dans les petites initiales chrysographes. Un signe de croix à l’encre rouge ou or a été tracé dans le texte ou en interligne.
Le décor de ce "chef d'oeuvre de l'enluminure messine" est constitué d'une quarantaine d'initiales historiées, dont les dimensions variables dénotent de la hiérarchie dans le texte; la palette de couleur réduite à quatre teintes principales (bleu ciel, vert amande, rouge et camaïeu de violet) donne une douce unité et une élégance à l’ensemble du volume. Le peintre, formé à l’école de Reims possède un style nerveux et affirmé qui n’est pas sans rappeler les illustrations du Psautier d’Utrecht; on lui doit aussi les miniatures du Paris, Bnf. 9388 (Evangiles dits de Drogon). Toutefois le classicisme à la mode tourangelle transparaît dans quelques cadres architecturaux imités des tables de concordance d’Eusèbe qui précèdent les Evangiles (colonnes surmontées d’un linteau ou fronton, voir f. 10r, 14r, 51v et 59r)
Une seule illustration (f. 15r), hors initiale, a été insérée dans le texte du « sanctus » en onciales chrysographes, au centre d’un cadre pleine page; elle représente un séraphin aux six ailes déployées dont le visage humain surmonté d’une tête d’aigle et encadré, à gauche par celle du lion et à droite par celle d’un bœuf correspond précisément à la description donné par Ezech.1, 10 (cf. Is. 6, 3 et Apoc. 4, 8).
Grandes initiales historiées (f. 11v, 14v, 15v, 16r, 24v, 27r, 32v, 34v, 38r, 46v, 51v, 58r, 71v, 78r, 83r, 84r, 86r, 87v, 89r, 91r, 98v); moyennes et petites initiales historiées (f.22v, 23v, 29r, 31r, 41r, 43r, 43v, 44v, 48v, 54r, 56r, 57r, 61v, 62r, 63r, 63v, 64v, 65v, 66r) ; grandes initiales décorées (f. 20v, 59v, 90r, 92v) ; petites initiales ornées avec rehauts de couleurs (plus d’une centaine) et petites initiales chrysographes (passim). On ne rencontre plus aucune initiale historiée après le f. 98v.
Le cycle iconographique est constitué de scènes de l’ancien et du nouveau testament, ainsi que de scènes hagiographiques (ex. f. 86r, martyre de st. Pierre et st. Paul ; f. 89r, martyre de St. Laurent sur le grill ; f. 91 miracle de st. Arnulfe) et liturgiques (ex. f. f. 46 bénédiction du st. Chrème, f. 51v, bénédiction des fonds baptismaux ; f. 14v, 15v, 87v, eucharistie). Ce type de décoration qui préfigure la lettrine romane se rencontre déjà à Corbie (cf. le psautier, Amiens, BM, 18) et à St-Médard de Soissons (voir Paris, BnF, lat. 8850, par ex. f. 124).
Parch., I-III + 130 + IV-VI f. à longues lignes, 265 x 210 mm (just. 170 x 135/140 mm).
Reliure de velours vert sur ais de bois, avec 18 plaques en ivoire d'éléphant insérées dans les plats (cf. Goupil et Laffitte, Reliures précieuses, pl. 3 et 4). Ces plaques, contemporaines du manuscrit, représentent des scènes évangéliques et liturgiques. A l'origine, ces plaques étaient enchâssées dans un large bord d’or et de pierreries qui est mentionné dans l’inventaire du 20 novembre 1567 des livres et objets prêtés le 6 novembre au cardinal Charles de Lorraine et mis en gage pour financer le grand emprunt de 30 000 écus destiné à la guerre contre les Huguenots ( « ung livre des bénédictions episcopalles encor a large bourd dor et pierreries, le millieu d’yvoir taille »; Pelt, n°579). Au cours des nombreux remaniements qu’a subi la reliure du manuscrit, ce bord d'or et de pierreries a disparu et certaines plaques d’ivoire ont été remontées dans un ordre différent de l’ordre initial.
Estampille de la Bibliothèque nationale (1792-1802), modèle identique à Josserand-Bruno, p. 277, n° 17.

Documents de substitution

Ce document possède une version numérisée.

Numérisation effectuée d'après un document original.

numérisation réalisée dans le cadre d'un partenariat avec le musée lorrain de la Ville de Nancy.

Numérisé en 3D.

Numérisation de la reliure.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Historique de la conservation

Ce ms. témoigne du mécénat de Drogon (évêque de Metz, 823-855). En tant que livre cultuel, le sacramentaire est destiné spécifiquement au célébrant; or, dans la mesure où n’ont été enregistrées ici que les fêtes et les messes où l’évêque intervient et que le nom de Drogon a clôturé la liste des évêques de la fin (originalement, avant les trois noms ajoutés), ce manuscrit semble bien avoir été exécuté pour lui, en même temps qu'il suit l'usage messin. Les lacunes (cf. infra) suggèrent que la mort inopinée de Drogon a mis un terme à l'exécution du ms. dont la révision finale n'a pu être effectuée. Depuis le milieu du IXe s. jusqu'à la Révolution, il est demeuré dans le Trésor de la cathédrale de Metz, comme en témoignent les inventaires successifs (Pelt). Au moment de la Révolution, il est déposé dans la bibliothèque de l’école centrale de la ville. Ensuite, sur ordre du ministère de l'intérieur, il est envoyé par Dom Jean-Baptiste Maugérard, ancien bibliothécaire de la cathédrale et commissaire du gouvernement, en compagnie de 15 autres ms. à Paris, où il est réceptionné le 17 novembre 1802 (cf. le ms. latin 17173, f. 271v; Delisle, Cab. des mss., II, 14).

Présentation du contenu

Ce liber sacramentorum comprend quatre sections : le canon de la messe ; les fêtes principales (temporal et sanctoral) ; Commun des saints et messes votives; listes des évêques de Metz. Les messes suivent le modèle ; oratio, secreta, praefatio, ad complendum (après la communion). Le texte suit en général la version grégorienne, mais comprend quelques additions gallicanes et ambrosiennes.
Ajouts postérieurs aux f. 1r-v, 21, 128v-130r ; ms. inachevé: f. 2 et 13 vierges, registre supérieur du f. 119r laissé blanc ; aucune signature de cahiers conservée; voir Leroquais, I, 1924, p. 16-18.
f. 1r-v. Ajout au texte primitif, oraison pour la Toussaint (f. 1r) et pour la saint Césaire (f. 1v): « Kal. novembris festivitas omnium sanctorum… »
f. 2r-v. vacant
f. 3r-12v. Oraisons pour les ordinations: « incipit ordo de sacris ordinibus benedicendis … »; f. 9v. « oratio ad ordinandos episcopos… »;
f. 14r. Préfaces communes (dialogue initial en capitales chrysographes)
Canon de la messe:
f. 14v. « Sanctus » et « Benedictus » (onciales et capitales chrysographes)
f. 15v-17r. Canon de la messe : « te igitur …cum famulo tuo papa nostro ill. » ; f. 17r (et ajouts autre main, faisant suite à « ill. »): « et rege nostro… ». f. 17r. « Memento (etiam, add. al. man.) Domine famulorum famularumque tuarum… » et ajout de l’autre main : « eorum quoque qui nostri memoriam… »; f. 20. « Commemoratio defunctorum… » (onciales chrysographe) ; (avec ajout d’une autre main) d’un memento : « memento mei queso Domine …accendantur per Christum. Memento etiam famulorum famularumque … » (cf. f. 17r).
Temps de la communion:
f. 20v-21r. « Pater noster … »; f. 21: ajout postérieur des noms Etienne et Arnoul en regard du Libera nos.
f. 21v. Fêtes du temporal et sanctoral ; messes pourvues des préfaces et des bénédictions épiscopales : « VIIII kal. ian. idest die XXIIII mensis decembris in vigilia Domini … » ; f. 27r. « in die ad missam …(f. 27v) Beati Stephani… » ; f. 32v. « in octabas Domini ad sanctam Mariam… » ; f. 38r. « IIII nonas februarii, die II mensis … » (oraison pour la messe de la Purification, éd. Delisle, Cab. mss., III, p. 262) ; f. 42v. « oratio in acceptatione palmarum ante processionem dicenda … » 43v. « die dominica in ramis palmarum… » ; f. 57v. « in die Pasche Domini… » ; f. 68v. « in letania maiore. kal. maii. nat. apost. Philippi et Iacobi… » ; 77v. « in die <pentecoste> statio ad sanctum Petrum … » ; f. 91r. « XVII kal. septembris natal. sancti Arnulfi … » (éd. Netzer, p. 280-282) ; f. 93r. « V id. septembris natal. sancti Gorgonii… » ; f. 95v. « kal. oct. natal. sancti Remigii confessoris…. » ; 97v. « VIIII kal. decembris nat. sancti Clementis… » ; 98v. « II Kal. decembris nat. sancti Andreae… »
Ordines:
f. 100-103r. « Ordo dedicationis ecclesiae… »; f. 103r. « Consecratio altaris … »; f. 104r. « Ad capsam benedicendam… »; f. 105r. « Missa in anniversario dedicationis basilicae… »
f. 106-112. Messes communes (les communs):
f. 106r. « Missa in nat. unius apostoli… » ; f. 106v « in nat. plurimorum apostolorum… » ; f. f. 107v. « in nat. unius martyris … » ; f. 108v. « in nat. plurimorum martyru … » f. 109r. « in ant unius confessoris… » ; 110r « in natale plurimorum confessorum… » ; f. 111r. « in natale uirginis… »; f. 112r. « missa ad poscendas suffragia sanctorum … »
Rites du catéchuménat:
f. 112v. « oratio ad caticuminum faciendum … » ; f. 113r. « benedictio salis dando caticumino … »; f. 114r. « item super femina… » ; f. 114v. « item super masculum … » ; f. 115r. « … item super femina… item super masculum… » ; f. 115v. « item super femina …item super masculos seu super feminas… »; f. 115v-117r. « in sabbato sancto oratio ad catecizandum infantem… » ; f. 117r-117v. « ad clericum faciendum… ».
f. 118r. « Benedictio vestium virginis vel viduae … benedictio virginis ab episcopo dicenda…»; f. 119r. « Missa specialis sacerdotis … » ; 120v. « item alia missa… »
f. 121v. « Incipiunt orationes cotidianis diebus… » ; f. 124r. « incipiunt orationes matutinales … » ; 124r. « incipiunt orationes vespertinales seu matutinales… » ; f. 124v. « Benedictio domus … » ; 125r. « oratio contra fulgora prius spargatur aqua benedicta et postea dicatur ista oratio… ; benedictio uvae vel favae … » ; f. 125v. « benedictio ad fruges novas …benedictio ad omnia quae volueris … benedictio panis… »
f. 126r-128r. Deux listes des évêques de Metz. La première versifiée, a été composé sous le pontificat d’Angelramnus (768-791) (f. 126r-127v) : « Incipiunt versus de episcopis mettensis civitatis quomod sibi ex ordine successerunt … » ; la seconde, sous forme d’obituaire (. 127v-128r) : « Subter adnexi kalendarum dies pandunt qualiter praescripti pontifices Christi migraverunt ad Christum. Clemens VIIII fal. decembris… (f.128r) … Drogo archiepiscopus VI idus decembris… Ruotpertus ordinatus est episcopus X kal. mai. » (éd. MGH Script. 13, p. 303 et MGH Poet. lat. aev. Car. 1, p. 60). L'ajout des noms des trois successeurs de Drogon, selon toute vraisemblance a été réalisé sous le pontificat de Ruotpertus, avant 916, la date de son décès n’ayant pas été enregistrée.
f. 128v-130r. Oraisons (ajouts postérieurs de diverses mains) :
f. 128v. Oraison de la messe de saint Léon : « Exaudi Domine preces nostras … » ;
f. 129r. Collecte de la messe de saint Gall (à qui fut dédicacée une chapelle dans la cathédrale sous l’évêque Adventius, un successeur de Drogon (858-875)): « Oratio. Laetetur aecclesia tu Deus beati Galli confessoris … » ; dans la marge inférieure à droite : « desunt petrae LXVIIII <et> seraculum .I. » (mention du Xe s. qui signale des lacunes dans la reliure) ;
f. 129v. Oraisons de la messe des Rameaux: « Oratio in die Ramis palmarum ; ad frondes vel palmas benedictio … ».
f. 130r. Oraisons de la messe de saint Jacques : « Esto Domine plebi tuae … ».

Bibliographie

Catalogues: Delisle, Inventaire des manuscrits latins …. Numéros 8823-18613, Paris, 1863-1871;
Texte: H. Netzer (1910). L’introduction de la messe romaine en France sous les Carolingiens (notice, p. 84-87); V. Leroquais (1924). Les sacramentaires et les missels manuscrits des bibliothèques publiques de France, Paris ;
Codicologie: M.-P. Laffitte, V. Goupil (1991). Reliures précieuses, Paris,
Histoire: Delisle, Cab. des mss., II, p. 14 et III, p. 262-263; Jean-Baptiste Pelt, Etudes sur la cathédrale de Metz. Textes extraits principalement des registres capitulaires (1210-1790), Metz, 1930, n°579, 741, 851, 1052; P. Josserand et J. Bruno (1960). « Les estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque Nationale », dans Mélanges F. Calot, Paris, p. 261-298.
Expositions: B. N. Département des Manuscrits… Notice des objets exposés, Paris, 1881, n° 270 ; Les manuscrits à peintures en France du VIIe au XIIe siècle, BnF, Paris, 1954, n° 75 ; Byzance et la France médiévale, Bibliothèque nationale, Paris, 1958, n° 107 ; Ecriture et enluminure en Lorraine au Moyen Age, Musée historique lorrain, Nancy, 1984, n°35 ; Metz enluminée, Bibliothèque municipale, Metz, 1989, p. 24-27 ; 1789. Le Patrimoine libéré, Bibliothèque nationale, Paris, 1989, n° 94 ; 794. Karl der Grosse im Frankfurt am Main, Historisches Museum, Francfort-sur-le-Main, 1994, n° VII/22 ; The Utrecht Psalter in Medieval Art, Utrecht, 1996, n° 11 ; Trésors carolingiens, BnF, 2007, n° 53.


2005
Cité p. 371
Lawrence NEES, "On the image of Christ crucified in early medieval art", tiré à part de Il volto santo in Europa. Culto e immagini del Ccifisso nel Medioevo. Atti del Convegno internazionale di Engelberg (13-16 settembre 2000), Istituto storico Lucchese, (2005), p. 347-385.
[MSS 8° pièce 7578

2007
Cité p. 261
Fabrizio CRIVELLO, ""...grecus costantinopoleos orfanos et peregrinos...". Artisti bizantini in ambito librario a nord delle Alpi nell' alto Medioevo", tiré à part de L'artista a Bisanzio e nel mondo cristiano-orientale, Edizioni della normale, (2007), pp. 255-268.
MSS [8° pièce 7652

2014
Cité p. 323
Charlotte DENOEL, "La création artistique à l'époque carolingienne : regards sur quelques travaux récents, tiré à part de Bulletin monumental, Tome 172-4, (2014), pp. 321-325.
MSS [4° pièce 3050

2016
Cédric GIRAUD, Dominique POIREL, La rigueur et la passion. Mélanges en l'honneur de Pascale Bourgain. Turnhout : Brépols, (2016).
MSS [8° IMPR 12572


2016
Brigitte Miriam BEDOS-REZAK, Jeffrey F. HAMBURGER, Sign and Design. Script as image in cross-cultural perspective (300-1600 CE), Washington : Dumbarton Oaks Research Library and Collection, 2016.
MSS [4 IMPR 3660

2017
Eric M. RAMIREZ-WEAVER, A saving science. Capturing the heavens in Carolingian manuscripts, University Park : Pennsylvania State university press, 2017.
MSS [4 IMPR 3659

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Franck Cinato, d'après M.-P. Laffitte et M. Besseyre, 2007.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 2190. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 22260